LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Burkina/Ecole nationale de santé publique : La promotion « patriotisme et don de soi » prête à servir

Publié le mardi 2 avril 2024 à 21h06min

PARTAGER :                          
Burkina/Ecole nationale de santé publique : La promotion « patriotisme et don de soi » prête à servir

La promotion 2020-2023 de l’Ecole nationale de santé publique a effectué sa sortie officielle ce mardi 2 avril 2024 à Ouagadougou. C’était en présence du ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Robert Kargougou.

Ils sont infirmiers, sages-femmes, maïeuticiens, technologistes biomédicaux, préparateurs d’Etat en pharmacie, techniciens d’Etat en génie sanitaire, techniciens d’hygiène hospitalière, agents de santé communautaires, etc. à recevoir ce 2 avril 2024, leurs parchemins de fin de formation après deux ou trois années de formation à l’Ecole nationale de santé publique. Sur un peu plus de 2600 candidats présentés aux examens nationaux par l’ENSP, ce sont 2509 qui ont été reçus, soit un taux de réussite de 95,15%, a indiqué le directeur général de l’ENSP, Pr Edgard Ouangré. Ce taux de réussite élevée est le résultat, selon le directeur général, du dévouement du personnel enseignant, du personnel de soutien et aussi celui de l’accompagnement de tous leurs partenaires techniques et financiers. Ce personnel paramédical qui a prêté serment au cours de la cérémonie, va aider à relever les multiples défis en matière d’offre de soins de qualité aux populations, à en croire le directeur général.

Le personnel paramédical sortant a prêté serment devant les autorités du ministère de la Santé et devant ses parents et amis

Ahmed Moussa Bancé, vient de sortir de l’ENSP avec une licence en sciences infirmières et obstétricales, option infirmier. Il s’est dit prêt à servir partout où le besoin se fera sentir. Et surtout, il a pour ambition de poursuivre ses études jusqu’à l’obtention d’un doctorat en sciences infirmières, tout en menant de front sa carrière professionnelle.

Sœur Victorine Ouédraogo est elle aussi sortie en tant qu’infirmière. Elle a tenu à remercier le Seigneur qui lui a permis d’achever sa formation, malgré les difficultés. Elle s’engage comme tous ces compères, à servir avec dévouement les populations.

Hamed Bancé, infirmier compte mener sa carrière de front avec ses études

Patriotisme et don de soi

La promotion a choisi pour nom de baptême « Patriotisme et don de soi ». Un nom de baptême qui est en adéquation avec la situation du pays, à en croire le directeur général de l’ENSP. « Dans un contexte de crise sécuritaire, vous devrez parfois travailler entre autres dans des conditions difficiles pour répondre adéquatement aux exigences de la mobilisation générale pour offrir des soins de qualité adaptés au contexte. C’est cette même raison qui vous a motivé sans nul doute à choisir comme nom de baptême, patriotisme et don de soi. Le patriotisme et le don de soi constituent des valeurs fondamentales qui régissent l’activité professionnelle de la santé ; servir son pays avec amour et se donner à cœur dans le travail », a déclaré le directeur général.

Le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Robert Kargougou a lui aussi encouragé ces nouveaux diplômés à faire honneur à leur nom de baptême surtout dans ce contexte de défis sécuritaire et humanitaire. S’adressant aux impétrants, le ministre a déclaré : « Le nom de baptême patriotisme et don de soi se justifie parfaitement, puisque vous sortez dans un contexte où le gouvernement et les populations comptent sur votre contribution pour réussir le pari de la reconquête totale du territoire national. Sachez que vous irez travailler souvent dans des conditions difficiles, accentuées par les défis sécuritaire et humanitaire, mais soyez résilients et sachez que nous serons toujours à vos côtés pour qu’ensemble nous puissions relever les grands défis. »

Edgard Ouangré, directeur général de l’ENSP assure que les élèves et étudiants sortants aideront à relever les défis en matière d’offre de soins.

Le parrain de la promotion, Tidiane Barry, directeur général d’IAMGOLD Essakane a été représenté à la cérémonie par Mme Sirinatou Dabo. Prenant la parole au nom du parrain, elle a exhorté ses filleuls à incarner les valeurs de leur nom de baptême et à faire preuve de discipline, de rigueur, d’humilité, de don de soi, d’intégrité, d’un grand amour pour la patrie et à rejeter toute forme d’injustice. « Votre nom de baptême résume les valeurs intrinsèques du Burkinabè qui sont entre autres, l’amour pour la patrie, le civisme et l’intérêt général. Vous devrez réellement incarner ces valeurs, faire montre de ces qualités dans les actes au quotidien (…) Dans votre vie de tous les jours, vous devrez cultiver certaines valeurs qui constituent les valeurs d’une bonne société. Il vous faut ainsi faire preuve de discipline, de ponctualité, de rigueur, d’intégrité, d’humilité et d’un grand amour pour la patrie (…) Quel que soit votre secteur d’activité, ayez l’esprit d’entreprise, travaillez, travaillez et travaillez encore », a-t-elle conseillé.

Justine Bonkoungou
Crédit photo : Bonaventure Paré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique