Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «De toutes les sciences humaines, la science de l’homme еst lа рlus dignе dе l’hοmmе.» Nicolas de Malebranche

Communauté musulmane du Burkina Faso : El Hadj Oumarou Kanazoé reconduit

Accueil > Actualités > Société • • lundi 15 février 2010 à 00h45min

La Communauté musulmane du Burkina Faso (CMBF) a tenu son XIe Congrès statutaire du 12 au 14 février 2010 à Ouagadougou. El Hadj Oumarou Kanazoé président sortant a été reconduit dans ses fonctions.

C’est dans le but de faire le bilan des activités menées et dégager d’autres activités pour l’avenir que la communauté musulmane du Burkina Faso (CMBF) a tenu son XIe Congrès statutaire du 12 au 14 février 2010 à Ouagadougou. Pendant 72 heures, les fidèles musulmans, venus des 45 provinces ont mené la réflexion autour du thème “Les valeurs islamiques au service du développement pour un monde meilleur”.

Pour les organisateurs, ce thème s’inscrit en droite ligne des objectifs de la communauté musulmane qui prône un islam apaisé, tolérant, un islam qui accepte l’autre dans sa différence.

Selon Dramane Compaoré, président du Comité d’organisation, le choix du thème répond par ailleurs à trois besoins. D’abord, celui d’interpeller les fidèles musulmans au respect des valeurs telles la tolérance, la fraternité, la solidarité et la fidélité. Ensuite, celui d’interpeller chaque fidèle musulman à plus d’engagement et d’abnégation aux côtés des fils du pays dans la recherche de solutions durables aux problèmes de développement du Burkina Faso.

Aussi sollicite-t-il l’implication plus active et plus décisive des musulmans dans la recherche du bien-être. De l’avis de El Hadj Adama Sakandé représentant du président de la communauté musulmane, la particularité du présent congrès est qu’il a mis en place un bureau qui va travailler autour d’un programme d’activité bien défini avec des objectifs clairs.

Pour Clément P. Sawadogo, ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, “la tenue d’un Congrès d’une Communauté est le témoignage de sa vitalité et de son bon fonctionnement”. “Le thème de votre congrès, a-t-il ajouté, arrive à bon escient car le Burkina Faso est engagé dans un processus de décentralisation qui interpelle tous ses fils et filles pour relever les défis du développement et offrir à notre pays un meilleur destin”.

Par ailleurs, tout en reconnaissant la qualité de l’engagement des musulmans à défendre les valeurs humaines, celui-ci les a exhortés à dispenser sans relâche ces valeurs pour la culture de la paix et de la tolérance. Le congrès fut une occasion pour le MATD d’annoncer aux fidèles musulmans que pour l’organisation du Hadj 2010, son département s’apprête à engager une nouvelle initiative visant à recréer les conditions d’une démarche consensuelle.

Car pour lui, “c’est l’absence de consensus entre les acteurs, les polémiques stériles et les jeux d’intérêts inconciliables” qui sont les principales causes des échecs répétés de l’organisation du Hadj. Le ministre Yéro Boly, parrain du congrès, a invité les musulmans du Burkina Faso à œuvrer pour la préservation de la paix entre les religions-sœurs et à participer activement comme suggéré par le thème du présent congrès au développement du Burkina Faso.

Les congressistes, au terme de leurs travaux, ont élu un nouveau bureau chargé de la conduite des affaires de la communauté. El Hadj Oumarou Kanazoé, présidant sortant, a été reconduit à son poste. Les congressistes ont en outre demandé aux autorités du pays de restituer l’organisation du Hadj aux organisation islamiques.

Le nouveau bureau entend contribuer davantage au bon fonctionnement de la communauté. Pour ce faire, il va travailler à la mise en place d’une cellule des opérateurs économiques et la création de structures spécialisées. Sa composition complète sera publiée ultérieurement.

Rasmané SIMBRE (Stagiaire)

Sidwaya

Vos commentaires

  • Le 15 février 2010 à 01:14, par Mc Coy En réponse à : Communauté musulmane du Burkina Faso : El Hadj Oumarou Kanazoé reconduit

    une communaute musulmane politisee jusqu’a la moelle. en quoi il faut un parrain pour une AG de la communaute musulmane ? le ministre Clement a affaire au bureau de la communaute musulmane pour les questions relatives au hadj. il ne devrait meme pas etre invite au congres. dommage

    Répondre à ce message

    • Le 15 février 2010 à 19:24, par Liberté pour tous En réponse à : Communauté musulmane du Burkina Faso : El Hadj Oumarou Kanazoé reconduit

      D’accord avec MC Coys. Vous avez dit "AG de la communaute musulmane" . Ce n’est ni la Tabaski, ni le Ramadan, ni aucune autre fête musulmane. Alors je ne comprends pas du tout cette forte implication des autorités politiques à cette AG ?(Vus à la télé : le 1er Ministre, François Compaoré,Clémént Sawadogo,...) En est il de même des autres confessions religieuses ? Ne faisons nous pas trop d’amalgame qui fait courir le spectre du disrédit de la communaute musulmane ? A qui se référer en cas de problème entre les politiques du pays ? Ne pretons pas trop le flanc car une bouche trop pleine ne peut pas parler, a t on coutume de dire. Besoin de votre éclairage

      Répondre à ce message

  • Le 15 février 2010 à 01:35, par musulman En réponse à : Communauté musulmane du Burkina Faso : El Hadj Oumarou Kanazoé reconduit

    j’ai honte pour notre communaute’ musulmane c’est pas parcequ’on n’est riche qu’on doit etre president de CMBF

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2010 à 04:23, par off En réponse à : Communauté musulmane du Burkina Faso : El Hadj Oumarou Kanazoé reconduit

    haaaaaaaaaaaaaaaaa Burkina yaaaa kooooo.même ds affaire de Dieu il ya dictature..

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2010 à 16:35, par nasnas En réponse à : Communauté musulmane du Burkina Faso : El Hadj Oumarou Kanazoé reconduit

    C’est dans le but de faire le bilan des activités menées et dégager d’autres activités pour l’avenir que la communauté musulmane du Burkina Faso (CMBF) a tenu son XIe Congrès statutaire du 12 au 14 février 2010 à Ouagadougou. Pendant 72 heures, les fidèles musulmans, venus des 45 provinces ont mené la réflexion autour du thème “Les valeurs islamiques au service du développement pour un monde meilleur”.

    ah ou se trouve ce fameux bilan ? et quelle sont les activiés qui ont étés menés et quelles sont celles qui ont étés dégagés ?....
    l’(CMBF) au lieu de faire son travail elle est là pour mendier ce qui fait automatiquement comprendre quant ont parle de musulman ou l’islam au Faso on ne voit qu’un mendiant
    dans ’éducation où est l’(CMBF) ?
    dans chaque année au Faso il y a plus 1000 bacheliers.où ils sont ? que deviennent-ils ? leur diplômes après 12 ans d’étude leurs sert à quoi ?
    que est ce que l’(CMBF) a fait pour leurs permettre de continuer ? Ou est l’islam que nous crions matin midi soire ? d’où vient ça ? sur et certaine que ce n’est ni du coran ni du prophète.ou est la vitalité dont le ministre parle ? toutes les medrassa qui sont au Faso quelle est celle qui a une bibliothèque ? etc etc

    dans le sociale
    ou est l’(CMBF) dans le mariage forcé il y a 14 siècles de cela le prophète n’a pas marié aucune fille sans son consentement ; d’où tirent ces imames leur fatwa ?
    on peut se permettre de prendre 2,3,4 femmes au nom de la religion sans même réviser les règles mises par le coran ni les hadiths pour se sujet et tout ça c’est l’islam !

    le ministre parle de la participation de la (CMBF) à l’éducation
    tendis que les diplômes obtenis dans cette éducation ne sert à rien ni le droit de travaille en tan qu’un intellectuelle. même ceux qui sont titulaires de doctorat ou de master.
    dans les pays arabe la diplomatie burkinabée est composer des gents qui ne savent même pas ce qui veut dire a+b en arabe tandis que les fils du Faso ont étudier dans ces pays jusqu’à obtenir leurs doctorat mais ne peuvent même pas être gardien au sain de ces diplomatie.
    même ceux qui sont toujours étudient ne peuvent pas obtenir un papier officielle au sain des ambassade respective pour soit disant que le ministère de l’enseignement supérieur ne les reconnait pas comme étudiant ce qui cause des tensions entre les étudiant arabisant et les diplomaties dans les pays arabe : ex Égypte en 2005(la décente des étudiants à l’ambassade du Faso en Égypte)
    ou est la participation dans tout ça ?
    en 2008 on comptait déjà 26000 à 30000 élèves au Faso que est ce que le gouvernement a envisager pour eux comme fils du Faso ?
    si vous n’avez rien a dire ou faire SVP laissez nous tranquille

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2010 à 17:51 En réponse à : Communauté musulmane du Burkina Faso : El Hadj Oumarou Kanazoé reconduit

    Clément SAWADOGO,je pense que tu exagères un peu:un ancien CDR dans des affaires de réligion fût il ministre ?
    Donnes l’organisation du Hadj aux communautés musulmans et apportes l’accompagnement que ton département selon leurs sollicitations doit apporter et point barre.
    KABAKO !!!!!!!!l’Argent, toujours l’argent mais enfin tout finira un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2010 à 21:11, par Machiavel En réponse à : Communauté musulmane du Burkina Faso : El Hadj Oumarou Kanazoé reconduit

    Franchement, je crois que tout le débat se focalise autour de cette histoire de pèlerinage. Mais, là où on a du mal à comprendre, c’est la nature même de la chose (voyage). Lorsque je veux prendre mon avion, je m’adresse à une agence de voyage ou directement à une compagnie aérienne et même les Bisa font comme ça. Et lorsque je veux rentrer chez moi, je fais pareil. Mais pourquoi faut-il créer une agence de façon ponctuelle pour amener les pèlerins à ma Mecque ? Pourquoi ne pas confier aux agences agrées dans le domaine du transport aérien ? Pourquoi faut-il que chaque année les musulmans soient humiliés par d’autres musulmans alors que nous sommes tous de la Ouma ? A moins que d’autres appartiennent à d’autres confessions religieuses. Mais, ce que je crois, c’est que l’Etat doit libéraliser l’affaire et ceux qui ont une prestation non-conforme à l’annonce qu’ils ont fait passer se retrouvent devant un juge pour publicité mensongère. Rappellez-vous que cette année, beaucoup de pèlerins sont restés au sol après être trimbalés de Ouaga à Bobo dans la nuit. Et qui va rendre justice à ces vieillards qui ont économisé sous après sous pour ce rand voyage ? Il ne s’agit pas de rembourser mais de dédommager à la hauteur du préjudice. Imaginez-vous un vieux qui quitte son village après avoir dit au revoir à tout le monde et se retrouve cloué au sol !!! L’Etat doit protéger le citoyen contre ces délinquants de la communauté musulmane d’aujourd’hui.

    Répondre à ce message

    • Le 16 février 2010 à 00:40, par patarbtalé le soucieu En réponse à : Communauté musulmane du Burkina Faso : El Hadj Oumarou Kanazoé reconduit

      j’ai honte et aussi peur pour ceux qui on reconduit el hadj oumarou kanazoé a son poste . Acttuelment il ya beaucoup de jeunes diplomés de foi,et digne qui peuves bien assurer ce poste.chez nous a la zone 1 nous prions dieu que notre imame de vendredi ai longue vie car il est exemplaire et fait la fièrté de la mosqué, pour ceux qui veulent la preuve peuvent passé un vendredi
      sur le nouveau goudron de la station en montant au non loti après booyam tournez a droite sans demander
      svp islam ne veut pas dire mendian

      Répondre à ce message

  • Le 15 février 2010 à 23:32 En réponse à : Communauté musulmane du Burkina Faso : El Hadj Oumarou Kanazoé reconduit

    Le Hadj, c’est un deal de Trois milliards à exécuter en moins de 60 jours. Le bénéf est grand (même si vous avez seulement 10%). On ne peut pas laisser tout ça aux associations islamiques.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2012 à 22:39, par Mariam En réponse à : Communauté musulmane du Burkina Faso : El Hadj Oumarou Kanazoé reconduit

    as salamou aleikoum je fais appelle a la communauté musulmane pour nous venir en aide nous sommes communauté musulmane des étudiants vétérinaire burkinabé vivant à dakar contactez nous sur mariamalhamdou@yahoo.fr

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le coronavirus au Burkina Faso : Le ministre Eric Bougouma apporte sa contribution
Epidémie de rougeole : L’autre préoccupation sanitaire dans la Boucle du Mouhoun
Pour la paix sur terre : Les Raëliens veulent une ambassade pour les extraterrestres
Lutte contre le coronavirus : Le Conseil national de la jeunesse lance le projet « bataillon 20-20 contre le Covid-19 »
Coronavirus : L’Association pour le renforcement des liens d’amitié Burkina-Taïwan, fait un don d’un million de F CFA
Quand la réaction usurpe un hymne révolutionnaire !
Déplacés internes : Le Burkina comptabilise plus de 838 500 personnes en fin mars 2020
Association des tisseuses Teegawendé : « Si aujourd’hui on a une grande promotion du Faso Danfani, c’est qu’il y a eu des gens qui ont bataillé », dixit Germaine Compaoré
Burkina : Baisse du prix du carburant à compter du 3 avril 2020
Lutte contre le Covid-19 : SUNU Assurances rassure avec 30 millions F CFA
Lutte syndicale : la Coalition des associations pour la défense du droit au logement solidaire des travailleurs du public et du privé
Diffusion d’images pornographiques sur les réseaux sociaux : Le procureur du Faso met en garde
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés