Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Donne au monde le meilleur de toi-même, et le meilleur viendra»  Madeline Bridge

30 ans de l’AEEMB : Une halte pour magnifier la paix !

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 25 août 2016 à 23h29min
30 ans de l’AEEMB : Une halte pour magnifier la paix !

Cette année, l’Association des élèves et étudiants musulmans au Burkina (AEEMB), commémore ses 30 ans d’existence. Elle a organisé, à cet effet, une « marche pour la paix » dans la soirée de lundi, 22 août 2016 à Ouagadougou.

Ils étaient environ un millier d’élèves, étudiants mais également d’aînés de l’AEEMB à prendre part à cette marche, partie du Lycée Philippe Zinda Kaboré au rond-point des cinéastes à la Cathédrale pour rejoindre l’avenue Kwamé N’Krumah et le point de départ. Un périple au cours duquel, drapeau et hymne national ont constitué l’essentiel de l’ambiance de ces messagers de paix.

Pour le président du Conseil consultatif de l’AEEMB, Aboubacar Toé, cette « marche pour la paix » vise à interpeller tout le monde au vivre-ensemble. « Nous avons constaté qu’aujourd’hui, il y a quand même des éléments qui donnent des inquiétudes », relève-t-il. D’où le besoin de rappeler à chaque instant, la nécessité de rester vigilant sur la préservation du vivre-ensemble.

« Nous faisons cette marche pour inviter l’ensemble de la population à se souder pour la paix au Burkina Faso, à lutter contre l’ensemble des actions de terrorisme et des actions qui peuvent menacer la paix au Burkina parce que, pour nous, c’est l’essence même de l’islam. C’est ce que doit rechercher le musulman, c’est ce que recherche l’ensemble des citoyens burkinabè », a, pour sa part, souligné le président de l’AEEMB, Ali Sawadogo.

Cette activité s’inscrit dans le cadre du Séminaire national de formation islamique (SENAFI) 2016, qui se tient du 19 au 27 août 2016 à Ouagadougou, et qui commémore les 30 ans de l’AEEMB. Plusieurs autres activités sont inscrites au programme dont un don de sang, un reboisement, des cours de secourisme, des causeries-débats, des activités sportives et culturelles.

Occasion pour les responsables de la structure pour exhorter l’ensemble des membres à un « sursaut » pour relever les défis de la communauté des musulmans au Burkina. Ces challenges sont relatifs surtout, disent-ils, à l’union sacrée des musulmans autour de l’essentiel, au manque de projet commun et d’unité d’action solidaire et durable, à l’absence de politiques communes en matière de développement économique et social, aux questions de leadership, à l’organisation du Hadj.

Le SENAFI 2016, placé sous le parrainage du président-directeur général de Coris Bank International, Idrissa Nassa, mobilise environ 2000 élèves et étudiants venus des 45 provinces.

O. L. O
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 août 2016 à 07:53 En réponse à : 30 ans de l’AEEMB : Une halte pour magnifier la paix !

    En k out il est temp que l’aeemb grandisse et s’occupe pleinement du haji au lieu de le laisser á des marchands de foi á ces individus qui meme anciens aeembistes sont totalement meconaissables qd on parle du haji.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2016 à 09:00, par TANGA En réponse à : 30 ans de l’AEEMB : Une halte pour magnifier la paix !

    C’est très bien ; surtout que l’on a fait cas de la lutte contre le terrorisme.
    Mais il y a des choses que l’on doit se dire !
    Les musulmans ne sont pas solidaires entre eux, quand ils donnent le plus souvent c’est comme du faro faro (du moins là où je vis) ;
    Les musulmans ne font pas d’infrastructures sociaux comme les autres mais aiment profiter des infrastructure des autres religions (je profite d’école catholique et je vois qu’il y a plus de musulmans que de catholiques) ;
    Etc. etc. Je suis musulman et pratiquant. Je crois qu’il faut que l’on se ressaisisse, que l’on puisse faire des écoles, des bibliothèques et autres. Il faut que chacun de nous soit capable de donner sans demander qui a donné combien ni combien faut il.
    Il faut que nous élèves mettons l’accent sur l’école au risque de devenir des IMAMS ESCROTS !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 05:31, par ATS En réponse à : 30 ans de l’AEEMB : Une halte pour magnifier la paix !

    Le choix de vos parrains et intervenants me cause problèmes. Leurs CV sont-ils en phase avec la foi (Islam) et sa pratique ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 15:41 En réponse à : 30 ans de l’AEEMB : Une halte pour magnifier la paix !

    Félicitations à l’AEEMB et bonne suite.
    Bon courage pour vos actions d’éducation spirituelle, morale et citoyenne dont nos nations en ont tant besoin.
    Que Dieu vous bénisse et bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2016 à 10:54 En réponse à : 30 ans de l’AEEMB : Une halte pour magnifier la paix !

    QUELLE QUALITÉ AVEZ-VOUS POUR JUGER DU CV OU DE LA
    FOI DES AUTRES ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaque du convoi minier de Boungou : Le PDG de SEMAFO présente ses condoléances au peuple burkinabè
Diffusion de fausses informations : Le gouvernement met en garde
La Poste Burkina : Des lettres écrites par des élèves primées
Santé oculaire de l’enfant : L’ONG Light for the world veut jeter les bases d’une planification à long terme
Planification participative pour une gestion plus inclusive et durable de l’eau en milieu rural : Un atelier pour présenter les résultats du projet
Sécurité : Que faire en cas d’attaque terroriste ?
Mouloud 2019 : Les fidèles musulmans de Gaoua ont prié pour la stabilité du Burkina
Formation : L’Ecole privée de santé Sainte Julie met sur le marché de l’emploi 217 agents
Insécurité au Burkina : Maître Paceré, 76 ans, demande son incorporation dans l’armée
Crise humanitaire au Burkina : « Les Ouagalais vivent dans une insouciance totale », regrette le cardinal Philippe Ouédraogo
Lycées scientifique et professionnel du Centre-Est : Le ministre de l’Education nationale satisfait des réalisations en cours
Journée internationale de la fille : Le Burkina Faso face aux enjeux et défis des grossesses en milieu scolaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés