LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Dédougou : Des Journées portes ouvertes pour en savoir davantage sur la CARFO

Publié le mercredi 29 mai 2024 à 20h50min

PARTAGER :                          
Dédougou : Des Journées portes ouvertes pour en savoir davantage sur la CARFO

La Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO) a pris pied désormais à Dédougou, capitale de la région de la Boucle du Mouhoun. Son tout premier chef d’agence de cette partie du Burkina Faso a, en effet, été installé le mardi 28 mai 2024 à l’occasion de la cérémonie de lancement des Journées portes ouvertes (JPO) de l’institution, prévues pour se dérouler pendant 48 heures dans la cité du Bankuy.

Les cérémonies de lancement des Journées portes ouvertes (JPO) des 28 et 29 mai 2024 de la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO) et d’installation du chef d’agence de Dédougou ont été placées sous le patronage de Babo Pierre Bassinga, gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun ; et présidées par le directeur général (DG) de la CARFO, Hyacinthe Tamalgo. Pour ce dernier, les JPO répondent au besoin de déconcentration de la CARFO en vue de la rapprocher des assurés. Il laisse entendre donc que selon un plan de déconcentration adopté en 2023, l’institution de prévoyance sociale compte s’implanter, d’ici à fin 2027, dans toutes les régions où elle n’est pas encore présente. Déjà en 2024, « nous avons prévu de faire cinq régions. Après l’installation des chefs d’agence de Tenkodogo et de Dédougou, nous allons poursuivre avec trois autres régions avant la fin de l’année », a-t-il informé.

Hyacinthe Tamalgo, DG de la CARFO

De l’avis du DG, ces journées constituent une opportunité de présentation de la CARFO, de ses prestations diverses, qui ne sont pas toujours bien connues des populations, ainsi que de ses textes fondateurs au public-cible. Dans la même veine, il a commenté que le rapprochement des services des bénéficiaires et leur satisfaction sont plus qu’un désir. « La création d’une agence ici, c’est pour vraiment permettre encore une célérité dans le traitement des dossiers des assurés sociaux dans la Boucle du Mouhoun », a soutenu M. Tamalgo. Le directeur général s’est appesanti sur des réformes « majeures » entreprises par sa structure en vue d’offrir un meilleur service. « Depuis août 2023, nous avons rendu effectif la digitalisation des paiements. Elle permet de payer les pensionnés par Orange ou Moov Money.

Le gouverneur (en noir) déclarant le nouveau chef d’agence (en blanc) installé dans ses fonctions

Tous les retraités qui sont à la CARFO seront enregistrés et nous donnerons à chacun une carte biométrique qui permettra de l’identifier à partir de son emprunte digitale », a-t-il confié avant d’ajouter que le portail digital en expérimentation va bientôt voir le jour. Il devra, à l’en croire, permettre de faciliter la collecte des différents documents administratifs de sorte qu’à la retraite personne n’ait plus besoin de s’encombrer de courses pour rechercher lesdits documents, a expliqué celui qui loue le dynamisme et la performance de ses collaborateurs. « La norme en matière de traitement des dossiers définie par la conférence interafricaine de prévoyance sociale, garante des bonnes pratiques de gestion des organismes de prévoyance sociale en Afrique francophone est de 45 jours alors qu’aujourd’hui, nous sommes à un jour de traitement », s’est-il réjoui.

Des retraités, en arrière plan, présents à l’installation de leur interlocuteur local

Le patron des cérémonies a révélé que la région de la Boucle du Mouhoun dénombre environ 15 000 fonctionnaires en activité et beaucoup d’autres à la retraite. Babo Pierre Bassinga précise que ce monde a besoin d’être informé des prestations de la CARFO, d’où « l’intérêt crucial » des JPO, selon le gouverneur. Il a invité les forces vives régionales à s’associer à ces journées pour en savoir davantage sur la structure, ses produits afin de mieux préparer la retraite pour les uns et les autres d’être véritablement informés afin de bénéficier des services de qualité.

Jean-Baptiste Yaolpougoudou, vice-président des retraités de la Boucle du Mouhoun

A sa suite, le vice-président des retraités de la Boucle du Mouhoun a exprimé sa joie de voir la CARFO ériger une agence à Dédougou. Pour Jean-Baptiste Yaolpougoudou, leur dépendance de la CARFO Koudougou ne favorisait pas un traitement plus rapide des dossiers. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yacouba SAMA
Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique