LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Gouvernance inclusive locale : Le projet IGR forme les délégations spéciales de ses communes partenaires

Publié le samedi 20 avril 2024 à 17h11min

PARTAGER :                          
Gouvernance inclusive locale : Le projet IGR forme les délégations spéciales de ses communes partenaires

Ouvert le 16 avril dernier, l’atelier de formation des membres des délégations spéciales des communes partenaires du projet Gouvernance inclusive pour la résilience (IGR) a refermé ses portes dans la soirée du 19 avril 2024 à Ouagadougou, sur une note positive. La cérémonie de clôture a été présidée par le secrétaire général du ministère en charge de l’Administration territoriale, Edgard Sou Sié, qui avait à ses côtés le représentant de USAID, Ousmane Maman Ibrahim.

Cet atelier de formation des acteurs communaux avait pour objectif global de renforcer les capacités des délégations spéciales à assurer une gestion efficace et participative de leur territoire, afin d’améliorer la gouvernance locale dans les communes partenaires du projet IGR.

Remise symbolique d’attestations de participation.

C’est alors chose faite. Car au sortir de l’atelier, les membres des délégations spéciales étaient tous satisfaits, dont Naaba Saaga, 1er vice-président de la délégation spéciale de Boussouma (Centre-Nord), pour qui, si l’IGR n’existait pas, il fallait le créer. Une manière pour lui de dire que l’atelier a vraiment renforcé ses compétences en gestion participative.

Naaba Saaga, 1er vice-président de la délégation spéciale de Boussouma.

En plus des défis d’antan, il y a la question des personnes déplacées internes qu’il faut intégrer désormais dans la gestion des communes. Le chef coutumier a ainsi souligné que l’atelier leur a donné des compétences qui aideront à intégrer tous ces aspects importants dans la gestion.

Korotimi Soré/Sawadogo, 1re vice-présidente de la commune de Roko, dans la province du Bam.

Une analyse également partagée par la 1re vice-présidente de la délégation communale de Rouko (région du Centre-Nord), Korotimi Soré/Sawadogo, qui souligne qu’en plus d’apprendre sur les différentes thématiques, ils seront aussi chargés de former les autres membres dans leurs communes respectives, afin de permettre à un grand nombre de personnes de comprendre la gouvernance locale et de la mettre en pratique.

Edgard Sou Sié, secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale.

Clôturant l’atelier, le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, Edgard Sou Sié, et le représentant du bailleur de fonds, USAID, Ousmane Maman Ibrahim, ont tous deux félicité le projet pour ce qu’il apporte au niveau de la gouvernance locale.
Outre cette formation des membres des délégations spéciales des communes partenaires, il faut rappeler que le projet Gouvernance inclusive pour la résilience, qui est mis en œuvre entre 2021 et 2026, a déjà accompagné les mairies dans la délivrance d’extraits d’acte de naissance, les enrôlements pour la carte nationale d’identité, et signé des conventions pour la digitalisation des documents d’état civil.

Vue partielle des membres des délégations spéciales des communes partenaires d’IGR.

Yvette Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Tabaski 2024 : Le message du Mouvement Africa Revolution