Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

Attaques terroristes au Burkina : Les condoléances des parlementaires maliens

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • vendredi 22 janvier 2016 à 01h17min
Attaques terroristes au Burkina : Les condoléances des parlementaires maliens

Une délégation des députés maliens a été reçue en audience par le président de l’Assemblée nationale burkinabè Salifou Diallo, le 21 janvier 2016. Ils sont venus présenter les condoléances du peuple malien à leurs frères burkinabè frappés par des attaques « lâches et barbares » de terroristes le 15 janvier dernier. Ensuite, la délégation conduite par le premier vice-président du parlement malien, Mamadou Tounkara, a visité les ruines de l’Assemblée nationale saccagée par les insurgés d’octobre 2014, avant de se rendre sur les lieux des attaques terroristes sur l’avenue Kwamé N’Krumah.

Après le premier ministre malien, c’est au tour des parlementaires d’apporter leur soutien au peuple burkinabè. La délégation des parlementaires maliens était composée du premier vice-président, du 2e questeur, des 2e et 3e secrétaires parlementaires et d’un conseiller technique. « Nous sommes venus au nom du président de l’Assemblée nationale en mission en Irak, du bureau et de l’ensemble des députés, présenter à vous-même M. le président de l’Assemblée, à l’ensemble des députés, aux autorités et au peuple burkinabè, nos condoléances les plus attristées face aux attentats lâches et barbares que votre pays vient de subir. Le Mali et le Burkina sont des pays frères, ce qui touche le Burkina touche le Mali. Nous demeurons convaincus que Dieu est avec les justes et que nos peuples sont des peuples justes qui n’aspirent qu’à la paix, à la prospérité, à la démocratie et au développement », a déclaré Mamadou Tounkara, le premier vice-président du parlement malien.

Un geste de solidarité fortement apprécié par le président du parlement burkinabè qui avait à ses côtés le 1er vice-président, Bénéwendé Sankara et le directeur de cabinet. « Votre déplacement à Ouagadougou est un geste fort, c’est un signal fort qui traduit l’amitié séculaire entre nos deux peuples. Je voudrais au nom du peuple burkinabè vous remercier, remercier l’Assemblée nationale du Mali et les autorités maliennes », a répondu Salifou Diallo.

Puis, il en appelle à une mutualisation des expériences et des efforts pour combattre « ces barbares des temps modernes » qui écument la bande sahélo-sahélienne. « L’expérience du Mali dans le cadre de cette lutte doit pouvoir servir le Burkina Faso. Les peuples africains ont vaincu les affres du colonialisme et aujourd’hui dans l’unité, les peuples africains sauront surmonter ce néo-phénomène terroriste et à cela, je sais compter sur l’amitié entre nos deux peuples », a souligné le président du parlement burkinabè.

Tout faire pour que ce genre d’événements ne se reproduise plus

Après l’Assemblée nationale, les députés maliens ont visité les ruines de l’ancienne Assemblée nationale du Burkina. Puis, ils se sont rendus sur les lieux des attaques terroristes sis avenue Kwamé N’Krumah. Splendid hôtel, le Capuccino et Taxi brousse ont été visités. Et, les parlementaires maliens se disent révoltés après ce qu’ils ont vu.

« Nous ne comprenons pas qu’au nom d’une prétendue religion, que des êtres humains se mettent à tuer d’autres de façon aussi barbare. Nous sommes désolés de voir un tel spectacle qui n’honore pas la démocratie. Nous devons tout faire pour que ce genre d’événements ne se reproduise plus dans nos pays. Autant nos gouvernements, nos forces de sécurité doivent mutualiser leurs efforts, autant les représentants des peuples doivent aussi être au-devant de la scène. Je pense que les présidents respectifs de nos Assemblées nationales s’y mettront pour accompagner et les gouvernements, et les forces de sécurité pour éviter ce genre de drames », a confié Belko Ba, le 2e questeur de l’Assemblée nationale du Mali.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : Voici comment la Chine a pu éradiquer cette force maléfique
Burkina/Sahel : Attaque terroriste contre le détachement militaire de Kelbo
Burkina Faso : 24 personnes, dont un pasteur, assassinées dans la province du Yagha
Négociations avec les terroristes : « Toutes les tentatives pour sécuriser un pays sont à prendre », Dr Jacob Yarabatioula
Province du Mouhoun : Plusieurs imprimés de cartes d’électeurs détruits dans l’incendie d’une école (CENI)
Burkina/Province des Banwa : Des opérateurs de kits attaqués par des individus non identifiés
Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts
Burkina : Dix-sept individus armés abattus dans le Centre-Nord
Victimes du terrorisme : Les policiers bientôt indemnisés ?
Burkina : Un homme tué et un pasteur enlevé avec ses enfants à Sebba
Lutte anti-terroriste : Le poste de gendarmerie de Tanwalbougou (Est) neutralise neuf terroristes
Est du Burkina : 8 assaillants abattus à Tanwalbougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés