LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Pari sportif en ligne : Un phénomène qui s’enracine au Burkina Faso

Publié le jeudi 29 février 2024 à 10h32min

PARTAGER :                          
Pari sportif en ligne : Un phénomène qui s’enracine au Burkina Faso

Au Burkina Faso, le paysage des loisirs et des divertissements a connu une transformation notable ces dernières années avec l’émergence croissante du pari sportif en ligne. Ce phénomène, autrefois marginal, s’est rapidement intégré dans les mœurs de la population, touchant des adultes, des jeunes, des élèves et même des filles. Si pour certains, le pari sportif représente une source de revenus supplémentaires et même de gains importants, pour d’autres, il peut se révéler être un piège financier.

Parmi les passionnés de football, Denis (nom d’emprunt), un élève d’un lycée de la capitale burkinabè, fait partie des adeptes du pari sportif en ligne. Cela fait aujourd’hui cinq ans qu’il tire son épingle du jeu de ce loisir. Rencontré en face de son établissement le mercredi 28 février 2024, il partage avec nous son expérience.

Des heureux gagnants

« En décembre 2023, j’ai misé 5 000 francs CFA pour une cote de 50 sur dix matchs de la “Champions league’’. Cela m’a permis de gagner la somme de 250 000 francs CFA. J’ai investi de nouveau ce gain dans plusieurs jeux en ligne, qui m’ont rapporté plus de 600 000 francs CFA », a-t-il confié.

Denis ajoute avoir remis cette somme gagnée à sa mère pour qu’elle la garde en lieu sûr. Néanmoins, cette dernière lui a demandé, précise-t-il, de jouer avec modération, de peur qu’il ne tombe dans l’addiction.

Dans le but d’apprendre davantage sur ce nouveau passe-temps qui occupe plusieurs personnes à Ouagadougou, nous tombons sur Richard (nom d’emprunt), un jeune gérant d’un parking de la ville. Celui-ci nous fournit quelques informations sur le mode de fonctionnement. « Dans une application de pari sportif en ligne, il y a plus de 100 jeux différents disponibles. Au début, comme je ne savais pas comment jouer, j’ai téléchargé l’application puis je me suis inscris. Je rechargeais via mon compte mobile money. La première fois que je j’ai essayé, j’ai misé 150 francs CFA et j’ai gagné 20 000 francs CFA. Cependant, le retrait de mon gain n’a malheureusement pas été possible. J’ai donc finalement perdu la somme avec le compte que j’avais créé », a-t-il affirmé, soulignant qu’il s’est lancé dans ce jeu sans au préalable en connaître les conditions.

Richard explique que pour créer normalement son compte, l’intéressé doit être en relation avec une personne qui soit à mesure de recharger le compte et d’effectuer le retrait en cas de besoin. Il mentionne recharger désormais son compte de jeu grâce à un monsieur résidant à Bobo-Dioulasso, qu’il a connu par l’intermédiaire de son frère. « C’est ce dernier qui approvisionne mon compte et effectue également mes retraits quand je gagne. Quand je lui transfère de l’argent depuis mon compte mobile money, il me ravitaille à partir de son code promo », a-t-il présenté.

L’attrait pour le pari sportif en ligne au Burkina Faso s’explique par plusieurs facteurs. Tout d’abord, par l’avènement des technologies de l’information et de la communication, ayant rendu l’accès aux plateformes de paris sportifs plus facile que jamais. Avec un simple smartphone et une connexion Internet, chacun peut désormais placer des paris sur une variété de sports, qu’il s’agisse de football, de basketball, de tennis ou d’autres disciplines.

De plus, le pari sportif offre une dimension supplémentaire à l’expérience du spectateur en lui permettant de vivre les matchs avec une intensité accrue, tout en ayant un enjeu financier. Beaucoup y trouvent un moyen de vivre leur passion pour le sport de manière plus interactive. Ainsi, certains parieurs expérimentés ont développé des stratégies et des compétences analytiques pour maximiser leurs chances de succès, en étudiant les statistiques, les performances des équipes et d’autres variables pertinentes. Cependant, pour d’autres, le pari sportif reste un jeu de hasard, où la chance joue un rôle prépondérant.

Des échecs

Si certains parieurs parviennent à réaliser des gains substantiels, d’autres avouent avoir connu des revers financiers considérables. La nature même du pari sportif implique un élément de risque et tous les participants ne sont pas toujours conscients des implications et des enjeux. C’est le cas de cet homme assis sous un hangar qui nous livre son témoignage.

C’est un quinquagénaire il exprime son regret pour s’être aventuré dans un domaine dont il ignorait les tenants et les aboutissants. « J’ai certes gagné deux fois la somme de 100 000 francs CFA au pari sportif, mais ce que j’ai perdu est énorme. Je ne peux même pas en parler. Puisque ce n’est la faute à personne. Je ne peux que m’en prendre à moi-même », a-t-il confessé.

Il faut noter que l’ensemble des personnes qui se sont prêtées à notre micro ont requis l’anonymat. Ce qui démontre que ces derniers ne veulent pas que l’on sache qu’ils s’adonnent à ce loisir.

L’un des aspects préoccupants de la popularité croissante du pari sportif au Burkina Faso est le risque d’addiction au jeu. Pour certains individus, le plaisir initial de parier peut rapidement se transformer en une habitude compulsive, entraînant des pertes financières importantes, des conflits familiaux et même des problèmes de santé mentale.

Le pari sportif en ligne est devenu un élément incontournable du paysage des loisirs au Burkina Faso, attirant des participants de tous âges et de tous horizons. Alors que certains parieurs parviennent à tirer profit de cette activité, d’autres font face à des difficultés financières et personnelles. Il est impératif que la société burkinabè aborde cette réalité de manière responsable, en encourageant une pratique saine du jeu.

Hamed Nanéma
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 29 février à 09:18, par Bob En réponse à : Pari sportif en ligne : Un phénomène qui s’enracine au Burkina Faso

    Pendant longtemps les jeux d’argent et de hasard étaient interdits, puis réglementés et ce n’est qu’avec l’ultra libéralisation de la mondialisation qu’ils ont été libérés. Si les jeux de loterie et les paris mutuels limite les mises, les paris dits à la COTE présentent beaucoup de risques. Vous gagnez en fonction de ce que vous misez. Au PMU on peut gagner 100 millions avec 300 FCFA, dans les Paris sportifs pour gagner autant il faut miser au moins 2 millions à 50/1 ce qui est exceptionnel. Comme il y’a une addiction, à chaque gain on est tenté de miser un peu plus la prochaine fois et bonjour les dégâts. Il faut que les autorités freinent le développement de ces jeux dangereux.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Des voleurs appréhendés au quartier Somgandé