Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

RESULTATS DES LEGISLATIVES EN RD CONGO : Une grossesse sans terme

Accueil > Actualités > International • • jeudi 2 février 2012 à 00h25min

On en oublie à contrecœur. La R D Congo vit sous un régime bicéphale depuis le scrutin contesté du 28 novembre 2011. L’opposant Etienne Tshisekedi qui estime que la victoire lui a été volée, a, comme le président Joseph Kabila, prêté serment. Et depuis lors, l’homme, à l’image du président ivoirien Alassane Dramane Ouattara à l’époque, vit reclus dans sa fazenda à Kinshasa. Aucune possibilité de se mouvoir, pas même la liberté pour lui de rendre visite aux siens, et cela sous le silence coupable de toute la communauté internationale. Au fait, on le savait, la messe était définitivement dite avec l’annonce par le Conseil constitutionnel congolais de la victoire du président Kabila à la présidentielle.

Mais on avait cru qu’avec toute la clameur et l’indignation publiques qu’ont suscitées les résultats de la présidentielle, les acteurs politiques congolais, les tenants du pouvoir en tête, se donneraient la peine de vider tous les contentieux pour qu’au lendemain de la proclamation des résultats des législatives, le pays ne sombre pas à nouveau dans la violence. Plus de deux mois après, on attend toujours les résultats définitifs. Comme pour faire preuve de bonne foi, la Commission électorale avait même suspendu entre-temps le décompte pour, disait-elle, attendre des experts étrangers qui viendraient départager les protagonistes.

Mais le décompte a repris visiblement sans ces anges d’outre-mer pourtant fort attendus de toutes les localités. A doses homéopathiques, les résultats de certaines localités ont été publiés. Il ne restait que Kinshasa, la capitale, réputée être le fief de l’opposant Tshisekedi qui y avait, du reste, battu le record pendant la présidentielle. A l’analyse, on a l’impression qu’il s’agit d’un jeu de cirque. On virevolte sans fin. On a tout lieu de penser que les résultats de ces législatives apparaissent maintenant comme un douloureux abcès que personne ne veut crever. Mieux, une grossesse sans terme, qui, s’il est vrai qu’elle n’afflige pas autant son auteur, devient, à tout le moins, un fardeau pour celle qui la porte.

Et cela se comprend, la volonté étant manifeste pour le pouvoir d’inverser les tendances, oubliant qu’au-delà des chiffres, les faits eux-mêmes sont parlants. N’est-ce pas ce qui se dessine lorsqu’on annonce déjà en filigrane que la majorité présidentielle, vient en tête à l’issue du décompte quasi global des voix de la circonscription de Kinshasa ? C’est bien absurde de déclarer que l’opposant Etienne Tshisekedi qui a battu à plate couture le président Kabila lors de la présidentielle à Kinshasa, en vienne à perdre sa place pour les législatives. Cela est d’autant plus étrange qu’il est difficile de croire qu’un électeur qui a voté pour Tshisekedi à la présidentielle, décide de voter pour Kabila aux législatives. Et si parfois, on respectait l’intelligence des autres !

Boundi OUOBA

Le Pays

Vos commentaires

  • Le 2 février 2012 à 08:04, par willco En réponse à : RESULTATS DES LEGISLATIVES EN RD CONGO : Une grossesse sans terme

    Une grossesse sans terme, si les résultats sont vrais il y auras moins des contestation pour le legislative et présidentielle mais nous savons tous qu’il y a des députes élus par un vote sanction sans oublier le Président TSHISEKEDI. Il n’y a point de doute.

    Toutefois, ce qui se passe actuellement au Congo Démocratique (puis-je dire Congo Intolérance), les inconscients au pouvoir avec toutes leurs magouille de NGOY MULUNDA savent bien qu’ils ont mis une véritable machine de tricherie pour atteindre leurs objectif (c’est-à-dire diriger encore la RDC pour bien voler sans cesse n’est-ce pas là leur grossesse sans terme).

    Il y aura toujours des contestations en contestations aussi longtemps que le peuple RD Congo ne trouve pas leur compte dans la vie quotidienne.

    Voir la réalité en face ne pas donner à tout le monde, surtout ceux du pouvoir actuel en RDC.

    D’ailleurs, qu’ils nous disent où se trouve le Président élu frauduleusement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaques du 11 septembre 2001 aux USA : 18 ans après, le terrorisme est toujours d’actualité
Tribune : Robert Mugabe, « héros national » controversé d’un Zimbabwe mal décolonisé
Zimbabwe : Robert Mugabe a tiré sa révérence ce vendredi 6 septembre 2019
Désarmement nucléaire et sécurité internationale : Le Prix Nazarbayev décerné au Dr Lassina Zerbo
Incendie de la forêt amazonienne : Jair Bolsonaro sous le feu des critiques
Présidentielle en Guinée Bissau : Le premier parti d’opposition réclame un fichier électoral fiable
Côte d’Ivoire : La réforme la Commission électorale divise la classe politique
Côte d’ivoire : Les conclusions de la rencontre entre Bédié et Gbagbo à Bruxelles
20 ans de règne de Mohammed VI au Maroc : Une vision royale pour une Afrique prospère et décomplexée
Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020
Sénégal : La voiture de Macky Sall avec à son bord le président malien prend feu
CEDEAO : Alassane Ouattara espère que la monnaie unique sera mise en place "le plus tôt possible"
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés