LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

Publié le lundi 1er avril 2024 à 21h10min

PARTAGER :                          
Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

En marge du XIIIè forum international sur l’énergie nucléaire (Atomexpo-2024), l’Agence fédérale de l’énergie atomique, Rosatom, a organisé avec des journalistes invités à travers le monde, jeudi, 28 mars 2024, une immersion dans son usine de construction mécanique (ZiO-Podolsk), située dans la ville de Podolsk, au sud de Moscou.

Cette séance a pour but de permettre aux journalistes invités au forum international sur l’énergie nucléaire, dont il (Rosatom) est d’ailleurs l’initiateur, de comprendre le processus de production du nucléaire et de découvrir le dispositif technologique mis en place à cet effet. ZiO-Podolsk se présente comme spécialiste en équipements, développement et en approvisionnements en centrales et énergie nucléaires, et dont la construction de la première centrale nucléaire remonte à 1952-1954.

Ici à Podolsk, l’entreprise du géant du nucléaire déroule des activités depuis 105 ans maintenant (en mai 2024, elle fêtera son 105è anniversaire, selon ses responsables).

Le directeur général de Zio-Podolsk, Anton Lebedev.

Après une séance de briefing sur la vie et le fonctionnement de l’entreprise, ses réalisations à travers le monde, ses projets en cours et les perspectives, faites par le directeur général, Anton Lebedev, et ses proches collaborateurs, les hôtes ont eu droit à une visite guidée dans les ateliers de la chaîne de fabrication des réacteurs et autres pièces du nucléaire.

Rosatom, ce sont au total onze grands ateliers, auxquels s’ajoutent des sous-ateliers. Quatre domaines de compétences : les centrales électro-nucléaires, les centrales thermiques, les centrales pour les navires et le matériel pour le ministère de la défense.

La séance de briefing a permis aux journalistes venus à travers le monde, de poser, et sans tabou, de nombreuses questions sur le sujet.

« Les dernières méthodes de gestion et d’ingénierie industrielle, ainsi qu’un personnel hautement qualifié assurent la qualité et la fiabilité du matériel fabriqué. Les équipements de l’usine fonctionnent dans plus de 50 pays. Le personnel de très grandes compétences », présentent les responsables de l’entreprise, qui n’ont de cesse souligné le mérite de cette technologie, tant pour les pays développés que ceux en voie de développement.

Ils expriment la certitude que l’énergie nucléaire peut faire l’épanouissement des populations à travers le monde.

« Il reste dans le monde, des endroits considérables qui sont privés d’accès à électricité. Dans certains d’entre eux, la construction de grandes centrales électriques n’est pas justifiée du point de vue économique, et dans d’autres, cela est impossible, en raison de spécificités fonctionnelles. Dans de tels cas, le SNPP (Petites centrales nucléaires) peut être la seule solution, et la demande pour de telles centrales nucléaires connaît une tendance à la hausse. Aujourd’hui, la société d’État Rosatom propose donc à ses clients, de petites centrales nucléaires, en versions terrestre et flottante (sur l’eau, ndlr) basées sur des réacteurs de pointe », renseignent les dirigeants de ZiO-Podolsk.

Ici, le chargé de productions pour la centrale nucléaire, Kiselev Sergei, qui a conduit la visite, présentant une des composantes d’un réacteur en construction.

Quid des pays sahéliens comme le Burkina ?

« Le processus de fabrication prend en compte la spécificité des zones, à hauteur du choix des matériaux qui vont être retenus pour faire telle ou telle pièce, de manière à aboutir au résultat escompté. Ce qui est absolument nécessaire, quand on se met à la fabrication de l’ensemble des réacteurs, c’est de bien prendre en compte tous les détails spécifiques du climat, et après avoir fait de la prospection sur les spécificités de la zone, comme celle du Burkina Faso. Pour des pays comme le Burkina, ce sont donc les petites centrales modulaires qu’on adapte au contexte. Aujourd’hui, nous avons même lancé un projet de fabrication de ce type de centrale, centrale modulaire.que nous allons mettre ici en Russie, car le pays a des régions très éloignées de sources d’eau », explique le directeur adjoint en charge de l’électronucléaire et le développement de produits nouveaux, Valentin Saransky, suite à une question en lien avec l’option du gouvernement burkinabè d’aller au nucléaire.

Valentin Saransky

« Les centrales sont donc construites au besoin. Pour les pays qui ont des débouchées maritimes, ce sont des centrales flottantes et pour les pays sans débouchées maritimes, ce sont les centrales modulaires », dévoile-t-on au cœur du nucléaire.

Bien avant, c’est le premier directeur général adjoint en charge du développement de l’entreprise et des affaires internationales de Rosatom, Kirill Komarov, qui, à la faveur de la conférence de presse bilan du XIIIè forum international sur l’énergie nucléaire, estimait que “le nucléaire est parfaitement jouable avec des contextes différents’’.

Il soutient qu’en plus d’être de l’énergie pure, qui respecte l’environnement, le nucléaire a l’avantage de ne pas faire recours au carburant avec ses risques de variation des prix ou soumis aux caprices du climat. « L’énergie nucléaire n’est pas dépendante de la météo, du vent, du soleil. L’Afrique a besoin de projets nucléaires. Tous les pays du monde passent par le même processus ; au début, les gens ont toujours peur et c’est normal. Mais l’approche de Rosatom consiste à pouvoir donner des informations justes, honnêtes aux populations. Les règles de sécurité sont strictes », vante Kirill Komarov.

Des ingénieurs en pleine construction dans un atelier.

Les dirigeants de Rosatom se veulent également rassurants en ce qui concerne le volet sécurité, en relevant que le dispositif prend en compte également toutes les recommandations de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique). « Tous les risques liés à l’exploitation d’une centrale nucléaire sont pris en compte dans l’étape de la prospection (les études de faisabilité tiennent compte du contexte, y compris sécuritaire, d’éventuels accidents, des intempéries, etc.) », détaille-t-on.

En ce qui concerne la gestion de la technologie nucléaire, les responsables de Rosatom ont leur politique, qui consiste à doter les Etats eux-mêmes de capital humain. « Nous misons sur la formation des ressources humaines. Ce sont environ 5 000 étudiants africains qui sont actuellement en formation dans les universités russes dans des segments du nucléaire. Le nucléaire, ce n’est pas une boîte noire qui sera exportée en Afrique. Au Burkina, ce sont des Burkinabè qui vont être formés pour gérer la centrale », a étalé Kirill Komarov.

O.L.O.
De Podolsk, Russie
Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 29 mars à 13:41, par Rodriguez En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    Merci O.L.O ! Peut être que ça pourra aider une fois de plus des irreductibles incrédules. On vous dit que si quelque chose vous depasse, il est mieux de se taire et observer l’évolution au lieu de s’adonner à des tergiversations inutiles qui peuvent même vous rendre ridicule à la fin !

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 14:06, par boss En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    Merci pour ces précisions encore. Ce projet est excellent pour nos pays et va certainement propulser pleins de secteurs. Le monde a toujours appartenu à ceux qui avancent, c’est à dire ceux qui osent même si c’est risqué, même s’il y’a danger, même si... merci à Zeph d’y avoir pensé, merci à Traoré, Goita d’avoir osé. Oui, nous aussi en Afrique et au sahel, nous sommes capables si nous le voulons.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 14:08, par A qui la faute ? En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    Nous avons du soleil à gogo. C’est un signe de Dieu, faisons quelque chose avec ce que avons et que nous savons gérer de façon autonome. Pour un pays qui aspire à l’indépendance c’est évident qu’il ne faut pas se laisser embarquer aussi rapidement dans le nucléaire.
    C’est ce que la Russie sait faire, normal qu’elle veuille nous en vendre. A nous de réfléchir et de calculer, surtout se poser la question, pourquoi autour de nous les pays utilisent autrement leurs milliards

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 15:01, par Sam En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    Allons seulement
    Le meilleur est à venir.
    Nous sommes sur la voie de l’apprentissage. C’est pas mauvais.
    Quel que soit la suite, nous aurons appris quelque chose et surtout nous saurons faire des choix judicieux.
    Merci O.L.O

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 15:24, par Loglog En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    ...une technologie qui est en développement, pas prouver, existante que sur papier, que même la Russie n’a pas encore développé pour ses zones reculées, et c’est nous on va financer son développement dans l’hypothétique espoir d’en profiter d’ici.... 20 ans ? Qu’est ce qui se passe sérieusement à la direction du pays ? Les esprits de WAC nous poussent -ils vers l’abime tout cour ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 15:42, par Passakziri En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    En vérité Poutine et ses confrères nous prennent pour des cons puisqu’eux mêmes savent que le nucléaire ne sera pas une réalité au Burkina avant 150 ans , amoins de nous deposer des catastrophes nucléaires à ciel ouvert, et ca Poutine en est capable lui qui se moque de la vie humaine. Quand nous commenceront à mourir de nos cancers , il viendra nous dire que ce sont les "occidentaux " la cause et on trouvera des naifs pour le croire.
    Sinon la réalité est que ces fameux pétits réacteurs que certains essaient de magnifier ne semblent pas être ce qu’on prétend. Les pays qui s’y sont lancés se retrouvent avec des coûts d’installations qui explosent et au finish, l’énergie des SMR comme on les apelle coutera au moins deux fois celle des grandes centrales elles mêmes dejà plus de 33% plus cher que le renouvelable. Donc rêveurs ou plutôts naifs , pourquoi laisser ce qui est devant soit pour aller chercher loin ? Avec le solaire et l’éolienne en partenariat avec les pays côtiers , l’afrique occidentale aurait un surplus en énergie à revendre ailleurs. Les pays côtiers peuvent produire l’éolienne et les sahéliens le solaire. Le seul vrai défi serait alors de créer un résau assez ettoffé pour assurer la distribution car rien ne sert d’avoir un surplus d’énergie si le réseau électrique n#est pas à la hauteur. Ce défi est valable quel qu’en soit la forme d’énergie.
    Mais comme Poutine a besoin de quelque chose pour flatter ses enfants, alors il nous raconte ses comptes de fées en boucle.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 16:15, par Avicenne En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    Je ne sais comment vous allez financer cette centrale nucléaire pour sa construction et son entretien, l’EPR de flamanville dernière génération devait coûter 3 milliard € et être livré en 2011, 20 milliards plus tard en 2024, il ne sera toujours pas livré, je vous souhaite bonne chance !

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 17:12, par Un français En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    Les SMR sont certainement une meilleure solution que les centrales conventionnelles : moins gros, moins dangereux.
    Par contre, je ne perçois toujours pas le principe de refroidissement sans eau.
    Pas dépendant du cours du pétrole. Oui mais le prix de l’uranium a doublé sur le seul mois de janvier !
    Combustible, technologie, retraitement : vous mettez tous vos oeufs dans le même panier, espérons que ce soit le bon.
    pas une boite noire ? en tout cas je n’est rien vu sur les prix et l’argument n’est jamais cité par rapport aux autres technologies...

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 07:03, par pfff En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

      Bonjour,

      Sur le principe, il existe des SMR avec de l’eau en cycle fermé, donc sans évaporation. À ce jour, même s’il y a de nombreuses études détaillées, et deux ou trois réacteurs en chantier de par le monde, la seule centrale de ce type a été construite par la Chine (projet TMSR-LF1). La France comme les États-Unis - et même l’Allemagne — y travaillent, mais rien de fonctionnel pour l’heure. La plupart de ces projets imposent un refroidissement par eau (y compris les projets français Nuward et Flexblue)

      Il existe aussi des centrales à refroidissement sans eau. Le refroidissement est réalisé soit réalisé par un gaz (Dioxyde de carbone, projet britannique interrompu), soit des sels fondus (nitrate de sodium), ce qui impose un fonctionnement à très haute température. Beaucoup des projets fonctionnant sans eau visent avant tout à se passer de l’uranium. En France, les projets les plus proches de cette philosophie sont les centrales de Super-phoenix/Astrid au plutonium, tous deux interrompus, ainsi que le projet XSMR, au stade de la conception détaillée, comme beaucoup de SMR.)
      .
      Pour en revenir à la proposition de Rosatom, elle se fera le plus probablement avec un refroidissement à eau, (un réacteur à eau pressurisée assez classique), même s’il existe en Russie un projet à refroidissement au plomb fondu (qui fonctionne au plutonium).

      Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 17:42, par Ka En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    Merci au jeune journaliste O.L.O. a la trempe de Norbert Zongo pour cette très belle analyse qui mérite des questions réponses ! En tant qu’un ancien conseiller au développement, je suis pour des objectifs concrets qu’on peut développer pour faire avancer mon pays. Car, ‘’’’’Martin Luther King nous disait ’ qu’Aucune nation ne nait grande : Les grandes nations sont l’œuvre de leurs citoyens.’’’’’’
    Malheureusement a la vitesse ou vont les choses dans notre pays avec un régime qui décide derrière le dos de son peuple sans les institutions, je dis Oui, le MPSR 2 est entrain dangereusement et pernicieusement de passer à côté des objectifs qui étaient les siens lorsqu’il fomentait le pronunciamento qui a eu raison du régime qu’il a remplacé. Même si la vérité fait mal, titille les viscères, rend parfois insomniaque, elle mérite la peine d’être.

    Avoir du nucléaire dans un pays comme le nôtre demande de longue réflexion. J’accuse le premier ministre manipulateur qui se dit malien et fait du copier-coller, car "la Russie n’entend surtout pas gérer l’Afrique à la place des Africains", elle préfère laisser les Africains se vautrer dans leurs errements comme ce premier ministre et sa mauvaise gouvernance pour qu’elle continue à stagner dans notre sous-développement et la mauvaise gouvernance tout en se laissant exploiter complaisamment jusqu’à la moelle et piller sans vergogne nos matières premières et ressources naturelles, pire qu’aucun colonisateur n’a jamais osé le faire. Si la Russie proposait le Burkina un canal vers nos pays de déboucher Maritime et après on parle du Nuculaire je comprendrai, mais là c’est de l’arnaque, un nucléaire couteux qui sera abandonné en un lape de temp.

    Mon jeune président Traoré, cessez de rêver, abandonnez ces projets fantômes comme les tracteurs coloniale qui se sont ruinés dans nos champs sans entretien. Pour aider le peuple Burkinabé, il nous faut une forte croissance qui soit plus "inclusive" et nous conduise vers l’émergence, il faudrait favoriser avec l’argent du nucléaire les PME dans les grands chantiers de l’Etat (autoroutes, transport, mines, énergie, barrages...) qui sont octroyés aux multinationales marocaines, chinoises... Dans les autres pays émergents tels que l’Ethiopie, le Kenya, l’Afrique du sud, la Turquie, le Brésil..., ces pays ont des clauses de "préférence nationale", qui obligent les multinationales qui ont les gros contrats de l’Etat à sous-traiter de 35% à 50% de ces contrats d’Etat avec les PME locales. Le Code des Investissements au Burkina et le Code des impôts contiennent beaucoup d’avantages et de privilèges pour les multinationales et les grands groupes industriels étrangers, qui ne paient pas d’impôts et qui achètent leurs outils de production en hors-taxes, sans compter que ces grands groupes sont aussi favorisés par rapport à nos PME locales, dans les gros marchés de l’Etat. L’Etat ne paie pas du tout ou alors, avec des années de retard (24 mois de délais de paiement en lieu et place des 90 jours qui devraient être la norme) nos PME Burkinabé.

    .

    Si je me permets de conseiller au jeune président Traoré, c’est que Dieu dans sa bonté infinie a doté l’Afrique de toutes les richesses, un sous-sol scandaleusement riche, un sol vaste et fertile et bien arrosé, un climat superbe d’été permanent, un soleil généreux, et enfin un peuple jeune et travailleur surtout celui du Burkina que je côtoie tous les ours. Le seul problème, ce sont des hommes politiques, cupides et d’une pauvreté et misère d’esprit à nul autre comparable. Voici où se trouve le vrai problème de l’Afrique. Depuis des siècles, toute découvertes et changement global sont en faveur de l’Afrique. Mais le mal qui nous ronge avec nos hommes politiques comme notre premier ministre, empêchent l’Afrique de tirer les meilleurs opportunités de ces changements. Lorsqu’on parlait de biocarburants, l’Afrique était la mieux placée. De même en matière d’énergie solaire, l’Afrique est encore mieux placée. Avec la ruée vers les terres, l’Afrique présente encore les meilleurs atouts. Si nous avions des Gouvernants soucieux du devenir de leurs peuples, il y a ici matière à développement avec les terres on n’a pas besoin des Russes ou des chinois profiteurs. Ainsi, au lieu de faire des baux emphytéotiques de misère, juste pour quelques commissions versées à titre de corruption à nos dirigeants, on aurait pu imposer de formules obligatoires de joint-venture avec les firmes étrangères à la recherche de terres. Les propriétaires terriens disposeraient alors de participations dans ces investissements étrangers. Les petits paysans regroupés participeraient à ces entreprises, devenant plutôt riches que le système actuel qui les appauvrit. Il en est de même dans le secteur minier, au lieu des travaux d’utilité publique ou des dons faits aux collectivités, la participation des propriétaires terriens devrait leur assurer d’intéressantes retombées économiques à travers les joint-ventures du secteur minier comme agricole. Mais, tout ça s’est trop compliqué pour nos dirigeants criminels, cupides et égoïstes, qui préfèrent voir les peuples croupir dans la misère, afin de les asservir en bétail électoral. Voila que l’or Burkinabé et le Mali sont traité en Russie quelle honte.

    Conclusion : En effet il nous faut des INSTITUTIONS FORTES, comme le disait OBAMA, mais on constate que chaque régime qui arrive au pouvoir crée ou tente de créer des textes a sa mesure comme fait ce premier ministre. Ce qui est certain, il doit savoir que la confiance ne se décrète pas. Elle se mérite, on la sent, elle se manifeste, on la voit, on l’appréhende par les actions de tous les jours. Elle ne disparait pas du jour au lendemain. C’est tout un processus. Donc si les OSC commencent a se révolter c’est un mauvais signe. Souvent la vérité du vieux Ka perce les cœurs mais ne tue pas.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 18:00, par Rodriguez En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    Il n’y a pas longtemps de cela, j’évoquais avec de partenaires européens le taux d’électrification très bas du Niger et sa dependance électrique. Ils m’ont juste posé deux questions. La première c’est : Le Niger possède de l’uranium, non ? Et la deuxième question : ceux qui profitent de l’uranium de ce pays ne peuvent-ils pas l’aider pour son developpement energétique ? C’est vous dire que tant qu’on mettra dans nos têtes que nous sommes incapables de mener nos projets, ne comptez pas sur autrui pour le faire à votre place ! Il viendra chercher ce qui l’intéresse et il vous laissera dans votre obscurantisme ; car c’est ce qui le convient !

    Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 20:22, par Asseny En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

      L’AFD a financé la centrale photovoltaïque de Gorou Banda par un prêt 15,5 milliard de FCFA et l’UE a fait un don de 3,5 M FCFA. C’est la plus grande centrale solaire du Niger. N’oublions pas des projets financés, parfois par des dons, par les méchants occidentaux. Ce que ne fait pas, ou peu, Rosatom et ses projets illusoires de centrales nucléaires au Sahel. Et encore moins nos agences d’énergies, incapable d’assurer simplement la maintenance du réseau actuel..

      Répondre à ce message

      • Le 30 mars à 10:46, par kwiliga En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

        Bonjour Asseny,
        Parfaitement d’accord avec vous.
        En outre, point besoin d’aller jusqu’au Niger :
        - Centrale solaire de Zagtouli : l’Union Européenne (UE) et l’Agence Française de Développement (AFD) ont décidé d’accompagner la SONABEL à travers le financement du projet de centrale solaire de Zagtouli. Le projet a été financé à hauteur de 47,5 M€ dont 22,5 M€ par l’AFD sous forme de prêt à l’Etat Burkinabè et 25 M€ sous forme de don par l’Union Européenne à travers le Fonds Européen de Développement (FED).
        - Centrales de Kodéni : la réalisation de ce projet a coûté un peu plus de 30 milliards de F CFA, financé par la société et ses partenaires dont la Banque de développement néerlandaise.
        - Centrale de Pâ : fruit d’un partenariat public-privé entre le gouvernement burkinabè et Urbasolar/Tile Energy SAS (Fr).
        Et si j’étais moins paresseux, je pourrais multiplier ces exemples à l’infini.

        Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 18:13, par Obliviator ! En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    A présent, ce sont seulement les SMR qui sont appropriés pour transformer l’énergie nucléaire en énergie électrique au Burkina à cause des ressources limitées pour contruire et gérer une centrale nucléaire conventionnelle. C’est bien de s’y engager dès maintenant pour commencer à s’acquérir de la technologie et du know-how au lieu de toujours attendre, car nous be savons pas comment sera demain, et la Russie est à présent le partenaire idéal pour nous accompagner dans ce domaine.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 18:46, par Renault HÉLIE En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    C’est N’IMPORTE QUOI, cette affaire ! Quelqu’un veut se faire du fric sur le dos des Africains les plus pauvres en leur imposant un gadget mortel fabriqué par le plus mauvais pays industriel du monde, incapable de fabriquer même un avion civil exportable, ni même une voiture correcte, contrairement à la Chine.
    Qui prend les Burkinabè pour des abrutis ?
    Au moins, faites venir des experts allemands ou brésiliens avant d’installer ce gadget de mort !
    Le « pays du Sauternes » a déjà eu des réacteurs à sels fondus (sodium). On a préféré freiner leur installation pour des raisons de sécurité il y a presque un demi-siècle. On travaille cependant à des mini-réacteurs dont vous pouvez être sûrs qu’ils seront moins dangereux que les engins sous-développés des Russes. Nos sous-mariniers passent des mois près d’un mini réacteur de la taille d’un camion qui produit plus d’électricité qu’une ville européenne de 100 000 habitants n’en peut consommer ; fort bien nourris, ils doivent plutôt lutter contre l’ennui et l’embonpoint que contre la radioactivité, alors que les parages du golfe russe de Barents sont pourris de la radioactivité des sous-marins russes, notoirement dangereux.
    Le nucléaire français, c’est zéro-morts en 70 ans, mieux que les USA, et surtout infiniment mieux que la Russie, dont le nucléaire notoirement malpropre et peu respectueux des populations a causé des dizaines de milliers de morts, généralement des non-blancs colonisés par la Russie ; non-blancs colonisés avec une violence qu’aucun africain ne peut imaginer...
    Je vis entouré de 3 ou 4 belles centrales, des monstres qui produisent plus d’électricité que toute l’Afrique de l’Ouest, Nigeria compris. L’air est pur, on se baigne dans les fleuves, on y pêche des brochets, des saumons, des esturgeons et des silures de 2 m et plus.
    La France et l’Union Européenne sont réputés pour la sécurité de tout ce qu’on y fabrique, par exemple les avions AIRBUS (50 milliards chacun, quand même !), infiniment plus sûrs que ceux de BOEING, compagnie qui est en chute libre (vilain jeu de mots !).
    Notez que la Russie est INCAPABLE d’exporter un seul avion civil fiable, ni même une seule bonne voiture civile ; alors permettez-moi quelques doutes sur la sécurité de la douteuse ferraille nucléaire qu’elle essaye de vous refiler à coup de commissions géantes versées à Chypre ou au Panama.
    PS
    Je préfère le raffiné Sauternes à l’infecte vodka désinfectante. La Russie est un pays d’ivrognes qui dépassent rarement 50 ans, alors que nous sommes le second pays du monde pour le nombre de centenaires, juste après le Japon.
    Par contre, il est certes difficile de faire fonctionner un tank avec du Sauternes, la vodka marche mieux. On peut le faire avec du Cognac, mais, à 50 000 Francs-CFA-ECO la bouteille d’un litre, cela revient un peu cher, et les Chinois ne sauraient plus quoi offrir à leurs beaux-pères.
    En résumé, la vodka, c’est juste bon à désinfecter les furoncles et à dégeler les pare-brises...

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 19:08, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    Merci Internaute KA notamment pour avoir rappelé cette histoire "de préférence nationale " dans l’attribution des marchés publics .On se rappelle de ces histoires de timbres fiscaux dont le marché avait été attribué à une société française ,l’histoire des Toges des anniversaires ,des médailles de décoration etc . Malgré que le président IB et le gouvernement prônent la préférence nationale ,des Ministres ,des DG de société D’Etat ,des DAF ,des directeurs des marchés publics et assimilés continuent d’octroyer des marchés publics ou des prestations à des sociétés étrangères ,alors que les travaux et prestations concernées sont parfaitement exécutables par les entreprises nationales . Bien souvent ,des responsables à différents niveaux de l’appareil d’Etat ,tapis dans les ministères et autres grandes institutions y compris la Présidence du Faso ,les sociétés d’Etat ,sont prêts à manœuvrer pour donner des marchés aux sociétés étrangères sans qu’il ne soit prouvé qu’il n’y a pas une entreprise nationale apte à exécuter les travaux ou prestations concernés . Tout cela par voie de corruption . Il faudra donc que l’ASCE-LC et tous les corps de contrôle de l’Etat voient de ce côté lors de leurs contrôles . Si un ministre ,un DG de société d’Etat ,d’EPE , de coordonnateur ou gestionnaire de projet de l’Etat, un DMP, et tout autre acteur de la dépense publique etc donne directement un marché à une structure étrangère ,il faudra que l’attributaire prouve, que c’est parce qu’il n’y a pas d’expertise ou de fournisseurs dans le domaine concerné . Et cela doit être autorisé par le ministère des Finances ou le conseil des ministres suivants les montants . Et puisque l’internaute cite le cas du Maroc ,quelqu’un peut-il me dire s’il a connaissance d’un marché public marocain attribué à une entreprise burkinabè ? Voilà effectivement une des plaies du BURKINA FASO . Et les responsables qui se livrent à ce jeu au détriment des entreprises nationales qui paient des impôts et créent des emplois, pour leurs intérêts égoïstes doivent être relevés de leur fonction, tandis que le nouveau président du Patronat burkinabè devrait saisir le gouvernement sur cette question de "préférence nationale " dans la dépense publique .

    Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 19:44, par Ka En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

      Oui je confirme mon ami internaute Citoyen LAMBDA, comme je le dis très souvent, ‘’’’’’’le mal en Afrique, c’est l’égoïsme des dirigeants qui prennent leurs peuples et leurs compatriotes comme des moutons ou leurs maîtresses. Les soulèvements populaires sont les seules armes au Burkina pour faire réfléchir des ministres et des décideurs bornés.’’’’’’

      Ils n’ont aucun programme pour rendre leurs peuples heureux et créer la richesse pour eux. Ils détournent toutes les opportunités à leurs seuls profits. Au lieu d’octroyer nos marchés juteux aux entreprises locales, ils les donnent aux étrangers pour des commissions dites des miettes. La meilleure façon de distribuer les richesses du pays au peuple, c’est de permettre aux populations de cogérer leurs leurs entreprises ou leurs terres avec ceux qui ont la capacité de les mettre en valeur. Au lieu de cela, le pouvoir comme celui de notre premier ministre fait ce qu’il veut et cela s’appelle la spoliation. Merci de me lire cher ami.

      Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 22:15, par Bajazet En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    PERSONNE, absolument personne, n’achète d’avions civils russes, notoirement dangereux et inexportables ; alors des centrales nucléaires ?
    Et pourquoi sont-ils dangereux, ces produits russes inexportables ?
    Parce que la Russie ne sait pas ce qu’est un citoyen, on s’y contrefiche des plaintes des victimes de catastrophes industrielles ! Il n’y a pas en Russie de tribunaux indépendants qui peuvent condamner l’État ou un groupe industriel.
    Dans une démocratie occidentale, le moindre accident dû à un mauvais produit industriel, ce sont des centaines de milliards de francs-CFA-ECO payés aux victimes, il y a une infinité d’exemples, Europe, USA, etc. Certaines victimes sont carrément devenues riches après la condamnation d’un industriel ; vive la Justice !
    Voilà ce qui explique la sécurité des produits occidentaux, Japon compris.
    La Russie est incapable d’exporter des voitures ! Ni même des piles pour les petits appareils, les Russes vont en Turquie acheter des piles. Tu parles d’un pays industriel, ça fait trop rire présentement là-même...
    Alors, acheter une centrale expérimentale à des Russes, faut pas avoir peur de se faire « squeletter », ni « cadavérer ».
    Quand les Russes seront capables d’exporter un climatiseur ou un chauffe-eau fiables, on pourra reprendre la discussion : en attendant, moi, je m’enjaille rigolément de l’imprudence de vos dirigeants.
    Mais après tout, si quelques burkinabè crèvent de radioactivité, est-ce que ça va empêcher de dormir les riches oligarques russes ? Nul tribunal russe ne viendra les empêcher de faire la fête sur la Côte-d’Azur. Oui, parce que les « hommes d’affaires » russes mettent un point d’honneur à claquer leur fric chez nous en Occident ...
    À LA FIN, RIONS SEULEMENT !

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 07:24, par pfff En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

      « PERSONNE, absolument personne, n’achète d’avions civils russes »... même pas les Russes, ce qui n’est pas un petit désaveu. 278 commandes, 147 livraisons pour le superjet 100 depuis 2005, dont la quasi-totalité en Russie. ASsez intéressant de jeter un œil sur aeroflot :90 Airbus, 47 Boeing, et 2 Sukhoi Superjet 100 stockés...
      .
      A titre de comparaison, et sans prendre les mastodontes d’Airbus et Boeing qui livrent tous les 2 mois ce que Sukhoi a produit en 20 ans, le brésilien Embraer a mis en service à la même époque l’Embraer 175 qui totalise 1352 livraisons à ce jour, et un carnet de commande bien rempli.

      Bref, on peut faire partie des BRICS et faire quelque chose de fiable ; et bonne nouvelle, le Brésil (et la Corée) aussi se lance dans les petits réacteurs nucléaires...

      Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 00:53, par Gwandba En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    A compter le nombre d’interventions des rapaces de trolls édentés sur ce sujet, nous comprenons qu’ils ont beaucoup à perdre si nous nous émancipions également dans le domaine de l’énergie.

    Pas besoins d’aller voir le vieux Tanga avec un poulet pour comprendre qu’ils souhaitent nous maintenir avec la peur, dans le rôle qu’ils ont taillé sur mesure pour que nous soyons à jamais les pigeons de leurs multinationales.

    Mais disent nos vieux qui, (eux) sont dignes et sages, "lorsque l’on est pas en contacte avec une maladie, il est difficile qu’elle nous contamine..."

    Répondre à ce message

    • Le 30 mars à 08:38, par Kladjou En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

      @Gwandba
      Parfaitement d’accord avec vous mon Frère.
      Tout ce brouhaha des trolls français ou apparentés montrent à l’envie que nous sommes sur le bon chemin. Savez-vous combien de million de litres d’eau la France a utilisé et continue d’utiliser au Niger dans la zone d’Arlie pour exploiter l’uranium depuis plus de 50 ans ? Pourquoi vous n’évoquez pas ce problème d’eau. Je vous laisse consulter la documentation sur Internet sur ce sujet.
      Des arguments ridicules aussi du genre nous avons le solaire, montrent à l’envie que nous avons à faire ici à plusieurs aventuriers qui sont dans le dilatoire sur la toile. Je vous donne l’exemple d’une mini laiterie à Saye au Niger près de Niamey que nous avons monté en 2014, off grid c’est à dire uniquement au solaire,. L’unité nous a coûté plus de 200 000 dollars mais s’est avérée pas très adapté à lui seule sans groupe électrogène surtout à partir de la saison pluvieuse quand il y a plus de lait à traiter et pour maintenir la chaine de froid et faire tourner les machines de pasteurisation du lait, le soir venu avec en sus des coûts d’entretien exorbitants. En définitive ça revient plus cher. Donc ce n’est pas avec le solaire que nous allons nous industrialiser. On a besoin certes du solaire pour l’usage domestique mais pour l’industrialisation, il nous faut une autre source d’énergie si nous voulons être compétitifs. Si c’était l’hydro électrique tel que venté par certains ici, nous avons Kompienga, Bagré et bientôt Samandéni, comme barrages hydro électriques ; ça nous a conduit où ?
      Ceux qui soutiennent l’idée , du coût exhortant, ça va prendre, 20 ans, 150 ans ne méritent même pas qu’on s’y attarde c’est une insulte de notre intelligence..
      Pour finir retenez ceci : Evitez d’insulter l’intelligence des burkinabè. Nous avons des financiers de haute facture capables de monter et négocier des modèles économiques d’un SMR avantageux et nous avons des experts en énergies atomiques reconnus qui connaissent bien leur travaille. Le nucléaire civile c’est du sérieux. Ce n’est pas l’avis d’un artilleur de l’armée burkinabè comme le Président IB ni d’un avocat comme le PM qui ont prévalu à engagé le pays sur ce chémin comme s’archarnes certains comédiens qui semble ou feignent ignorer tout du fonctionnement d’un Etat juste pour nous distraire. L’histoire à voulu que ce soit eux qui de façon décomplexé, souvérain et à l’abri des fameux conseillers techniques experts expatriés qui ont courageuse endossé cette décision.
      Cette transition aura au moins eu le mérite d’avoir essayé des actes forts et comme le disait si Bien Thom Sans "Tout ce qui vient de l’imagination de l’homme est réalisation par l’homme". Qui vivra verra

      Répondre à ce message

      • Le 30 mars à 11:21, par kwiliga En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

        Bonjour Kladjou,
        Vous affirmez : "Nous avons des financiers de haute facture capables de monter et négocier des modèles économiques d’un SMR avantageux et nous avons des experts en énergies atomiques reconnus qui connaissent bien leur travaille." C’est bien possible.
        Toutefois :
        - Pourquoi, malgré ces financiers de haute facture, le pays vit-il dans le sous-développement depuis des décennies ?
        - Lequel de ces financiers ou de ces experts en énergie atomique a réalisé et publié une étude quant à ce projet de centrale nucléaire ?
        - Si ce n’est ni IB, ni Kyelem, qui a entrainé le Faso sur "ce chemin" ?
        Si l’idée a été amorcée par Zéphirin, il semble que l’initiative soit née au sommet Russie-Afrique... avez-vous d’autres sources ?
        Pour conclure, il m’apparait regrettable que des "financiers de haute facture" et autres techniciens hautement qualifiés, n’aient eu leur mot à dire dans la réalisation de votre mini laiterie à 200.000 dollars, cela vous aurait peut-être permis de la doter d’un système énergétique adéquat.
        C’est peut-être, au final, ce qui devrait le plus nous inquiéter à tous.
        Arrêtons de nous frapper "souverainement" le torse et travaillons à corriger nos lacunes endogènes.

        Répondre à ce message

        • Le 30 mars à 19:09, par Kladjou En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

          Monsieur Kwiiliga
          Je vais vous répondre
          Pourquoi, malgré ces financiers de haute facture, le pays vit-il dans le sous-développement depuis des décennies ? Réponse, Nous avons été maintenu ainsi par des dirigeants qui fonctionnaient comme des sous préfets et qui ont refusé d’écouter les technicien. Maintenant oui, nous avons des dirigeants qui ont décidé de s’assumer
          Lequel de ces financiers ou de ces experts en énergie atomique a réalisé et publié une étude quant à ce projet de centrale nucléaire ? Dans Burkina prospective 2025 il a été démontré que l’un des blocage majeur de l’industrialisation du Faso, condition sine quoi none pour notre développement c’est l’énergie. Toutes les sources d’énergies ont ét analysé (Solaire hydro électricité, thermique interconnexion avec d’autres pays) ont montrer leur limité et ne résolvent pas la question du coût. Le nucléaire n’a même pas été analysé parce juger pas à notre porté. Mais toutes les analyses et études comparées des coûts d’énergie montrent que le nucléaire est de loin le moins cher et le plus fiable. Et puis penses -vous que l’Etat va vraiment partager une telle étude hautement stratégique ? réfléchi un peu mon cher ami ! Enfin dans le cadre du NEPAD le nucléaire a aussi été identifié comme l’une des meilleure solution à l’industrialisation de l’Afrique et Wade à l’époque avait proposé d’en construire dans le désert.
          Si l’idée a été amorcée par Zéphirin, il semble que l’initiative soit née au sommet Russie-Afrique... avez-vous d’autres sources ? Archi faux. La requête a été certes faite au Sommet Russie Afrique mais l’option était dans les tuyaux depuis longtemps. Tout dirigeant sérieux ne peut aujourd’hui occulter cette stratégique question en Afrique au vue de la demande vertigineuse en énergie . Malgré trois barrages hydro-électriques, trois centrales photo-voltaïques nous n’arrivons même pas à satisfaire la consommation domestique convenablement marquée actuellement par des coupures intempestives. Comment pourrions-nous parler d’environnement favorable pour une industrialisation dans un tel contexte ? Une pays comme le Mali qui il y a 20 ans avait un mix énergétique de 70% hydro électrique 30% termique est aujourd’hui dans les proportions inverses parce que depuis un certains temps avec les caprices pluviométriques les barrages ne sont plus remplis.
          Avant de tirer à boulets rouges sur cette initiative de la transition, il me semble que la sagesse aurait recommandé de vous poser la simple question suivante : pourquoi les européens malgré Thiernobyl, malgré Foukoshima et malgré les multiples promesses des dirigeants successifs de fermer les vielles centrales nucléaires, aucune n’a été fermée ? Les études ont clairement montrer que non seulement le coût de l’électricité augmenterait mais la France perdrait en compétitivité en cas de sortie du nucléaire. Entendez-vous green peace faire encore ses campagnes contre le nucléaire ? Et c’est chez nous qu’on vient agiter l’éventail de la peur relayer par des trolls ou autres opportunistes parce que nous voulons installer un SMR ! Peine perdue ; c’est une vielle technique d’agitation de la peur qui a bien fonctionné dans les états esclavagistes aux USA à la fin de l’esclavage pour faire peur aux esclaves de ne pas partir, mais qui ne marchera pas ici : .Toute de même , nous sommes en 2024 non ?

          Répondre à ce message

          • Le 30 mars à 20:23, par Rodriguez En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

            @Kladjou, Merci pour cette brillante intervention. En fait, celui qui veut vraiment faire bouger ses meninges pour comprendre les enjeux pourrait le comprendre. Nos populations se multiplient de façon exponentielle en même temps que nous voulons amorcer le developpement industriel de nos pays. Ce n’est Pas parce que c’est IB qui porte le projet et que c’est en partenariat avec la Russie qu’il faut tout rejeter en bloc ou douter même de l’opportunité d’un tel projet. Nous avons des centrales thermiques, nous avons des centrales hydroélectriques, nous avons des centrales solaires, nous avons l’interconnection électrique avec des voisins....mais nous souffrons toujours de déficit électrique au point de procéder à des delestages recurrents. Bonne gens, personne ne viendra developper votre pays à votre place si vous êtes même incapables de detecter vos besoins réels pour prétendre Au developpement !

            Répondre à ce message

            • Le 1er avril à 18:23, par kwiliga En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

              Bonjour Kladjou, bonjour Rodriguez,
              C’est marrant, mais chaque fois que je me permets seulement de m’interroger, je me fais qualifier de troll par les uns, d’apatrides par les autres, il semblerait que je "tire à boulets rouges", s’ensuivent de longues démonstrations en forme de diatribe, pour me prouver à quel point je me trompe rédhibitoirement, à quel point j’ai tord... de poser des questions.
              Comme le précise Rodriguez je commets le grand péché de "douter même de l’opportunité d’un tel projet."
              Dénier aux individus jusqu’au droit à douter, c’est aller un peu loin dans le despotisme, ne pensez-vous pas ?
              Passer par la suite beaucoup de temps à vouloir me faire découvrir des choses que je sais déjà et que je défends depuis bien longtemps, ne me parait que de peu d’intérêt. Croissance démographique exponentielle, nécessité d’industrialisation, besoin énergétique inhérent, que seul le nucléaire peut satisfaire (tout au moins dans une volonté de se développer à l’occidentale)... sont des sujets que j’aborde fréquemment. Pour info, cela fait plus de dix ans que je suis avec attention les publications et conférences de Jean-Marc Jancovici.
              Pour conclure, quelle que soient la puissance et la sincérité de vos convictions, vous ne m’empêcherez pas de me poser des questions, auxquelles vous vous efforcez en permanence de ne pas répondre (et votre laiterie, c’est la faute de vos dirigeants sous-préfets) ou de rejeter, dans vos réponses, la faute sur d’autres.
              N’est-ce point d’ailleurs là, notre tropisme le plus dangereux ?

              Répondre à ce message

          • Le 2 avril à 12:06, par pfff En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

            « La requête a été certes faite au Sommet Russie Afrique mais l’option était dans les tuyaux depuis longtemps »

            Vous avez raison. Et pour le coup, on peut interroger l’influence du modèle français sur cette option vue comme un symbole par certain. C’est un peu comme si le discours français, qui a sa pertinence en Europe, avait annihilé la capacité de réflexion de certains, arrivant au paradoxe que les panafricanistes ressortent le discours du colon comme argumentaire sans prendre en compte la dimension géographique des enjeux, sans mesurer que la France ne construira probablement jamais de centrale nucléaire en Guyane parce que, dans le contexte équatorial, c’est une mauvaise option.

            Mais il y a aussi un aspect historique important : il y a 15 ans, il n’y avait aucune centrale solaire thermodynamique digne de ce nom et les panneaux solaires étaient aussi inefficaces que chers. Mais voilà, beaucoup de travail a été fait de part le monde, et le monde a changé.

            Hier les gens se battaient pour avoir des chevaux, personne n’en veut plus. Le nucléaire ne disparaîtra pas de la zone tempérée où il a encore sa pertinence, mais dans les zones riches de leur soleil, c’est une option simplement trop chère.

            Répondre à ce message

    • Le 6 avril à 18:30, par Le nouveau sage En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

      Merci Gwandba, vous avez tout dit. Ces trolls sont directement payes par la presidence francaise mais c’est peine perdu. On les conseille de commencer a travailler dur au lieu de defendre l’indefendable !!!!! Surtout la riviere boueuse sans vergogne !!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 08:17, par Bajazet En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    @Gwandba
    Bien cher Gwandba, j’ai déjà remarqué vos textes ; ils sont remarquables
    - par la vacuité de votre argumentation,
    - par leurs sournoises insinuations,
    - et par leurs litanies presque poétiques de termes bassement injurieux.
    Comme une petite fille laide du primaire, vous finissez par être le champion de l’argument vide de type « caca-pipi-proutt » pour rabaisser les condisciples plus intelligentes et moins boutonneuses.
    Eh bien moi, grand seigneur, je vais vous fournir des arguments un peu moins venteux que vos habituelles flatulences :
    « Moi, Gwandba, dans un sublime élan de patriotisme panafricoïde, j’exige que la première centrale russe soit installée dans mon six-mètres. »
    Vous aurez ainsi moins froid en décembre sous l’Harmattan. De plus, vous qui avez bien du mal à élever le débat, VOUS BRILLEREZ LA NUIT grâce aux fuites du réacteur, plus besoin de lampe de poche pour aller au WC la nuit.
    Autres avantages : vos filles auront 4 oreilles et un troisième œil, vos garçons auront 2 têtes et 3 foies chacun.
    Quant à vos poules, elles auront le poids d’une autruche et pondront des œufs de la taille d’une pastèque, vous vous régalerez au petit-déjeûner. Ce sont les moustiques de votre cour, de la taille d’une mangue, qui nourriront grassement vos poulets.
    Vous serez le prince de votre quartier, le naaba du village, grâce à votre très radioactive russkofferie.
    ET À LA FIN, VOUS RIREZ SEULEMENT !

    Répondre à ce message

    • Le 30 mars à 22:06, par Gwandba En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

      @Bajazet
      Monsieur ou madame Bajazet. (par ces temps qui courent, on ne sait qui est derrière quoi.) Ne m’en voulez pas d’avantage... Sinon peu importe.

      J’ai fait connaissance de vos sympathies à mon égard.
      Surpris pour tant d’admirations. je ne m’y attendais pas.
      C’est une preuve que je me trouve sur le bon chemin. Sinon, vous m’auriez caresser dans le sens poil comme vous faites avec certains naïfs sur ce forum même.

