LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Grand prix cycliste de l’Union européenne : Rachid Bouda et Awa Bamogo vainqueurs de la première édition

Publié le dimanche 12 mai 2024 à 19h30min

PARTAGER :                          
Grand prix cycliste de l’Union européenne : Rachid Bouda et Awa Bamogo vainqueurs de la première édition

L’Union européenne au Burkina, en collaboration avec la Fédération burkinabè de cyclisme (FBC), a organisé, le samedi 11 mai 2024 à Koudougou, le premier Grand prix cycliste de l’Union européenne. Quinze dames de sept clubs ont parcouru une distance totale de 19,78 km. Côté hommes, ils étaient 58 cyclistes de 21 clubs à parcourir 105,53 km. Awa Bamogo est la première à franchir la ligne d’arrivée chez les dames. Chez les hommes, c’est Rachid Bouda qui a remporté la course.

La « petite reine » était à l’honneur le samedi 11 mai 2024 dans la cité du Cavalier rouge. En effet, la ville a accueilli le Grand prix cycliste de l’Union européenne qui a réuni environ 73 coureurs de plusieurs clubs du pays. C’est sous un soleil ardent que le top de départ de la course a été donné par le ministre en charge des Sports, en compagnie de l’ambassadeur de l’Union européenne (UE) au Burkina Faso ; du parrain, le chef d’Issouka ; et des autorités administratives de la région du Centre-ouest.

Awa Bamogo est le vainqueur de la course dames

La compétition s’est déroulée en circuit fermé. Les « élites hommes » ont couru 16 fois une distance de 6,59 km, soit une distance totale de 105,53 km. Rachid Bouda et une poignée de coureurs, tous de l’Association des jeunes cyclistes de Koudougou (AJCK), sortent du lot dès le premier tour. Ils garderont le cap jusqu’au terme des 16 tours. Comme il fallait un premier, Rachid Bouda appuie sur les pédales et devance ses coéquipiers. Il remporte donc la première édition du Grand prix cycliste de l’UE, avec une vitesse moyenne de 38,66 km/h. Il est suivi de Daouda Soulama et de Saturnin Yaméogo, tous de l’AJCK.

La course des dames, quant à elle, a été remportée par Awa Bamogo. Marie Rose Yaméogo et Beatrice Ouédraogo arrivent respectivement 2e et 3e. La championne a parcouru les 19,78 km en 32 minutes et 33 secondes, pour une vitesse moyenne de 36,4 km/h.

Naaba Saaga 1er est un parrain heureux

En lever de rideau, les femmes de la ville de Koudougou, environ une quarantaine, ont rivalisé sur un seul tour de circuit, soit 6,59 km. Les 10 premières de chaque catégorie, de même que les gagnantes de la course amateur, ont reçu des enveloppes et des gadgets.

L’ambassadeur de l’UE au Burkina Faso, Daniel Aristi Gaztelumendi, a fait savoir que le choix de Koudougou pour cette course cycliste n’est pas fortuit. « On a retenu la ville de Koudougou parce que l’UE est en train de mettre en œuvre, dans cette région plusieurs projets », a-t-il déclaré. Pour lui, Koudougou est donc l’endroit idéal pour tenir le Grand prix cycliste de l’Union européenne. Il a terminé en affirmant qu’en 65 ans de collaboration entre le Burkina Faso et l’Union européenne, lancer cette compétition est une belle opportunité pour mettre tout le monde ensemble. « Nous allons nous asseoir et réfléchir pour décider d’une deuxième édition », a promis l’ambassadeur.

Une deuxième édition en vue, selon l’ambassadeur de l’Union européenne au Burkina Faso

Naaba Saaga 1er, chef d’Issouka, en tant que parrain, s’est dit heureux de voir la ville de Koudougou honorée par l’Union européenne. « Notre ville est très honorée de recevoir cette première édition du Grand prix cycliste de l’Union européenne. J’interpelle toutes les autres institutions présentes au Burkina Faso à appuyer la Fédération burkinabè de cyclisme pour que les enfants montrent leur savoir-faire et montrent aux yeux du monde que le Burkina est un pays de vélo », a-t-il plaidé.

Le ministre des Sports a encouragé les autres institutions à emboîter les pas de l’Union européenne

Quant au patron de la course, le ministre des Sports, Boubakar Savadogo, il a souhaité qu’il y ait des compétitions de cyclisme chaque weekend. C’est pourquoi il a remercié l’UE pour son investissement dans le cyclisme. Selon le ministre, c’est seulement ainsi que nous allons donner de la compétition aux sportifs afin d’être prêts pour les grandes compétitions. « Nous invitons les autres à s’engager également dans le cyclisme, pour le rayonnement du sport burkinabè », a-t-il lancé.

Obissa Juste Mien
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique