Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.» Jésus de Nazareth

Gouvernance de l’internet : Les francophones en ordre de bataille

Accueil > Actualités > Multimédia • • mardi 4 août 2015 à 23h58min
Gouvernance de l’internet : Les francophones en ordre de bataille

Les rideaux sont tombés le 31 juillet 2015 sur le séminaire international dédié à la formation des formateurs sur la gouvernance de l’Internet et des autres systèmes d’information. C’est Nébila Amadou Yaro, ministre du Développement de l’économie numérique et des postes, qui a présidé, au nom du Premier ministre Yacouba Isaac Zida, la clôture de la session de formation. Une session de formation qui a regroupé des participants d’une douzaine de pays francophones d’Afrique.

C’est par plusieurs recommandations destinées à leur assurer une plus grande participation au débat sur la gouvernance de l’internet que les acteurs du séminaire international des formateurs francophones sur la gouvernance de l’internet se sont séparés le 31 juillet 2015 à Ouagadougou.

Sur le contour de ces recommandations, le président du comité de pilotage du séminaire Pierre Ouédraogo explique : « Comment s’organiser au niveau politique ; quelles sont les questions les plus importantes au niveau international au moment où on est au 10e anniversaire du sommet mondial de l’information ; comment faire face aux menaces sur internet qui deviennent de plus en plus nombreuses et pour lesquelles chacun de nous doit contribuer, ne serait-ce qu’en mettant un mot de passe sécurisé sur son wifi. Il faut développer cette sécurité pour que vraiment la société qui vient, soit une société de confiance, où nous pouvons vivre sereinement, faire le commerce, nous éduquer, avoir nos enfants qui peuvent être à Ouagadougou et se promener aux Etats-Unis dans des espaces en toute sécurité ».

En outre, les participants ont convenu de l’organisation et de la création d’écosystèmes opérationnels dans les différents pays. Il faut comprendre par écosystème, tous les acteurs qui interviennent dans le développement de l’internet.

La position commune francophone renforcée

La présente formation des formateurs a permis aux francophones de renforcer leur position commune sur la gouvernance de l’internet, parler davantage la même voix.

« Cette voix a été déjà résumée dans la stratégie de la francophonie numérique horizon 2020 qui permet donc à l’ensemble des francophones d’aller dans la même direction, de veiller à ce que la gouvernance de l’internet prenne en compte le développement, donc les intérêts des pays du sud et que cela prenne en compte la diversité du monde », précise Pierre Ouédraogo. A l’issue de la présente formation, les francophones sont, assure-t-il, en ordre de bataille sur cette question de la gouvernance de l’internet.

« Ne pas se laisser coloniser une énième fois »

Le présent séminaire avait pour objectif, rappelle la présidente du comité d’organisation Adja Ouattara, de créer une masse critique d’experts très avertis des questions d’internet, de gestion des ressources et de développement d’internet. Car, il est temps, dit-elle, que l’Afrique francophone s’organise efficacement pour prendre part aux discussions sur la gouvernance de l’internet « pour ne pas se laisser coloniser une énième fois ». Surtout que l’on s’achemine vers un nouvel internet, très complexe avec beaucoup de noms de domaines, d’adresses, de numéros internet qui vont amener beaucoup d’objets à être connectés.

« C’était une formation importante parce que cela nous a permis de se retrouver encore une fois et de discuter sur les enjeux économiques, politiques et sociaux au niveau de la gouvernance de l’internet. C’est tellement important parce que l’internet participe activement au développement », confie Ali Hadji Mmadi, chef du département Registre et Sécurité internet à Comores Télécom.

Le Burkina disposé à abriter un centre d’excellence en matière de formation

Comme à l’ouverture, le ministre du Développement de l’économie numérique et des postes, Nébila Amadou Yaro, est venu apporter à la clôture le soutien du gouvernement burkinabè à l’initiative, au nom du Premier ministre Zida qu’il représentait. Le ministre Yaro a exprimé à l’occasion la disponibilité du Burkina à abriter un centre d’excellence pour la formation des experts dans le domaine de la gouvernance de l’internet.

Au sortir du présent séminaire, tous les formateurs formés sont amenés à relayer la formation reçue dans leurs pays respectifs et progressivement, cela devrait permettre de créer cette masse critique d’experts francophones sur la gouvernance de l’Internet.

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Espionnage via le logiciel Pegasus : « Israël n’a pas le monopole de ce type de technologie », souligne Dr Karim Ganamé
Télécommunications au Burkina Faso : Des journalistes outillés sur la régulation des communications électroniques et des postes
Fonds d’appui à la presse privée (FAPP) : Les bénéficiaires sont rentrés en possession de leurs chèques
Régulation des médias au Burkina : Bientôt un siège régional du CSC à Ouahigouya
Régulation des communications électroniques : L’ARCEP échange avec le monde judiciaire à Koudougou
12es Universités africaines de la Communication de Ouagadougou : Le comité d’organisation et le conseil scientifique installés
Affaire espionnage Pegasus : « Je ne pense pas que le Burkina utilise ce logiciel », rassure l’expert Youn Sanfo
L’Évènement du 25 juillet 2021 est disponible !
Sécurité informatique au Burkina : E-Service SA outille des informaticiens en gestion de menaces
Prix Galian : Voici les réformes attendues pour les prochaines éditions
Code promo 1xBet Burkina Faso - Comment obtenir ?
24e Nuit des Galian : Pas de Super Galian en 2021 !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés