LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

Publié le mercredi 6 mars 2024 à 18h35min

PARTAGER :                          
Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

(Ouagadougou, 06 mars 2024). Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce mercredi, le Conseil des ministres qui a examiné des dossiers soumis à son ordre du jour et pris plusieurs décisions importantes pour la marche de la Transition, selon le ministre d’Etat, Porte-parole du gouvernement, Jean Emmanuel OUEDRAOGO.

Au titre du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, le Conseil a adopté un décret portant institution de la Journée des coutumes et traditions au Burkina Faso. Selon le ministre en charge de l’Administration territoriale, Emile ZERBO, dans le cadre de la valorisation de nos coutumes et traditions, le Chef de l’Etat a instruit son département d’engager des échanges avec les départements ministériels concernés et les personnes ressources que sont les chefs traditionnels pour l’institution de cette journée.

« Après les échanges, la journée du 15 mai a été choisie. Désormais, toutes les journées de 15 mai seront consacrées à la commémoration de nos coutumes et traditions », a indiqué le ministre ZERBO. Selon lui, ce décret a pour objectif de réaffirmer la laïcité de l’Etat et de permettre à la religion traditionnelle de retrouver sa place dans la société. Le 15 mai est désormais déclaré férié, a précisé Emile ZERBO.

Pour le compte du ministère du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et moyennes entreprises, le Conseil a adopté un décret portant création d’une société dénommée Marena raffinerie d’or au Burkina Faso (MARENA RAFFINOR – BF SA). « Il s’agit d’une société à économie mixte dont le capital fixé à 10 millions FCFA est détenu à 51% par l’Etat burkinabè et à 49% par un partenaire stratégique à savoir Marina Gold Mali », a soutenu le ministre en charge du Commerce, Serge PODA.

Cette société dont la mise en place va susciter un investissement de 3,5 milliards FCFA, va contribuer à produire un chiffre d’affaires annuel moyen autour de 7 milliards FCFA, sur les cinq premières années. La mise en place de cette société permettra aussi de créer plus de 70 emplois, de lutter durablement contre la fraude constatée dans le secteur minier avec l’exportation de l’or brut et d’engranger assez de recettes pour le budget de l’Etat.

Pour le compte du ministère de l’Agriculture, des Ressources animales et halieutiques, une communication orale a été faite au Conseil concernant la découverte le 1er mars 2024 dernier d’un foyer de grippe aviaire dans l’arrondissement 5 de la ville de Ouagadougou portant sur un élevage de dindons. Les mesures prises par le département en charge des ressources animales et halieutiques ont permis de maitriser et de circonscrire le seul foyer jusqu’à présent, selon le ministre délégué chargé des Ressources animales, Amadou DICKO.

Pour le compte du ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, le Conseil a adopté un décret portant conditions d’exercice des activités d’opérateur du livre au Burkina Faso. Il s’agit, selon le ministre d’Etat Jean Emmanuel OUEDRAOGO, d’un décret d’application de la loi d’orientation sur la filière livre et lecture publique.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 6 mars à 19:02, par Recadreur En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    D’accord pour la journée des coutumes et traditions mais non pour la journée feriée. ça en fait trop de jours fériés. On doit travailler plus si on veut le developpement.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 20:40, par Diongwale En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    D’accord pour que chaque jour de l’année soit la journée des coutumes et traditions, bien que les termes "coutumes" et "traditions" soient vagues. Je dirais que les traditions, c’est qui avait coutume avant la venue des religions importées.
    Merci d’avoir précisé que c’est une manière de réaffirmer la laïcité de l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 21:51, par Sougri En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    Ouf ! Et enfin.....il était temps !!! Depuis le temps du CDP, lorsque les << bonnets rouges >> pullulaient à l’Assemblee des Députés du Peuple, et aussi sous le MPP où ils étaient de toutes les parades et sauces gluantes, nous n’avions de cesse de les appeler à l’institutionnalisation d’une journée dédiée à nos ancêtres. Quel peuple sommes-nous , prompt à sanctifier les aïeuls des envahisseurs barbares de tous ordres, fêter Ramadan, Tabaski, Noël, Pâques,...et chômer ces jours et pourtant n’avoir aucun égard pour les nôtres ?
    Il était vraiment temps ! Merci à la Transition !

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 21:57, par Le russe En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    C’est bien. Mais on aurait pu choisir le 19 juillet qui marque le nouvel an Kamite (Africain).

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 23:29, par jan jan En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    Allons seulement, déjà que les jours fériés ne manquent pas dans le calendrier, c’est ça on veut ajouter, peut être pour rendre "hommage" à une certaine "dame pratiqueuse" en la matière.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 23:31, par jan jan En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    Allons seulement, déjà que les jours fériés ne manquent pas dans le calendrier, c’est ça on veut ajouter, peut être pour rendre "hommage" à une certaine "dame pratiqueuse" en la matière.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 02:27, par Baoyam En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    Excellente initiative de célébrer désormais nos traditions mais on attene d’en soir un peu plus sur la signification de cette journée du 15 mai. Aussi il faut réduire le nombre de jours fériés au Burkina, il y en a trop.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 06:07, par jan jan En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    Au MPRS, il faudra préciser si ce jour est chômé ou non, si c’est chômé je consacrerai cette journée à adorer Jéhovah.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 07:07, par Bagaman En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    Recadreur

    Je ne suis pas d’accord avec toi. Si les chrétiens et les musulmans ont leurs fêtes, pourquoi pas la religion traditionnelle ? Nous devons célébrer notre religion tout comme nous célébrons les religions étrangères.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 08:45, par NIP En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    Toutes mes félicitations,merci de valoriser nos coutumes et traditions.
    je pense qu’il faut cependant songer a réduire le nombre de jour féries.
    Je propose :
    1-Harmoniser le nombre de jours féries pour toutes les confessions en les reluisants a un (01).
    2-Suprimer le 03 janvier, le 31 octobre,le 08 mars.
    3-Choisir entre 05 aout et le 11 décembre.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 09:07, par Gwandba En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    Petit à petit les choses reprennent leurs places même la spiritualité que nous avions laissé de côté pour nous perdre avec la fumée des réligions qui ne sont que la forme et pas le fond.

    KI-ZERBO l’a si bien dit, "une personne sans encrage spirituel est un ustencile que n’importe qui peut utliser."

    ça peut paraitre utopique mais la réalité de demain naît des utopies d’hier. Aujourd’hui étant heureusement le laboratoire pour concoter tout ça, y a plus qu’à...

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 09:13, par Yovis En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    Des décisions rocambolesques. Comme si le plus préoccupant n’est pas ailleurs. Vos conseillers sont incapables de vous apprendre que les coutumes et les traditions ont déjà leur calendrier ? Les rites qui sont célébrés chez les Bobo ou chez les Dagara sont déjà fixés dans le temps et cela depuis la nuit des temps. C’est à croire que ce gouvernement n’a plus rien à se mettre sous la dent ! Décréter une telle journée n’est en rien une magnificence de la laïcité puisque les coutumes et traditions sont mues par des croyances. Qui dit croyance, évoque subséquemment la religion. L’Etat laïc devrait-il pondre des décrets dans le domaine du religieux ? Messieurs du gouvernement, revoyez et comprenez bien la notion et les implications de la laïcité de l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 10:13, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    C’est bon la décision mais puisque cette journée sera déclarée chômée et payée ,je propose que l’ALT revoie la loi portant liste des jours fériés au BURKINA FASO . En effet ,comme d’autres compatriotes je pense que nous chômons trop dans ce pays . Aussi je me permets de faire les suggestions suivantes ;
    1- Au titre du catholicisme et protestantisme
    Jours fériés : 25 décembre de chaque année . Si é( décembre tombe dimanche OK pour chômage lundi 26 décembre
    2- Jour de pacques et lundi suivant jour de pacques si jour de pacques tombe dimanche .
    3- 1er novembre fête de la Toussaint . Pas de chômage lundi si 1er novembre tombe dimanche .
    4- pas de chômage lundi de pentecôte ,pas de chômage ascension ou alors demander au clergé de choisir le plus important entre les deux comme jour férié .
    Au titre de la religion musulmane
    1-Jour de RAMADAM et jour de la TABASKI fériés et lundi chômé si un de ces jours tombe dimanche .
    2- JOUR DE MAOULOUD
    Eviter de faire chômé deux jours ouvrables de suite dans la même semaine
    Au niveau des dates importantes importantes du pays
    5 aout : non chômé
    4 aout anniversaire de la révolution chômé
    11 décembre : chômé
    1er janvier chômé
    3 janvier non chômé
    Pas de chômage pour cause de pont
    Au titre des coutumes et traditions : 15 mai :chômé
    Telles sont les suggestions que je fais et souhaite que d’autres compatriotes internautes enrichissent et améliorent mes modestes suggestions en espérant qu’elles retiendront l’attention du gouvernement et de l’ALT pour une relecture de la loi portant liste des jours fériés au Burkina Faso .

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 10:28, par saam En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    Ooh, fallait choisir la date du 02 ou 04 janvier !! Mais bon, on prend ! Félicitations ! Y’a pas de raisons qu’on "férie" les fêtes religieuses importées en oubliant l’authentique, ce qui vient de chez nous !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 11:07, par jan jan En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    Ce jour là, je louerai Jéhovah, que Dieu sauve ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 11:12, par Alpha2025 En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    Je crois que le MPSR tient à laisser des traces dans l’architecture institutionnelle du pays : SANKARA à initié son 8 mars, IB tient à créer sa journée des traditions. Même si pour l’instant cela ne correspond pas à grand chose, on travaillera pour lui donner du contenu. Les Mtre de Tambela ont suffisamment d’imagination pour cela. Et ça sera plus facile que de décider quelles langues nationales seront réellement et finalement retenues comme langues de travail. Et ça occupera le peuple qui pendant quelques heures, ne se préoccupera pas trop de ce qui se passe sur le front.

    Répondre à ce message

    • Le 7 mars à 13:16, par jan jan En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

      @Alpha2025, pour laisser traces, il faut être bien assis, d’autre son toujours debout pour le moment et on veut laisser traces, hum. Quant à monsieur de Tambela, vous avez bien défini son rôle pour cette junte au "pouvoir".

      Répondre à ce message

    • Le 12 mars à 18:32, par Gwandba En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

      Alpha2025

      C’est dommage que vous réduisez voyez ce pas en avant longtemps attendu à une question individuelle ou personnelle.

      Ne pensez vous pas que la première priorité soit celle de la liberté spirituelle ??
      Sinon comment faisons nous pour être authentiques dans tout ce que nous faisons ??

      Pensez-vous que la bonne des manières et celle d’être toujours et indéfiniment derrière les autres même dans la spiritualité ???

      Pensez vous que le sous sol de la Mec à plus de pétrole que celui du Niger ou même du Burkina ???

      C’est juste parce que, eux, ont su enchainer spirituellement certains qui viennent chaque année, reverser des millards de sommes d’argents. C’est toute la différence.

      D’où venons nous ?
      Quel est le but de notre venu sur terre ?
      Que devons nous y faire ??
      Où allons nous après tout ça ??

      Voici des questions que chaque africain peut se poser. Je suis certains que les réponses seront libérateurs. ;-)

      Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 10:17, par Rodriguez En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

      "C’est moi qui ai demandé cette journée. Cette terre appartient d’abord aux Africains, aux autochtones de ce pays. Dès 1906, les colons ont posé les jours de fête tels que Noël, Pâques, Ramadan et autres." Maître Titinga Fréderic Passeré.

      Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 12:25, par Raogo En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    Journée "Coutume & Tradition" ???????
    Encore une autre trouvaille style !!!!!! "Journée Nationale du Pardon"
    A quoi bon ????
    Hypocrisie mensonge sans fin dans ce pays !!!!
    Sommes nous aujourd’hui respectueux de nos coutumes et traditions ????? Pensez vous pouvoir acheter de par vos mauvais comportements terrestre le divin et le sacre ???????
    Faites rires !!!!!!!!!! Aller lire donc l’œuvre de Ahmadou Kourouma.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 21:24, par @@GOG En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    Y en a qui ne donnent pas de bons conseils aux gouvernants actuels .Même s’il y a des jours fériés à gommer de notre calendrier,ce sont les musulmans et les catholiques qui doivent faire des propositions et non vous.Qu’est-ce que vous en savez ?
    D’ailleurs,en quoi ces jours fériés actuels impactent-ils le rendement des burkinabè ?
    Si vous n’avez rien à dire ,débattez sur d’autres thèmes d’actualité.On ne vous en voudra pas.
    Moi j’opte pour qu’on laisse les jours fériés tels qu’ils sont ; j’ai aussi le droit de me prononcer là-dessus.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars à 23:17, par Jeunedame seret En réponse à : Burkina Faso : Le 15 mai institué Journée des coutumes et traditions

    BRAVO ! Souhaitons que cette journée ne soit ni confondue ni assimilée à celle d’un maraboutage ou simple wack de commerçants et autres !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique