Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le chagrin est comme le riz dans le grenier : chaquе jοur il diminuе un реu.» Proverbe malgache

Education : Le conseil des ministres adopte un rapport relatif à l’apurement des dossiers

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • mardi 30 avril 2019 à 17h53min
Education : Le conseil des ministres adopte un rapport relatif à l’apurement des dossiers

L’hebdomadaire conseil des ministres s’est tenu, ce mardi 30 avril 2019, à Ouagadougou, en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Il a été entre autres question de la reprise prochaine des négociations avec les syndicats de l’enseignement et de la rédaction de leur statut valorisant.

Selon le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou, plusieurs dossiers ont été étudiés au cours du conseil des ministres de ce mardi 30 avril 2019. Au titre du ministère de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN), le conseil a adopté un rapport relatif à l’apurement des dossiers sur l’indemnité de logement, l’indemnité spécifique, la bonification d’échelon à titre exceptionnel et la finalisation du projet de statut valorisant au profit du personnel dudit ministère.

Ainsi, le conseil a décidé d’une mobilisation des acteurs intervenant dans le traitement des différents dossiers et leur regroupement pour une synergie d’action et une dérogation du calendrier de solde mensuel afin que ces dossiers soient enrôlés pour le mois de mai 2019, a précisé Remis Fulgance Dandjinou.

En ce qui concerne la reprise des négociations sur l’écriture du statut valorisant, le conseil a demandé au comité de rédaction de reprendre les travaux en concertation avec les syndicats le 2 mai 2019 et que la rédaction commence le 6 mai à Koudougou avec un délai de 21 jours de manière à disposer à la fin du mois de mai d’un projet de statut valorisant finalisé.

Bientôt une agence nationale de soins de santé primaire

Au titre du ministère de l’Economie, des finances et de développement (MINEFID), le conseil a adopté un décret portant création de « l’Agence nationale de gestion de soins de santé primaire » dans la catégorie des établissements publics de santé. « Cette agence va organiser et gérer les soins de santé primaire. Elle va regrouper à peu près 2000 formations sanitaire de premier niveau de notre pays », a indiqué le porte-parole du gouvernement.

Pour ce même ministère, un projet de décret a été examiné au cours du conseil. Il s’agit du régime indemnitaire applicable au personnel du cadre de la Police nationale. « Le conseil a instruit les ministres en charge du dossier, après différentes instructions, pour une finalisation rapide pour la présentation dans les jours à venir en conseil des ministres », a affirmé Remis Fulgance Dandjinou.

Des bâtiments publics avec de l’énergie renouvelable

Le ministère de l’Energie va, dans les jours à venir, procéder à un nouveau régime de consommation de l’énergie dans certains établissements publics. Le porte-parole du gouvernement a annoncé l’adoption d’un mécanisme d’hybridation des bâtiments publics de l’Etat en utilisant le système de production de source renouvelable. « Il faut prendre en charge une réalité : les bâtiments au niveau de l’administration sont énergivores et ils ne sont pas en état d’efficacité énergétique », a-t-il déclaré.

Pour une première phase, le gouvernement a pris certain nombre de bâtiments à titre d’essai. Il s’agit de l’aéroport international de Ouagadougou, des ministères en charge de l’Energie et du Commerce, du bâtiment administratif qui regroupe neuf ministères situés derrière l’aéroport, et de la mairie de Bogodogo.

Page noire de cette session du conseil des ministres, les ministres en charge de l’Education nationale, de la Santé et de la Sécurité se sont rendus aux obsèques des cinq enseignants assassinés par des individus armés, le vendredi dernier à Comin-Yanga, dans la province du Koulpelogo. Le gouvernement présente ses condoléances aux familles de ces enseignants, tout en réaffirmant sa compassion et sa solidarité à l’endroit du monde enseignant.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés