LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

Publié le dimanche 3 mars 2024 à 22h30min

PARTAGER :                          
Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

Dans ce communiqué datant du 1er février 2024, le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouahigouya a annoncé l’ouverture d’une enquête à la suite de dénonciations d’attaques meurtrières qui auraient été commises, le 25 février 2024, dans les villages de Komsilga, Nodin et Soro, dans le département de Thiou, province du Yatenga.

L’enquête est confiée à la Police judiciaire sous la direction du Parquet du procureur du Faso. Un appel a été lancé à toutes les personnes qui disposeraient d’éléments ou d’informations sur ces faits à les communiquer aussi bien directement au Parquet qu’aux différents services de Police judiciaire du ressort du Procureur du Faso. Ci-joint le communiqué.


PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 2 mars à 22:04, par A qui la faute ? En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

    Paix à leur âme et courage aux familles.
    Avec tous ces moyens engagés, tous ces changements, j’espère que pour une première fois on verra une enquête.
    Si l’enquête ne va nulle part, chacun fera ses déductions, avec la longue liste de massacres aux oubliettes.
    Pour tuer autant de personnes il faut beaucoup d’assassins et pendant beaucoup de temps. Et aucune brigade d’intervention rapide, aucun camp militaire, aucune patrouille n’a été tenu au courant, surtout avec tous les moyens vantés.
    Force à tout le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 00:55, par Le fils du pays En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

    C’est un drame, une tragédie. Nous devons repenser notre systéme de sécurité.
    Le gouvernement actuel a fait beaucoup de progrés dans la reorganisation de notre systéme de sécurité. il faut encore beaucoup plus.
    C’est vrai que les gens dans les grandes villes qui vivent a l’aise parleront de probleme de budget mais moi je pense que 60.000 ou 90.000 VDP c’est peu dans notre contexte actuel. Il faudrait multiplier ce nombre par 10 (voire 1.000.000 de VDP). C’est pour une sécurité de proximité, on n’a pas besooins de payer 90.000 fCFA a chacun des 1 million de VDP. L’etat peut les organiser et leur fournir de l’armement (Kalach ou meme si se sont les anciennes armes que l’armée n’utilise plus. Ces armes si ca percute, les populations peuvent se debrouiller avec au lieu de rester les bras vides les gens vont venir les massacrer et partir. Les drames arrivent parce que les gens sont sans moyens de defense)
    .
    S’il faut prendre la moitié du budget ou 90% du budget pour le faire, il faut absolument le faire sinon on ne pourra pas s’en sortir. Ceux qui financent ces terro sont plus nantis que nous. C’est notre determination qui fera la difference. Eux-meme ne combattent pas. Ils recrutent des gens égarés pour faire le travail a leur place. Si nous avons plus de combattants dans toutes les contrées du pays, ils ne pourront pâs semer tant de désolations.
    Aux USA, pays trés democratique, ils autorisent les populations de s.armer. il est trés facile à un américain de se procurer d’une arme. Même si cela a des conséquence qu’on connait, ces conséquences sont minimes par rapport a ce qu’on vit au Faso. A defaut d’armer toute la population, il est imperatif qu’on ait un grand nombre d’agents de sécurité. La situation actuelle nous l’impose.
    Ce que fait le régie acgtuel, me convainc qu’il est notre espoir. Il ne faudrait pas qu’il lezine sur les moyens pour nous ramener la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 04:53, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

    Jusque là aucun communiqué du.mpsr 2.Les supporters aveuglés pouvez vous me.dire le silence de ce pouvoir ? Monsieur SOME de Toulouse HUG divague encore ?Le nouveau sage pourquoi il.n y a pas.eu de communiqué de.votre pouvoir. Ce sont des.burkinabès qui sont morts et il faut saluer leur memoire mais pourquoi le pouvoir.mpsr 2 ne l a pas fait.Le mpsr 2 .J admire le courage de ce procureur.Qui vivra verra

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 08:47, par Enfant de boussé En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

    Je m’incline devant la mémoire des victimes. Je présente mes condoléances à leurs familles.
    Je remercie pour le procureur pour son communiqué. Espérons qu’il n’aura pas de problème vu que le gouvernement garde le silence sur les événements du 25 février 2024.
    Le mpsr 2 ne prend t il pas le peuple burkinabè pour un idiot ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 10:31, par Koro kamo En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

    HUG ils n’ont rien dit parce qu’ils ne sont pas encore revenus de Sikasso.(ils sont allés à Sikasso par la route, un hélicoptère ou avec kangala ?) Comme quoi les blessés maliens.......................(je n’ai rien dit)
    Prions pour ce procureur et bravo à tous ceux qui craignent encore DIEU dans ce pays pour continuer à faire leur travail quelque soit le risque. 170 morts officielles, c’est terrible.
    170, vous vous rendez compte.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 10:49, par Alpha2025 En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

    Au moins cette fois ci, le communiqué viens du procureur. Ce qui veut dire qu’une action en justice est en cours. J’espère seulement que la justice aura les moyens de son action et qu’il n’y aura pas de mouta mouta sur les conclusions. Nous attendons maintenant les commentaires des soutiens inconditionnels.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 11:28, par CPI En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

    Cette fois, nous osons espérer qu’une enquête ouverte va aboutir ! combien d’enquêtes avec ces militaires n’ont rien donnés ? Faudra-t’il patienter jusqu’à la fin de cette transition pour connaitre la vérité ? Après, faudra-t’il en passer par la CPI si jamais notre justice ne va pas jusqu’au bout pour connaitre la vérité de tous ces drames humains par la faute de ??? Le plus triste est l’absence de communiqué de ce pouvoir face à une telle tragédie où la vie burkinabè n’a pas plus de valeur qu’un poulet qu’on égorge.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 19:34, par jan jan En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

    MPRS où êtes vous ?? Votre travail c’est d’empêcher de tels massacres et non de vous en prendre à des citoyens aux mains nues, sans armes.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 00:21, par Le faso En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

    Qu’est ce qui n’a pas marche, avec cette montée en puissance de l’armée, ces vecteurs aériens qui verrouillent et traitent avec succès les terroristes tous les jours. C’est vraiment triste que de telles choses soient encore possible dans cette transition. Que Dieu sauve le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 02:17, par Le fils du pays En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

    Quelle est la contribution de la Justice dans cette guerre ou la survie de la Nation est en danger ?
    On lit sur les reseaux sociaux des Burkinabé qui accusent ouvertement l’armée d’être a l’origine de ces massacres et la justice ne dit rien et ne fait rien contre ces gens. Ces accusations sont trés graves et peuvent saper le moral des hommes qui sont sur le terrain pour defendre cette Nation afin que vous aussi les hommes de Justice pour que vous soyez a l’aise dans les grandes villes. Est-il possible pour vous de vous s’auto-saisir de ces cas pour empêcher que ces mensonges continuent de nuir a la lutte actuelle ?

    Ces gens même si beaucoup d’entre eux sont hors du pays. il faut faire quelque chose pour qu’ils sachent que leurs actions constituent des crimes contre la nation Burkinabé. Ils ne peuvent pas continuer a saper le moral des combattants sur le terrain et vous allez continuer a les laisser faire. Si vous les condamner et delivrer des mendats d’arrêt contre eux, vous allez voir qu’ils vont se calmer. Il est temps que la Justice joue son rôle en contribuant a cette guerre.

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 11:11, par Passakziri En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

      "Quelle est la contribution de la Justice dans cette guerre ou la survie de la Nation est en danger ?
      On lit sur les reseaux sociaux des Burkinabé qui accusent ouvertement l’armée d’être a l’origine de ces massacres et la justice ne dit rien et ne fait rien contre ces gens. Ces accusations sont trés graves et peuvent saper le moral des hommes qui sont sur le terrain pour defendre cette Nation afin que vous aussi les hommes de Justice pour que vous soyez a l’aise dans les grandes villes"
      Avez-vous écrit ?
      Qu’attendez-vous de la justice ? Elle n’est pas là pour persécuter ceux qui disent ce qu’ils pensent. Vous pouvez dire ce que vous voulez mais ces accusations ne peuvent pas saper le moral d’un soldat. en tous cas pas celui du vrai soldat qui n’est pas simplement un homme en treillis, paré d’armes mais sans culture sociale ou politique. Celui là ne serait pas un soldat mais un homme armé qui n’est alors pas dífférent de ceux en sandales qui massacrent inutilement dans les brousses. Ce qui saperait le moral du soldat, du vrai soldat, celui là qui défend l’intégrité du territoire au prix de sa vie et non les intérêts d’un clan , c’est l’ídée que ces actes criminels puissent être l’oeuvre de gens avec lesquels il est sensé partager les mêmes missions. Nous sommes obligés de constater que le gouvernement et la presse tambour n’est pas avare en communications quand ils estimesnt avoir traité efficacvement des terroristes ( même si après avoir visé un véhicule bourré de cette vermine nous pouvons constater qu’ils courent encore au sol). Par contre les victimes civiles et militaires sont passées sous silence. On peut en déduire que ces 170 victimes n’étaient pas parmis des " milliers de terrosistes suivis , verrouillés et traités efficacement ", mais bel et bien des victimes amies. Maintenant, quel intérêt la mafia MPSR a t-elle à ne pas communiquer si c’était l’oeuvre des ennemis ? Conclusion, on peut s’imaginer qui peuvent être les présumés auteurs. On se damande quelle radio ou quel journal sera fermé dans les jours qui viennent puisque c’est le schéma classique pour faire du " make noise".
      Un Conseil gratuit aux valets locaux de l#impérialisme russes qui copient sans penser les mauvais exemples venant de leurs maîtres et leurs vuvuzélas zélés : Il ne sert à rien de s#enfoncer chaque jour un peu plus dans ce ca..
      Mieux vaut accepter la vérité pour avancer dans la lumière.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 08:36, par Raogo En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

    Encore une énième !!!!! Enquête de plus pour d’autres situation dramatique non résolus. Nous "sommes en guerre"

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 10:34, par Bob En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

    Paix à l’âme des disparus et mes condoléances les plus sincères au peuple burkinabé. Le gouvernement est garant de la sécurité de tous les burkinabé, mais RÉFLÉCHISSONS ! Peut on empêcher des criminels d’accomplir des meurtres ? Non ! Peut-on empêcher une bande de criminels d’attaquer 3 villages quelconques parmi les 8000 que compte le Burkina ? La réponse est évidemment NON s’ils choisissent des villages qui n’ont ni FDS ni VDP à proximité. Ceci dit quel est l’OBJECTIF recherché ? On sait que cette attaque n’a ni gain militaire, ni gain stratégique mais vise essentiellement l’OPINION ! C’est pour créer PEUR, EFFROI et CONFUSION et DÉMOBILISER les soutiens du RÉGIME. Face à cela chacun de nous doit prendre ses responsabilités. Ceux qui vouent le MPSR II aux gemonies vont toute honte bue s’engouffrer dans la brèche et égrener leur longue litanie d’insanités comme d’habitude. Quand aux autres, l’immense majorité des burkinabé, ils sont sonnés comme des boxeurs ko debout et se demandent que dire et que penser ? Même le gouvernement semble tétanisé devant l’HORREUR et c’est le but recherché. Pleurons nos morts puis ressaisissons nous. C’est une grande DÉFAITE, mais nous sommes toujours debout et en position de force. RÉFLÉCHISSONS et trouvons une parade à ces attaques barbares et lâches. Quand aux oiseaux 🦅 de mauvaise augure qui jubilent, nous les convierons aux festivités le jour de la VICTOIRE.

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 11:17, par Passakziri En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

      @ Bob,
      Tout cela est long et ne nous aide pas à comprendre quoi que ca soit .
      Dites nous simplement pourquoi jusqu’à l’heure ou je vous reponds , le gouvernement reste bouche cousue quand on sait que Taonsa chaque soir est informé de ce qui s’est passé sur le terrain dans la journée et qu’on se vante d’une montée en puissance avec des drones et des BIR partout ? Est-ce que l’armée a été alertée ou non ? Si non pourquoi ? si oui , qu’est-ce qui s’en est suivi ? ceux qui sont aller prêter serment sur la constitution, s’ils ne connaissent pas la constitution , qu’ils commencent à la lire pour savoir ce qui y est dit concernant les droits et devoirs.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 12:06, par le juste En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

    Inata a fait tomber Rock avec 50 morts et l’attaque de convoi de camions a fait tomber Damiba. Le MPSRII a decidé de ne pas communiquer les morts mais seulement les victoires aquises. Les gens sont maintenant scandilisés du silence du gouvernement vu que l’on peut aller au Mali pour presenter nos condoleances pour moin de mort. Le ballon de jeux commence a se dégonfler et cela n’est pas un bon signe pour ce regime. Nous avons besoin de plus de serieux et de compassion de ce regime.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 16:20, par Mao En réponse à : Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort de 170 personnes dans le Nord le 25 février 2024

    Oh oh oh ! Que c’ est triste ! Au Burkina Faso L’homme est devenu un loup pour l’homme d’après un philosophe. Dieu nous vous confions notre destin.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Infrastructures : Des journalistes sur la rocade de Koudougou
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée
Vaccination de routine : : 14 vaccinations (Dioula)