LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Sport : Le basketball, une source d’épanouissement pour les joueuses de l’AS Douanes

Publié le jeudi 23 mai 2024 à 21h44min

PARTAGER :                          
Sport : Le basketball, une source d’épanouissement pour les joueuses de l’AS Douanes

L’équipe féminine de basketball de l’AS Douanes s’illustre à travers ses dynamiques joueuses. Plusieurs fois championnes nationales dans les différentes catégories -minime, cadette et junior-, ces filles ont trouvé en ce sport une source d’épanouissement. Nous avons rencontré quelques-unes d’entre-elles avec leur coach sur le plateau du lycée Marien N’Gouabi où elles s’entraînent.

Passionnées du basketball, certaines jeunes filles ont décidé de se lancer pour apprendre et se construire une carrière professionnelle. C’est le cas des basketteuses de l’AS Douanes qui se retrouvent deux fois dans la semaine pour un entraînement. Ces dernières sont réparties en différentes catégories qui débutent en catégorie minime avant d’évoluer au fil des années. Elles se différentient sur le plateau par la couleur de leur maillot qui indique leur catégorie. La couleur bleue pour les juniors, la violette pour les cadettes et la jaune pour les minimes.

Safiatou Zango a commencé le basket depuis l’école primaire

Élève en classe de seconde, Safiatou Zango pratique ce sport depuis plus de six ans. La jeune sportive suivait sa grande sœur qui était une joueuse dans ce club et de là est né son amour du panier. « C’est ainsi que j’ai été motivée à apprendre le basketball et je me suis améliorée au fil du temps », a expliqué la meneuse en catégorie junior. Habituée au championnat national, elle espère participer à une compétition internationale un jour. La lycéenne affirme que jouer au basket a raffermi sa discipline et lui a permis de développer l’esprit d’excellence.

"Le sport me permet de m’occuper sainement" Marie-Louise Nasomda joueuse de l’équipe des cadettes

La majorité de ces filles sont soutenues dans leur sport par leurs parents. « Au début, ma mère ne voulait pas que j’intègre l’équipe parce qu’elle avait peur que ça impacte mes études. C’est quand elle a vu que je joue bien, qu’elle a commencé à m’encourager », nous confie la jeune Marie-Louise Nasomda, qui joue au poste d’ailière dans l’équipe des cadettes. Elle qui avait aussi des appréhensions quant à ses capacités à jouer, encourage désormais les jeunes filles à se lancer dans le sport de leur choix. Marie-Louise ajoute que le sport lui permet d’être sainement occupée.
Du coté de l’équipe des minimes, Sémyriam Ouédraogo a été séduite par l’esprit de famille et d’équipe qui règne lors des entraînements. Malgré sa jeune expérience dans cette discipline, la jeune fille se démarque déjà par son jeu. Sémyriam rêve de devenir avocate, tout en continuant dans le sport.

Justin Bado, entraîneur apprécie le jeu des différentes équipes féminines

Les filles sont assistées par leurs coachs qui les enseignent avec beaucoup de rigueur. Grâce aux entraînements, les joueuses s’améliorent au fil du temps. « En ce qui me concerne, je ne vois pas de problème au niveau du jeu des filles. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Farida Thiombiano
Lefaso.net

P.-S.

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique