Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Coopération décentralisée : le maire de Ziniaré « vend » ses projets de développement en Italie

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Par OL • vendredi 10 août 2018 à 22h37min
Coopération décentralisée : le maire de Ziniaré « vend » ses projets de développement en Italie

Porté à la tête de sa commune à la faveur des municipales de mai 2016, le maire Pascal Compaoré nourrit de grands rêves pour Ziniaré, agglomération située à une trentaine de kilomètres au nord-est de la capitale. C’est dans cette détermination qu’il a séjourné du 13 au 27 juillet 2018 en Italie, précisément à Bistagno, dans la province d’Alessandria, région de Piémont, pour des actions de mobilisation de partenaires autour des actions de développement de sa commune, Ziniaré.

En effectuant ce déplacement de l’Italie, le maire Pascal Compaoré s’était donc fixé pour principale mission de mobiliser des ressources pour la mise en œuvre du Plan communal 2017-2021 de Ziniaré ; échanger sur des projets de développement de sa localité ; s’inspirer des initiatives locales dans les domaines économiques, environnemental et social et, enfin, signer des conventions de mise en œuvre de projets de jeunes (notamment le projet « Jeunes au centre »).

« Durant le séjour, j’ai eu plusieurs séances de travail sur des points d’échanges divers, mais surtout centrés sur le partage d’expériences en matière de planification locale, de gestion locale et développement local », précise M. Compaoré.

Au cours de son séjour, qui l’a conduit dans plusieurs localités, le maire a eu des échanges en présence de plusieurs personnalités de la coopération décentralisée dont le ministre régional (de Piemont), Monica Cerutti. « Nous avons ensemble fait le tour du projet qui sera mis en œuvre dans sept communes du Burkina, dont la commune de Ziniaré, pour la promotion des activités et la création de micro-entreprises des jeunes », dit-il.

Dans la commune de Bistagno, Pascal Compaoré a tenu une séance de travail avec sa collègue, Céleste Malerba, sur le projet « Jeunes au Centre » (une initiative qui vise à lutter contre le chômage juvénile, notamment par des micro-entreprises), le Plan communal de développement de Ziniaré (2017-2021) et sur la participation au conseil municipal de Bistagno.

L’opération de charme s’est poursuivie dans la commune de Cuneo où il a été reçu par son homologue, Federico Borgna. Là également, Pascal Compaoré a « vendu » les potentialités de sa commune avant de mettre le curseur sur la commune D’aqui-Terme pour échanger avec son homologue, Lorenzo Lucchini, (une séance de travail à laquelle ont pris part plusieurs autres personnalités dont le directeur général de la Coopérative Crescere Insieme, Giorgio Penna).
« Les échanges ont surtout tourné autour de la gouvernance locale, de l’aménagement du territoire et de la promotion de la culture. À la Coopérative Crescere-Insieme, un des acteurs de la mise en œuvre du Projet ‘Jeunes au centre’, nous avons aussi eu des échanges avec les premiers responsables et avons visité les différentes réalisations de la Coopérative.

Présidée par Alessandra Alfrani, la Coopérative, forte de plus de 2 000 membres, a plus de 25 années d’existence. Avec une équipe technique, elle conduit les activités de l’éducation, du service social, des formations, l’accompagnement des immigrés pour une insertion sociale en Italie et un retour réussi dans leur pays d’origine. Sans oublier la société de coopérative agricole sociale Maramao, qui est un véritable champ d’école en matière de production et commercialisation de produits agricoles, mais aussi en matière d’accompagnement des jeunes immigrés en Italie », a détaillé M. Compaoré.

À Canelli, les échanges avec le maire, Marco Gabusi, se sont surtout focalisés sur l’immigration des jeunes africains et la gouvernance locale.
Au Siège de LVIA (Organisation non-gouvernementale), Pascal Compaoré a discuté avec le premier responsable de ladite, Italo Rizzi, sur l’implication des jeunes et des Organisations de la société civile (OSC) dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi-évaluation du Plan communal de développement.
Selon les explications du bourgmestre, cette offensive a pris fin par une « visite de courtoisie » aux autorités du Consulat du Burkina à Milan, où il a reçu des encouragements à œuvrer à consolider et pérenniser le partenariat Ziniaré-Bistagno.

Lire aussi : http://lefaso.net/spip.php?article81885

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Diplomatie : L’ambassadeur du royaume d’Arabie saoudite fait ses adieux au Burkina Faso
Burkina-Côte d’Ivoire : Zéphirin Diabré chez Alassane Ouattara
Banque Ouest-africaine de Développement : Le président du Faso sollicité pour être le porte-voix de l’institution
Candidature au poste de secrétaire exécutif de l’OTICE : Dr Lassina Zerbo venu solliciter l’appui du corps diplomatique à Génève
Agriculture : La FAO et la CEDEAO analysent les pratiques agricoles
Développement : Le démarrage du second Compact attendu en août 2022, selon le patron du MCC au Burkina, Michael Simsik
Urgences sanitaire et humanitaire : Les Etats-Unis d’Amérique font don d’un hôpital mobile au Burkina Faso
Burkina Faso : La Suisse lance un nouveau programme de coopération 2021-2025
Coopération : L’Agence française de développement (AFD) finance deux projets à plus de 35 milliards de F CFA au Burkina
Intégration africaine : Le ministre Maxime Koné dans la dynamique d’une collaboration efficace avec les organisations interafricaines au Burkina
Coopération : La France débloque une enveloppe financière d’urgence de plus de 8 milliards de FCFA pour le Burkina
Burkina Faso : Le Japon octroie 6.5 millions de dollars pour l’accès à la santé, l’éducation et à l’eau, l’hygiène et l’assainissement des enfants les plus vulnérables
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés