Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tu ne changeras jamais ta vie sans changer quelque chose quotidiennement ; Le secret du succès se trouve dans la routine de chaque jour» John C. Maxwell

Levée du corps de Jacqueline KI-Zerbo : Des hommages à une « Grande dame »

Accueil > Actualités > Nécrologie • • samedi 19 décembre 2015 à 02h03min
 Levée du corps de Jacqueline KI-Zerbo : Des hommages à une « Grande dame »

Décédée le mardi 15 décembre 2015, des suites de maladie, à l’âge de 82 ans, Jacqueline Ki-Zerbo a eu droit à des hommages bien mérités, ce vendredi 18 décembre 2015 à la paroisse cathédrale de Ouagadougou.

Il est 13 heures à la maison mortuaire, sise au quartier Koulouba. C’est une foule immense constituée de parents, anciennes élèves, amis, connaissances, qui s’est mobilisée pour la levée du corps de « maman » Jacqueline Ki- Zerbo née Coulibaly. A tour de rôle, les proches de la famille sont allés s’incliner devant la dépouille mortelle. D’autres par contre ont couché quelques mots sur le livre des condoléances. Après les honneurs militaires, la foule a conduit la défunte à la cathédrale de l’Immaculée Conception de Ouagadougou. Là-bas, au rang de l’assistance, on pouvait remarquer entre autres, la présence de l’archevêque de Koupéla, d’autorités ecclésiastiques, et la présence de la présidente du Conseil supérieur de la communication, Nathalie Somé. La messe d’action de grâce qui a duré environ 2 heures d’horloge a été célébrée par l’Abbé Ousmane Justin Bandé assisté par ses frères en christ. Ainsi, il a prié pour le pardon des pêchés de la disparue.

Pour le représentant de la famille, Lazare Ki-Zerbo, c’est une amoureuse de la vie qui est célébrée aujourd’hui et depuis son dernier jour. « Notre maman n’était jamais aussi heureuse que quand les gens étaient heureux autour d’elle. C’était une multiplicatrice d’amour » a expliqué le fils de la défunte. Dans la même lancée, il a salué la mobilisation des proches à cette messe d’accompagnement. Avant d’inviter par la même occasion, les uns et les autres à poursuivre l’œuvre de sa défunte mère en faveur des femmes et hommes du Burkina Faso et d’Afrique en général. L’Archevêque de Koupéla, parent à plaisanterie de la disparue, a tenu ces propos : « madame, allez-y à Toma, là-bas, mais je sais que nul n’a pour but ici, de faire le tour de partout ».
Selon Ernest Lingani, la mort de Jacqueline est une grande perte pour le Burkina Faso. Il en veut pour preuve son engagement acharné au niveau des associations, du cours normal de jeunes filles et au niveau de l’Eglise. « Nous avons pratiquement passé la grande partie de notre vie ensemble à Ouagadougou, depuis les années 60. Et je puis vous confirmer tous les bienfaits qui sont dits sur elle » a souligné l’ami de longue date de la famille.

De l’église, la délégation conduisant la dépouille mortelle a pris la direction de Toma son village natal, où elle reposera à côté de son époux feu Joseph Ki-Zerbo. Jacqueline Ki- Zerbo sera enterrée ce samedi 19 décembre 2015. Laissant derrière elle, cinq enfants éplorés et attristés.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Témoignages

Perpétue Toé, ancienne élève
Après les études, nous avons ensemble formé une association dont elle était la responsable des ressortissants des femmes du Nayala. Elle nous a conduites, formées et ce que nous sommes aujourd’hui, nous le lui devons en partie. Sa disparition est une énorme perte pour le Burkina parce qu’elle a libéré la femme en général. Si aujourd’hui, les filles ont la possibilité d’aller à l’école, c’est quelque part grâce à Mme Ki-Zerbo. Avant quand tu tombais enceinte, tu étais exclue de l’école. Elle a vraiment lutté pour que la jeune fille continue ses études si elle le peut.

Françoise Toé, Candidate à la présidentielle 2015
Jacqueline Ki-Zerbo était une femme battante, mais aussi une sœur qui m’inspirait admiration. Je rends un vibrant hommage à elle parce qu’elle a beaucoup fait pour la promotion de la femme. C’est une militante de longue date et elle s’est toujours battue au côté de son époux pour leurs engagements politiques mais syndicaux aussi. A ce titre, je dis toujours qu’elle sera un modèle pour l’Afrique. Qu’elle repose en paix et que la terre du Burkina lui soit légère.

Michel Soungalo Sanou, Expert comptable
L’Afrique, à mon avis aura très peu de dames à sa grandeur, idem sur le plan social. C’était une femme extraordinaire qui se consacrait aux autres, qui voulait que tous les africains soient très élevés. Moi personnellement, c’est ma grande sœur et je garde un très bon souvenir de tout ce qu’elle fait pour le Burkina et pour l’Afrique. Je me souviens en son temps, lorsque la Guinée a eu besoin d’enseignants, de professeurs, son mari et elle n’ont pas hésité à voler au secours de ce pays. Que le seigneur Tout puissant, nous donne des hommes et des femmes à l’image de ces deux êtres.
ALGS

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
In memoria : Félicien Désire Mayabouti
Décès de Bambara/Zongo Justine : Remerciements
Décès de MOUNKORO Christian : Remerciements et faire part
Décès de Mme OUEDRAOGO Delphine née SAVADOGO : Remerciements et faire part.
YAMEOGO née Semdé Ouégo Clarisse : Remerciements
In Memoriam : Mme Traoré née Lengane Awa
Décès de Mme ILBOUDO/NIAMA Annonciata : Remerciements et faire part
Décès de Marie Françoise BATIONO née KANSOLE : Remerciements et faire part
Décès de Joanna OUEDRAOGO née ROUAMBA : Remerciements et faire part
Décès de Kienou née Sanou Gertrudes : Remerciements et faire part
Décès de SANFO Alidou : Faire part
In memoria Ouango Frédéric Clément OUEDRAOGO.
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés