Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les nations sont nées dans le cœur des poètes, elles prospèrent et meurent dans les mains des politiciens.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Grève des étudiants tchadiens de 2iE : Une semaine après, ils ne veulent pas « céder »

Accueil > Actualités > Société • • mardi 22 mars 2016 à 05h19min
Grève des étudiants tchadiens de 2iE : Une semaine après, ils ne veulent pas « céder »

Cela fait une semaine jour pour jour que les étudiants tchadiens de l’Institut international de l’ingénierie de l’eau et de l’environnement ont pris « d’assaut » leur représentation diplomatique. Et même si les échos de leur détresse n’ont toujours pas atteint N’Djamena, les oubliés d’Idriss Deby Itno disent tenir le coup. Ils ont animé un point de presse dans la soirée du lundi 21 mars 2016 dans l’enceinte de l’ambassade.

La saga continue. Arrivés à leur ambassade le lundi 14 mars aux environs de 5h du matin, les étudiants tchadiens n’ont toujours pas levé le camp. Certes, les premiers jours furent rudes pour la plupart d’entre eux obligés de passer la nuit à jeun ou de dormir à la belle étoile, mais la détermination semble intacte. Même la promesse du ministre de l’enseignement supérieur du Tchad de régler le problème en échange du départ des étudiants de l’ambassade n’eut aucun effet. « Nous sommes là et nous continuerons d’être là », a martelé Ali Idriss, l’un des conférenciers du jour.

Non au soutien de partis politiques

« Notre position est apolitique », a lancé Haltebaye Christian à l’endroit de ceux qui font ou qui pourraient établir un lien avec les élections qui se préparent au Tchad et dont la campagne a débuté hier 20 mars. « On a aucun problème avec les partis politiques qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition », rappelle l’étudiant avant de souligner que leur mouvement n’acceptera aucune aide venant d’un homme politique sauf si celui-ci le fait à titre personnel. En revanche, les étudiants demeurent réceptifs à tout soutien de personnes désintéressées.

Folle rumeur

La bourse mensuelle des étudiants s’élève à 80 000 F par mois soit 960 000 F CFA par an. Toutefois, rappelle Ali Idriss, les étudiants doivent s’acquitter des frais de chambre et d’assurance qui, selon eux, s’élèvent respectivement à 550 000 et 200 000 F CFA. La rumeur, selon laquelle les étudiants tchadiens seraient les mieux traités au monde semble erronée de leur avis car un boursier gabonais peut toucher près de 200 000 F CFA par mois.

Suspens…

« Nos frères Burkinabè ne nous ont pas lâché. Ils nous ont aidé que ce soit financièrement, moralement ou par leur présence. C’est grâce à eux que nous continuons la lutte. Nous ne cèderons pas. Nous irons jusqu’au bout », foi de Mabrouka Djamal l’une des conférencières.
A quand la fin du statu quo ? Quelles actions les étudiants comptent-ils mener pour sortir les autorités tchadiennes de leur mutisme ? A ces interrogations, Charles Dagou a préféré garder le suspens en ne dévoilant pas leur « arme secrète ».

Pour rappel, les étudiants exigent de l’État tchadien, le versement "intégral" et "immediat" de leurs frais de scolarité, de la bourse de subsistance des années 2013, 2014 et 2015.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 22 mars 2016 à 07:55, par ngoonga En réponse à : Grève des étudiants tchadiens de 2iE : Une semaine après, ils ne veulent pas « céder »

    Président DEBY il faut avoir Pitié pour cette pépinière des dirigeants de demain. Quelle appréciation voulez vous qu’elle garde de vous quand vs seriez un jour à l’ombre de la retraite. Car c’est ce dont ns vous souhaitons de tout cœur en croyant. Rappelez vous de la leçon que vs aviez donné à vos frères d’ armes du RSP, quant ils ont voulu confisquer le bonheur des Burkinabé. Pensez vs que cette attitude soit le contraire de ce que vs aviez voulu donner comme leçons de morales à vos frères d’armes. Pour un Officier de votre trame çà peut paraître comme le refus d’assistance à des personnes en danger. Imaginer la suite...........

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2016 à 09:18, par Gueulards En réponse à : Grève des étudiants tchadiens de 2iE : Une semaine après, ils ne veulent pas « céder »

    Journaleux de FREDO, pourquoi tu veux qu’ils ’’cèdent’’ ? Veux-tu qu’ils broutent de l’herbe et dorment à la belle étoile ? Si oui il se trouve qu’ils ne sont des moutons ni des bovins. Au moins s’ils étaient à Réo, Bonyolo, Koukouldi ou Tenado, ils allaient arracher les carottes des jardins de tes parents et croquer ou bien couper toutes les choux-pommes et bouillir pour manger, et ils trouveront bien une Kanssolet, une Kanyala ou une Kando pour leur prêter une marmite et leur donner du sel.

    Ils doivent revendiquer et ça, pour moi, c’est dû à l’incompétence de leur ambassadeur ici sinon ce problème se pose il y a longtemps et il aurait dû alerter les autorités de Ndjamena sur la gravité de la situation au lieu de se contenter de traiter ça en divers dans ses rapports ! Et puis est-ce que un seul jour il est allé discuter avec le DG de 2iE pour trouver une alternative ? Voilà un ambassadeur qui se cloître dans son bureau et sa villa et laisse ses compatriotes souffrir dehors !!! Au Burkina ici, nous on n’aime pas ça et on va le lui dire en face !!

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2016 à 12:26, par Naboho Lassina En réponse à : Grève des étudiants tchadiens de 2iE : Une semaine après, ils ne veulent pas « céder »

    Continuer votre lutte , car elle est noble .Bon courage à vous , le problème est
    que leur ambassadeur a failli à son devoir, l état Tchadien doit le limoger sans complaisance.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2016 à 16:17, par kader En réponse à : Grève des étudiants tchadiens de 2iE : Une semaine après, ils ne veulent pas « céder »

    Courage aux étudiants Tchadiens.
    Vous voyez en afrique, on a des dirigeants qui ne s’occupent que de leur ventre. Comment des futurs dirigeants , les autorités actuelles n’arrivent pas à assurer leur minimum. ne votez pour personne lors du vote. faites un plaidoyer auprès du ministère des affaires étrangères du Burkina aussi.ces pauvres étudiants n’ont pas demandé à venir au faso. c’est ce Debi là.ayez pitié de nos frères tchadiens.
    Courage

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Gendarmerie nationale : La 48e promotion des élèves sous-officiers présentée au drapeau
Site minier de Sanbrado (Ganzourgou) : Une quarantaine de femmes formées au métier de tissage
Contrôle des surcharges des véhicules : La presse s’imprègne du processus de pesage
Journée de la chaire UNESCO : Les enjeux de développement et les crises sécuritaires en Afrique scrutés
Gestion des menstrues en milieu scolaire : Un besoin de plus de 300 milliards de FCFA
Lutte contre la résistance aux antimicrobiens : Les chercheurs en santé en conclave à Ouagadougou
Journée nationale de lutte contre la pratique de l’excision : La 21e édition interpelle les jeunes à plus de dynamisme et de synergie d’actions
Commune de Nanoro (Centre-Ouest) : Il faut sauver le collège de Soala en dégradation
Affaire Lionel Kaboui : Un an après, la famille réclame toujours justice
Andemtenga (province du Kouritenga) : Plus de 1100 élèves abandonnent l’école au profit de l’or
Burkina Faso : Trois trafiquants d’ivoire condamnés à des peines de prison ferme
Mortalité infantile et planning familial : L’ONG DMI présente les résultats de ses campagnes médiatiques à ses partenaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés