LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Burkina/ Petits Jobs : Lookmane Daboné, un exemple pour les jeunes

Publié le lundi 4 mars 2024 à 22h00min

PARTAGER :                          
Burkina/ Petits Jobs : Lookmane Daboné, un exemple pour les jeunes

Au Burkina Faso, plusieurs jeunes abandonnent les études par manque de moyens. Lookmane Daboné, orphelin de père, par manque de moyens a décidé de continuer les études en cours du soir et de travailler le jour pour aider sa mère et subvenir à ses besoins.

Vêtu d’un haut jaune, d’un jean et casquette vissée sur la tête, Lookmane Daboné sillonne le grand marché de Ouagadougou (Rood-Woko) pour réparer et cirer les chaussures. A 18 ans, il est inscrit en classe de troisième en cours du soir.

Ayant perdu son père très tôt et étant l’aîné de la famille, Lookmane décide de se rendre à Ouagadougou chez son oncle pour chercher du travail afin de prendre soin de sa mère et de ses deux petits frères. « Mon père est décédé quand je faisais la classe de CM1. Après obtention de mon Certificat d’études primaires (CEP), ma mère n’a pas pu m’inscrire pour le collège par faute de moyens. J’ai alors décidé de venir à Ouagadougou pour chercher du travail et en même temps continuer les cours », explique le jeune homme.

Selon lui, grâce au cirage, il arrive à envoyer de l’argent à sa mère au village mais aussi à prendre soin de lui et payer son cours du soir. « Par jour, je peux avoir 2 500 francs CFA ou 3 000 francs CFA. Ce qui me permet d’envoyer de l’argent à ma mère au village », a fait savoir l’élève.

Lookmane Daboné mettant de l’ordre dans son matériel

A l’écouter, le travail ne l’empêche pas d’étudier. Car dit-il, il suffit d’être organisé. « Les jours où j’ai un devoir je ne sors pas. Je reste à la maison pour étudier. Les dimanches aussi, je ne sors pas. Je reste à la maison pour étudier », a indiqué notre interlocuteur.

Pour l’adolescent, il lui faut le BEPC cette année pour qu’il essaye de passer certains concours. Afin qu’il puisse aider ses frères. « Je veux avoir le BEPC et passer les concours. Si je gagne un travail, je vais aider mon petit frère à apprendre un métier. Parce qu’il a arrêté l’école. Et aussi inscrire ma petite sœur à l’école », envisage Lookmane Daboné.

D’après lui, quand on est jeune, il n’y a pas de raison d’être paresseux. Il a par ailleurs invité les jeunes de son âge qui font la manche à chercher à travailler. Parce que, croit-il, « faire la manche n’honore pas un homme et seul le travail rend fier ».
« Quand tu te bats pour travailler, Dieu t’aide à devenir grand, Mais quand tu ne veux rien faire, il te laisse », a-t-il dit. Pour lui, il n’y pas de sot métier. L’important c’est de ne pas dépendre des gens ou commettre des actes illégaux pour avoir de l’argent.

Rama Diallo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 4 mars à 16:21, par Moussa En réponse à : Burkina/ Petits Jobs : Lookmane Daboné, un exemple pour les jeunes

    J’ai besoin d’un numéro de contact pour ce jeune homme

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 06:52, par songtaaba En réponse à : Burkina/ Petits Jobs : Lookmane Daboné, un exemple pour les jeunes

    Comment rentrer en contact avec ce jeune homme ? Du courage mon frere. Seul le travail paie.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 10:42, par kwiliga En réponse à : Burkina/ Petits Jobs : Lookmane Daboné, un exemple pour les jeunes

    Ben oui, "un exemple pour la jeunesse", puisqu’il "lui faut le BEPC cette année pour qu’il essaye de passer certains concours." et que c’est le seul rêve d’avenir de notre jeunesse dans ce foutu pays.
    Ah non, en ce moment, on a VDP aussi, en espérant qu’à la fin de la guerre (si elle a une fin), on te replacera militaire ou forestier, puisque 165 places viennent de se libérer.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 02:37, par Un patriote En réponse à : Burkina/ Petits Jobs : Lookmane Daboné, un exemple pour les jeunes

      Je crois qu il y a seulement lieu ici de féliciter ce garçon pour son abnégation : plusieurs dans sa situation se contenteraient uniquement de son sirage ou pire la délinquance ou autre. Lui il a un plan de plus long terme. Je suis d accord que les concours ne fassent pas rêver ceux qui ont eu un peu plus de chance dans la vie ,mais à l échelle de plusieurs comme ce garçon, ce serait déjà pas mal comme réalisation. Et rien ne dit que la réussite de ses examens sera son terminus, ou ne lui permettra pas d avoir d autres objectifs plus grands encore, dans des sphères différentes. Il faut voir grand oui, mais mesurer ses pas au risque de s ecarteller avant d avoir rien réalisé. Si la moitié des jeunes dans sa situation avait son caractère, sa détermination et son ambition mais egalement les valeurs du travail et non de facilité qu il expose, nous aurons alors déjà fait un grand pas.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Des voleurs appréhendés au quartier Somgandé