LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Université Joseph Ki-Zerbo : L’autonomisation des collectivités territoriales par les populations elles-mêmes fait débat

Publié le vendredi 17 mai 2024 à 14h29min

PARTAGER :                          
Université Joseph Ki-Zerbo : L’autonomisation des collectivités territoriales par les populations elles-mêmes fait débat

Autonomiser les collectivités territoriales pour régénérer le local par le local. C’est sur ce thème que le Laboratoire genre et développement et son partenaire l’Association monde rural, tiennent des échanges ce vendredi 17 mai 2024. Sont réunis pour ce rendez-vous du donner et du recevoir, des étudiants et enseignants d’université. L’objectif est de réfléchir à comment emmener les populations elles-mêmes à être à la fois responsables et bénéficiaires des actions de développement initiées dans leurs ressorts territoriaux.

« Ce qui est fait pour nous, sans nous, peut être contre nous » disait Mahatma Gandhi. Les collectivités territoriales peinent souvent à se développer au regard de la non-implication des populations à la base, dans ce processus. Une situation qui pose constamment la problématique de leur autonomisation. C’est d’ailleurs pour répondre à cette question que le tandem Laboratoire genre et développement-Association monde rural, tient ce vendredi 17 mai, des échanges qui apporteront des réponses à cette question.

Une vue des participants à ce panel qui réunit une cinquantaine d’acteurs

« Sur le terrain, le constat est que dans beaucoup de cas, les activités ne sont pas en adéquation avec les besoins des communautés. Lors des constructions des gouvernements locaux, il est constaté des difficultés pour des raisons identitaires. Il arrive que les premiers responsables ne soient pas enclins aux questions de développement local, ou, souvent, sont totalement déracinés de leurs localités d’origine. L’idée de régénérer le local par le local consiste donc à identifier les forces positives, capables d’impulser le développement. Si le souci de tout un chacun est de permettre un meilleur vivre-ensemble des communautés à la base, il faut leur permettre de s’exprimer librement, sans aucune contrainte interne ou externe », a souligné Amadou Wangré, coordonnateur national de l’AMR.

« Si on impose des activités aux populations, elles n’adhèreront pas au processus enclenché » Amadou Wangré

Le menu du jour sera essentiellement consacré à des panels et échanges autour de la question sus-citée, le tout étant de permettre d’aboutir à des conclusions exploitables pour un développement des collectivités locales. « Nous sommes un laboratoire de recherche, logé à l’UJKZ. Notre travail est de réfléchir sur les problématiques sociales, pour voir comment accompagner le développement de notre pays. La journée d’aujourd’hui est dans le prolongement de cette activité de réflexion, qui bénéficie de l’accompagnement de l’AMR, elle aussi travaillant sur le problème de la décentralisation et du développement local. C’est donc à la rencontre de ces intérêts de développement scientifique, que nous tenons cette journée d’étude, dont l’objectif est d’emmener les populations elles-mêmes à être à la fois responsables et bénéficiaires des actions de développement initiées dans leurs ressorts territoriaux », a laissé entendre Dr Zakaria Soré, représentant la responsable du Laboratoire genre et développement, Pr Valérie Rouamba.

« Nous voulons par cette activité, apporter la contribution de la science dans les politiques de gestion et de développement local », Dr Zakaria Soré

Erwan Compaoré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique