Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Médias : Madeleine Bonané dite Madouce conduite à sa dernière demeure

Accueil > Actualités > Nécrologie • • samedi 12 septembre 2015 à 05h16min
Médias : Madeleine Bonané dite Madouce conduite à sa dernière demeure

"Le monde des médias est en deuil. Madeleine Bonané dite Madouce (66 ans), animatrice à Ouaga FM, n’est plus. Arrachée brutalement le 9 septembre dernier à l’affection des siens, Madouce a été conduite à sa dernière demeure ce 11 septembre 2015 au cimetière de Gounghin’’.

La Paroisse Notre Dame des Apôtres de la patte d’oie a refusé du monde, ce vendredi 11 septembre 2015. Parents, amis, et auditeurs sont sortis nombreux à l’occasion de l’inhumation de l’icône des médias, Madeleine Bonané dite Madouce. Après la messe et les rites ecclésiastiques, le corps de la défunte fut convoyé à sa dernière demeure, au cimetière de Gounghin. C’est désormais en ce lieu que repose à jamais l’animatrice de Ouaga FM. Elle laisse dernière-elle des enfants et une famille inconsolables.

Emouvant. Tel est le qualificatif qui sied aux différents témoignages faits lors de l’enterrement proprement dit de l’animatrice. Il est ressorti que Madeleine Bonané (Madouce) est née le 19 avril 1960 à Koutiala au Mali. Après un passage à Horizon FM où elle s’est révélée au grand public grâce à l’émission « confidence », Madouce a été recrutée à Ouaga FM où elle a conduit avec dextérité une multiplicité de tâches. Chargée des communiqués, présentatrice d’émissions comme « leçon de vie », « zénith », « club des chérubin », « rumba time », et la dernière en date qui est la « la carte de l’intégration ».

De son côté, l’ainé de la défunte, Michel Bonané, a confié : « on a graduellement substitué la douleur et la tristesse à la fierté de savoir qu’elle était une personne sociale dans son service ». Aussi, s’est-il dit réconforté de garder en mémoire le fait que sa sœur était une femme au grand cœur toujours à l’écoute des autres. La mort brutale d’un être chère tel une mère crée un moment insoutenable qui ne saurait laisser personne indifférente. C’est pourquoi, la représentante du groupe Ouaga FM, Marie Yvette kanzyomo, la voix chargée d’émotion a réitéré sa profonde compassion aux enfants de la défunte ainsi qu’à la famille éplorée. En outre, elle a promis qu’ils bénéficieront de tout le soutien moral et matériel qu’il sied en pareille circonstance.

Nul ne meurt tant que son souvenir demeure ! C’est ce qu’on dira de cette animatrice qui a su tant conquérir le cœur de tous les burkinabè à travers ses émissions
Paix à son âme !

Aïssata laure G. Sidibé
Lefaso.net

Des souvenirs de la défunte

Salifou Guigma, directeur de la radio horizon FM
Madouce nous a tous marqué de par sa voix. Je l’ai connu par la voix avant de la voir physiquement quand on était encore au lycée et ensuite à l’université. Pour ce qu’elle faisait à horizon FM à travers cette émission confidence avec Thierry Ky, cette voix a résonné et continue de résonner dans nos oreilles. C’était une dame pleine d’expérience qui connait bien la vie et qui n’hésitait pas à prendre des exemples la plupart du temps sur elle-même, comment est-ce qu’elle se comporte avec les hommes, les femmes. C’est une grande perte, et pour preuve en matière de radio il est quasi difficile des combler car au-delà du son qu’on écoute en tant qu’auditeur il y a le message véhiculé. C’est ce qui constituait la particularité de cette femme.

Marie Yvette Kanzyomo, animatrice d’émission à Ouaga FM
C’est une volonté divine on n’y peut rien. Il nous appartient de pouvoir transcender cette douleur par des prières. Elle était à la fois ma maman Madouce, ma copine avec qui j’ai partagé beaucoup de choses. L’enterrer aujourd’hui, c’est insoutenable voir même pénible pour moi. Rien que 4 septembre dernier, elle m’a invité, comme à l’accoutumé, à me reposer dans son bureau et parce que j’avais mes émissions à préparer, j’ai décliné son invitation. Après ce jour, on ne s’est plus revu Quelques jours plus tard, on m’apprend la triste nouvelle. Je lui dédierai ce weekend mon émission qu’elle n’a pas eu le temps d’en profiter.

Moustapha Thiombiano, directeur de TVZ
Je suis très triste parce que j’ai perdu une animatrice de la radio des premiers jours de la formation de la radio horizon Fm dans les années 90. Elle nous quitte mais nous avons un penchant pour elle, avec son rire éclatant qui résonne toujours dans mes oreilles. Elle a été une fierté pour moi car je l’ai formée comme la plupart des animatrices et animateurs. Madouce était réputée pour sa promptitude au service et son dévouement aux taches à lui confier.

Propos recueillis par S.A.L.G

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Décès de OUEDRAOGO Sorvenan Justin : Remerciements et faire part
Décès de BAYA BANZA : Faire part
Décès de YAMEOGO Anatole : Remerciements
Décès de Georges NIAMBA : Programme des obsèques
Décès de BATIENON Ambroise : Faire part
Programme de messes de FEU NANA T. Alain
Décès de OUOBA LAMOUSSA : Remerciements et faire part
Décès de Bagnan Victorien TRAORE : Faire part
NECROLOGIE : Saidou KANAZOE, le DG de l’agence de l’Eau du Mouhoun n’est plus...
Décès de El Hadj OUEDRAOGO Hamidou : Faire part et remerciements
Décès de Maître Henriette Lucie Arlette GALIBA : Remerciements
Décès de Antoinette Kaboré : Remerciements
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés