LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Technologie / Intelligence artificielle : Une vingtaine d’entrepreneurs et d’étudiants formés pour une meilleure productivité des petites et moyennes entreprises

Publié le dimanche 3 mars 2024 à 20h07min

PARTAGER :                          
Technologie / Intelligence artificielle : Une vingtaine d’entrepreneurs et d’étudiants formés pour une meilleure productivité des petites et moyennes entreprises

Les 1er et 2 mars 2024, une vingtaine de jeunes étudiants et entrepreneurs ont bénéficié d’une session de formation sur les outils d’intelligence artificielle appliqués à la gestion des entreprises. La formation avait pour objectif de permettre aux petites et moyennes entreprises d’être plus compétitives sur le marché en stimulant leur productivité et leurs capacités d’innovation. Elle est organisée par WakatLab, en partenariat avec le Centre d’excellence interdisciplinaire en intelligence artificielle pour le développement (CITADEL).

Les nouvelles technologies, notamment l’intelligence artificielle, offrent une possibilité aux entreprises d’augmenter leur compétitivité aussi bien sur le marché national qu’à l’international. Mais encore faut-il que ces entreprises et leurs responsables sachent tirer profit de l’intelligence artificielle, tout en restant prudents pour éviter ses revers. C’est en ce sens que WakatLab et CITADEL ont lancé un appel à candidatures afin de recruter et de former des étudiants et des promoteurs d’entreprises sur les outils d’intelligence artificielle appliqués à la gestion des entreprises.

Avec les formateurs, les participants ont pu apprendre à utiliser plusieurs logiciels pour générer du contenu. Il s’agit de Copilot et Chatgpt, qui servent à créer des ébauches de contenus adaptés aux entreprises. Les participants ont également appris à se servir de l’application Mistral, qui est un Modèle de Langage (LM) utilisable en local.

Yacine Ali Ouédraogo, responsable du pool technologies émergentes de WakatLab

A en croire Yacine Ali Ouédraogo, responsable du pool technologies émergentes de WakatLab et également formateur, les outils d’intelligence artificielle peuvent, entre autres, aider les entreprises à élaborer des documents ainsi que des images assez rapidement, que les gestionnaires d’entreprises pourront adapter et améliorer. Ce qui leur permettra de gagner du temps. Il précise que l’IA génère des ébauches et que c’est à l’utilisateur de les travailler pour les perfectionner.

Yacine Ali Ouédraogo rappelle toutefois que les outils liés à l’intelligence artificielle ne doivent pas être utilisés aveuglément. « Il faut se rappeler que ce sont des outils et que l’on ne doit pas déléguer tout ce qu’on doit générer comme contenu à l’IA. Il faut utiliser ces outils à bon escient pour qu’ils constituent un plus pour leurs entreprises », conseille-t-il.

Noël Afavi, participant, compte se servir des connaissances acquises pour améliorer ses rendements

Les participants qui, pour certains, n’avaient aucune connaissance sur l’intelligence artificielle en venant à la présente session de formation, disent en ressortir plus édifiés sur l’IA. Noël Afavi, étudiant en informatique et développement web, avait pour objectif en s’inscrivant à cette formation, de maîtriser l’intelligence artificielle qu’il considère comme incontournable de nos jours. Et il dit n’avoir pas été déçu, puisqu’ayant appris à utiliser plusieurs logiciels, à poser des questions à l’intelligence artificielle en vue d’obtenir des réponses adéquates. Dès la fin de la première journée, il dit n’avoir pas hésité à utiliser les logiciels pour effectuer une tâche de manière automatique. Noël Afavi compte utiliser les connaissances acquises au cours de cette formation, pour améliorer ses rendements.

Sonia Pegdwendé veut tirer profit de cette formation pour améliorer sa visibilité sur les réseaux sociaux

Comptable freelance et également promotrice d’une activité de commerce, Sonia Pegdwendé n’avait aucune notion en intelligence artificielle en venant à la formation. Elle dit cependant en avoir appris suffisamment et les nouvelles compétences acquises vont, selon elle, lui permettre de se démarquer de ses concurrents, être plus visible surtout sur les réseaux sociaux où se trouve la clientèle et de faire du chiffre grâce à une meilleure présence en ligne grâce aux outils de l’intelligence artificielle.

Dans les jours à venir, d’autres sessions de formation sont prévues, toujours dans le but de renforcer les capacités des entreprises.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique