LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Miss universités 2017 : Aida Sidibé, lauréate de la 15e édition

LEFASO.NET | Yvette Zongo (stagiaire)

Publié le dimanche 5 mars 2017 à 23h30min

PARTAGER :                          
Miss universités 2017 : Aida Sidibé, lauréate de la 15e édition

La finale du concours Miss Universités 2017 a eu lieu ce vendredi 03 mars 2017 à Ouagadougou. Une cérémonie à l’issue de laquelle vingt filles sélectionnées des différentes universités du Burkina Faso étaient en course pour la couronne de Miss Universités 2017.

Dans une salle pleine à craquer et attirante par son décor et sa disposition, les femmes majoritairement représentées, étaient toutes habillées en tenue de soirée pour le concours. Un concours à l’occasion duquel les vingt candidates ont défilé d’abord devant un jury qui a choisi dix d’entre elles pour la suite de la compétition. Et de ce dernier cercle, c’est Aida Sidibé qui a été désignée gagnante de la couronne.
Aida Sidibé, étudiante en Médecine à l’Université Ouaga I de l’Université de Ouagadougou repart avec un chèque de trois millions de FCFA. Deux millions offerts par l’ONATEL, un million par Beaufort, un smartphone de dernière génération et des bonus d’appels. Elle indique qu’elle profitera de cette opportunité pour s’engager pour une amélioration dans les Universités du Burkina Faso. Elle ajoute de ce fait qu’elle est fière de porter désormais la couronne de Miss universités et remercie toute sa famille pour le soutien.

Samiratou Watanane, étudiante en sciences économiques et gestion à l’Université Saint Thomas D’Aquin de Samba est la première dauphine dudit concours. Celle-ci repart avec un chèque de sept cent-cinquante mille FCFA. Cinq cents mille FCFA offerts par l’ONATEL, deux cents cinquante mille FCFA par Beaufort, un smartphone plus des bonus d’appels. Pour la deuxième dauphine, Nadjiatou Traoré, étudiante en Lettres Modernes de l’Université de Koudougou, elle repart avec un chèque d’une somme de cinq cent mille FCFA. Trois cent mille FCFA offerts par l’ONATEL, deux cent mille FCFA par Beaufort, un smartphone de dernière génération et des bonus d’appels. Au-delà de ces lots, la galerie des pagnes offre des pagnes aux gagnantes de Miss Universités 2017.

En plus des miss choisies par le jury, l’on a également Assanata Dabal, couronnée Miss ONATEL 2017 par quatorze mille huit cent vingt-huit voix. Celle-ci repart avec un chèque d’un million de FCFA qu’offre l’ONATEL. Le promoteur de Miss Universités, M. Honoré Bambara a souligné que le concours a gagné en maturité et il travaillera toujours à pouvoir offrir aux universitaires un espace de valorisation de la beauté féminine.

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • franchement je pense qu’on n’a pas besoin de ces genres d’événements ; dites moi quel est l’objectif de cette élection ? quelle est la mission de la miss ? dans nos pays sous développés nous devons encourager l’excellence dans le travail et non dans la perversion. je ne sais pas pourquoi une structure comme la Lonab va sponsoriser les événements du genre. ce n’est pas dans ses missions ;
    pffff, pauvre Burkina

    • Je sus parfaitement d’accord avec toi. Quand on va à la fac c’est pour les neurones. ça sert à quoi une miss université ?

    • Ma chère tu n’es même pas obligée de suivre miss université, nous " on aime et on soutient le promoteur pour l’occasion unique offerte à nos jeunes filles de se présenter à une élection de beauté comme partout dans le monde, vous aimez trop critiquer, maintenant si tu es trop laide pour te présenter et que tu es jalouse, je suis désolé pour toi mais arrêtés tes aigreurs,

    • Je ne suis pas contre l’élection d’une miss quelconque mais je pense qu’il faudrait recadrer les choses :

      1) Pas de mèches en lieu et place des cheveux naturels
      2) Pas de faux cils
      3) Pas de fausses ongles
      4) Pas de faussse fesses
      5) Pas de peau dépigmentée.
      En quoi une femme dépigmentée est-elle plus belle qu’une femme de teint noir ou une femme qui a gardé son teint de naissance ?
      Messieurs et Mesdames les membres du jury j’ai honte et je vous prie de revoir la copie.N’encouragez pas médiocrité SVP.

    • C’est une exposition de nos soeurs afin que les gourou puissent voir et choisir celle qui leur convient.....

  • je crois que cela est une bonne chose. vue que nos sœurs convoitent les occidentales alors que la beauté est africaine pourquoi pas burkinabé. seulement il faut savoir faire la part des choses.
    félicitation à celle qui a été élue. bon vent à elle.

  • Miss ou pas nous avons tous le meme sort , poussière nous sommes nés et retournerons poussière. cherchons plutot à etre une miss du coeur nous aurions gagné tout !

  • Vous êtes toutes belles ! Miss ou pas miss. Vous êtes jeunes et belles mais ça ne dure qu’un temps. On ne va pas vous empêcher de vous amuser un peu pendant que vous êtes encore jeunes. Mais, sachez que l’essentiel n’est pas là. Je pense que le plus important est de réussir dans vos études. Maintenant que la fête est terminée, retour à la fac et au travail, les filles. Ce qu’on attend de vous : étudier correctement pour devenir des compétences capables de prendre part activement au développement de notre pays, d’être des femmes respectables et des citoyennes éclairées et avisées. Promettez-moi que vous relèverez le challenge.

  • pourquoi pas miss homme aussi ?

  • Internaute n°1 bravo à toi. Je ne sais pas pourquoi les femmes qui crient à l’émancipation continuent toujours à accepter qu’on ravale nos filles à ce niveau. On accepte que nos filles se denudent avant de dire qu’une telle est plus belle que toutes
    . Et pire des étudiantes incapable de se depasser par les neurone mais avec leur physique. Pauvres étudiantes.

  • Magnifier la beauté est une pure abbération et déviance des occidentaux. La beauté n’est pas un mérite. Toi qu’on dit belle, tu as fais quoi pour mériter cela si ce n’est un pur hasard de la nature ! Et puis, la beauté n’est jamais externe, elle est plus tôt interne. C’est comme ça on fait et puis on conduit nos filles dans la prostitution de luxe avec des gouroux de loups qui ciblent les pépés pour les faire succomber. Aussi, après les filles se prennent pour le centre du monde. Alors, j’exhorte la jeunesse à ne plus se laisser dévier de la sorte. Magnifier plus tôt des compétences sera une bonne chose.

  • Ce sont ces genres de comportements qu’il faut combattre. Cultiver plutôt les valeurs de travail, de patriotisme et de compétences à nos filles au lieu de les réduire à des objets de beauté. ROCK devrait prendre des mesures fortes contre ces genres d’événements. On a des choses plus sérieuses à faire que ça.
    UN NOSTALGIQUE DE LA REVOLUTION DE THOM SANK

  • je pense qu’il est temps d’arrêter les digressions et les yeux de fesses pour nous tourner vers le savoir qui reste le socle sur lequel une nation se développe. en quoi la beauté ou les fesses developpent un pays. au contraire elles sont les racines de toutes les formes de corruptions et les hommes en savent quelque choses. s’il vous plait l’argent investit peut servir a l’achat d’arme pour securiser le nord de notre pays. c’est le mieux et le plus souhaitable.

  • Vous voulez copier l’occident ou les blancs ??????
    Les blancs ont travaille dure sur tous les plans !!!! et ils sont en avance de plus d’un siecle sur nous.
    Ou nous en sommes ?
    Travaillez d’abord et apres vous pourrez vous amuser.
    Rattrapons ce retard !!!
    C’est bien possible, exple : la Chine.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Sofitex Dédougou : Les producteurs de coton passent à la caisse