      Les usages veulent que je sois reconnaissant. Ils me recommandent de vous retourner les compliments à la hauteur de votre engagement toujours à mon égard mais, le peu d’humanité encore en moi m’exige la compassion malgré tout.

      Ceci dit, vous avez comme vos comparses d’ici et d’ailleurs, fait une assimilation de plusieurs choses qui, à mon sens méritent un petit examen. D’autant que, par la même occasion, elle vous mettent à nu. Pas que je sois partisan du voyeurisme mais ça crève les yeux.

      - Que "mes textes vous paraissent " litanies presque poétiques de termes bassement injurieux" m’attribue aucune responsabilité quant à vos attentes et compréhensions de ce que doit être un africain dévoué à la cause des siens. Ce, pour plusieurs raisons.

      - Celle qui vous réduit à longueur d’articles sur les plateformes africains de n’être qu’un commis armé de d’un clavier, payé en solde pour que Mamadou reste tranquille à sa place à rêver de Marseille, Montpelier et Toulouse.
      Fallait penser à mieux bâtir votre avenir quand il était temps.
      - Votre frustration que des africains s’assument et rebattent les cartes pour une nouvelle partie dans laquelle ils ne seront plus les pigeons à déplumer par qui que ce soit.
      - Votre chagrin que l’occident ne soit plus le centre du monde pour ces africains est perçu à chaque intervention que vous faites. (Pas vous personnellement qui êtes aussi une victime..) Parce vos factures d’électricité ne font qu’augmenter suite à la décision du Niger de stopper l’arnaque sur l’exploitation de l’uranium.
      Sans compter la dénonciation de tous ces accords qui faisaient de nos pays des vaches à lait.

      Voyez-vous rien que ces raisons permettent de comprendre pourquoi vous et moi ne pouvons avoir la même lecture.

      Je suis rentré en Afrique depuis une année. Ce qui m’a davantage convaincu qu’il fallait le faire bien avant et ce ne sont pas vos mises en garde contre les désavantages des centrales nucléaires qui vont me dissuadées du contraire.

      Quant au clin d’oeil sur la petite fille, je vais encore vous décevoir parce que je ne fais dans la pédophilie. Raison pour laquelle vos condisciples ayant ce penchant ne seront que de l’abomination à mes yeux peu importe leurs âges.

      Venons en à vos inquiétudes sur les éventuelles catastrophes de nos futures centrales nucléaires. Vous pouvez vous rassurer, elles ne seront confiées aux faux experts de vos pays. Ce qui est pour nous une garantie de sûreté.

      Ps : Si vous ne me comprenez pas, faites le moi savoir. Je le ferais dans onze africaine, en italien puis en allemand. ;-)

      Répondre à ce message

      • Le 1er avril à 14:33, par Bajazet En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

        C’est bien, Gwandbas, vous ne décevez pas vos fans. Vous êtes d’une merveilleuse constance dans la bassesse, dans l’absence de logique, dans les accusations sournoises, dans les sauts du coq à l’âne, dans l’affirmation sans preuve digne d’une vieille femme brehaigne, dans le jet de venin facile à soigner mais qui fait sourire.
        TOUJOURS EN DESSOUS DE LA CEINTURE ET UN PEU CRAPOTEUX, ON L’AIME, NOTRE GWANDBAS !
        Vous devenez un personnage central des forums de ce site, si, si !
        C’est ce que j’aime avec les dictatures à l’ancienne, elles suscitent des courtisans admirables de bassesse... au lieu de créer de grands génies qui font admirer leur peuple.
        Je me dépêche de me délecter de votre lecture, car au rythme burkinabè, une dictature est vite remplacée par la suivante, c’est épuisant pour les courtisans.
        Avec toute mon admiration pour la constance de votre niveau, je vous salue en attendant mon retour au boulot demain matin. J’ai encore quelques heures pour digérer les œufs de Pâques pralinés dont mes jeunes descendants m’ont gavé.

        Répondre à ce message

        • Le 1er avril à 21:00, par Gwandba En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

          @Bajazet

          Il vous faut savoir ce que vous voulez réellement. (Si vous avez le choix.)
          Personnellement, je pense qu’on a toujours le choix. Je ne sais pas vous ?!

          Si, toute l’assurance avec laquelle vous m’invectiver suffit juste pour tenter de me faire passer pour ce que je ne suis pas, permettez moi de vous inviter à élever un peu le niveau même si on peut pas mettre le corps d’un éléphant dans la peau d’un lapin.
          Maxime africaine invitant les indélicats à la réflexion avant tout acte.
          A vous lire, je ne fais qu’injurier ( gratuitement). Je ne le pense pas mais si ça vous va, ça me va. Je pourrais alors m’y mettre et vous verrez la différence.

          Même si nos interventions n’ont pas les mêmes motivations, je prends plaisir à lire et a répondre à mes contradicteurs. Si ça vous chagrine, permettez moi une fois de plus de vous inviter à vous goinfrer des certainement délicieux oeufs de pâques dont vous ont gavé vos descendants. car, lorsque l’on veut pas que l’on nous touche, alors il faut éviter d’aller au marché.

          Je peux clairement situer la première fois que j’ai intervenu sur ce forum. Sans prétention, je fais parti des premier internautes du forum même si je ne n’utilise pas pour traiter mes contradicteurs "de néo forumistes comme le font certains quand ils n’ont plus d’arguments.
          - Vous, quel est le but réel ???
          - Est-ce parce que vous vous inquiétez pour nous autres africains que vous êtes là ?
          - Quelle est votre vie réelle pour consacrer autant de temps sur nos forums à des sujets qui ne vous touche en rien ?
          - Comment se fait il que vos interventions soient toujours sur les mêmes sujets et dans le même sens ??
          - Comment se fait il que vos yeux sont toujours rivés sous ma ceinture ?

          Levez les yeux du bas de ma ceinture car, ce qui s’y trouve, si je vous la met, vous la sentirez passer. Ce n’est un crayon à dessiner des pistils mais un manioc ancestral. (Faut rigoler...)

          Alors si vous voulez montrer à tous que je suis nul, perdons plus de temps. Allons dans les centres des sujets. Si vous y arriver, je boirais désormais vos paroles sans retenu.

          Si celui qui dit vouloir coudre un pantalon pour un éléphant y arrive, il a fait une grande oeuvre. Par contre, s’il n’y arrive pas, il a dit une grande parole...

          Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 15:35, par Bajazet En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    Moi, si j’étais un impérialiste pervers qui voudrait une catastrophe catastrophique pour un pays africain, à la fois financière, économique, sanitaire et radioactive, eh bien voilà ce que je ferais :
    - Je submergerais un apprenti dictateur d’incitations à foncer vers une technologie dangereuse qui n’a jamais été éprouvée ... même dans le pays émetteur. Il suffit de gonfler un joli conte de fée publicitaire et d’être généreux en hôtesses aux cheveux couleur paille, sans oublier les mallettes de francs suisses.
    - Je ferais taire tous les adeptes du « principe de précaution » en les faisant passer pour des ringards grincheux opposés au progrès.
    - Je décrédibiliserais les savants, experts et ingénieurs issus du pays victime en les faisant passer pour de vulgaires valets de l’impérialisme ; ce sera d’autant plus facile que ces brillants éléments gagnent confortablement leur vie dans un capitaliste pays anglo-saxon ou un décadent pays européen.
    - En résumé, je fermerais ma gu**le en laissant ce pays engager ses pattes dans la terrible mâchoire du piège à loup, ce qui me permettrait 10 ans plus tard de contempler le désastre en ricanant comme une hyène qui tourne autour d’une antilope mourante.
    Bon, moi, j’dis ça, j’dis rien, mais je préférerais que tous se portent bien au sud du Sahara et qu’ils ne partent pas se réfugier ailleurs par millions.
    D’habitude, je suis d’humeur taquine, mais cette énorme escroquerie empoisonnée ne me fait pas rire.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 19:43, par Ka En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    ’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’ Mon cher internaute Diongwale : Le message vient du vieux Ka qui a toujours transmis à la jeunesse son vécu son présent et aussi l’avenir. Je me rappelle avec le feu son honorable P. Ouédraogo avoir remi les premières cartes du CDR à Paris parmi les détenteurs de ces premières cartes notre actuel premier ministre qui utilisait la sienne à travers toute la France pour convaincre ses compatriotes de s’adhérer au RDP. Et ce ne n’est pas l’écrivain journaliste S. Traoré qui me dirait le contraire. Aujourd’hui je l’en veux lui qui se dit Malien et que le Burkina sur le plan international est devenu une banlieue de Bamako dont on n’attente plus parler, que de Traoré qui s’accroche au Mali pour ne pas respecter la limitation de la transition.

    Et comme je ne cesse de le répéter, ’’’’’’le malheur du Burkina vient de nos putschistes avec leurs premiers ministres manipulateurs assoiffés du pouvoir et à défaut d’être dépositaires de la vérité n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés ; et ainsi faisant ils servent comme des agents de marketing payés pour fabriquer des vérités qui les éloignent. Celui de Damiba et maintenant Traoré sont les mêmes avec leurs mensonges qui poussent leurs mentors vers le mur.

    Ce n’est pas la faute de Dieu, lui a déjà confessé que le peuple périt par manque de connaissance¨ ! Merci de me lire.’’’’’

    Mon cher kwiliga tu dis : ’’’’’’’’’De mon côté, à l’inverse de vous, je reconnais bien l’objectivité, teinté d’espoir et de positivité caractéristique des messages de Ka,... qui avant même d’être marxiste, apparait comme un adepte de J.J Rousseau. Merci pour ta considération a mon égard.

    Et comme je ne cesse de le répéter dans ce Forum, ‘’’’’’’Exister véritablement comme être humain, c’est vivre pour son idéal et se dévouer à cet idéal. Voilà ce que nous apprennent la vie et la mort. Elles nous rappellent que l’humaine condition est brève et qu’il nous faut de toute urgence la dédier au mystère du don de soi pour l’Autre, pour la Cité, pour un monde meilleur, afin de vivre toujours dans les cœurs reconnaissants et d’espérer l’accueil éternel du Maître de Vie, Celui en qui tout naît, et vers Qui tout repart, dans une montée et une descente éternelle des êtres qui est la respiration même de l’Etre Absolu
    Depuis la fin de la révolution d’août 1983, le Burkina Faso s’est engagé dans un système de libéralisation sauvage au plan politique et économique que font les putschistes assoiffés de pouvoir qui a progressivement détruit les fondements de sa particularité de terre des hommes intègres.

    Héritière de toutes les luttes du peuple pour l’honneur et la dignité de la patrie, l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 a ravivé l’espoir et la volonté collective d’offrir à toutes les filles et fils du Burkina Faso, les meilleures conditions de vivre ensemble et en paix. Malheureusement les premiers ministres des putschistes avec leurs manipulations et mensonges détruisent tous sur leurs passages.

    Pourtant ils savent que ‘’’’’’’’L’alternance n’est pas une fin en soi et encore moins un projet de société ou un programme de gouvernement (pas plus que l’"émergence", d’ailleurs). Parmi les "valeurs qui fondent tout État démocratique", la première est des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes. Ce n’est pas de se maintenir au pouvoir à vie par des bricolages constitutionnels et des scrutins biaisés (tant pour faire adopter lesdits "bricolages constitutionnels" que pour fausser le résultat des scrutins qui en découlent). L’Afrique est à feu et à sang à cause de ces motifs et le Burkina de Traoré risque fort d’emboîter le pas., avec du discours tenu à la main gauche au fusil sur le bras gauche en passant par le micro tenu à la main gauche.

    La preuve, personne, à titre individuel ou collectif, n’osa élever la moindre protestation, encore moins organiser marche et meeting, pour exiger quoi que ça soit. Car, qui est fou !
    .
    C’est pourquoi je pose la question au jeune président : Pourquoi cette dureté ? Pourquoi malgré toutes les richesses....non transformées, malgré une population jeune, malgré ceci et cela, nous sommes loin d’être capable de "survivre" !!!!!!! A part les Sénégalais, qui semblent avoir compris que se frotter a la démocratie les permettra d’émerger et apprendre ! Au Burkina, nous sommes comme "maudits" par la contrainte de nos dirigeants militaires, n’ayant pas la conscience de la responsabilité du bienêtre des populations !

    Au-delà de la brutalité de la disparition, il y a une leçon à tirer : quand on commence mal, on finit mal. La leçon c’est que, quand on est jeune et fort (physiquement), qu’on n’a rien dans la cervelle, mais qu’on se prend pour le centre du monde, on n’est pas indestructible et, tôt ou tard, on finit par être rattrapé par les conséquences de ses bêtises.

    Répondre à ce message

    • Le 30 mars à 20:12, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

      internaute ka si tu en as le courage en adoptant comme critère principale la quête du bien être des populations fais devant tous les internautes un classement entre les régimes militaires de Thom sank et de IB et celui pseudo démocratique de ROCK la solution des naïfs !que la sagesse gisse au sein de la barbe blanche !analyse les contextes et que web master soit indulgent avec la longueur du texte le cas échéant !mais si tu crains....

      Répondre à ce message

    • Le 30 mars à 22:08, par Rodriguez En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

      @Ka, vous écrivez : Parmi les "valeurs qui fondent tout État démocratique", la première est des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes. . Oui, mais si seulement un peu plus d’un million d’électeurs sur 23 millions d’habitants décident du choix du "président démocrate" peut-on réellement parler de légitimité ? Légitimité par opposition à quoi au juste ? Nous devons travailler à ramener l’intérêt des votes chez nos concitoyens si nous voulons vraiment des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes comme vous recommandez. Autrement si nous laissons tout en l’état, le prochain président serait encore mal élu et derrière ce semblant de retour à l’Etat de droit, se cacherait un coup d’Etat... Comme le serpent qui se mord la queue, nous ne ferons que tourner sur place ! Encore à juste raison, la majorité des citoyens applaudira ce coup d’Etat ; puisqu’elle n’a pas vraiment choisi ce président "démocrate". Du coup, un putchiste se transforme en sauveur de la nation. Et si ce putchiste a une vision claire pour son pays, eh bien le peuple dira tant mieux ! C’est ce que nous vivons, plus précisement au Burkina

      Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 21:59, par Ka En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    Comme je ne cesse de le répéter dans ce forum depuis sa création, ‘’’’’’’’’’Mes contributions ne sont pas "people, elles sont conceptuellement structurés et s’adressent à un public d’un certain niveau intellectuel et moral auquel les internautes manipulateurs qui me suivent comme des mouches pour les sabotés depuis des années n’ont droit a aucune de mes réponses, et ils ne sont pas obligé de les lire. Alors, tenez vous donc à distance de mes contributions. Des millions de lecteurs et de lectrices plus outillés moralement et intellectuellement les comprennent. Et cela suffit.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 22:38, par Yol-Yolé En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    J’ai vraiment pitié de tous ceux qui ces développements juste pour nous dire que le nucléaire est dangereux pour nous africains et que nous n’avons pas les connaissances nécessaires pour gérer une centrale nucléaire ! S’ils sont si angoissés que ça, qu’ils aillent en France et ils seront bien à l’abri ! La France, une puissance nucléaire qui peut mettre fin à la guerre en Ukraine en envoyant une petite troupe de légionnaires pour croquer du " russe" et qui passe le temps à nous chauffer le tympan pour rien ! Au lieu de s’occuper de ce qui se passe dans le Sahel, que les européens aillent soutenir l’Ukraine sur le terrain afin que leur propre sécurité soit garantie. De plus, ils auront l’occasion de se partager les contrats juteux pour le reconstruction de l’Ukraine, tels des.charogards pressés de se partager la charogne en phase de putréfaction (l’Ukraine). Arrêtez de nous pomper l’air avec vos fausses théories bancales et puériles ! Le nucléaire Burkinabè ne regarde pas la France et elle ne doit pas préoccuper les français qui racontent leur vie sur ce forum Lefaso.net.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 15:10, par Savimb En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    Un certain Monsieur vante les avancées technologiques de sa France. Mais pourquoi depuis longtemps la France n’a développé avec ses amis Africains, ces technologies qui allaient permettre de résoudre la crise énergétique en Afrique occidentale.
    La solution s’appelle le mixte énergétique et nos autorités l’ont bien compris.
    La stratégie de l’Occident pendant longtemps a été de nous maintenir dans un état comateux( ni mort ni vivant). Ces quelques centrales solaires citées ça et là peuvent quoi face aux besoins énergétiques immenses sans cesse croissant !?
    Laissez nous volez de nos propres ailes. Les erreurs sont pédagogiques.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 16:02, par Ka En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    ‘’’’’’’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’ mon cher internaute Rodriguez, qui que tu sois, tes questions méritent des réponses : Mais tout dont je te demande, c’est de savoir que depuis des années un débile Internaute avec des multiples pseudos ‘’’’’yelmingaan blaan (...)’’’’’ ne maîtrisant pas à perfection le français et toujours sur des hors sujets, sabote mes contributions au lieu de songer à écrire des contributions conceptuellement structurées pour éclairer les Burkinabés comme je fais, afin que le pays avance. Ce débile ne mérite aucune de mes réponses. Il suffit de lire son dernier commentaire pour confirmer qu’il est un débile, car il est hors sujet.

    Rodriguez tu dis en reprenant ce que j’ai écrit : ’’’’’’Parmi les "valeurs qui fondent tout État démocratique", la première est des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes. . Oui, mais si seulement un peu plus d’un million d’électeurs sur 23 millions d’habitants décident du choix du "président démocrate" peut-on réellement parler de légitimité ? Légitimité par opposition à quoi au juste ? Nous devons travailler à ramener l’intérêt des votes chez nos concitoyens si nous voulons vraiment des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes.’’’’’’’’’

    Totalement d’accords avec toi, mais nous devons savoir que notre démocratie est en gestation et tout est permis comme nous avons vu Blaise Compaoré dans ce pays qui cherchait sans succès un adversaire pour des élections présidentielles avec 98% des votes, mais plus tard tombé a l’eau avec en prime un soulèvement populaire.

    Un seul exemple très positif qu’on peut réussir une vraie démocratie dans un pays ou militaires et civils s’entendent, c’est le cas de la Bolivie au moment ou Blaise Compaoré voulait tripatouiller l’article 37 pour s’éterniser au pouvoir, dans la même période l’armée Bolivienne a pris le pouvoir pour le remettre au peuple. Pour moi, ’’’’’’’’’’les boliviens viennent de donner le signal et l’avertissement a nos dictateurs, car, son armée est au service du peuple et non pas d’un homme. Quand les animateurs d’un pays arrivent à ce niveau de compréhension, c’est le signe que vous êtes sur la voie de la démocratie. Avec ce qui venait d’arrivé en Bolivie a l’époque, on n’a constaté que les dictateurs s’abstenaient de tenter de changer la Constitution pour se maintenir au pouvoir.
    Je te donne raison, parce que de nos jours, les leaders pensent que c’est en s’éternisant au pouvoir qu’ils vont construire le pays. Non en 10 ans (2 mandats) on a donné de soi-même, il faut faire la place aux autres : Chez nous les premiers ministres assoiffé du pouvoir continuent de changer les constitutions pour rester au pouvoir et se servir là où ailleurs les gens modifient et non changer, pour améliorer la bonne gouvernance et l’Etat de droit au bénéfice du peuple.’’’’’’’’’’

    On demande un mandat ou un délai de transition et quand on l’a, on le veut la garder a vie par des artifices de ‘’’’’’c’est une nouvelle Constitution qui a mis tout a plat.’’’’’’’ C’est scandaleux, cette manière de gouverner et ce n’est pas intelligent. On espère que notre espoir viendra du Sénégal pour consolider la démocratie dans la sous-région. Quand au nucléaire dites des coucous Russes, si je suis opposé c’est que ces centres nucléaires ne sont que des pacotilles, Tous les pays de l’ESt y compris Cuba, ont déserté ces centrales en se tournant vers les chinois, car il manque de qualité et de fiabilité dans les matériaux Russe. Oui au changement, mais avec tous les partenaires potentiels dans la démocratie. Je profite souhaiter a toutes et tous Joyeuse Pâques.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 16:35, par Bajazet En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    @Savimb
    Ça, mon bien cher Savimb, c’est ce qu’on appelle un « discours d’irresponsabilité », très à la mode au Sahel !
    Votre pays est indépendant et archisouverain ... depuis 1960, avant ma propre naissance. On vous a laissé un pays en état de marche à peu près autonome en nourriture, environ 6 millions d’habitants maximum avec une république élective honorable et sans troupes étrangères (Yameogo).
    Mais, depuis plus de 50 ans, votre classe dirigeante pourrie de militaires et de fonctionnaires avides de fric et de pouvoir aligne les coups d’État comme un petit-enfant aligne les assiettes de bouillie renversées.
    Au lieu de vous en prendre à vos frères, pères et grands pères amoureux des putschs et de militaires rouleurs de mécanique qui ont bloqué tout développement sérieux, vous préférez vous en prendre à des étrangers.
    Si vous saviez le nombre de projets et d’usines qui ont été successivement coulés par vos propres gouvernants, vous vous tairiez comme un enfant qui a cassé lui-même ses jouets.
    La plus grande catastrophe du Sahel, ce sont ces gros bras qui alignent les stupidités en jouant les grands révolutionnaires, faisant rire le monde entier. À commencer par Sékou Touré le tortionnaire, les dictateurs maliens et nigériens amateurs de splendides boubous blancs ou bleus et de paroles ronflantes. Et vous autres, jeunes Africains, vous passez votre temps à vous extasier devant les pires destructeurs économiques de vos pays. Tiens, par exemple, savez-vous les dégâts qu’a causé N’krumah à son pays avant d’être éjecté ? N’krumah était une nullité économique, JE LE MAINTIENS...
    La plupart du temps, vos putschistes adorés claquent de la dette pour acheter des armes, un gadget ou une mauvaise usine nationalisée, ils exigent discrètement une rétrocommission en milliards de francs-CFA servie dans une banque suisse. En quelques années, les machines sont abandonnées aux chèvres et aux poules ... mais le petit colonel s’est assuré une confortable retraite planqué dans un pays plus tranquille que le vôtre.
    Pendant ce temps, des pays moins putschistes progressent gentiment grâce aux co-entreprises industrielles, voir Maroc, Tunisie, Égypte et même Côte d’Ivoire, sans parler de la Chine, du Japon, de la Corée, du Vietnam, de l’Inde et de l’Indonésie. Mais ils n’ont pas la même caste putschiste pseudo-révolutionnaire que la vôtre. Au contraire, Deng Hsiao Ping a fait décoller son pays en bloquant les tendances révolutionnaires irresponsables...
    Donc, permettez-moi de trouver étrange cette précipitation pour acheter un gadget dangereux à un pays archi-connu pour le manque de sérieux et de compétitivité de son industrie. Je suis à peu près sûr que ça ne va pas bien finir.
    - Ou bien, ça se terminera par un gadget inutilisable et une dette géante pour votre pays, hypothèse la moins catastrophique.
    - Ou bien ça se terminera par une occupation militaire au prétexte de surveiller la centrale ; d’ailleurs, vous êtes actuellement occupés par une milice russe, oui, déjà OCCUPÉS.
    - Ou bien ça se terminera par une ville vidée de ses habitants par la radioactivité et des centaines de milliers de cancers ... comme en Russie en 1986.
    Et vous, vous pleurnicherez que les vilains toubabs rigolent dans votre dos, mais vous l’aurez bien cherché.
    RIRA BIEN QUI RIRA LE DERNIER

    Répondre à ce message

    • Le 6 avril à 09:06, par Le nouveau sage En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

      Au lieu de repondre a la question de l’internaute Savimb qui dit que pourquoi les occidentaux en tant que nos "amis", n’ont pas aide a developper nos sources d’energies, vous tournez en rond. Une question tres simple, mais tu vas alle a Abuja, revenir a Bassam, pointer vers Kigali tout en feintant la question pour raconter des bobards !!!!!! Je reformule pour toi, pourquoi la france nous a trahit en matiere d’energie !!!!!

      Répondre à ce message

      • Le 6 avril à 13:08, par Renault HÉLIE En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

        @Le nouveau sage
        Messire « Le nouveau sage », le vrai ou le faux ?
        Je n’ai pas l’habitude de m’abaisser à répondre à certaines interventions en dessous d’un certain niveau, mais bon, pour une fois ....
        Vous éructâtes : « Pourquoi la France nous a trahi en matière d’énergie ? »
        Alors là, au nom des patriotes burkinabè, je suis bien obligé de vous tancer d’importance, c’est une question de MENDIANT qui rabaisse la dignité burkinabè, honte à celui qui rabaisse son pays.
        Comment osez-vous parler de trahison alors qu’il s’agit de factures non réglées à vos voisins, Ghana et RCI ?
        1- 1) Premièrement, la France ne vous doit absolument rien, mais rien de rien, et elle a déjà assez gaspillé d’argent à vous subventionner depuis 64 ans. Depuis 1974, je prêche que subventionner un État corrompu par les putsches (10, 20 ou 30 en 58 ans, en comptant les tentatives) est un SCANDALE pour le contribuable français, surtout quand cet argent part :
        - en montres suisses,
        - en gros V8 allemands,
        - en call-girls slaves
        - et en villas-piscine à Dakar ou au Maroc.
        - 2) Deuxièmement, toutes vos centrales électriques ont été payée par de l’aide française, européenne ou occidentale. Pourquoi ne les entretenez-vous pas correctement ? J’ai donné plusieurs fois des voitures (4 ou 5 au total) gratuitement à de jeunes parents, mais ils étaient censés les entretenir, huile, pneus, pièces ... et rester polis avec l’oncle qui leur donnait une voiture de moins de 60 000km haut-de-gamme-toutes-options-cuir-clim (je garde rarement plus de 3 ans mes voitures, pas plus de 4 ans).
        - 3) Le réseau Ivoirien est très puissant et excellent, avec de splendides centrales hydroélectrique ; ce réseau de RCI, appuyé par le réseau ghanéen, est littéralement la clé de voûte de l’électricité d’Afrique de l’Ouest, de Dakar à Laos. Si l’un de ces réseaux sautait, plus de bière glacée dans toute l’Afrique de l’Ouest.
        ENCORE FALLAIT-IL PAYER VOS FACTURES, ET MIEUX QUE LE MALI !
        - 4) Cette histoire de gros jouet russe radioactif est là pour amuser les naïfs, ça ne comblera jamais la faiblesse structurelle de votre réseau. Vous devez absolument compter sur vos voisins.

        Répondre à ce message

        • Le 6 avril à 16:35, par Le nouveau sage En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

          Messire Renault Helie, c’est le vrai nouveau sage en personne. Vous avez raison de demander car vos BOYS etaient dans des vols de pseudo dans ces 2 jours !!!! Bref ! Messire Renault, si quelque chose coute 1000 franc et on vient te dire 1 million juste pour payer ses dettes, vas-tu accepter ???? Nous combattons la surfacturation. La solution, c’est la centrale nucleaire et BRAVO a Putin. Je t’informe qu’il compte visiter l’AES, loin de moi de te donner une crise cardiaque deja que la galere frappe la France et c’est pas facile. Au fait, tu es toujours au Burkina pour ta retraite ou en France. Allez, bon weekend !!!!!

          Répondre à ce message

          • Le 6 avril à 21:12, par Renault HÉLIE En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

            @Le nouveau sage
            Ah, c’est mon vieux « buddy », le vrai « Le nouveau sage », donc je réponds comme à un vieux copain qui sait vivre.
            J’ai écrit clairement mon avis précédemment, à savoir :
            « Cette histoire de gros jouet russe radioactif est là pour amuser les naïfs, ça ne comblera jamais la faiblesse structurelle de votre réseau. Vous devez absolument compter sur vos voisins ».
            En effet,
            - soit cette miroitante centrale est une vraie, une grosse, il faudra 10-20 ans à la construire et ça vous coûtera des milliards de dollars ... si l’on trouve assez d’eau, pas simple !
            - soit c’est un gros joujou, un mini-réacteur, comme celui d’un petit sous-marin, et elle n’apportera pas plus de courant qu’une petite centrale classique neuve, que vous savez déjà entretenir depuis 60 ans... avec en plus de graves risques radioactifs.
            Dans tous les cas, une centrale nucléaire nécessite toute une industrie derrière pour fournir les pièces de rechange, donc il y a un grand risque que vous soyez terriblement dépendant du constructeur pour l’entretien, les pièces, les réparations, le renouvellement du carburant (qui ne sera pas simple à fabriquer !) et les réparations ... et que l’on vous impose une garnison étrangère rien que pour protéger la centrale.
            Vous voyez, mon vieux « collègue en cheveux blancs », je fais attention de donner des arguments, de vérifier mes assertions, de rédiger de façon structurée et de me relire du mieux possible ; il ne sert à rien de s’engueuler dans l’injure méchante, même si ça détend parfois.
            Je ne sais pas pour vous, mais, moi, j’ai vécu dans des pays très chauds quand il n’y avait pas de climatiseur. En fait, à part les hôtels, je n’ai découvert la climatisation systématique qu’à plus de 20 ans au bord du Golfe de Guinée dans les bureaux et les villas d’expatriés ou de grossiums africains.
            Résumé : ON PEUT SE PASSER DE CETTE FICHUE CLIMATISATION ... comme l’avait exigé le défunt TS. Vous voyez, moi aussi je suis sankariste, ou presque !
            Interdisez cette maudite climatisation du Diable, construisez des maisons « tradi » bien aérées, portez d’amples boubous africains (je connais, ça rafraîchit bien l’entrejambe !), et, déjà, vous économiserez 30% de votre électricité.
            Je pense que les pays africains devraient en premier utiliser des architectures traditionnelles. Déjà, il y a eu de belles expérience au Maroc avec de l’architecture en terre, comme à Marrakech ; et en plus, C’EST BEAU ! Il y a aussi des architectes iraniens qui ont créé d’intéressants bâtiments en terre exposée au feu pour la durcir.
            J’ai vu en Afrique des bâtiments très agréables construits avant l’indépendance, on pouvait y travailler sans climatiseur. À la rigueur avec des ventilos...
            PS
            1) Il peut faire très chaud en Russie ... mais il n’y avait pratiquement jamais de clim en Russie avant 1990. Et il n’y en avait guère en Europe de l’ouest, sauf hôtels, cinémas et centres commerciaux.
            2) Ma maison bien française est bien isolée, pourtant il fait souvent 35°C et plus à l’ombre dans mon quartier entre le 15 avril et le 31 août. PAS QUESTION DE CLIMATISER MA MAISON ! Car elle est bien conçue ... Quand le soleil tape, nous fermons les volets côté sud, et ça suffit.

            Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 18:18, par Yol-Yolé En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    Merci a tous ces gens qui nous dont sourire avec leurs peintres commentaires du genre : "le Sahel n’a pas suffisamment de cours d’eau pour le refroidissement de ceci, les russes savent qu’on mettra 150 ans pour maîtriser le nucléaire m, il ya trop de risques à développer le nucléaire, les russes nous prennent pour des.cons, et patati et patata ! Pauvres types ! Comme des gamins pris dans leur tricheries, ils ne savent même plus quels arguments il faut développer pour décourager les autorités de l’AES dans leur élan de changer la nature du partenariat ! C’est vraiment des prototypes personnes dont le pain semble être arraché de leurs gueules et ils se.mettent .dans tous leurs états ! Messieurs, c’est peine perdue car personne ni rien n’empêchera les pays du Sahel d’essayer autre chose que ce que les ancêtres de Macarons et Compagnie ont toujours servi à leurs anciennes colonies ! Messieurs, pleurez de toutes vos larmes, cela ne changera pas votre sort ! Apprenez a travailler pour vivre ! Les petits français que Macron a fait rapatriés du Sahel et qui broient du noir dans les banlieues des villes françaises savent ce que c’est que perdre leurs place en Afrique francophone ! C’est eux qui sont devenus plus vulnérables que les jeunes diplômés africains qui tentaient de rejoindre l’Europe au prix de leur vie ! Bonjour les nouveaux chômeurs français rapatriés du Sahel, votre Seigneur Macron a décidé de vous sacrifier ! Pau res types !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 21:36, par Renault HÉLIE En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    @Yol-Yolé
    Messire « Yol-Yolé », vous m’avez fait bien rire !
    En effet, comme beaucoup de micro-populistes et autres mini-panafricards, vous n’avez aucune idée des ordres de grandeurs RÉELS des données économiques. Aussi, m’en vais-je éclairer votre lanterne dont les lumières économiques me semblent quelque peu faiblardes :
    - Dans nos échanges extérieurs français, toute l’Afrique CFA ne représentait en 2022 que 0,6%, soit 1/166e. Le Sahel vaut le dixième de ce montant, soit moins de 1/1500e du commerce extérieur français. Ces chiffres comprennent les nombreuses aides et subventions octroyées par la France. Le Sahel et le BF continuent de recevoir ces aides, ne serait-ce qu’à travers l’UE.
    - L’Afrique toute entière représente environ 5% du commerce extérieur français, où des géants comme le Maghreb, le Nigeria et la RSA se taillent la part du lion. Ce qui fait que le Sahel tout entier compte moins de 1/80e de toute l’Afrique, laquelle compte moins que l’Espagne dans nos échanges. Les contrats engrangés récemment avec des pays comme le Nigeria et l’Ouganda sont colossaux, le nombre de cadres expatriés dans ces pays par des firmes françaises ne cesse d’augmenter, ils sont souvent d’origine africaine. Et je vous fais grâce du Brésil, de l’Indonésie, du Vietnam, de la Chine, etc.
    - Les redéploiements de l’Armée française ne suffisent guère à combler les besoins de cette armée. Elle recrute à tour de bras ... et a du mal à trouver suffisamment de personnels qualifiés. En effet, la situation en Europe et en Méditerranée nous conduit a gonfler les recrutements. Je serais donc très amusé qu’on croie que les mouvements en Afrique sahélienne créent un quelconque chômage militaire en France.
    - Si des gens ont souffert des prurits nationalistes sahéliens, ce sont surtout des locaux (employés d’organismes français) et des familles franco-africaines. Qui est emm*%dé, finalement ? Il y a aussi des ONG qui pourtant soulageaient les souffrances des petites gens, réfugiés et paysans en assurant des soins gratuits. Tout ça n’est pas bien malin, entre nous ...
    - Je vais vous donner un exemple récent de développement gagnant-gagnant : la bien connue firme MAPED de fournitures scolaires (stylos, compas, taille-crayons, etc.) vient d’ouvrir des usines en Afrique du Nord, recrutant des centaines d’employés et techniciens locaux. Ce n’est qu’un petit exemple au milieu de dizaines de co-entreprises françaises, européennes (Mercedes, Stellantis) et même japonaises (Toyota) qui industrialisent de plus en plus l’Afrique du Nord. Pourquoi si peu de telles entreprises au BF ? Demandez à vos administrations qui ont toujours saboté l’industrialisation depuis 50 ans. Alors que STELLANTIS monte des minibus en RCI-Côte-d’Ivoire.
    - Chômage ? Nous manquons d’ingénieurs, de soignants, de profs, de cuisiniers, de bons mécaniciens et d’ouvriers spécialisés. Certes, il y a du chômage en France chez les gens peu qualifiés ; ce sont surtout des migrants africains, justement ! Donc, si la France se privait de l’immigration africaine, elle aurait même chômage que l’Allemagne... Vous avez quelque chose contre l’immigration d’Africains en France ? Remarquez qu’en 2023, il y a eu un demi-million d’immigrants en France, dont environ 90% d’Africains, le reste venant d’Orient ; nous faisons au mieux pour les caser, mais certaines villes saturent. Alors, SVP, ne parlez pas du chômage en France en omettant la massive immigration africaine en France ; et surtout, n’affirmez pas sans réfléchir que la France est raciste avant de connaître la ville de Saint-Denis (93) ... ou bien ma bourgeoise petite ville de province avec ses nombreux et prospères médecins et scientifiques africains.
    - Puisque nous avons parlé du secteur militaire, peut-être ne savez-vous pas que, en matière d’exportations d’armes, la France a dépassé en montant ... la Russie elle-même ! Voilà dont je ne suis pas très fier, mais bon, quand la France vend 100 chasseurs-bombardiers Rafales à l’Inde ou à l’Égypte, ça fait beaucoup de pognon. Rappelons qu’à chaque fois que des avions français sont confrontés à des avions russes, ces derniers tombent comme des mouches, demandez aux israéliens.
    - Proche du secteur militaire, le secteur de l’aviation : nos AIRBUS se vendent comme des allokos, à plus de 50 milliards pièce quand même. Pendant ce temps, le concurrent étatsunien BOEING a de graves difficultés de fiabilité. Bon, AIRBUS se partage entre plusieurs pays européens, mais il suffit d’une centaine d’Airbus par an pour effacer tout le commerce avec l’Afrique CFA.
    « AIRBUS is a cash machine » disent les Anglo-Saxons.
    Que voulez-vous, AIRBUS = Europe = fiabilité !
    - N’essayez pas d’opposer la France au reste de l’Europe, car nos économies sont totalement imbriquées à travers les frontières. Quand vous achetez à L’Allemagne, vous achetez aussi à la France, et réciproquement.
    - Juste en passant, je rappelle que, en 2022, le PIB de la France (67 millions d’habitants, 2800 milliards d’euros) est plus gros que celui de la Russie (147 millions d’habitants, 2130 milliards d’euros). Eh oui, la Russie n’exporte pas grand chose en dehors des matières premières et des armes.
    CONCLUSION
    C’est mignon, le discours de propagande purement politicard, mais mieux vaut rafraîchir vos données économiques qui m’ont l’air fortement brakinées ...

    Répondre à ce message

    • Le 1er avril à 16:40, par Kladjou En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

      Monsieur Renault HÉLIE
      Ce genre de discours n’est que de la pure diversion. Vous n’êtes qu’un petit rêveur arrogant, qui feint de ne pas voir la chute vertigineuse d’une France en déliquesce économique endettée à 125% du PIB avec des déficits budgétaires annuels records qui veut par arrogance ou pure ignorance nous faire croire à une France conquérante économiquement. Tiens, vos rafales puisque vous en parlez, en dehors de l’Egypte et peut être l’Inde à vérifier ) à qui avez vous pu les vendre depuis leur conception ?. Mêmes vos voisins européens ont préféré les F16 américains à vos fameux rafales dont l’Etat français reste à ce jour le seul client. Soit dit en passant, qu’en est-il des sous-marins que vous devez vendre, à l’Australie ?
      Pendant les 30 premières années d’indépendance, il y avait des conseillers Français dans les départements ministériels stratégiques et à la présidence du Burkina ; et vous avez le culot aujourd’hui de venir accuser nos dirigeants de manquer de volonté d’industrialiser le pays. Or la France dans sa stratégie d’octroyer à ses colonies une indépendance de façade à travailler à les maintenir dans un état de pourvoyeurs de matière première à son industrie et à rester un vaste marché pour ses produits manufacturiers. Il suffit de lire tous les contrats léonais signés au forceps par les nouveaux pays indépendants. Et tout ceux qui ont voulu s’y affranchir ont soit été tué soit sorti par coup d’Etat : Sylvanus Olympio, Moussa Traoré, Thomas Sankara pour ne citer que ceux-là. A cela s’ajoute le CFA utiliser pour ce servir à peu de frais les matières premières des colonies. Tiens, les 30 glorieuses, ça vous rappelle quelque chose ?
      Nous ne laisserons aucun minable troll français venir travestir l’histoire ici. Les faits sont connus et documentés.

      Le Burkina voilà bientôt deux ans que nous avons tout arrêté avec la France, nos étudiants sont renvoyés de l’hexagone, nos artistes n’y ont plus le droit de se reproduire en France et pourtant on ne sent pas plus mal. Nous ne demandons pas grande chose à la France, ce que nous voulons est simple : laissez-nous nous débrouiller et chercher d’autres partenaires. 63 ans de partenariats ça suffit. C’est tout simple Qu’un certain Renault HÉLIE se voit investit de la mission de venir sur une plateforme pour débattre de la construction d’un SMR au Burkina, pour dire ce qui est bon ou pas pour nous n’est que la manifestation de réflexes colonialistes parternalistes, condescendants et d’ ingérence inacceptable dans nos affaires. Si j’ai un service à vous demandé c’est ceci : Occupez vous de vos oignons, vos agriculteurs dans les rues, vos gilets jaunes, vos retraités en détresse, ont besoin de vous et laisser les pauvres africains s’occuper de leurs affaires. Est ce que c’est compris ? A bon entendeur salut

      Répondre à ce message

      • Le 1er avril à 18:08, par Renault HÉLIE En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

        @Kladjou
        Messire Kladjou,
        je sais bien que votre clique putscholâtre croit pouvoir placer le Japon bien plus haut que la France, sans trop chercher à regarder les chiffres.
        Eh bien veuillez consulter les données suivantes, tirées de countryeconomy.com :
        Japon :
        PIB par habitant 32 123 € par japonais .
        Dette par habitant : 86 063 € par japonais
        France :
        PIB par habitant 40 800 € par français.
        Dette par habitant : 43 262 € par français
        CONCLUSION
        C’est beau, les opéras de Wagner.

        Répondre à ce message

        • Le 11 avril à 17:08, par Kaceto En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

          Ridicule comparaison avec le Japon.
          Le Japon n’a pas une banque centrale qui gère les réserves de change de 14 pays africains. Ce qui lui procurait une mane financière considérable à travers les capitaux placés sur les marchés financiers.
          Le Japon n’a pas signé d’accords léonins avec les pays africains qui lui donnerait la primeur sur l’exploitation des immenses ressources africaines par les entreprises japonaises.
          Libre à vous de vous complaire de cette position acquise au dépends de pays qualifiés pompeusement de pauvres pour mieux voler et piller pertuellement leurs ressources.Partant de la notion de bien mal acquis qu’on aime affubler à nos chefs d’états, il faudra y ajouter une autre notion que les pays impérialistes feignent d’ignorer, surtout qu’il n’ya aucune considération morale à prendre en compte lorsqu’il s’agit d’exploiter à outrance et dominer d’autres peuples pour leur propre bien-être.
          Mais comme le dit l’éclésiaste, il y’a un temps pour tout. Le nouvel ordre mondial est là mais pas celui dont s’était imaginé l’impérialisme.

          Répondre à ce message

  • Le 1er avril à 14:14, par Bonus En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    Tout le monde est expert soit en energie, soit en finance dans ce forum et tous ne donnent pas des articles de reference qu’ils ont lus pour nous donner la source de leurs informations. Certains disent meme que c’est de l’utopie. Tout ca parce que pour eux, il y a des technologies dont la maitrise et l’usage est specifique a la race blanche ou asiatique. Le noir est son propre ennemi et les autres groupes le savent bien. Voila pourquoi ils arrivent facilement a nous manipuler pour avoir ce qu’ils veulent et moins chers sur des generations. On a pardonner les esclavagistes, les colonialistes, les neo colonialistes malgre tout ce qu’ils nous ont fait subir, croyant naivement qu’ils allaient nous conduire au developpement mais helas ! On cherche une cooperation avec ceux qui nous ont montre un visage humain lors des luttes anticolonialistes comme la chine et la russie, on nous tratie de chercher un nouveau maitre. Alors qu’un mettre d’impose des accords et sa culture. Quand est ce que le noir va avoir confiance en lui ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril à 23:43, par Nimembao En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    On n’est même pas capable de gérer la production et la distribution d’électricité et on va prétendre au miracle avec le nucléaire russe ? Voyons, ouvrons les yeux. Ce qu’ils veulent les russes c’est nous endormir à droite pour prendre notre or à gauche. Les rêveurs réveillez-vous !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 01:01, par West En réponse à : Nucléaire : « Les centrales sont construites en fonction des spécificités. Pour les pays du sahel, ce sont des centrales modulaires » (responsables de Rosatom)

    @Bonus, internaute 26.
    Vous avez écrit ``tous ne donnent pas des articles de référencer`` .
    Pour votre information (qui me semble limitée) un forum n’est pas un séminaire universitaire à Harvard, Yale, etc... ni d’ailleurs un endroit pour raconter et écrire des faussetés en valeur absolue. On peut et on doit trouver un bon compromis entre les deux en terme de rigueur et de précision.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique