LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Justice : les avocats renforcent leur capacité en gestion des cabinets

Publié le lundi 17 novembre 2003 à 12h15min

PARTAGER :                          

L’Ordre des avocats avec l’appui de la délégation de la Commission européenne, organise du 13 au 15 novembre 2003, un séminaire de formation au profit des avocats. Le conseiller technique du ministre de la Justice, Julien Dabiré a présidé jeudi 13 novembre dernier à la Maison de l’avocat, la cérémonie marquant le début de ce séminaire.

"La gestion des cabinets d’avocats".

C’est le thème du séminaire de formation qui réunit pendant 3 jours les hommes en robes noires. Une rencontre qui permettra aux avocats de poursuivre la réflexion sur la formation et la formation continue.

C’est en tout cas la conviction du nouveau bâtonnier de l’Ordre des avocats, maître Barthélémy Kéré. Une formation en gestion des cabinets d’avocat ne peut, selon lui, qu’avoir un impact positif pour une plus grande efficacité des cabinets. En effet, poursuit-il, l’avocat stagiaire pendant son stage touche presqu’à toutes les branches du droit. "Ce qu’il ne touche pratiquement jamais, c’est la gestion du cabinet. C’est seulement lorsqu’il aura décidé de voler de ses propres ailes... que l’avocat stagiaire, salarié ou collaborateur d’hier, commence à manipuler les outils concernant cette matière. La gestion ou la rentabilité du cabinet dans lequel il a exercé son activité professionnelle représente la partie occulte de la structure où il a acquis ses premières armes...", souligne le bâtonnier.

La délégation de la Commission européenne accorde une grande importance, à la réforme et à la consolidation du système judiciaire au Burkina. C’est pourquoi, selon sa représentante, l’institution n’a pas hésité à soutenir le Plan national de réforme de la justice adopté par le gouvernement pendant plusieurs années.

La présente rencontre marque le début d’une série de sessions de formation continue sous forme de séminaires et de cours prévus entre la fin de l’année 2003 et le premier semestre de 2004, cela avec le soutien de la délégation de l’Union européenne.

"Former les avocats concourt à plus d’efficacité pour la justice.

Les mission de conseil, d’assistance et de représentation placent l’avocat au centre de la justice. Ce qui exige de lui certaines qualités. C’est pourquoi la pertinence du thème et l’opportunité de la formation semblent évidentes". C’est ce qu’a laissé entendre le conseiller technique du Garde des sceaux, ministre de la Justice. La non-maîtrise des règles de base de la gestion du cabinet peut, selon lui, conduire à des difficultés de fonctionnement, voire à des pratiques contraires aux règles d’éthique de la profession.

"De ce qui précède , je ne peux douter de l’intérêt que vous porterez au présent séminaire de formation", soulignera le représentant du ministre de la Justice.

Etienne NASSA
Sidwaya

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
BEPC session 2024 au Nayala : 412 admis au premier tour