LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Bobo-Dioulasso : Des acteurs du secteur privé outillés sur l’utilisation de la plateforme digitale de dialogue public-privé

Publié le mardi 2 avril 2024 à 21h00min

PARTAGER :                          
Bobo-Dioulasso : Des acteurs du secteur privé outillés sur l’utilisation de la plateforme digitale de dialogue public-privé

Le ministère du Développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises, à travers la Direction générale de la promotion de l’entreprise, organise du 2 au 7 mars 2024 à Bobo-Dioulasso, un atelier de vulgarisation et de sensibilisation sur la plateforme digitale de dialogue public-privé. Ce sont trois groupes d’acteurs qui seront outillés sur cet outil, à raison de deux jours de travaux par groupe. La cérémonie d’ouverture officielle des travaux a eu lieu ce mardi 2 mars avec les acteurs du premier groupe.

C’est le directeur régional en charge du commerce des Hauts-Bassins, Abdoul Kadri Koura, qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier de formation et de sensibilisation des acteurs du privé sur l’utilisation de la plateforme digitale de dialogue public-privé. Cette session porte aussi sur le code de bonne conduite ainsi que les conclusions de l’évaluation du Cadre de concertation et d’orientation pour le dialogue Etat/secteur privé (CODESP). Cet atelier consacre en même temps la mise en exploitation de cette plateforme digitale de dialogue public-privé.

Au cours des travaux, plusieurs modules seront déroulés afin de permettre aux participants de mieux profiter des instruments de dialogue qui sont mis à leur disposition. Toute chose qui va contribuer à rendre plus dynamique le dialogue entre le gouvernement et le secteur privé pour un développement harmonieux du Burkina Faso. « Au cours des travaux, nous allons outiller les acteurs du privé sur la plateforme digitale, notamment sur le processus d’utilisation à travers des essais pratiques, afin de pouvoir expliquer aux acteurs comment il faut poser leurs préoccupations sur cette plateforme, mais aussi comment suivre la mise en œuvre des recommandations issues de ces préoccupations. Aussi, il s’agira de leur expliquer comment faire pour s’inscrire pour participer aux activités du CODESP au niveau régional dans le cadre des rencontres régionales et nationales », a expliqué Raymond Ily, l’un des formateurs de l’atelier pour le compte de la région des Hauts-Bassins.

Le directeur régional en charge du commerce des Hauts-Bassins, Abdoul Kadri Koura, a rappelé que ce même atelier se tient simultanément dans l’ensemble des chefs-lieux de régions du Burkina Faso. L’organisation de ces ateliers rentre dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Programme d’appui à la compétitivité en Afrique de l’Ouest, volet Burkina Faso (PACAO-BF). Ce programme est financé par l’Union européenne à hauteur de quatre milliards cinq cent millions de francs CFA. Il est mis en œuvre par la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) qui apporte une contrepartie de cinq cent millions de francs CFA.

« Dans le cadre de l’exécution de ce programme, une Assistance technique (AT) visant à appuyer le département en charge du commerce par des activités d’expertise et de renforcement de capacité a été prévue. Cette AT a pour but notamment d’améliorer le cadre de dialogue public-privé ; d’améliorer le cadre législatif et règlementaire pour la compétitivité des chaînes de valeurs huile de graine de coton, apiculture et cluster solaire ; et d’appuyer la mise en œuvre des réformes pour l’amélioration de l’environnement des affaires. Parmi les nombreuses activités prévues dans le cadre de cette assistance technique, il y a la sensibilisation et la formation des acteurs sur l’utilisation de la plateforme digitale de dialogue public-privé, l’élaboration et la diffusion d’un code de bonne conduite en matière de dialogue public-privé assorti d’un système d’enregistrement et de résolution des plaintes et la vulgarisation des innovations majeures proposées sur le dispositif de dialogue public-privé suite à l’évaluation dudit dispositif réalisée par mon département », a laissé entendre Abdoul Kadri Koura.

Il a donc saisi l’occasion pour inviter les acteurs à s’approprier cette plateforme digitale de dialogue public-privé qui leur sera présentée.

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique