LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques : Le dépôt de Tengandogo doté en dispositifs de sécurité modernes par l’USAID

Publié le dimanche 3 mars 2024 à 20h10min

PARTAGER :                          
Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques : Le dépôt de Tengandogo doté en dispositifs de sécurité modernes par l’USAID

Grâce à l’appui financier de l’USAID, à travers le projet Global Health Supply Chain Program-Procurement and Supply Management (GHSC- PSM), la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques (CAMEG) a pu doter son entrepôt principal situé à Tengandogo, d’équipements de sécurité incendie. D’un montant d’environ 542 millions de FCFA, l’accompagnement de l’USAID a permis à la CAMEG, victime par deux fois d’incendies, d’être plus apte à prévenir les risques d’incendie et aussi de pouvoir réagir en toute promptitude en cas d’incendie. La cérémonie de réception des travaux de modernisation des dispositifs de sécurité a eu lieu le 1er mars 2024, en présence de la représentante de l’USAID au Burkina Faso, Alyson Mc Farland.

Le système de sécurité incendie du dépôt central de la CAMEG, réalisé par le projet GHSC- PSM avec le financement de l’USAID, est composé de dispositifs de prévention, de détection, de signalisation, d’évacuation et d’extinction d’incendie. Les différents magasins ont ainsi été dotés de détecteurs optiques et linéaires de fumée, de poteaux d’incendie ainsi que de pompes d’incendie, d’extincteurs et également de plan d’évacuation en cas d’incendie.

Alyson Mc Farland, représentante de l’USAID au Burkina Faso s’essayant à l’utilisation de l’extincteur

Des équipements d’éclairage, de contrôle d’accès et de vidéosurveillance ont aussi été installés sur la plateforme logistique de la CAMEG à Tengandogo, qui a une capacité d’environ 43.000 m3, avec le financement de la CAMEG.

Le montant total de la fourniture et l’installation d’équipements de sécurité incendie s’élève à 542 113 038 F CFA (environ US$ 903 521.73). La CAMEG a aussi contribué avec une enveloppe financière de 245 630 946 F CFA (environ US$ 409 385,27 Le total des travaux s’élève à 787 743 984 F CFA (environ US$1 312 907).

Des robinets incendie ont été placés à plusieurs endroits du bâtiment

Cet équipement permettra à la CAMEG non seulement de minimiser les risques d’incendie qui affectent ses capacités de stockage, mais aussi de pouvoir réagir assez rapidement pour circonscrire les incendies quand ils surviendront.

Le personnel de la CAMEG a aussi vu ses capacités renforcées dans la gestion des risques. Ainsi, 12 personnes ont été formées sur les premières interventions, 11 personnes formées à la gestion des évacuations ainsi qu’à la connaissance et au maniement du matériel de lutte contre l’incendie et 6 autres personnes formées à l’utilisation des systèmes hydrauliques et des systèmes de détection d’incendie.

Des extincteurs disponibles dans les différents magasins pour parer à toute éventualité

Selon la Représentante de l’USAID au Burkina Faso, Mme Alyson McFarland, les dégâts causés par les incendies qui ont eu lieu dans les locaux de la CAMEG, vont bien au-delà des infrastructures. « Les produits perdus représentent des vies, celles de citoyens burkinabè qui dépendent de l’accès aux médicaments », a-t-elle mentionné. C’est pourquoi, l’USAID n’a pas hésité à accompagner la CAMEG pour mieux sécuriser les médicaments et les rendre disponibles pour les citoyens.

Des consignes de sécurité visibles à plusieurs endroits de l’entrepôt

Mme Alyson McFarland a laissé entendre que l’USAID était fière d’avoir aidé ce précieux partenaire qu’est la CAMEG, à renforcer les systèmes de sécurité incendie et à œuvrer en faveur d’un avenir sain pour tous. « En nous concentrant sur l’entrepôt de Tengandogo qui a la plus grande capacité, nous avons voulu avoir un impact maximal tout au long de la chaine d’approvisionnement », a-t-elle ajouté.

Chaque année, ce sont environ 12 milliards de FCFA que l’USAID alloue à l’achat de médicaments ainsi qu’à l’assistance technique fournie à la chaîne d’approvisionnement au Burkina Faso. Mis à part le dépôt de Tengandogo, l’USAID s’était engagée à renforcer la sécurité incendie dans trois régions à savoir, le Centre-ouest, le Centre-est et le Sud-ouest. C’est ainsi que chaque magasin des districts de ces régions a été équipé de matériel de lutte contre les incendies et les agents de première ligne formés.

Alyson Mc Farland a aussi testé les robinets incendie armés

M. Amadou Dicko, ministre des Ressources animales qui a représenté celui de la Santé et l’Hygiène publique, a magnifié le partenariat entre la CAMEG et l’USAID. Il a fait noter que la CAMEG a toujours pu compter sur l’USAID en cas de difficulté. Et à titre d’exemple, il a cité la location et la mise à disposition gracieuse de la CAMEG d’un entrepôt, dès le lendemain de l’incendie d’un des magasins le 28 novembre 2021. Il a rassuré l’USAID qu’une bonne gestion et appropriation de l’ensemble des équipements et dispositifs sera faite.

La représentante de l’USAID a traduit la fierté de son organisation à accompagner la CAMEG

En rappel, le projet USAID Global Health Supply Chain Program-Procurement and Supply Management (GHSC- PSM) à travers lequel s’est fait le financement des équipements, vise à renforcer les chaînes d’approvisionnement des produits de santé et à les rendre plus résistantes, afin de garantir un flux ininterrompu de produits et de services de santé de qualité pour des millions de personnes dans le monde entier.

Le ministre des ressources animales Amadou Dicko, a salué le partenariat qui existe entre la CAMEG et l’USAID

Au Burkina Faso, le projet GHSC-PSM apporte une assistance technique au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique en matière de renforcement de la gestion de la chaîne d’approvisionnement des produits de santé. Il assure également l’achat des produits de santé financés par le gouvernement américain pour soutenir la population burkinabè. Les produits achetés par le projet GHSC-PSM sont stockés par la CAMEG et distribués dans la chaine nationale des produits de santé.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Infrastructures : Des journalistes sur la rocade de Koudougou
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée
Vaccination de routine : : 14 vaccinations (Dioula)