LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Burkina/Rupture de la conduite d’eau du site de Ziga : Fin des travaux de réparation, la desserte de la capitale reprend progressivement

Publié le lundi 10 juin 2024 à 21h30min

PARTAGER :                          
Burkina/Rupture de la conduite d’eau du site de Ziga : Fin des travaux de réparation, la desserte de la capitale reprend progressivement

Après la rupture de sa principale conduite d’eau du site de Ziga vers Ouagadougou dans l’après-midi du samedi 8 juin 2024, l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA), a dépêché immédiatement sur place ses techniciens qui ont pu réparer la panne. Accompagnée de la presse, une délégation des premiers responsables de la nationale de l’eau conduite par le secrétaire général, s’est rendue sur place le dimanche 9 juin 2024 pour constater l’état d’avancement des travaux de réparation qui ont débuté depuis la soirée du 8 juin 2024. Comme annoncé à l’issue de la visite, la desserte en eau potable a repris progressivement dans les quartiers affectés à Ouagadougou au cours de la nuit du 9 juin 2024.

Le samedi 8 juin 2024 aux environs de 15h-16h, un incident a eu lieu sur les travaux d’élargissement de la RN4, à la hauteur du nouveau poste de péage moderne de Boudtenga, à la sortie Est de la capitale, entraînant la perforation de la principale conduite d’eau de Ziga vers Ouagadougou. Cet incident a été causé par un engin qui tentait de secourir un camion qui s’embourbait.

Les techniciens de l’ONEA s’occupant des derniers travaux de réparation

Cette conduite d’eau d’un diamètre nominal (DN) de 1 600 mm ou 1,60m représente 2/3, soit plus de 60% du volume de la conduite d’eau du site de Ziga vers Ouagadougou. « Effectivement depuis hier aux autour de 15h, on a eu un incident sur notre conduite d’eau de Ziga à Ouagadougou, la conduite DN 1600. Vous savez qu’il y a les travaux d’élargissement de la RN4 et il y a des engins qui travaillent sur ce chantier. Il y a un des engins qui, en voulant secourir un camion qui s’embourbait, a pioché notre conduite, ce qui a donc percé cette conduite. Voilà ce qui s’est passé. Depuis hier (samedi 8 juin 2024), toutes les équipes se sont mobilisées pour la réparation », explique Blaise Djiguemdé, secrétaire général de l’ONEA sur les origines de cet incident.

Blaise Djiguemdé, secrétaire général de l’ONEA

Sur place, les techniciens de l’ONEA ont passé la nuit et ont terminé les phases de réparation pour une reprise de la desserte normale dans les quartiers affectés au cours de la nuit du dimanche 9 juin 2024. Les phases de réparation sont terminées, il reste la réouverture et le remplissage des vannes qui devraient prendre au moins cinq heures de temps, selon le secrétaire général de l’ONEA, Blaise Djiguemdé. Il rassure donc que la desserte normale pourrait reprendre au cours de la nuit du 9 juin 2024.

« A l’heure où je vous parle (journée du dimanche 9 juin 2024), la première phase de l’intervention est achevée. Ils sont en train de rouvrir l’ensemble des vannes pour que nous puissions faire les premiers essais. C’est une conduite DN 1600 (plus grande conduite) et pour intervenir, on a dû vider toute la conduite, il nous faut environ 5 heures pour remplir déjà la conduite. A partir de cet instant, l’eau peut commencer à être acheminée à Ouagadougou. Il faut compter entre six et 7 heures pour avoir les premières gouttes d’eau sur Ouagadougou », a-t-il confié.

La conduite d’eau qui s’est perforée, a un diamètre nominal de 1,60m, représentant 2/3, soit plus de 60% du volume de la conduite d’eau du site de Ziga vers Ouagadougou

Avec cette rupture, c’est plus de 60% de la capitale qui est impactée selon les explications de Issaka Singbéogo, responsable production de la direction régionale de Ouagadougou (DRO) de l’ONEA. « Il faut dire que cette rupture de conduite entraine un déficit de production journalière d’au moins 170 000 mètres cubes sur 260 000. On peut dire que ça va dans l’ordre de 60 à 70% de la production qui sera impactée. Si l’on prend en termes de desserte, c’est 60 à 70% de la ville qui sera impactée », précise-t-il.

Issaka Singbéogo, responsable production de la direction régionale de Ouagadougou (DRO) de l’ONEA

De son côté, Hamidou Traoré, responsable du service réseaux de la DRO de l’ONEA, s’est attardé sur la gestion de cet incident. C’est grâce au point focal qui existe entre la nationale de l’eau et l’entreprise en charge des travaux d’élargissement de la RN4 que les responsables de l’ONEA ont été alertés dès les premières minutes et ont pu mobiliser les techniciens pour la résolution de l’incident.

Hamidou Traoré, responsable du service réseaux de la DRO de l’ONEA

« D’abord, il faut dire que nous (ONEA) et l’entreprise en charge des travaux d’élargissement de la RN4, sommes en collaboration. On a un point focal au niveau de la DRO qui travaille en tandem presque tous les jours avec l’entreprise. C’est comme cela que, lorsque l’incident a eu lieu autour de 15h30-16h, rapidement l’entreprise a saisi ce point focal et de là, toute la hiérarchie a été informée. C’est comme ça qu’on s’est déporté rapidement pour, dans un premier temps, constater l’ouvrage qui a été touché et voir tout ce qui s’en suit. La première équipe est arrivée sur les lieux moins de trente minutes après qu’on nous ait informé. Techniquement, dans la réparation, il n’y a pas eu de changement de pièces mais un apport de pièces. Etant donné que c’est la pointe de l’engin qui a percé la conduite, on a utilisé une pièce qu’on appelle manchon à trois pièces. Plutôt que de sectionner pour réparer, on a préféré enrober, vu que la taille du trou n’était pas trop grande, l’emprise de la pièce permettait d’enrober la pièce et de procéder au serrage. Seulement, ce qui a pris trop de temps, c’est l’excavation, vu que l’eau a coulé et que la tranchée est grande », a-t-il détaillé.

Photo de famille à l’issue de la visite

Plus tard dans la nuit du dimanche 9 juin 2024, aux environs de 23h30-minuit, les premières gouttes ont commencé à tomber et la desserte reprend progressivement dans les quartiers affectés à Ouagadougou.
Pour rappel, le site de Ziga approvisionne essentiellement la ville de Ouagadougou et ses environs à savoir Ziniaré, Loumbila, Pabré, etc.

Mamadou Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique