Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

Meeting d’athlétisme : Les ténors africains sont à Ouaga

Accueil > Actualités > Sport • • jeudi 8 avril 2004 à 09h58min

Irène Tiendrébéogo

Les athlètes africains attendus pour le meeting international
d’athlétisme de Ouagadougou, sont arrivés hier mercredi 7 avril
après-midi. Ils viennent de Bamako où ils ont pris part au
meeting de ladite ville, après celui de Dakar. Une bande joyeuse
de copains issus du centre international d’athlétisme de Dakar
(CIAD), en compagnie de leurs responsables.

On y reconnaît des athlètes tels que le Burkinabè Olivier Sanou
(champion d’Afrique du triple saut à Tunis en 2002), l’Ivoirienne
Amandine Alou , la Camerounaise Delphine Atangana ou
encore le Zimbabwéen Talkmore Nyonsani qui a réalisé le
meilleur temps mondial de l’année aux 400m.

Avec ces athlètes,
le spectacle sera au rendez-vous ce jeudi 8 avril 2004 de 14
heures à 18h30. Ils promettent de donner le meilleur
d’eux-mêmes et l’ont exprimé dès leur descente d’avion. Leur
souhait, que le public vienne communier avec eux.

<B<Olivier Sanou (Burkina Faso) : "Belle initiative de la Fédération"

"Ce meeting est une belle initiative de la Fédération burkinabè
d’athlétisme. Ainsi, les jeunes au Burkina verront que
l’athlétisme ne se limite pas seulement à Olivier Sanou et
Idrissa sanou. Il y aura d’autres champions qui vont les motiver
à faire de l’athlétisme.

Je ne peux pas me prononcer sur ce que je vais réaliser
puisque je fais ma rentrée ce jeudi 8 avril. Ma dernière
performance a été réalisée à Budapest à Hongrie où j’ai fait 16,
09m. J’y étais arrivé à 15h30 pour compétir à 18 heures.

Amandine Alou (Côte d’Ivoire) : "Je suis là pour confirmer"

"Je suis à Ouagadougou pour confirmer ma première place au
100m. Je viens de réaliser les minima B(11"39) pour les jeux
olympiques à Athènes. Je peux rassurer que ça promet pour ce
meeting, puisque je suis là non seulement pour confirmer mais
améliorer ma performance".

<B

"Je suis actuellement en forme mais pas au maximum. Je peux
mieux faire à Ouaga parce que j’ai la joie de venir y courir pour la
première fois. A Bamako, j’ai mené la course et à la fin pensant
avoir gagné, j’ai déroulé en levant le doigt et les autres sont
venus à mon niveau. Finalement, on a fait savoir qu’un
adversaire avait cassé avant moi. Ce n’est pas un problème et
j’invite le public à effectuer le déplacement, parce que je suis en
forme et ça va vite aller. Ma dernière meilleure performance est
de 10"32 et c’est la première fois".

El hadj Sethe M’Bow (Sénégal) : "Je rêve des minima pour le J.O"

Les choses se sont bien passées à Bamako malgré la chaleur
mais je viens de battre mon record aux 400 m haies de 51"30 à
Dakar que j’ai amené à 50"78. C’est la première fois que je
viens à Ouagadougou et je pense que ça va aller. Je rêve de
faire les minima pour les jeux olympiques mais si je n’y parviens
pas ici, je vais tout faire pour améliorer ma performance".

Delphine Atangana (Cameroun) : "J’ai tous les moyens"

"A Bamako, c’était la super forme. Je ne suis battue comme je
pouvais même si ce n’était pas trop ce que j’attendais. Je ne
suis pas déçue et je remets ça pour Ouagadougou. Je fais du
100m et 200m et je fais partie du 4X400m dans mon pays. Mon
objectif est de faire un 400m ici pour que mon pays soit situé sur
le classement. C’est pourquoi j’ai choisi cette distance et
j’espère réaliser une bonne performance, j’ai tous les moyens
pour y parvenir et il n’y aura pas d’excuses".

<B

"A Dakar et à Bamako, j’ai fais le 400 m que j’ai remporté et
compte tenu de la fatigue, j’ai choisi les 200m pour le meeting
de Ouagadougou. Au niveau du 400m, j’ai réalisé le meilleur
temps mondial de l’année. Aux 200m ma meilleure performance
est de 20"80. A Ouagadougou, il s’agit pour moi de gagner.

Levi Ouédraogo (Burkina Faso) : "Il faut d’abord courir..."

"Depuis que je suis entré au centre international d’athlétisme
de Dakar, c’est la première fois que je viens courir au pays. Je
ne peux pas parler d’un grand Levi, parce qu’il faut d’abord courir
et ce sont les gens qui doivent juger mais pas moi. J’ai une
petite blessure en voie de cicatrisation et je vais faire avec pour
voir ce que ça va donner. Ma performance actuellement est de
51"."

Lamine N’Daw (entraîneur au CIAD) :"Les athlètes vont donner le meilleur d’eux-mêmes"

"C’est le troisième meeting auquel nos athlètes sont conviés et
ils vont donner le meilleur d’eux-mêmes comme à Dakar et à
Bamako. Il faut espérer qu’il y aura une forte présence du public
burkinabé. Ils sont tous africains et il n’y a pas de souci à se
faire pour ce qui est du temps. Il faudra simplement prier , afin
que nous ayons tous du beau spectacle à ce meeting
international de Ouagadougou".

Propos recueillis par Antoine BATTIONO
Le Pays

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés