LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

SIDA : des animateurs pour sensibiliser et éduquer les adolescents

Publié le jeudi 6 novembre 2003 à 16h17min

PARTAGER :                          

Le Fonds chrétien pour l’enfance du Canada (CCFC), dans le cadre de ses activités de sensibilisation et de lutte contre le VIH/SIDA et les infections sexuellement transmissibles (IST), a organisé du 6 au 10 octobre 2003 à Ouagadougou une formation des enseignants et de ses coordonnateurs des zones. Objectif : renforcer leurs compétences pour un meilleur encadrement des adolescents.

Le CCFC est résolument engagé dans la lutte contre le Sida et les IST à travers la formation des enseignants et de ses coordonnateurs de zones. Grâce à cet atelier, s’agissant de l’approche de communication recommandée dans la sensibilisation des adolescents contre les IST et le VIH/SIDA, les participants peuvent désormais mieux communiquer avec les jeunes et leurs parents ainsi qu’aider ces derniers à communiquer avec leur progéniture ; expliquer la sexualité, autrefois considérée comme un tabou, aux jeunes ; expliquer le processus du développement psychoaffectif et psychosocial ainsi que leurs manifestations.

La lutte contre le VIH/SIDA suppose également l’acquisition de certaines techniques pour expliquer aux jeunes les informations clés sur les IST, le VIH et le SIDA ; pour les aider aussi à évaluer leur niveau de risque d’infection par le VIH et à élaborer un plan de réduction sans oublier la gestion des situations à risques, y compris la négociation du port du condom. C’est ce à quoi sont parvenus les séminaristes au terme de leur formation.

Pour la directrice du CCFC, Henriette Salembéré, sa structure a décidé d’intensifier la lutte contre le VIH/SIDA. Si lors des années antérieures, a-t-elle dit, l’accent était mis sur la sensibilisation, le CCFC veut passer à la vitesse supérieure en tenant également compte du volet prise en charge sociale et médicale des malades.

Une implication plus accrue pour lutter contre la pandémie

Cette année, c’est 22 millions de FCFA qui ont été mis à la disposition de cette organisation non gouvernementale (ONG) afin qu’elle puisse s’impliquer davantage dans la lutte contre la pandémie.

Pour Clarisse Zongo née Diabo, enseignante à l’école évangélique de Koubri, elle est désormais mieux outillée à l’issue de cette formation pour lutter contre le fléau. C’est aussi l’avis du coordonnateur de la zone 4 du CCFC, André Sawadogo, qui avoue que les cinq jours de formation l’ont aidé à cerner différents contours du VIH/SIDA.

Selon la directrice du CCFC, dans la même optique, les responsables des communautés bénéficieront eux aussi de la même formation. L’ONG, en mettant l’accent sur le changement comportemental chez les adolescents qu’elle parraine, apporte sa contribution à la lutte contre le VIH/SIDA et les IST. Pour permettre aux formateurs relais de jouer très bien leur partition, le CCFC a mis à leur disposition un lot de matériel audiovisuel.

Il s’agit de 11 téléviseurs, de 6 magnétoscopes et d’accessoires d’une valeur de 4 millions de FCFA.
Notons que toujours dans son programme de sensibilisation, en dehors des actions qui seront entreprises par les enseignants et les leaders communautaires formés, des animations radio ainsi que des conférences seront organisées dans les établissements secondaires.

Cyr Payim Ouédraogo
L’Observateur

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 28 novembre 2003 à 15:17, par ERASTHON BENGEHYA En réponse à : > SIDA : des animateurs pour sensibiliser et éduquer les adolescents

    nous sommes contents de lire votre article sur les animateurs afin d’éduquer les adolescents. Nous sommes aussi une association qui luttent contre les abus de la drogue et actuellement nous essayons de sensibiliser les jeunes sur les consequences de la drogue et du VIH. Aisni, nous aimerions être en contact avec votre organisation.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Infrastructures : Des journalistes sur la rocade de Koudougou
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée
Vaccination de routine : : 14 vaccinations (Dioula)