Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le génie est fait de un pour cent d’inspiration et de quatrе-vingt-dix-nеuf рοur сеnt dе trаnsрirаtiοn.» Thomas Alva Edison

Projets structurants au Burkina : L’UE et l’AFD s’engagent pour 38 milliards de F CFA

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Moussa Diallo • mardi 12 mars 2019 à 16h30min
Projets structurants au Burkina : L’UE et l’AFD s’engagent pour 38 milliards de F CFA

Le ministre de l’Economie, des finances et du développement du Burkina, Lassané Kaboré et le directeur de l’Agence française de développement (AFD), Tanguy Denieul, ont procédé à la signature de trois conventions de financement, le 12 mars 2019, à Ouagadougou. D’un montant total de 38 milliards de francs CFA, ce financement permettra la réalisation de deux grands projets de développement inscrits dans la matrice des investissements structurants du Plan national de développement économique et social (PNDES). Il s’agit du Projet régional d’interconnexion électrique « Dorsale Nord » et du Projet d’agriculture contractuelle et transition écologique (PACTE).

Cette signature de conventions de financement constitue un pas décisif dans la mise en place de ces deux projets de développement. Le projet « Dorsale nord » est le plus important projet dans le secteur de l’énergie au Burkina pour les cinq prochaines années et se veut un choix stratégique du gouvernement de promouvoir le mix énergétique. Cette promotion du mix énergétique s’appuiera, d’une part, sur les importations d’énergies à travers les interconnexions régionales et d’autre part, sur les énergies renouvelables.

Concernant ce projet, deux conventions ont été signées. Il s’agit d’un engagement financier de 30 milliards de francs CFA de la France et de l’Union européenne d’une part sous forme de prêt de 19,7 milliards de francs et d’autre part, sous forme de subvention d’un montant de 9,84 milliards de francs.

Le projet Dorsale Nord s’inscrit dans le cadre du système d’échanges d’énergie électrique ouest- africain (EEEOA) dont le coût global à l’échelle régionale est estimé à près de 600 millions d’euros. Il prévoit la construction de 880 km de lignes très haute tension de Birnin Kebi (Nigeria) à Ouagadougou en passant par Niamey au Niger. Il est également prévu la construction d’une bretelle de raccordement au réseau béninois dans la localité de Malanville.

Ainsi, il permettra de couvrir une partie des besoins en électricité du Burkina et du Benin à partir de l’énergie peu émissive en CO2 produite au Nigéria. « Grâce à ces réalisations, le Burkina pourra importer 150 MW en sus de la production locale dès 2022 à un prix très inférieur (plus de 50%) au coût de production locale actuelle », a confié Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, le ministre de l’Energie.

Concernant le Projet d’agriculture contractuelle et transition écologique (PACTE), il s’est agi d’une subvention de 13 millions d’euros soit 8,56 milliards de francs CFA. Ce financement est issu d’une délégation de fonds octroyée par l’Union européenne à l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre du projet de développement de la valeur ajoutée des filières agricoles. Il vient en complément des financements déjà octroyés en mars 2018 par les deux institutions à hauteur de 25 milliards de francs CFA.

L’objectif du PACTE est de promouvoir la croissance et la diversification de l’offre de produits transformés de qualité, de la part des opérateurs des filières agricoles et répondre ainsi aux besoins et exigences des marchés nationaux, régionaux et internationaux. Son opérationnalisation permettra de promouvoir le développement de l’agriculture contractuelle, l’intensification agro-écologique et la professionnalisation des acteurs.

Les appuis financiers de l’Union européenne et de l’AFD, objets des conventions signées ce 12 mars, constituent des contributions importantes au financement du Plan national de développement économique et social (PNDES) adopté comme référentiel de développement du Burkina.
Ces appuis financiers permettront d’effectuer des investissements structurants dans les deux secteurs afin d’offrir des services essentiels aux populations burkinabè.

Tout en remerciant le partenaire qui a mis à la disposition du Burkina ces fonds, le ministre de l’Energie, au nom du gouvernement burkinabè, a pris « l’engagement d’œuvrer pour une gouvernance respectueuse des principes et normes de transparence et de traçabilité dans l’utilisation des fonds alloués ».

Moussa Diallo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dipgoldinvestment : La plateforme qui a englouti l’argent d’investisseurs burkinabè
Extension de l’IUTS aux fonctionnaires : Les syndicats des enseignants-chercheurs et des médecins disent niet
Loi de finances gestion 2020 : La Maison de l’entreprise instruit le monde des affaires à Ouagadougou
Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO
Finance : ICCO Coopération sensibilise six institutions de microfinance sur la gestion du risque
Salon international du coton et du textile 2020 : « La victoire qui est endogène aujourd’hui, le sera avec des produits made in Burkina », dixit le ministre Harouna Kaboré
Cour des Comptes : Des insuffisances constatées dans l’exécution du Programme de modernisation de l’administration publique en 2017
The U.S. Mission in Ouagadougou, Burkina Faso is seeking eligible and qualified applicants for the position of Travel Clerk in the General Services Section.
Vœux de nouvel an à Coris Bank : Bientôt la construction d’un immeuble à dix niveaux pour abriter le siège
Assurances : Allianz Burkina devient SUNU Assurances IARD Burkina Faso
Banque Atlantique Burkina Faso : En fin de mission, le directeur général, Issouf Gbané, reçoit une distinction de la nation burkinabè
25 ans d’existence de l’UEMOA : Le renforcement des acquis de l’intégration, requis par les populations de l’espace
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés