LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Vous n’empêcherez pas les oiseaux de malheur de survoler votre têtе, mаis vοus рοuvеz lеs еmрêсhеz dе niсhеr dаns vοs сhеvеux.” Proverbe chinois

Réparation clitoridienne au Burkina Faso : l’AVFE et Clitoraid lancent une campagne d’opérations gratuites à Bobo-Dioulasso

Publié le mercredi 24 mai 2017 à 09h58min

PARTAGER :                          
Réparation clitoridienne au Burkina Faso : l’AVFE et Clitoraid lancent une campagne d’opérations gratuites à Bobo-Dioulasso

Malgré l’interdiction de pratiquer dans l’hôpital Kamkaso dédié aux femmes, l’Association Voix Féminine pour l’Épanouissement (AVFE) et clitoraid continuent leur mission originelle et lancent une campagne d’opérations gratuites pour la restauration clitoridienne à l’occasion du mois du clitoris. Ils l’ont fait savoir le mardi 23 mai 2017 au cours d’une conférence de presse tenue à Bobo-Dioulasso.

Dans le cadre de la journée nationale de lutte contre les mutilations génitales de la femme, l’AVFE et Clitoraid lancent une campagne de restauration des clitoris des femmes excisées. Selon madame Traoré Mariam de l’AVFE, cette campagne vise à encourager les femmes excisées à se faire restaurer pour leur épanouissement. Ces interventions sont possibles grâce à des donations internationales qui permettront de prendre en charge ces femmes qui « souffrent dans leur corps et âme ».

En effet, la pratique de l’excision est une triste réalité au Burkina Faso qui blesse ces nombreuses jeunes filles qui en subissent. Toute chose qui selon les « experts » constitue un frein à l’épanouissement de la femme. Les femmes excisées n’ont plus goût à la vie, au plaisir sexuel et sont le plus souvent traumatisées. Ainsi, c’est pour permettre à ces dernières de retrouver goût à la vie qu’a été initiée cette campagne gratuite de restauration clitoridienne en leur faveur.

« Nous avons décidé de répondre à l’attente des femmes burkinabè et, à l’occasion du mois du clitoris, permettre à le plus d’entre elles de retrouver leur dignité et leur sens du plaisir » ; a-t-elle expliqué.

A l’en croire, ces interventions seront faites dans des cliniques et hôpitaux agréés de la ville et hors du centre Kamkaso. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 25 mai 2017 à 07:34, par ma jolie En réponse à : Réparation clitoridienne au Burkina Faso : l’AVFE et Clitoraid lancent une campagne d’opérations gratuites à Bobo-Dioulasso

    Au lieu de reparer le clitoris des femmes, il faut au contraire legaliser l’excision,former des exciseuses ,et pratiquer l’excision dans les grands centres medicales. Ce n’est pas l’excision en tant que telle qui est mauvaise , mais sa pratique archaique. Embellir son sex en Europe ou au USA par le couteau du chirurgien est aussi une forme d’excision ;pourquoi vous ne condmnez pas cela ?.

    • Le 26 mai 2017 à 16:14, par Elaine En réponse à : Réparation clitoridienne au Burkina Faso : l’AVFE et Clitoraid lancent une campagne d’opérations gratuites à Bobo-Dioulasso

      Le terme embellir ne me semble pas convenir. Il s’agit d’une réparation qui permet aux femmes d’éprouver pour la première fois du plaisir et de se sentir entière. Le clitoris est le seul organe qui ne sert qu’au plaisir. En empechant le plaisir des femmes, les hommes se retrouvent eu aussi frustrés. Alors un bon moyen pour le monde aille mieux est d’arrêter d’exciser les femmes car celles ci souffrent toute leur vie pour rien. Auparavant en Chine, les femmes avaient les pieds bandés et souffraient le martyre et ne pouvaient plus marcher sous prétexte de beauté. Aujourd’hui, cela semble incroyable d’avoir laissé faire cela. Un jour il en sera de même pour l’excision. Cela s’appelle aussi le Droit des Femmes et des Enfants.

  • Le 25 mai 2017 à 15:55, par Ka En réponse à : Réparation clitoridienne au Burkina Faso : l’AVFE et Clitoraid lancent une campagne d’opérations gratuites à Bobo-Dioulasso

    Une bonne initiative pour redonner à des femmes et des jeunes filles une vie normale. Que cette action couvre tout le territoire du pays.

  • Le 25 mai 2017 à 15:58, par Cheikh En réponse à : Réparation clitoridienne au Burkina Faso : l’AVFE et Clitoraid lancent une campagne d’opérations gratuites à Bobo-Dioulasso

    Eh bien voilà ! C’est bien çà la femme anticipée au Burkina hein ! Plus cynique que tout et aucune honte à exiger à présent des droits qui sont loin d’être prioritaires ! Voilà qui ressemble aussi à de l’incivisme ! Bon vent à vous dans cette course à la concupiscence !

    • Le 26 mai 2017 à 16:17, par Elaine En réponse à : Réparation clitoridienne au Burkina Faso : l’AVFE et Clitoraid lancent une campagne d’opérations gratuites à Bobo-Dioulasso

      bonjour
      Il semble que les femmes qui s’émancipent vous pose un problème. En auriez vous peur ? Cela n’a rien de cynique de demander à ce que l’on répare leur corps alors qu’on leur a enlevé quelque chose d’important sans leur demander leur avis lorsqu’elles étaient enfants. Leur confiance dans les adultes a été trahie. Et en tant qu’homme, sachez qu’une femme excisée ne peut pas avoir du plaisir ni en apporter beaucoup à son partenaire. Alors si vous êtes amateur de sexe comme tout être humain normalement constitué, vous seriez ravie d’avoir dans vos bras une femme qui aime le sexe et qui apporte aussi du plaisir à son partenaire. Tout cela n’a vraiment rien à voir avec de l’incivisme mais plutôt avec le droit des femmes de disposer librement de leurs corps.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Offre de formation sur la conception sécurisée des applications