Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Etienne Lankoandé (stagiaire) • jeudi 28 mars 2019 à 23h56min
Fédération Somkieta :   Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

La Fédération Somkieta a tenu, ce jeudi 28 mars 2019 à Ouagadougou, une conférence de presse sur la situation économique, sécuritaire, sanitaire et sociale du Burkina. C’est au regard de ce qui se passe au ministère des Finances, avec les agissements de ses agents, que la fédération a choisi de faire cette dénonciation. Les conférenciers ont aussi évoqué les autres difficultés qui entravent la bonne marche de l’activité économique nationale.

La situation socioéconomique du Burkina Faso est préoccupante depuis quelques années et est exacerbée par la crise au Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID). C’est le constat fait par la Fédération Somkieta, face à la presse, le jeudi 28 mars 2019. En plus des problèmes liés au ralentissement de l’activité économique et sociale, il y a des problèmes spécifiques que rencontrent les commerçants et les entrepreneurs. La crise qui prévaut au MINEFID est le motif premier de la plainte formulée par la Fédération Somkieta.

Selon les conférenciers, des agents ne peuvent pas se cacher derrière une absence de réseau informatique pour justifier leur manque de volonté de travailler. « A la création du ministère, il n’y avait pas de réseau informatique. Et il y a eu du travail jusqu’à l’avènement du réseau informatique », a déclaré Boureima Kaboré, le secrétaire général de la fédération. Il ajoute que le « manque de réseau informatique » n’est qu’un alibi pour saboter le bon déroulement de l’activité économique, mettant en cause le patriotisme.

C’est pourquoi, les membres de la fédération ont interpellé l’opinion publique, les commerçants et les entrepreneurs en particulier, à s’engager dans cette lutte contre ceux qu’ils ont qualifiés de « terroristes économiques ». « Sauf si les commerçants et entrepreneurs sont irrationnels, ils ne doivent pas garder le silence absolu, puisqu’ils sont les premières victimes », a renchéri El Hadj Alassane Ouédraogo, coordonnateur de la Fédération Somkieta. Les membres invitent en outre le gouvernement à prendre ses responsabilités pour normaliser la situation socioéconomique qui prévaut au Burkina, au profit des générations à venir.

La fédération propose au président du Faso, ainsi qu’à son gouvernement, la mise en place de deux comités pour la gestion de l’ensemble de ces litiges. Un comité de suivi-contrôle et de règlement des litiges entre les acteurs de l’économie et un comité autonome coiffé par le Premier ministre. Ils suggèrent également la création d’une structure nationale d’inspection qui jouera le même rôle que la COTECNA.

El Hadj Alassane Ouédraogo ajoute : « Notons qu’avec la disparition de la COTECNA, toutes les portes sont ouvertes pour les maîtres corrupteurs et les grands corrompus ». En dehors de la crise au MINEFID, la Fédération Somkieta a également dénoncé la concurrence déloyale, la fraude et la contrefaçon.
La Fédération Somkieta ne compte pas se limiter là, et rassure que sa déclaration du jour sera remise au président du Faso, les semaines à venir.

Etienne Lankoandé (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 mars à 22:22, par Tiiboo En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    Propos à l’image de l’auteur nul et vide de sens, qu’avez vous contre le silence monsieur, vous quittez le cabaret vous foncez droit pour une conférence de presse ou vous n’avez rien à proposer abba vous aussi. Un ministère qui selon vous est inutile mais qui vous fait parlez quand même, on vous a pas vu parler ailleurs pourtant. La crise au MINEFID est une réalité, monsieur évitez d’empaucher des miettes pour sortir dénigrer encore moins parlér de ce dont vous n’avez aucune idée gardez çà pour vos rejetons merci.

    Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 04:45, par Mafoi En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

      @Tiiboo,tu es apatride.Je viens de lire un article sur Lefaso.net de Bèbè Kaambiré intitulé:Burkina :« Au-delà des jougs ».Stp va le lire,ça te fera du bien.Bonne journée

      Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 09:17, par SonofGod En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

      Même si on fait partie de ceux qui refusent de travailler pour leurs intérêts égoïstes, reconnaissez que cet écrit est limpide et est venu au bon moment ! Comment COMPRENEZ VOUS QUE DES FONCTIONNAIRES QUI SONT BIEN PAYES :
      1)-SOIENT ASSIS DANS DES BUREAUX DE L’ETAT,
      2)-SUR DES CHAISES DE L’ETAT
      3)-METTENT LA CLIMATISATION A FOND
      4)-PASSENT TOUT LEUR TEMPS A CAUSER
      5)-REFUSENT DE TRAVAILLER MÊME POUR RECEVOIR DES FONDS !!
      6)-ET SONT PROMPTS A TOUCHER LEURS SALAIRES A LA FIN DU MOIS !!!
      JE M’ARRÊTE LA !!! C’EST ETRE IRRESPONSABLE AU VRAI SENS DU TERME !!! CES GENS DEVAIENT AVOIR HONTE DE TOUCHER LEURS SALAIRES !!! ET DIEU N’EST PAS INJUSTE !!!!!(J’ESPERE QUE VOUS COMPRENEZ !!)
      Si vous ne voulez pas travailler, RESTEZ CHEZ VOUS....! JE VOUS JURE QU’AU TEMPS DE THOMAS SANKARA, BEAUCOUP ETAIENT DEJA AU VILLAGE. VOUS CROYEZ PRENDRE EN OTAGE NOTRE ECONOMIE ET FAIRE TOMBER LE PAYS SURTOUT AU MOMENT OU LE PAYS A BESOIN DE FONDS POUR COMBATTRE LE TERRORISME. REVOYEZ VOTRE MODE OPÉRATOIRE SINON VOUS SEREZ SURPRIS ET DÉSAGRÉABLEMENT. CAR C’EST LE PEUPLE QUI DÉCIDERA DE VOTRE SORT. """SI VOUS CROYEZ QUE C’EST IMPOSSIBLE,....ALLONS SEULEMENT !!!"""" A BON ENTENDEUR SALUT !

      Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 09:26, par idi En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

      Tiibo, en vous lisant, on sent que c’est vous qui êtes mis en cause. je vous conseille de quitter dans ça ! Si vous ne voulez pas travailler, libérez les lieux ! les fonds communs ont été liquidés, du moins en partie. il n’ y a pas de marche arrière possible, contentez-vous des 25% restant.
      Et je vous dis que meme si on augmente votre salaire au triple, ca ne peut pas résoudre votre problème ! si vous voulez tant l’argent, démissionnez et aller chercher l’argent ailleurs ! un salarié n’a jamais fait partie des fortunés d’une communauté ; quelque soit le pays !
      Ils ont trouvé l’expression juste : DES TERRORISTES ECONOMIQUES !
      C’est parce qu’ils n’ont pas d’armes, sinon ils feraient pire que l’ex RSP ! des supers égoistes, tant pis pour les autres.
      Comme c’est le pouvoir de Rock, tout est permis. Sinon, je vous assure que si je pouvais être à sa place, je vous allez me sentir !
      Vous saurez qu’un employé n’a pas le droit de refuser de travailler, en n’étant pas en grève, et garder sa place.
      Vous n’avez pas les couilles nécessaires pour aller en grève, par peur des coupures de salaire et vous faite une grève déguisée, ne voulant pas travailler.
      Sachez que si tel est le cas, votre salaire n’a plus aucune bénédiction pour vous ; et vous bouffez du haram !

      Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 23:59, par Yanamar En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    Vous êtes les vrais burkidims , continuer vôtre combat pour l’avenir de notre pays. COTECNA était bien .si le gouvernement n’aime pas COTECNA , c’est qu’il veut s’associer aux douaniers pour Pier les biens du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 00:52, par Romson En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    El hadj Alassane Ouedraogo president de la federation somketa, vous êtes certainement l un de ces grands commerçants du secteur informel. Dites nous combien vous avez payez l année dernière en impots et taxes ? Sachez que l état de grâce des commerçants politiciens prendra bientôt fin. Quelque soit l issue de cette crise , vous aurez desormais des agents intègres qui appliqueront la legislation fiscale et douanière conformement au code. Votre proposition de creation d un nouveau cotecna est certainement pour continuer à sous évaluer vos marchandises et ainsi frauder la douane.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 07:35, par Danga En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    Agents du MINEFID-Commercant-Douanier ou le Triangle du Mal de l’Economie Burkinabè :, meme pipe meme tabac. Tous des mafiaso vorace et apatride.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 08:01, par Vérité En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    Ca ne marche plus la manipulation. Il faut trouver une solution définitive au lieu d’activer vos vuvuzelas version OSC ou autre.on est au courant de tout le pays est une savane.hier c’était DTS et aujourd’hui Somkièta ou je ne sais quoi.Des faux commerçants. Les vrais travaillent et n’ont pas le temps pour des conférences bidons.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 08:42, par Nongasida paguiligdi En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    La crise au MINEFID n’est rien d’autre que la mauvaise volonté de ceux là qui veulent faire crouler le Burkina Faso.
    IL appartient à l’ensemble des autres fonctionnaires du pays, des acteurs économiques de dire non à ceux qui croient que sans eux rien ne peut marcher au pays des hommes intègres. ( Parlant d’hommes intègres, que le personnel du MINEFID nous montrent par où ils sont intègres dans ce qu’ils font : terrorisme économique = offrir le pays sur un plateau d’or à ceux qui endeuillent chaque jour le Burkina Faso).
    Que l’ensemble des autres fonctionnaires du pays, des acteurs économiques, des jeunes et tout le peuple burkinabè s’unissent pour dire non à ces agent mafieux et leur donner l’avertissement que "trop c’et trop " et qu’ils seront considérés comme des apatrides et traités comme tels s’il continuent à bloquer l’économie du Burkina Faso, donc sa sécurisation, son développement.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 08:57, par Raoul 07 En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    héee ! Gouvernement MPP. L’année dernière c’était Dialogue Treve Sociale de Aziz Nignan et consorts. Cette année encore leur trouvailles c’est fédération somkieta. Continuez seulement votre politique de dénigrement

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 09:23, par TANGA En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    C’est grave qu’il n’y ait plus de dégagements !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 09:25, par FILSDUPAYS En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    La question principale reste tout de même posée. Qu’est- ce que le Gouvernement fait pour résoudre cette crise qui affecte toute l’économique du pays ?
    Un dialogue de sourd ou un bras de fer ne saurait être une réponse adéquate. Que tous les acteurs acceptent s’entendre sur un minimum et nous sortir de ce bourbier qui n’a que trop duré.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 10:02, par bila En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    Regardez moi ce tablier. Mieux vaut interpeler les autorités. Si tu es fâché organise une tournée de dénigrement comme vous l’avez d’ailleurs fait. Ou le ministre du commerce vous a trahi ? De toutes les façons on n’est qu’au début.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 10:06, par RESANE En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    C’est un bon début de mobilisation pour une convergence de vue. C’est une affaire nationale à laquelle d’autres couches sociales du pays devraient se rallier sans tarder. Si le gouvernement se sent soutenu dans sa démarche, il trouvera dans la légitimation populaire le courage de garder le cap et de sévir au besoin contre ceux qui font obstacle à la volonté commune.
    Personne n’est contre les financiers. Mais le minimum de justice sociale exige que chacun compte d’abord sur son salaire, tel que les autres formes de motivations ne peuvent pas constituer la raison de faire son travail statutaire. Si le salaire ne satisfait pas, tout employé a le droit d’aller trouver mieux ailleurs.
    Mais il appartient au gouvernement de décider : il peut être ferme et en finir une fois pour toute. S’il recule, il lui sera demander même demandé d’augmenter les fonds communs par rapport aux enveloppes antérieures. C’est comme cela que ça se passe dans toute négociation. La règle du rapport de force se formule comme suit : à celui qui cède un pas, il lui est exigé un autre et ainsi de suite.

    Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 11:11, par hé OUI ! En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

      Vous avez une vision trop limité de ce problème. Ils peuvent aussi décider de s’entendre sur un juste milieu. Vous semblez appeler les autres à un mouvement, qu’est ce qui vous garantie que ce sera la solution ? A vous lire, on connait tout de suite votre position. Je ne crois pas que vous soyez obliger d’être d’accord avec les financiers, personne ne vous demande cela. A supposé que le gouvernement fasse ce que vous dites, j’imagine que c’est vous qui viendrez apporter les solutions aux conséquences ? Informez vous avant vouloir intervenir sur un sujet qui peut être vous dépasse. Il faut savoir que dans tout conflit, seule la négociation fini par résoudre les problème.

      Répondre à ce message

      • Le 29 mars à 20:20, par Le Vigilent En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

        Hé oui,
        Tu veux qu’on négocie avec qui ? Le syndicat dit n’avoir pas lancé le mot d’ordre de sabotage. Donc chaque agent agit à sa propre initiative et pour des motivations qui lui sont propres. Si négociation il doit y avoir, ce sera l’etat et chaque agent individuellement. En ce moment c’est simple. Si tu n’es pas satisfait des conditions d’emploi et de rémunération tu dégages pour laisser la place à ceux qui accepter les conditions de l’emploi telles que fixées par l’etat. Point barre !!!

        Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 10:43, par Acalmie En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    Vous êtes entrain d’égorger quelqu’un et vous ne voulez pas qu’il se débatte ? Accordez leur au moins cela.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 11:05, par Figo En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    Beaucoup de personne sont en train de perdre leur temps en réagissant mal contre les financiers. Des gens ont été élus pour diriger le pays, et c’est à eux que les différents acteurs et le Peuple doivent demander des comptes. Les agents du MINIFED sont des travailleurs qui luttent contre leur employeur. Si l’employeur n’a ni la compétence ni la capacité ou le courage de résoudre le problème conformément aux moyens légaux qui s’offrent à lui, c’est au Peuple de décider quand la situation deviendra insoutenable. Point Barre.
    Courage aux agents du MINIFED qui montrent aux autres travailleurs comment gréver sans gréver.

    Répondre à ce message

    • Le 30 mars à 08:55, par Le Vigilent En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

      Mon cher Figo, pour toi, l’employeur des financiers c’rest qui ? Dans votre petite cervelle, l’employeur des financiers, c’est le pouvoir du MPP et allies. Sache que l’employeur de ces agents indelicats, c’est l’Etat Burkinabe qui inclut toi et les autres soutiens mal inspires des financiers saboteurs du fonctionnement des services de l’etat.
      Detrompes-toi car, quand la situation deviendra insoutenable, ceux qui paieront les pots cases ce seront bien les financiers saboteurs. Si l’affaire ne concernait que le pouvoir du MPP et les financiers, il y a longtemps que les gens du CFOP s’en seraient saisis pour porter des coups de massue sur le gouvernement. Sache qu’aucun groupe qui viendrait au pouvoir n’acceptera de retablir le fonds commun dans sa forme anterieure.

      Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 11:39, par Juster En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    C’est le problème du BF ; chacun croit qu’il est né et qu’il va mourir avec certains avantages ! Dans ce cas on refuse l’équité et l’égalité. C’est le problème que va rencontrer la reforme de la rémunération salariale. Quand une catégorie E est plus rémunéré qu’une catégorie A, il y a une véritable gangrène qu’il faut avoir le courage d’amputer. Chacun dit que son métier est ceci ou cela et qu’il doit avoir plus que l’autre ; personne n’est assez honnête pour dire que je ne dois pas toucher plus que l’autre qui est dans une catégorie supérieure !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 12:49, par fils-du-pays En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    C’est bien dommage que des agents, des hommes et des femmes n’aient pas le courage de s’assumer en décrétant une grève et se tapissent derrière des prétextes farfelus pour vouloir anéantir l’économie nationale au nom de revendications corporatistes mafieuses.
    Nous mettons en garde tous ces agents qui refusent de faire leur travail, attendez de voir dans les jours à venir ce qui adviendra de vous et de vos bien mal acquis. Le peuple n’acceptera pas se faire hara-kiri.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 13:00, par CI En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    Les gens crient partout que les Financiers ne sont pas plus importants que les autres fonctionnaires. Ils n’apportent rien de plus que les autres , qu’ils ne sont pas indispensable et sais je encore. Mais dhè que les financiers organisent une petite action, un petit mouvement net sa tremble de partout, sa cours partout conférence de presse par ci, marche par la, menace a gauche, intimidation a droite, bref une panique indescriptible. Bonne gens négocions avec les financiers et sortons de se cercle vicieux parce que qu’on le veuille ou pas les finances sont le centre de l’action gouvernemental, donc ceux qui sont chargés de ce domaine sont plus qu’essentielle. trouvons une solution qui arrange tout le monde, il y va de l’intérêt de tous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 13:20, par la patrie ou la mort nous vaincrons En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    c est vous les éléments de simon compaoré ok continuez a le suivre aveuglement le jour qu il va fuir vous laissez sa sera trop tard pour vous

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 14:19, par cisse En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    Il est légitime que chacun est une opinion sur un sujet donné, mais l’essentiel est que nous puissions respecter le point de vue des intervenants. Le problème au MINEFID ne devrait pas exister au vue du contexte actuel dans notre pays, comme on le dit on en est arrivé là. Le débat sur le Fond commun est un débat purement technique, qui se retrouve dans la rue et ça c’est bien dommage. On ne peut pas apporter une solution politique à un problème technique ça ne marchera jamais. le gouvernement a passé son temps à diaboliser les agents du MINEFID, à les opposer aux autres fonctionnaires et à l’ensemble de la population comme si ces derniers étaient à l’origine du sous développement du pays. Quand un gouvernement est incapable d’apporter des solutions au préoccupation des travailleurs, il démission et non fragilisé notre tissu social en opposant les fils du pays les uns aux autres.

    Répondre à ce message

    • Le 30 mars à 09:16, par Le Vigilent En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

      Le Fonds commun est loin d’etre une simple question technique. C’est avant tout un proble socio-politique. Les elements a prendre en compte dans son calcul ne sauraient etre de la competence de techniciensde la finance. Nos pretendus financiers du MINEFID ne sont que de simples executants et ne sauraient, en aucun cas, avoir le pouvoir de decider des modes de calculs du fond commun.
      Depuis que les financiers beneficient du fonds commun, ils se prennent pour le centre du monde et meprisent tout le monde dans ce pays.

      Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 07:40, par LeTocsin En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    En réponse à CI
    À vous lire monsieur ,je vous paraphrase
    , les financiers sont plus important que les autres qu’on le veuille ou pas...
    C’est de la malhonnêteté intellectuelle que dire de tels propos. Aucun agent n’est plus important que l’autre et nul indispensable. Ce sont tous des maillons d’une chaîne qui se complète. Si les agent de santé grevaient comme font les financiers, cher monsieur tu verra que tes finances (argent) ne serviront à rien,car on ne pourra dénombrer les morts . Si les enseignants allaient saboter le travail, tu Vera que tes enfant seront en recul. Ainsi de suite.... Donc c’est mieux d’avancer des propos constructifs.

    Répondre à ce message

    • Le 1er avril à 14:04, par SAA En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

      Monsieur ou Madame LeTocsin, on sent la haine dans vos écrits. Certes "Aucun agent n’est plus important que l’autre et nul indispensable. Ce sont tous des maillons d’une chaîne qui se complète" pourquoi vous aimez comparer les enseignants, les agents de santé aux financiers comme si le projet de réduire le FC des financiers était une plateforme de ces agents. Arrêtez d’opposer les fils de ce pays. combien d’agents de santé ou d’enseignants ont leur fils ou filles au MINEFID et qui sont heureux de les savoir heureux. En rappel, ils ne sont pas au MINEFID parce-que les plus intelligents, mais une grâce divine d’y être. A tous ceux qui s’opposent, priez seulement Dieu le créateur de faire bénéficier ces avantages à vos enfants, amis frères etc. Que la paix du Seigneur soit toujours avec Vous.

      Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 14:06, par Mitibkiéta En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    Il y a des ministères dont il faut revoir la forme juridique : surtout les services de recouvrement, il faut les privatiser, quitte à maintenir seulement le contrôle de l’Etat à travers un conseil d’administration. Sinon, à la longue, des délinquants aux cols blancs vont affaiblir les bases de l’Etat.
    Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 16:42, par Yam En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    Pourquoi des gens attaquent aux financiers. Es ce les premiers corps de fonctionnaires à lutter de telle manière au Faso ? Les policiers ont fait pour eux( période d’insécurité grave), les enseignants aussi( refus d’évaluation) ; vous pensez que c’est moins grave que font les financiers ? Si c’est fond commun que vous trouvez injustes ou inéquitable, statuts parculiers ou autres ne sont ils pas discriminatoires ? Les policiers n’ont ils pas saboté la sécurité nationale ? Et les enseignants n’ont ils pas saboté l’année académique ? Ou vous trouvez que c’est pas important l’éducation et la securité.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 14:57, par Je passais par là En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    Yam vous avez tous dit. On vois dans les commentaires des uns et des autres une certaine jalousie qui dit pas son nom. J’ai l’impression que chacun fait semblant de ne pas voir le vrai problème que rencontre le pays. Chacun s’acharne sur les financier mais s’il était à leur place il allait agir de la mme manière que c’est financier. Le véritable problème de ce pays n’est pas le fonds commun mais la gestion du pays. À lire les commentaires on as l’impression que c’est les financiers qui finis l’argent du pays et qui font que le pays est pauvre. Demandé à diminuer l’argent des financier prquoi ne pas demandé au dirigeants de renoncer à leurs avantages parceque le pays va mal ?.on dit pays là vas mal mais nos dirigeants ne renoncent pas à leur avantages, ne diminue pas le train de vie de l’Etat. Qu’eux nos dirigeants donnent l’exemple et le peuple suivra au lieu de mettre les fonctionnaires en conflit. Vraiment y’a trop de sorcier dans ce pays de vrai sorcier qui luttent à ceux qu’on diminue les avantages des autres au lieu de lutter pour avoir pour eux. De vrai sorcier mais vs êtes vaincu. Arrêté votre sorcellerie svp chers aînée

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 20:21, par le paysan En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    Dans ça j’en veux au MBDHB. Le droit de certains fonctionnaires et commerçants sont bafouillés et vous ne dites rien. Certains fonctionnaires ont leurs avancements et des commerçants veulent des attestations fiscales afin de prendre part à des consultations mais rien. Vous MBDHB vous voyez le droit des gens piétinés et vous ne dites rien. Continuer seulement Dieu vous vois. Au bout de compte, je trouve que la bonne manière c’est de poser plainte contre un agent des finances qui refuse de faire son boulot.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril à 10:54, par JABILI CANTAAGA En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    Cette situation fini par énerver tout le monde. Voici mes propositions :
    - Notre président et son premier ministre doivent a ; mettre de l’ordre au sujet des différentes malversations des ministres et des chefs d’institution et réduire leur train de vie b : prendre des textes impersonnels sanctionnant à la hauteur du forfait tout contre venant quel que soit son parti d’appartenance sans d ; c : sensibiliser tout militant au sujet des bonnes pratiques à observer et de l’impossibilité pour le parti à défendre quiconque sera pris en flagrant ; d : si le chef de famille à l’habitude de s’entendre avec les gardiens du champs de mais pour en prélever, il va de soit que le chef de famille soit tenu par les gardiens par ou ca fait mal et est dans toute incapacité de les interdire de se servir comme ils le souhaitent, un diktat de fait. Donc soyons irréprochables, avant d’interdire quoique ce soit ; e : que l’opposition, chef de famille en quête de pouvoir sache que s’il aide à élever un petit serpent venimeux ou si elle laisse le voisin le faire, sans rien dire, tôt ou tard, quand le serpent grandira, c’est d’abord elle la première victime. Donc travaillons tous à trouver des solutions non égoïstes et non de politique politicienne. Des décisions fortes doivent être prises :
    - Comme on gréve et on ne gréve pas, qu’une enquête soit faite par des structures compétentes pour voir qui refuse de travailler et accuse le réseau informatique. Les commerçants et autres usagers peuvent aider : on sait qui est ou non dans tel ou tel bureau, donnez des non
    - quand tout le monde demande à un membre de la famille pardon pour qu’il reprenne de travail, suite à son vole de bien commun, le chef de famille prend la décision de contrôler ses biens et s’il remplit tous les statuts de sa classe sociale. Donc allons y, qu’une enquête soit faite pour savoir qui est qui : ces financiers refusant toute concession sont au nombre de 8 400 environs. Que 10 gendarmes vérifient l’authenticité des diplômes qui leur ont permis de faire le concours et de venir au finances ; que 10 autres gendarmes enquêtent sur qui n’a pas acheter sa place lors du concours.
    Donnons leur une semaine pour se prononcer pendant que les pandors continuent leurs travaux
    Que tous ceux qui se trouvent victimes de ses agissent se mobilisent pour se faire entendre massivement dans tout le pays. Chers financiers, évitons de scier la branche sur laquelle on est assis. A l’Etat un employé n’impose pas les termes de contrat avec un employeur qui ne se reproche de rien.
    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril à 12:09, par Saw En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    ACALMIE. Votre message m’a fait vraiment bcp rire. Effectivement les financiers ont raison de se débattre car on est entrain de les égorger au sens propre du terme. Mais on résumé force est de reconnaître que des VADS à RMCK en passant par tous les autres corps tout le monde est important dans la chaîne.

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 12:35, par Vox En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

      Bien dit ! Mais ce message personne ne le comprendra au BF pcq ’on est tous malhonnêtes ; Ceux la mêmes qui nous dirigent ne le comprendront pcq ’ils vont se cacher pour satisfaire les financiers ; quand vous allez aux urgences a l’hôpital vous verrez cinq soignants qui font des vas et vient entre 50 malades au risque de tomber eux mêmes ; ça le gouvernement le sait et ceux qui prenaient fonds communs le savent ! Depuis qu’on a révélé les dessous des fonds communs, le gouvernement est resté assez bête pour penser que les autres fonctionnaires vont faire correctement leur travail !!! Croyez moi le pire est a venir si le gouvernement n’établit pas l’équité et la justice dans le traitement des salaires !!!

      Répondre à ce message

  • Le 1er avril à 14:00, par verité En réponse à : Fédération Somkieta : Les agents du MINEFID accusés de « saboter » l’activité économique

    ce vieux n’est pas un patriote et accuse les autres. ni sagesse ni intelligence de sa part. Tu dis que les taxes ont augmenté après le départ de COTECNA.le pillage est fini. Plus de laxisme.vous allez payer cash et sans ambages désormais.Plus de laisser passer et plus de coup de fil, nous allons faire notre travail correctement...Celui qui n’est pas content peut changer de métier.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Session 2019 du Forum politique de haut niveau (FPHN) sur le développement durable 2019, du Conseil Economique et Social des Nations Unies(ECOSOC)
20ème conférence des agents comptables : Pour une meilleure mobilisation des ressources financières de l’Etat
Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques
3e édition du forum national de l’économie informelle : Rendez-vous du 18 au 20 juillet à Ouagadougou
20ème conférence des agents comptables : Le nouveau code des impôts en question
« Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français
Monnaie unique de la CEDEAO, zone de libre échange en Afrique : Le satisfecit de l’Alliance Arc-en- ciel de la majorité présidentielle
Commerce au Burkina : Les acteurs dénoncent une concurrence déloyale
Zone de libre échange continentale africaine : Une concrétisation d’une vision des pères fondateurs de l’UA selon le président du Faso
Caisse des dépôts et consignations : Une commission pour contrôler les opérations de l’institution
Employabilité des jeunes diplômés : La Société Générale Burkina Faso noue un partenariat avec trois écoles supérieures de formation
INFINITE : la carte hors-pair de Société Générale Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés