Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • samedi 12 janvier 2019 à 00h15min
Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

Le Gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Tiémoko Meyliet Koné, s’est réjoui du taux de croissance économique réalisé en 2018 par le Burkina Faso. « Le pays avance », a-t-il déclaré au sortir d’une audience qu’il a eue avec le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, ce vendredi 11 janvier 2019 à Ouagadougou.

Présent à Ouagadougou à l’occasion de la célébration des 25 ans de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) qui s’est déroulée, jeudi 10 janvier, le Gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) en a profité pour rendre une visite de courtoisie au Chef du Gouvernement burkinabè, également ancien cadre de l’institution régionale basée à Dakar, au Sénégal.

Poignée de mains entre le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, et son hôte

Une croissance de 6,6% en 2018

A sa sortie d’audience, accompagné du Directeur national de la BCEAO, Charles Luanga Ki-Zerbo, et du ministre en charge de l’économie, Rosine Coulibaly/Sori, Tiémoko Meyliet Koné a vanté les mérites De l’UEMOA et du Burkina Faso en particulier, qui en dépit d’une situation sécuritaire difficile, a réalisé un taux de croissance économique de 6,6% en 2018.

« Malgré quelques difficultés, la santé économique de notre Union est bonne parce que le Produit intérieur brut est en croissance depuis 2012. Le Burkina Faso avance également comme tous les autres pays de l’Union à la satisfaction de la Banque centrale et de la communauté financière internationale », a déclaré M. Koné avant de souhaiter que les conditions sécuritaires s’améliorent davantage pour le pays.

Pour le Gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meyliet Koné, le F CFA est une monnaie solide

« Il n’y a pas de problème avec le F CFA »

Interrogé sur l’avenir du F CFA, le Gouverneur de la BCEAO a déclaré qu’il s’agit d’une monnaie « solide » qui sert les États, qui permet la croissance et que les populations adoptent. « On ne voit dans aucun pays, des gens qui se lèvent le matin pour dire qu’ils veulent des dollars, des yens ou des euros. Pour nous, il n’y a pas de problème avec le F CFA. C’est tout simplement une polémique à un certain moment qui s’est faite », a déclaré Tiémoko Meyliet Koné.

Il reconnait toutefois qu’une monnaie peut évoluer, mais suivant ce que les conditions économiques imposeront. « Elle évoluera parce que la situation a changé et qu’il faut quelque chose pour reévoluer avec les économies. Ce n’est pas la polémique qui peut faire avancer ou évoluer une monnaie. Il y a des pays qui ont des monnaies, qui n’ont pas la même croissance que le Burkina et les autres pays de l’UEMOA, mais ça ne pose pourtant pas de problème. Ils ont des monnaies qu’on ne décrie pas. Il y aura certainement des évolutions mais elles viendront le moment venu avec des exigences qu’il faut pour nos économies », a-t-il conclu.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 janvier à 21:11, par Goomsida En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    Monsieur le gouverneur, il faut chercher d’autre arguments pour convaincre selon qui ne dort pas. sinon que le FCFA ne nous arrange pas du tout.

    Une monnaie teleguider depuis la France ne peux en aucun cas arranger notre economie. vous savez et nous savons que si vous n’avez pas le controle de votre monnaie, vous n’avez pas le controle de votre politique economique. c’est comme 1+1 = 2 c’est universel cet equation.

    Aillez juste le courage de prendre vos responsabilites pour liberer l’afrique de l’ouest de la neocolonisation par le controle de la monnaie, d’ou l’obstruction de notre developpement.

    parlant de 6.6% de hausse economique au Burkina ne veut rien dire pour un burkinabe lambda car sans effet. Juste des chiffres sur paper. Le burkinabe veut le sentire dans sa vie quotidienne.

    Merci et bon sejour au Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier à 00:43, par Substance Grise En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

      Que voulez vous ? Ils n’ont pas été formés pour servir leurs pays mais plutôt pour servir le collonisateur et se servir. Alors aucune intelligence de créer ou oser créer ne les anime.
      Les diplomes seuls ne devellopperont pas nos pays.
      La fausse démocratie à tout gaté car tous les maux de la mal gouvernance ont explosé de manière très forte nous laissant avec une ressource humaine pourrie à commencer par les gouvernants et leurs agents publics.
      C’était le piège des colonisateurs après cette fausse indépendance
      Plus la masse est pourrie plus la chance d’avoir des leaders sans vision est grande.
      Alors ils sont contents de se balader toujours avec de longues cravates entre des avions et des bureaux luxueux attendant toujours qu’on leur dicte quoi faire.
      On ne veut plus souffrir et travailler dure pour que demain soit meilleure
      L’occident ne nous developpera jamais

      Répondre à ce message

    • Le 12 janvier à 21:46, par Watt En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

      Il n’a pas le choix que de soutenir la position de Alassane Ouattara son président par rapport au CFA.

      Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 21:39, par gohoga En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    Nous aurons notre monnaie quand nous serons Independent vis à vis de la France. Pour le moment, nous avons pas emprunté seulement la monnaie française, on a aussi emprunté la langue et la manière de faire. Dans l’histoire de l’humanité, aucun peuple n’a emprunté ces 3 éléments et s’est développé. On développe seulement le prêteur. Goohoga tanne mbiidum.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 23:02, par Archi-Faux En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    « Si » si la polimique peux faire evoluer une monnaie. Blaise disait que les marches ne epuvent pas changer les lois qu’en pensez vous ?
    Par exemple si tout le monde suit ce que Kemi Seba a fait en brulant des billet de francs CFA c’est sure que le CFA deviendra vite obsolete. Si personne ne fait confiance au CFA il deveindra inutile. Si la polimique enfle de sorte qu’aucun commercant n’accepte le CFA vous etes dans le caca. Ne prenez pas les Africains pour des idiots. Et d’ailleurs les Africains sont en droit de debattre de leur monnaie. Donc vous preconisez que les Africain se taisent, me fassent aucune polimique et laisser la France decider pour eux ? Sales valet locaux. Franchement on voit que le gars a la bouche pleine il ne peux dire autre chose que ce qui va dans le sens du maintien de franc CFA. Pareille pour Alassane Ouattara et Maki Sall. Tot ou tard l’histoire vous rattrapra c’est une question de temps.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 15:33, par la loupe En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    Bsr. Mr Tiemoko KONE, on attend pas de vous le contraire de ce que vous dites puisque même si l’Afrique sera toujours en retard votre famille sera dans l’abondance. Et avec votre rémunération exorbitants et votre carnet d’adresse qui sera très fournis vous pouvez un jour nous en distribuer lors d’une campagne électorale dans le but de ous gouverner. Mais sachiez prendre cause dans la marche radieuse d’un continent ou du moins d’une communauté économique. Bonne chance nous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 18:58, par AntiFCFAdepuis2008 En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    Le gouverneur malheureusement ne rentrera pas dans l’histoire puisque c’est un exécutant. Oubliez le .
    Informations au internautes : savez vous que le Fcfa a été copié sur la monnaie d’occupation de Hitler. Lorsque De Gaulle a pris le pouvoir en France, ils ont récupéré tous les documents et ont sciemment décidé de faire un copier coller cette politique monétaire qui soumet et aspire les ressources des pays occupés. Pour répondre au dg : La monnaie est un outil de souveraineté. Le peuple est souverain. Et si le peuple décide contre une monnaie d’occupation étrangère, alors écoutons le peuple.
    Référence : le FCfa et l’Euro contre l’Afrique, de professeur Nicolas Agbohou.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 09:14, par bill En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    Regardez comment il est assis. Imbu de sa propre personne. Monsieur le CFA pu et vous avec.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 19:29, par jeunedame seret En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    « Ce n’est pas la polémique qui peut faire avancer ou évoluer une monnaie » .. et ce ne sont pas les valets locaux de l’impérialisme qui voudront faire avancer ou évoluer un continent.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 09:03, par sidbala En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    Le prototype d’africains qui devraient disparaitre. Les enfants de ce type doivent pleurer de honte.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 09:32, par Noumou En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    Voilà un type qui ne peut pas gérer de monaie indépendante et qui se dit gouverneur. Une vraie marionnette. En quoi une monaie fabriquée par une petite entreprise francaise dans un petit village francais est-elle une monaie indépendante ? Mais c’est normale qu’il defende le CFA. Puisque ce sont les francais qui gèrent cette monaie et eux ne font que prendre leurs salaires de corrompus et n’ont pour rôles que de se balader pour defendre cette politique de merde. Vraiment des incapables. Si on donne une nouvelle monaie indépendante à ces gens avec un type comme celui là devant ce sera la ruine. Alors, defend ta "monaie", prend tes gros salaires, balade toi dans les pays que tu "gouvernes" mais ferme la.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 10:10, par le sage En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    heum. Tu fais vraiment bien ton travail. Tu a été nommé par la france pour préserver le CFA en ruinant ton continent au benefice de ta personne et de la france. Mais de grace, mange et tais-toi en attendant...

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 10:55, par MOREBALLA En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    Nous avons honte de savoir que telles mentalités bien étoffées aient la responsabilité de nos devenirs. Monsieur le gouverneur, l’histoire va t’en vouloir et votre nom comme ceux de vos prédécesseurs resterons tristement gravés dans l’histoire comme les instruments des mains invisibles qui ont asservis les masses laborieuses.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 10:56, par MOREBALLA En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    Nous avons honte de savoir que telles mentalités bien étoffées aient la responsabilité de nos devenirs. Monsieur le gouverneur, l’histoire va t’en vouloir et votre nom comme ceux de vos prédécesseurs resterons tristement gravés dans l’histoire comme les instruments des mains invisibles qui ont asservis les masses laborieuses.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 21:47, par High man En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    Chers frères ne pensez pas que ce monsieur est un africain. Non , c’est un colon blanc peint en noir pour nous tromper. Ce type est plus blanc que Macron et de Gaulle réunis. Il est grassement payé,pour service.rendu à sa Nation . Pour dormir, il s’accroche à l’idée que le Cfa est la meilleure chose qui puisse nous arriver. Il fait partie tout simplement des lions devenus herbivores. Prions plutôt nos ancêtre pour lui.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 03:39, par SAMBA L Edouard En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    « Malgré quelques difficultés, la santé économique de notre Union est bonne parce que le Produit intérieur brut est en croissance depuis 2012. Le Burkina Faso avance également comme tous les autres pays de l’Union à la satisfaction de la Banque centrale et de la communauté financière internationale » : ici vous êtes le spécialiste et je ne peux pour l’instant vous contredire car n’ayant pas suffisamment d’arguments
    « Tiémoko Meyliet Koné reconnait toutefois qu’une monnaie peut évoluer, mais suivant ce que les conditions économiques imposeront. Elle évoluera parce que la situation a changé et qu’il faut quelque chose pour reévoluer avec les économies. Ce n’est pas la polémique qui peut faire avancer ou évoluer une monnaie. Il y a des pays qui ont des monnaies, qui n’ont pas la même croissance que le Burkina et les autres pays de l’UEMOA, mais ça ne pose pourtant pas de problème. Ils ont des monnaies qu’on ne décrie pas. Il y aura certainement des évolutions mais elles viendront le moment venu avec des exigences qu’il faut pour nos économies »
    Nous ne sommes pas dupes : si c’est pour après dévaluer le franc c.f.a ,nous préférons la monnaie commune unique CDEAO et tout de suite car vous voulez ……………… pour vous et vos …………
    - Non à la dévaluation du franc c.f.a en Afrique de l’ouest même à long terme
    - Non à la dévaluation du franc c.f.a en Afrique centrale même à long terme
    Dites à la France et à vos maîtres tapis dans les autres institutions financières que ,nous africains y en a marre de vos subterfuges.
    Le Tout Puissant vous voit et chacun récoltera ce qu’il sème.
    Les francs maçons, les rose-crutiens et autres petits sorciers ne croiront point mais ceci est vérité.
    Le Tout Puissant a sa main étendue sur le Burkina Faso non pour le maudire mais pour le bénir.
    Signé : SAMBA L. Edouard à Koudouou -Région du Centre Ouest au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 04:24, par SAMBA L.Edouard En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    « Malgré quelques difficultés, la santé économique de notre Union est bonne parce que le Produit intérieur brut est en croissance depuis 2012. Le Burkina Faso avance également comme tous les autres pays de l’Union à la satisfaction de la Banque centrale et de la communauté financière internationale » : ici vous êtes le spécialiste et je ne peux pour l’instant vous contredire car n’ayant pas suffisamment d’arguments
    « Tiémoko Meyliet Koné reconnait toutefois qu’une monnaie peut évoluer, mais suivant ce que les conditions économiques imposeront. Elle évoluera parce que la situation a changé et qu’il faut quelque chose pour reévoluer avec les économies. Ce n’est pas la polémique qui peut faire avancer ou évoluer une monnaie. Il y a des pays qui ont des monnaies, qui n’ont pas la même croissance que le Burkina et les autres pays de l’UEMOA, mais ça ne pose pourtant pas de problème. Ils ont des monnaies qu’on ne décrie pas. Il y aura certainement des évolutions mais elles viendront le moment venu avec des exigences qu’il faut pour nos économies »
    Nous ne sommes pas dupes : si c’est pour après dévaluer le franc c.f.a ,nous préférons la monnaie commune unique CDEAO et tout de suite car vous voulez vous …………… pour vous et vos …………
    - Non à la dévaluation du franc c.f.a en Afrique de l’ouest même à long terme
    - Non à la dévaluation du franc c.f.a en Afrique centrale même à long terme
    Dites à la France et à vos maîtres tapis dans les autres institutions financières que ,nous africains y en a marre de vos subterfuges.
    Le Tout Puissant vous voit et chacun récolte ce qu’il sème.
    Les francs maçons, les rose-crutiens et autres petits sorciers ne croiront point mais ceci est vérité.
    Le Tout Puissant a sa main étendue sur le Burkina Faso non pour le maudire mais pour le bénir.
    Signé : SAMBA L .Edouard à Koudouou-Région du Centre Ouest au Burkina Faso, tél : 70 28 32 38

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 13:15, par Galba En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    Bonjour,

    voici encore un autre vendu de l’Afrique. A le voir assit , vous n’avez pas remarqué qu’il est crispé. Il est rempli de mensonges Monsieur.
    Que dieu sauve l’Afrique

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 06:35, par Un Burkinabê En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    De toute façon ce n’est pas vous ni les dirigeants africains qui decident du sort du fcfa. C’est la France qui décide donc taisez vous. Pourquoi la France n’est elle pas restée avec son Franc français mais à préféré se moudre dans l’euro ? Sinon que des pays européens membre de l’UE sont restés avec leur monnaie. La France malgré son arnaque "cfa" n’a pas rester et bâtir un empire monétaire viable avec ses 16 pays africains.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 16:40, par Danton En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    Combien d’argent l’institution dirigée par M. Meyliet Koné a-t-elle en réserves de change ? De milliers de milliards de FCFA. Je me réfère à un article écrit par Ra-Sablga Seydou Ouédraogo il y a une décennie. Non seulement le Franc CFA est une monnaie qui nous maintient dans les liens de la servitude (meme si elle maintient l’inflation à un niveau très faible et cela se comprend), mais en plus la BCEAO est une caverne d’Ali-Baba qui fonctionne dans une indicible opacité. Ce n’est pas pour rien donc que ces gens construisent partout des centres aérés pour diminuer les graisses accumulées sur leurs ventres avec notre argent volé. Il faut détruire Carthage.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 22:08, par zouglankutu En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    Il a raison voyez-vous comme il l’a si bien dit :"La polémique ne peut faire évoluer une monnaie" c’est simple, retirons tous nos avoir de nos banques, convertissons ces cfa en dollars ou en yuan en atttendant d’avoir notre propre monnaie. Le refus des populations d’utiliser le cfa peut seul vraiment faire fléchir le politique. Tout le reste c’est que du bavardage. Ils veulent de l’action, alors agissons tous ensemble maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 18:10, par Winde En réponse à : Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO

    Peuple vous savez à un moment donné il faut que nous nous débarrassons de ces politichiens et politichiennes les dirigeants carants ils faut les prendre les faire passer à la guillotine les pendre comme la révolution française.sinon on est pas loin d’en finir avec notre misère . nous sommes le seul peuple à continuer de pleurer depuis l’esclavage allons nous vivre comme cela durant toute l’existence de l’humanité.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques
3e édition du forum national de l’économie informelle : Rendez-vous du 18 au 20 juillet à Ouagadougou
20ème conférence des agents comptables : Le nouveau code des impôts en question
« Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français
Monnaie unique de la CEDEAO, zone de libre échange en Afrique : Le satisfecit de l’Alliance Arc-en- ciel de la majorité présidentielle
Commerce au Burkina : Les acteurs dénoncent une concurrence déloyale
Zone de libre échange continentale africaine : Une concrétisation d’une vision des pères fondateurs de l’UA selon le président du Faso
Caisse des dépôts et consignations : Une commission pour contrôler les opérations de l’institution
Employabilité des jeunes diplômés : La Société Générale Burkina Faso noue un partenariat avec trois écoles supérieures de formation
INFINITE : la carte hors-pair de Société Générale Burkina Faso
Civisme fiscal : Les acteurs réfléchissent à la meilleure stratégie pour collecter l’impôt
Assemblée Générale des sociétés d’Etat : Huit entreprises connaissent une baisse de leur chiffre d’affaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés