Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Une nation n’a de caractère que lorsqu’ellе еst librе. » Madame de Staël

Centre de Formation Agropastorale et Artisanale de Louda : Sortie des premiers entrepreneurs agropasteurs formés par ATAD

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 30 juillet 2015 à 23h58min
Centre de Formation Agropastorale et Artisanale de Louda : Sortie des premiers entrepreneurs agropasteurs formés par ATAD

Le 22 juillet 2015, l’Alliance technique d’assistance au développement (ATAD) a organisé la sortie officielle de la première promotion de son Centre de formation agropastorale et artisanale de Louda (CFAA), situé à Louda dans le département de Boussouma, province du Sanmatenga. Au cours d’une cérémonie dans l’enceinte du centre présidée par la Haut-commissaire de la province du Sanmatenga, les pensionnaires ont reçu les attestations et des kits d’installations.

Aux termes d’une formation débutée en octobre 2014, tous les 16 pensionnaires ont acquis des compétences en dans les principales disciplines de formation du centre que sont l’agriculture, l’élevage, l’arboriculture, le machinisme agricole, la pisciculture, l’apiculture, l’artisanat, la menuiserie, la soudure métallique, la couture et la transformation des produits, ainsi que dans les disciplines transversales (Économie, gestion, communication montage de projets, civisme…).

Déclarés aptes à exercer, ils ont reçu chacun, en plus de leur attestation de formation, un kit d’installation composé d’une charrette à traction asine, d’une brouette, d’une charrue, d’un arrosoir et d’une somme de 30 000 F (35 000 F pour les femmes). Ce don répond au souci de l’ONG de voir ses anciens formés s’installer à leur propre compte et créer dans leurs localités respectives des entreprises agropastorales modèles qui feront école et contribueront à la vulgarisation des bonnes pratiques agro écologiques et des nouvelles techniques culturales plus respectueuses de l’environnement. Le parrain de la promotion n’a pas manqué d’insister sur ce point auprès de ses filleuls, en leur disant dans son adresse que « Votre promotion, promotion d’agro pasteurs en fin de formation, nantie de techniques de production respectueuses de l’environnement, est attendue sur le terrain où la mise en œuvre des projets individuels dans les différents domaines devrait inspirer chaque année d’autres producteurs ». Quant au premier responsable de ATAD, il a rassuré les nouveaux diplômés que sa structure continuera à les suivre.

Les filleuls, par la voix de leur représentante, ont rassuré leur parrain et les premiers responsables de ATAD de leur volonté à relever ce défi, non sans avoir auparavant exprimé leur gratitude à leurs encadreurs, à ATAD et à tous les partenaires qui ont soutenu la mise en place de ce centre.
Tous les intervenants qui se sont relayé à la tribune ont reconnu la pertinence de l’initiative de ATAD et ont souhaité la voir se pérenniser et se renforcer.

A la fin de la cérémonie, les invités ont eu droit à une visite guidée de l’ensemble des infrastructures, installations et réalisations réparties sur les 10 hectares de l’enceinte du centre. Ils ont procédé aussi à la plantation d’arbres fruitiers qui marqueront à jamais leur passage ce jour au sanctuaire de la formation agropastorale et artisanale dans la région.

Présentation du centre

Le Centre de Formation et de Promotion Agropastorale et Artisanale est situé Louda, localité située à une dizaine de kilomètres au Sud de Kaya. Il est bâti sur un terrain d’une dizaine d’hectares, aux abords d’un barrage. La vision et l’orientation des activités du CFAA de Louda sont axées sur la promotion de l’agro-écologie dans toutes ses actions de formation et de production.

L’objectif général du Centre de Louda est « Contribuer à la promotion de la production, la transformation et l’exploitation des produits agro-sylvo-pastoraux et artisanaux qui prennent en compte les principes de l’agro-écologie pour une meilleure qualité de vie ». L’espace du centre est divisé. Il est prévu l’aménagement d’au moins 90 % de la superficie du domaine pour les activités pédagogiques et de production, le reste devant abriter des bâtiments administratifs et autres infrastructures pour rendre le centre continuellement opérationnel.

Pour l’instant le CFAA dispose de dortoirs d’une capacité de 24 lits pour pensionnaires, d’une salle de rencontre et de formation, d’un poulailler traditionnel amélioré avec une centaine de poulets en élevage, d’un poulailler moderne, d’une grange pour le fourrage et d’une étable abritant une unité de reproduction de cinq bœufs de race azawak.

Les aires aménagées comprennent une aire de production sylvicole, une aire de production maraîchère au tour de quatre puits, Une aire de production céréalière et de légumineuses, un verger d’agrumes de dix variétés différentes d’orangers, une aire d’exploitation de palmier dattier en système oasien ; et une forêt interne d’espèces locales qui doit être renforcée par la suite. Une installation de pompage d’eau par le système solaire et une installation de purification de l’eau des puits maraîchers complètent les commodités du centre qui bénéficient aux populations riveraines.
Les formations au CFAA sont essentiellement dispensées par des enseignants vacataires et par des compétences issues de ATAD. Aussi une place prépondérante été donnée aux travaux pratiques et le sera par les temps à venir.

Un site de développement des différentes techniques de production de fertilisants pour les cultures a été mis en place par les pensionnaires sous la supervision des formateurs : production aérobique de compost, production anaérobiques du compost, production des fertilisants à partir des latrines EcoSan. L’utilisation de ces types de fertilisants a convaincu les pensionnaires de la noblesse de la pratique agro écologique.

Wemba KAZIENDE

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Syndicat autonome des agents du Trésor du Burkina : Boukaré Belembaogo élu nouveau secrétaire général
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Nuit de l’excellence de l’UFR-LAC : La gent féminine à la traine
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires
Education : Le Réseau Education de qualité par le bi-plurilinguisme fait son bilan après un an d’existence
Accidents de la circulation à Ouagadougou : 80 décès en 2018
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés