LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “« L’erreur n’annule pas la valeur de l’effort accompli. » Proverbe africain” 

Burkina/Innovation : Orange digital center lance sa 3e saison Orange Fab consacrée aux start-up

Publié le mardi 14 mai 2024 à 16h17min

PARTAGER :                          
Burkina/Innovation : Orange digital center lance sa 3e saison Orange Fab consacrée aux start-up

Le lundi 13 mai 2024 a marqué le début d’une nouvelle ère pour l’innovation numérique au Burkina Faso, avec le lancement de la troisième saison d’Orange Fab. Organisée par Orange digital center (ODC), cette saison promet une accélération sans précédent pour les start-up les plus prometteuses du pays dans le domaine notamment du digital. L’objectif ? Propulser ces jeunes entreprises vers de nouveaux sommets de succès grâce à un programme intensif de six mois.

L’initiative Orange Fab vise à identifier et à soutenir les start-up les plus dynamiques et innovantes du Burkina Faso, ou celles ayant un fort potentiel de digitalisation. Après un processus de sélection rigoureux, cinq start-up ont été choisies pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé visant à catalyser leur croissance.
Cette 3e saison, en effet, se concentre sur les start-up en phase de croissance, celles ayant déjà atteint un niveau de maturité suffisant pour commercialiser leurs produits ou services. En offrant un soutien à ces entreprises à un stade avancé de leur développement, Orange Fab contribue à renforcer l’écosystème entrepreneurial local, et à dynamiser l’innovation numérique au Burkina Faso.

Les chefs de départements de Orange Burkina réunis pour apporter leurs expertises aux start-up

Les start-up bénéficiaires du programme Orange Fab

En vue d’un meilleur accompagnement des start-up choisies, un business meeting a été initié afin de leur permettre de présenter chacune, leur entreprise devant les business unit de Orange. Parmi les start-up sélectionnées pour la 3e saison d’Orange Fab, Agri Minga se distingue par son engagement à révolutionner l’agriculture grâce à la technologie. En mettant l’innovation au service des agriculteurs, cette entreprise promet d’optimiser les rendements et de stimuler le développement rural.

fondée en 2018 par Josias Kéré, Agri Minga propose des solutions technologiques dans la culture hors-sol hydroponique aéroponique. Elle offre une gamme de produits biologiques et des technologies adaptées aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises, pour les aménagements d’espaces verts. La valeur ajoutée de la start-up, est de fournir très prochainement une technologie permettant la surveillance à distance des installations agricoles.

« Nous construisons et installons des serres intelligentes », Josias Kéré, promoteur de la start-up Agri Minga

AliothSystem, quant à elle, se positionne comme un acteur majeur dans le domaine des énergies renouvelables au Burkina Faso. En développant des systèmes énergétiques innovants, cette société contribue à l’autonomisation énergétique du pays tout en réduisant son empreinte environnementale. La start-up en question propose une nouvelle approche d’électrification basée sur des solutions hors réseau PAYGO comme le solaire système domestique (SHS) et un système d’énergie solaire intelligent (SSPS), permettant aux ménages d’en bénéficier 24h/24 et 7j/7. Créée en 2016 dans la capitale burkinabè, AliothSystem adresse tous les segments du marché avec son offre Térébox pour le grand public et le SSPS au profit de la classe moyenne et des entreprises.

« AliothSystem offre des solutions innovantes utilisant des technologies intelligentes et les objets connectés », Abdalah Dissa, promoteur de la start-up AliothSystem

Alliance Pharma, elle, se distingue comme un allié précieux dans le secteur de la santé. Dirigée par Kaleb Kapioko depuis 2022, Alliance Pharma propose une application simplifiant l’accès aux médicaments. Avec pour l’instant, plus de 35 000 utilisateurs de cette solution au Burkina Faso, la start-up souhaite élargir ses offres. Grâce à son potentiel synergique élevé, une collaboration avec Orange, pourrait ainsi stimuler l’adoption de l’application et ouvrir des possibilités de services à valeur ajoutée, de gestion des stocks, d’expansion régionale et de portefeuille électronique pour les paiements en pharmacie. En proposant des solutions novatrices, cette start-up aspire à améliorer l’accès aux soins de qualité au Burkina Faso et bien au-delà.

« Nous avons l’ambition de créer un monde où chaque individu a un accès facile et équitable à des informations et services de santé fiables », Kaleb Kapioko, promoteur de Alliance Pharma

Palobdé Afrique, pour sa part, incarne l’esprit d’innovation au service du développement durable. En transformant le coton bio en produits hygiéniques réutilisables, cette entreprise s’attaque à la fois aux enjeux environnementaux et sociaux, tout en offrant des alternatives durables et abordables. Cette start-up offre en effet, des serviettes hygiéniques et des couches réutilisables, recyclables et hypoallergéniques, privilégiant ainsi l’environnement et la santé.

Son partenariat avec les ONGs lui a valu une belle expansion. Elle envisage désormais une expansion vers le marché B to C. Ainsi, le potentiel digital pourrait être exploité via une application pour la valorisation du coton biologique burkinabè dans le domaine de la santé. La start-up ambitionne également une synergie avec Orange pour promouvoir l’approche environnementale et soutenir la chaîne de valeur du coton burkinabè.

« Nous transformons plus de 25 tonnes de coton bio pour offrir notamment des serviettes hygiéniques sans produits chimiques aux femmes », P. Emilie Kyedrébéogo, promotrice de Palobdé Afrique

Enfin, dans le but de relever les défis posés par les changements climatiques, Laafi Concepts offre une réponse concrète. En proposant une solution de gestion des effets des hausses de température, cette start-up témoigne de l’importance croissante de l’adaptation aux conditions climatiques changeantes dans les régions à risque. Pilotée par Christian Toé, cette start-up ayant démarré dans le domaine de la santé en proposant un kit réfrigéré portable pour le transport des vaccins, élargit désormais son offre avec une solution de monitoring avancée des conditions climatiques en temps réel.

Avec un fort potentiel d’expansion dans divers secteurs tels que l’alimentation et la sécurité incendie, la start-up bénéficie du soutien de l’institut 2IE et envisage des partenariats stratégiques avec Orange. Laafi Concepts se dit prête à passer à un mode commercial à part entière, avec des monitors et applications pour les salles serveurs ou comprenant un moniteur de température des produits sensibles. Et ce, malgré des défis à relever, notamment dans la production des capteurs et la diversification des revenus,

« Nous sommes engagés à rendre smart la gestion des milieux sensibles », Christian Toé, promoteur de Laafi Concepts

Vers de fructueux partenariats

L’objectif principal de Orange Fab va au-delà de la simple promotion des start-up sélectionnées. Il s’agit également de favoriser des partenariats commerciaux fructueux entre ces jeunes pousses et les entités opérationnelles d’Orange. En mettant en relation ces acteurs clés, Orange crée un écosystème propice à l’innovation et à la croissance économique, tant pour les start-up que pour l’ensemble de la communauté numérique.

En raison de l’émergence d’un nouveau hub technologique en Afrique de l’Ouest, et au Burkina Faso en particulier, Orange Fab s’est engagé à soutenir les entrepreneurs locaux, en favorisant l’éclosion de solutions digitales novatrices.

« La sélection des start-up s’est focalisée sur la recherche de solutions innovantes utilisables par Orange, les Burkinabè et l’extérieur », Minata Traoré/Séré, manager de Orange digital center

Les cinq start-up ainsi sélectionnées pour cette saison, représentent un éventail diversifié de secteurs. Leur point commun ? Une vision audacieuse et des solutions ingénieuses qui ont le potentiel d’améliorer le quotidien des populations.

Un programme annuel au coût de 70 000 000 de francs CFA

Le programme d’accélération destiné aux start-up, d’une valeur totale de 70 000 000 de francs CFA par an, reflète l’engagement résolu d’Orange Fab à soutenir l’innovation et l’entrepreneuriat au Burkina Faso. Chaque bénéficiaire reçoit alors un accompagnement substantiel d’une valeur de 14 000 000 de francs CFA, composée notamment d’une contribution en numéraire de 5 000 000 de francs CFA par start-up.

« Les cinq start-up retenues pour le programme d’accélération sont plus proches de la croissance et du passage à l’échelle », Nafila Dabiré/Sangaré, responsable de Orange Fab

Au-delà du soutien financier, les start-up sélectionnées bénéficient également d’un accompagnement stratégique et opérationnel, conçu pour renforcer leur croissance et leur développement. De plus, un volet dédié au développement personnel offre aux entrepreneurs l’opportunité de perfectionner leurs compétences et de renforcer leur leadership. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Hamed Nanéma
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique