Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans l’amour des hommes pour les bêtes tout l’amour des hommes pour lеur sеmblаblеs. Lеs bêtеs lе рrеssеntеnt, lеs hοmmеs lе рlus sοuvеnt l’ignοrent. » Fernando Barral

Promotion du civisme : Le RICAD multiplie la sensibilisation auprès des élèves de la capitale

Accueil > Actualités > Société • • lundi 13 mai 2019 à 11h30min
Promotion du civisme : Le RICAD multiplie la sensibilisation auprès des élèves de la capitale

Le civisme, la citoyenneté et les droits humains sont entre autres les champs de bataille du Réseau des initiatives citoyennes pour des actions de développement (RICAD) animé par des jeunes dévoués à apporter leur contribution à la lutte contre les actes d’incivisme. C’est dans ce sens que le réseau a tenu une conférence publique le samedi 11 mai 2019 à Ouagadougou, avec des élèves de divers établissements d’enseignement.

Cette activité, avec pour thème central « Contribution de la jeunesse au développement du Burkina Faso », vise à susciter et promouvoir au sein de la jeunesse, un engouement plus accru pour une participation au développement du pays. Pour mieux décortiquer le thème et mieux échanger avec les participants, deux sous-thèmes ont été développés par des spécialistes du ministère de la Jeunesse : « Le sens de l’État, ses institutions et ses symboles » et « Les formes de participations citoyennes au développement du pays ».

Il s’est donc agi, pour les communicateurs, de présenter l’État, ses symboles et ses institutions ; présenter les formes de participation citoyenne à l’édification du pays. Les deux communications ont été suivies de questions, commentaires et autres apports des participants dans le but d’une meilleure implication de la jeunesse au processus de développement.

Le directeur général de la jeunesse et de l’éducation permanente au ministère de la Jeunesse, Larba Pilga, président de l’activité, a salué l’initiative qui, de son avis, profite beaucoup à la jeunesse burkinabè. Pour lui, en dehors des préoccupations de l’emploi, l’éducation civique et citoyenne a toute sa place dans le contexte actuel et doit, de ce fait, accompagner l’éducation reçue dans les classes.

« Il faut régulièrement développer avec les jeunes cette fibre patriotique pour qu’ils sachent que l’avenir du pays leur appartient et qu’il leur faut s’outiller pour faire face à leur devoir et responsabilité », estime-t-il en substance. C’est de cela qu’il a, au nom du ministre de la Jeunesse, félicité cette activité et la mobilisation autour celle-ci. « Vous avez décidé de couper court à votre sommeil, de ne pas aller vous amuser, mais de venir vous abreuver de connaissances », a noté le directeur général de la jeunesse et de l’éducation permanente pour qui, sans la contribution de cette frange sociale, on ne peut parler de développer.

Arnauld Zougri, coordonnateur du RICAD

Issa Lankoandé, directeur général de l’Institut moderne des commerces appliqués, co-président de l’activité, souhaite donc que de telles initiatives se multiplient, car elles viennent compléter la formation classique qu’offrent les établissements.

Pour le coordinateur national du RICAD, Arnauld Zougri, l’éducation à la citoyenneté est un moyen efficace pour susciter une participation consciente de la jeunesse burkinabè à la construction d’une nation unie et prospère. C’est ce qui justifie cette offensive du RICAD envers les jeunes des lycées et collèges ainsi que ceux des instituts de formation face aux défis de l’heure, souligne-t-il. Ce panel, qui se veut une prescription de l’axe 1 du plan d’action 2019 de l’association, prône la sensibilisation et le renforcement des capacités de la jeunesse pour une citoyenneté responsable et engagée au profit du pays.

OHL
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité au Burkina : Exilés malgré eux, ils crient au secours
Relecture du Code des personnes et de la famille : La FAIB déplore « le fait qu’elle n’ait été ni impliquée ni consultée »
Centenaire de la création de la Haute-Volta : La promotion des valeurs de paix et de cohésion sociale au cœur d’une conférence à Bobo
Burkina : Un accord trouvé entre le gouvernement et les compagnies de transport
Drame de Yirgou : Des manifestants devant le palais de justice pour réclamer justice
Baccalauréat 2019 : 5 551 candidats dans la région de l’Est
Promotion de l’égalité des sexes et des droits des femmes : L’AFIBF lance officiellement ses activités
Lutte contre l’excision : Les agents de santé à base communautaire entrent dans la danse
Prévention des accidents de travail : Le personnel du RMO Job Center sensibilisé
Baccalauréat 2019 : La doyenne des candidats a 62 ans
Burkina : Les acteurs routiers iront en grève du 24 au 27 juin 2019
Baccalauréat 2019 : La région du Sahel présente 1 164 candidats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés