LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Quand un enfant a les mains propres, il prend son repas dans le cercle des anciens.” Les proverbes et adages du Burkina Faso

Ouagadougou / Police Nationale : Les ‘‘enfants policiers’’ partagent leur expérience de régulation de la circulation

Publié le mardi 2 avril 2024 à 15h01min

PARTAGER :                          
Ouagadougou / Police Nationale : Les ‘‘enfants policiers’’ partagent leur expérience de régulation de la circulation

Le 28 décembre 2023, des enfants âgés de 6 à 11 ans participaient à réguler la circulation à l’occasion du 74e anniversaire de la police nationale. Une expérience inédite qui s’était déroulée à Tampouy sous le regard dirigeant de quelques agents sur place. Trois mois après, nous avons approché quelques-uns de ces ‘‘enfants policiers’’ que la police nationale a réunis au même endroit.

« Je me suis sentie à l’aise et tranquille. J’ai appris beaucoup de choses et j’ai aimé », fait savoir la petite Gabriella Yéyé du haut de ses 6 ans. En classe de CE1, elle fait partie des cadets de ce contingent de ‘‘petits flics’’. Ils étaient ce jour, une vingtaine composée de dix filles et de dix garçons, habillés comme des policiers à réguler la circulation. Debout près d’un policier, bras à l’horizontal ou en mouvement et sifflet à la bouche ils arrêtaient, orientaient et faisaient passer les usagers de la route.

Gabriella Yéyé, élève en classe de CE1 affirme avoir été à l’aise pour l’exercice de régulation de la circulation routière

Pour la majorité, cette expérience a été une occasion d’avoir des notions du code de la route. « J’ai appris les différents types de signalisations, j’ai appris aussi comment réguler la circulation. J’aimerais dire à ceux qui circulent de respecter les différents types de signalisations, les panneaux de stop et tout le code de la route. Je remercie la police de m’avoir appris cela car je suis très content d’avoir appris à réguler la circulation » indique Ebenezer Koala. Il affirme n’avoir pas été intimidé par le regard des gens sur lui. Lui aussi s’est senti tranquille et serein durant cette journée qui l’a marqué. « Je me suis senti utile et j’aimerais revivre l’expérience », ajoute-t-il.

Ebenezer Koala invite les usagers à respecter le code de la route

C’est avec enthousiasme que la jeune Shaidatou Analia Kabré de la classe de CM2 a participé à la régulation de la circulation avec les policiers. « On nous a appelés le 26 décembre et on a commencé à nous former. Quelques jours plus tard, nous étions prêts et ensuite nous sommes venus sur le terrain » explique la décagénaire. Fière d’elle, elle raconte qu’au début elle était timide parce que c’était la première fois qu’elle venais au carrefour pour réguler la circulation. Cependant, grâce aux sourires encourageants des passants, elle a su dompter sa timidité. « Quand je serai grande après mes études, j’aimerais devenir policière » lance-t-elle pour montrer son emballement.

" Au début j’étais timide mais grâce aux sourires encourageants des passants, je n’ai plus eu peur", Analia Kabré, en classe de CM2

Comme elle, Wendkuni Ornella Gladys Ouédraogo a nourri un amour pour ce métier suite à l’expérience. « J’aimerais dire à mes camarades que même si nous sommes encore jeunes, nous pouvons faire une différence en respectant la circulation et les règles de sécurité dans la circulation » sensibilise la petite Gladys Ouédraogo. Pour elle, cette expérience lui permet de mieux comprendre la discipline qui lui est d’une grande utilité pour l’école.

« Sensibiliser les plus grands par les plus petits »

L’initiative d’associer des enfants à la commémoration de ce 74e anniversaire est née de la volonté d’impliquer les plus jeunes dans la régulation de la circulation. La police nationale a souhaité utiliser un canal différent de celui des adultes pour passer le message et impacter les usagers. « Le directeur général de la police nationale a inscrit de former les tout petits dès le bas âge pour donner un message clair et interpeller leurs parents par rapport aux comportements à risque en circulation » explique le capitaine de police Yamya Sawadogo qui est chargé de la formation continue du personnel au service régional de la circulation et de la sécurité routière du centre.

Selon lui, le choix de ces ‘‘enfants policiers’’ s’est opéré sur les principaux critères d’âges et de genre. « Il fallait d’abord être scolarisé et à l’issue de ça, nous avons voulu prendre des tout petits dont l’âge était compris entre 6 et 11ans. Les garçons étaient 10 et les filles aussi étaient 10. Au-delà de ça, nous avons tenu compte de la diversité des zones de régions de ces enfants. Il y a des enfants qui viennent de Banfora, de Tenkodogo, de Zorgho et de Koupela » détaille le capitaine de police.

Le Capitaine de police Yamya Sawadogo, chargé de la formation continue du personnel au service régional de la circulation et de la sécurité routière du Centre.

Il ajoute que sous instruction du Directeur général de la police, les enfants ont été reçus en amont au niveau du service régional de la circulation routière du Centre pour une formation pratique. Un travail de fond y a été fait pour aboutir à la prestation des enfants. La vingtaine de ‘‘petits flics’’ a ainsi été outillé aux bases des règles de la circulation routière ainsi qu’aux techniques de régulation. C’est ainsi qu’en 48 h de formation en raison de 2h par jour soit 4h au total, les enfants ont pu rendre avec dynamisme ce qu’ils ont appris.

« Les enfants ont été déployés le 28 décembre à partir de 6h du matin sur le terrain et déjà autour de 8h, nous avons reçu plusieurs coups de fils. Ces appels provenaient de notre département, d’autres départements et de certains usagers. Ils ont félicité l’initiative ou encore l’abnégation des enfants sous le froid pour interpeller les adultes sur leur comportement en circulation routière » se réjouit Yamya Sawadogo de ces retours qu’il juge très positifs pour les objectifs de la police nationale. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Farida Thiombiano
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique