Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Master II en Gouvernance mutualiste : Le top départ donné au Burkina Faso

Accueil > Actualités > Société • • dimanche 5 mai 2019 à 11h00min
Master II en Gouvernance mutualiste : Le top départ donné au Burkina Faso

L’Université de Versailles Saint-Quentin-En-Yvelines (UVSQ) de France, en collaboration avec le Centre de Ressources la RUCHE de la Protection Sociale de l’ONG-ASMADE, SOLSOC et SOLIDARIS de la Belgique, a organisé une formation de Master II. Cette formation permettra d’accompagner la montée en compétences des administrateurs et des techniciens d’appui aux mutuelles par un renforcement des capacités sur la gouvernance mutualiste. Le premier regroupement s’est tenu du 25 février au 1er mars 2019, à Ouagadougou et le deuxième s’est déroulé à N’Djamena au Tchad, du 15 au 19 avril 2019.

L’Etat Burkinabè a adopté en septembre 2015 la loi portant Régime d’assurance maladie universelle (RAMU). Cette loi, dans sa mise en œuvre, prévoit que les mutuelles sociales soient des organismes de gestion déléguée pour faciliter l’accès de l’AMU aux populations rurales et informelles.

Ainsi, les défis qui s’imposent aux acteurs mutualistes supposent qu’ils puissent assurer le bon fonctionnement de leurs initiatives en lien avec les exigences du régime d’assurance maladie et les instruments de gestion communautaire de l’UEMOA, notamment la mise en place prochaine, de l’Organe Administratif de la mutualité sociale (OAM), le registre national d’immatriculation et le Fonds National de Garantie (FNG). C’est dans ce cadre, que l’ONG ASMADE lance les activités de son Centre de Ressources et de Recherche-action dont l’objectif principal est de « promouvoir la protection sociale, l’économie sociale et solidaire, en rendant disponibles des ressources humaines qualifiées et des supports adaptés aux besoins des acteurs ».

Dans cette dynamique, l’ONG ASMADE compte rapprocher des formations qualifiantes et de qualité en matière de mutualité aux acteurs nationaux et internationaux avec l’accompagnement de ses collaborateurs. Ainsi, l’Université de Versailles Saint-Quentin-En-Yvelines (UVSQ), en collaboration avec le centre de ressources la RUCHE de la Protection Sociale de l’ONG-ASMADE, SOLSOC et SOLIDARIS, organise une formation de Master II.

Cette formation a pour objectif d’accompagner la montée en compétences des administrateurs et des techniciens d’appui aux mutuelles par un renforcement des capacités sur la gouvernance mutualiste. Ce master se déroulera en plusieurs regroupements au Burkina Faso et au Tchad.

Le premier regroupement de la formation s’est tenu à l’hôtel Palm Beach de Ouagadougou, au Burkina Faso pendant cinq (5) jours du 25 février au 1er mars 2019 et a réuni vingt apprenants qui sont venus du Tchad et du Burkina Faso. Au démarrage des travaux, Mme Juliette COMPAORE, Secrétaire Exécutive de l’ONG ASMADE a exprimé sa reconnaissance envers ses partenaires notamment l’UVSQ, SOLSOC et Solidaris de la Belgique, mais aussi le gouvernement tchadien pour leur soutien. « La mutualité reste un outil possible pour accompagner l’extension de la protection sociale en vue d’améliorer l’accès à la santé… », a-t-elle ajouté.

Dr Dadjim BLAGUE, un des apprenants tchadiens indique que sa présence témoigne l’intérêt que le Tchad porte à ce renforcement de capacité. Il affirme que la formation vient à point nommé car le Tchad vient de démarrer la mise en œuvre de sa stratégie de couverture santé universelle.

Le deuxième regroupement s’est tenu à N’Djamena au Tchad du 15 au 19 Avril 2019. Durant cinq jours, les intervenants venus de la France et du Burkina ont partagé leurs connaissances avec les apprenants sur la gestion des ressources et les politiques de communication dans le domaine de la mutualité.

Dans cette même dynamique, le troisième regroupement aura lieu du 10 au 14 Juin 2019 à Ouagadougou au Burkina Faso. Dans l’intervalle de ces regroupements, un travail personnel est organisé entre les étudiants et les formateurs qui aboutira à la production et à la soutenance de mémoires en fin 2019.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nayala : Toma dans l’obscurité depuis près de trois semaines
Burkina : Quatre nouveaux officiers des forces armées nationales nommés à des postes de responsabilité
Burkina Faso : Une conférence publique pour discuter des enjeux et défis de l’enregistrement des décès
Amicale des femmes de la Sitarail : Une journée pour faire découvrir le métier de cheminot aux enfants des travailleurs
Administration du travail : Le Burkina accueille la 44e session du Centre régional africain d’administration du travail
High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché burkinabè
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de produits médicaux prohibés découvert au quartier Larlé
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de cancer du col de l’utérus avec près de 839 cas de décès liés à cette maladie », Pr Aboubacar Bambara.
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts se penchent sur un plan d’action
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara seront inhumés au Mémorial Thomas Sankara courant février 2023
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par des FDS, selon le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au ministère de la Justice
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés