LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

Publié le mercredi 28 février 2024 à 22h40min

PARTAGER :                          
Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

L’association des femmes détentrices de clubs PMUB a rassemblé ses membres devant le siège de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) pour exprimer son mécontentement concernant le prélèvement de 5% sur les commissions. Selon la présidente de l’association, 0,2% est prélevé sur le chiffre d’affaires depuis des années au titre des impôts.

« Ce directeur général n’a jamais voulu nous rencontrer depuis qu’il a été nommé. Il refuse de nous rencontrer pour comprendre nos difficultés. Cela fait 35 ans que nous travaillons avec la LONAB. On nous a fait comprendre que les 0,2% qui sont prélevés sont destinés aux impôts. En ce mois de février, on vient nous dire qu’en plus des 0,2%, il y a 5% qui seront prélevés pour les impôts. Nous avons donc dit nous payons deux fois les impôts. Et on dit maintenant que les 0,2% sont pour les timbres. Si c’était un prélèvement de 1%, on pouvait comprendre, mais jusqu’à 5%, nous n’allons pas accepter. Nous avons énormément de charges. Nous ne pourrons pas supporter les dépenses si ça continue. Les comptes ont été arrêtés le 20 février. Et trois jours après, ils paient les femmes. Nous constatons qu’ils ont coupé les 5%. Ils ont vite fait le paiement pour pouvoir couper l’argent. Nous sommes des partenaires. Avant toute décision, nous devons discuter et trouver un consensus. Mais on ne peut pas se lever et couper l’argent sans vraiment chercher à discuter avec nous », a lâché Isabelle Coulibaly, conseillère de la présidente de l’association, sur un ton de colère.

Isabelle Coulibaly, conseillère de la présidente de l’association des femmes détentrices de clubs PMUB

Les responsables de la LONAB ont rencontré une délégation des femmes autour de 9h. A l’issue de la rencontre, les femmes disent que le directeur général de la LONAB a promis leur revenir le vendredi 1er mars 2024.

« Il nous a reçues. Nous avons exposé notre problème. Il a dit qu’il a bien écouté et qu’il est désolé de ce qui arrive mais que lui aussi a un conseil d’administration. Qu’il va lui soumettre la question. Mais qu’il va nous revenir le vendredi 1er mars. Et il pense que tout le monde sera satisfait. Voilà ce qu’il a dit. Nous avons posé plusieurs questions concernant notre situation, dont la coupure des 5% que nous n’arrivons pas à comprendre. Il a dit que la mesure vient d’en haut. Donc que ce sont les impôts. Nous lui avons dit que depuis 34 ans, les impôts ont été coupés à 0,2%. Il nous a dit que cela fait 24 ans que cela devrait être appliqué mais que c’était la LONAB qui payait. Les femmes ont dit qu’elles ne peuvent pas parce que les charges sont énormes. Nous avons des vendeuses à payer et aussi le loyer. Le loyer des locaux devient de plus en plus cher », a dit la conseillère de la présidente de l’association à la sortie de la rencontre avec les responsables de la Loterie nationale burkinabè.

Les femmes chantant l’hymne national pour exprimer leur mécontentement

Elle espère qu’un consensus sera trouvé pour le bon fonctionnement de leur partenariat.

Rama Diallo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 28 février à 14:43, par A qui la faute ? En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

    Ce n’est que le début. Tout le monde fait la politique au Burkina mais pas grand’monde comprends.
    Attendez quelques années et vous aller comprendre

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 15:05, par SOME En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

    Ah. Voilà des femmes qui n’ont pas peur d’être enlever pour le front. On vous dit que la mesure vient d’en haut et vous faite résistance alors que vous êtes au Burkina. La guerre justifie tout au Burkina maintenant 😹😹😹
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 16:54, par Gwandba En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

    Il est vrai que dès le prélèvement effectué, il aura un trou de 5% dans le budget du produit pour se dépigmenter la peau à ces presque coquettes dames...

    Pour qu’elle comprennent mieux, faut peut être les amener chez celles, plus belles surement qui ont perdues des époux dans cette guerre contre les terroristes. Je suis certains qu’après, elles vont elles-mêmes dire de prendre 5 pour cent de leurs commissions parce que les cerveaux seront en marche à ce moment là.

    Répondre à ce message

    • Le 29 février à 08:42, par kwiliga En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

      ...Gwandba...
      Et maintenant des attaques sur le physique ? Toujours aussi minable !
      En outre, comment pouvez-vous affirmer qu’aucune de ces dames n’est veuve de guerre, endeuillée d’un frère, d’un fils,...? Vous n’en savez absolument rien en fait.
      Mais comme : "c’est la guerre, tout est permis", est l’unique argument qui vous sert à tout justifier, vous vous autorisez les plus odieuses supputations à l’égard des autres, bien planqué dans votre confort, derrière votre écran.
      La guerre, vous en parlez tellement bien, en exhibant votre fibre patriotique, que l’on est forcé de se demander : "pourquoi n’allez-vous pas la faire ?".
      Je ne vous salue pas.

      Répondre à ce message

      • Le 29 février à 14:36, par Gwandba En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

        Neif wooto wendé kwiliga.
        "Et maintenant des attaques sur le physique ? Toujours aussi minable !"

        Oh.. que c’est très méchant de la part de ce Gwandba au coeur insensible. :-(
        ça l’est si effectivement j’attaque sur le physique comme vous SOUHAITEZ laisser penser !!!

        Il question là de deux choses. La guerre contre NOS ennemis d’où qu’ils viennent qui nécessite le concour de tous même à ces dames, et la question de santé publique qui met deux ennemis face à la même population que nous sommes.

        - Pour la guerre, il faut du matériel qui va permettre de sauver les vies de celles qui se plaignent parce qu’on retient 5% et la vôtre. Faut rester en vie pour travailler.

        - La question de santé publique évoquée n’est pas moins importante que la première. Savez-vous lorsque l’on laisse une personne dans une prise de risque sans agir, on peut être poursuivi pour non assistance à personne en danger ???

        Je le redit, la depigmentation expose nos soeur à des cancers cutanés n’en déplaise à ceux qui les préfèrent décapées...

        Si j’avais à choisir, une personne qui garde sa peau naturelle a plus mon respect que celle qui, par COMPLEXE, se depigmente. ça vous parle on dirait...

        Vous vous trompez une fois sur mon compte.
        C’est la guerre et tout n’est pas permis !!!
        - Il n’est pas question que certains se battent au nom de tous alors que d’autres veulent faire l’économie de sacrifices.
        - Il n’est pas juste que certains veulent malgré tout, garder des avantages au detriment des autres.

        "La guerre, vous en parlez tellement bien, en exhibant votre fibre patriotique"
        Vous confondez votre personne à la mienne car, ces chaînes ne sont pas dans mon esprit. La fibre qui me fait vibrer est celle de l’humanisme. Je vous y invite d’ailleurs. ça vous changera de la position courbée devant certains.

        "pourquoi n’allez-vous pas la faire ?". la guerre ???
        Vous revenez encore avec vos reproches que je vis ailleurs. Cet argument est caduque depuis octobre 2022.
        Je tente depuis le Burkina et ailleurs... de participer à mon petit niveau. Rentrons pas dans les détailles parce vous aurez honte de vous cacher en Côte d’ivoire et vouloir me reprocher une distance avec le terrain des combats.

        mon pauvre kwiliga. Sachez que les hommes sont différents.
        Je suis bien au pays et ce pseudo confort que m’attribuez par mimétisme d’ailleurs est une fois de plus une confusion.

        Vous vous demandez comment peut on quitter un endroit en paix (où il y a que des maîtres à servir) pour le Burkina et riquer sa vie. Je ne rêve pas de Marseille ou Montpelier assis sur une chaise du bar stade de France à Zongna.

        Je ne me pose pas cette question. Si je dois y rester, que ce soit ainsi.

        Répondre à ce message

        • Le 1er mars à 08:36, par kwiliga En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

          ...Gwandba...
          "si effectivement j’attaque sur le physique comme vous SOUHAITEZ laisser penser !!!" 29 février, 14:36, par Gwandba
          "ces presque coquettes dames...", "chez celles, plus belles surement..." Le 28 février à 16:54, par Gwandba
          Incapable que vous êtes de vous remettre en question, vous préférez faire croire que j’invente des choses sur votre compte, malheureusement pour vous, les écrits restent !
          Mais bon, je ne vais pas me fatiguer à répondre par le menu à vos longues arguties qui, une fois de plus, passent totalement à côté du débat qui devrait nous occuper ici : qu’est-ce qui vous permet d’affirmer qu’aucune de ces femmes n’a eu à souffrir du terrorisme et peut-être même en perdant un proche ?
          Plutôt que de déblatérer inutilement, de ressasser les mêmes antiennes, vous auriez mieux fait de présenter des excuses à ses dames et de retirer vos fâcheux propos.
          Il semble que votre égo surdimensionné vous interdise toute forme de remise en question, tandis que votre esprit mesquin vous invite perpétuellement à l’injure et à la discrimination : "parce vous aurez honte de vous cacher en Côte d’ivoire", "mon pauvre kwiliga.", "où il y a que des maîtres à servir", "assis sur une chaise du bar stade de France à Zongna.", "ça vous changera de la position courbée devant certains.",
          Ne vous attendez plus, dorénavant, à ce que je vous fasse réponse,... j’ai l’impression de me salir à votre contact.

          Répondre à ce message

  • Le 29 février à 01:05, par Badaru En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

    @ SOME, Gwandba , si on a rien à dire on se tait. Les syndicats s’insurgent pour 1% et vous plaisantez pour 5% ? Ces braves dames ont payé de leurs personnes depuis plus de 30 ans sans beaucoup de reconnaissance de la part de nos compatriotes. Ce sont des mères, des épouses et des sœurs qui ont souffert pour que la LONAB soit ce qu’elle est aujourd’hui. L’état et l’ensemble de la population a bénéficié de leur sacrifice. Un peu de compréhension et de compassion pour ces braves femmes. Contrairement à certains elles n’ont pas peur de faire leur DEVOIR même s’il le faut, au FRONT.

    Répondre à ce message

    • Le 29 février à 11:38, par Passakziri En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

      Bonjour Badaru
      Je pense que vous avez mal compris SOME ( qui n’est pas le vieux aigri de Toulouse ). je ne pense pas qu’il voulait dénigrer les dames comme Gwandba l’a fait , mais juste soulever l’état actuel du pays qui est tombé sous une dictature. mais dans le fond je suis d#accord avec vous tout comme je le suis avec kwiliga. Mais les vuvuzélas de la Mafia MPSRII du capitaine gourou ne vont pas l’entendre de cette oreille puisque pour eux, toute personne qui refuse de déposer sa dignité pour se soumettre aux désirs puérils du gourou devient un énnemi de la nation, un apatride, or le pays n#est et ne sera jamais l’équivalent d’un despote. Jamais jamais.

      Passakziri

      Répondre à ce message

      • Le 29 février à 16:09, par Gwandba En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

        Cher Passakziri
        J’espère que tout va comme vous souhaitez.
        Je ne sais pas si vous avez lu ce que j’ai écrit ou vous réagissez en mode automatique parce que kwiliga qui "ne me salut pas", soit dit en passant, cherche à chaque fois la petite bête pour m’attribuer des responsabilités qui ne me vont pas comme une cravatte rouge sur une veste marron.
        Je sais que vous n’avez pas choisi votre pseudonyme par mimétisme.
        Raison pour laquelle je vous invite devant tous nos lecteur à citer la partie de mon texte qui dénigre ces dames. :-)
        Wend na kit tid rassakziri yé !!! amina
        Wend na zink siida !!! amina
        Wend na kitd yi burkind damba !!! amina

        Au plaisir de prendre connaissance de la malvaillance que vous m’attribuer. A defaut, c’est clairement une accusation gratuite à mon égard.
        Ce n’est pas que ça me m’embête mais vous vous serez ridiculiser aux yeux tous. Vous comprenez ???

        Répondre à ce message

        • Le 1er mars à 08:21, par Passakziri En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

          @ Gwandba :

          "Il est vrai que dès le prélèvement effectué, il aura un trou de 5% dans le budget du produit pour se dépigmenter la peau à ces presque coquettes dames...

          Pour qu’elle comprennent mieux, faut peut être les amener chez celles, plus belles surement qui ont perdues des époux dans cette guerre contre les terroristes. Je suis certains qu’après, elles vont elles-mêmes dire de prendre 5 pour cent de leurs commissions parce que les cerveaux seront en marche à ce moment là. "

          Permettez-moi de vous inviter à relir ce post dont vous êtes bien l’auteur et de me dire si c’est un dénigrement ou pas. Franchement j’ai du mal à trouver le lien entre votre commentaire et les révendications de ces femmes qui n’aiment sûrement pas moins le Burkina que vous ou ceux qui dorment dans les rond-points. Comme quelqu’un l´a souligné, qui vous dit que parmis ces dames qui sont nos mamans , nos soeurs , nos épouses, personne n’a au moment où vous vous rabattez sur elles un fils , un mari , un neuveu ou un proche tout simplement au front ? Qui vous dit que personne d’elles ne se bat justement pour éduquer seule un orphelin ayant perdu son père dans la défense de la patrie ?Donc avant de se rabattre de cette manière sur elles , pensez souvent qu’il n’existe à ce jour rares de Burkinabé n’ayant pas fait l’expérience douloureuse de cette guerre.

          Répondre à ce message

          • Le 5 mars à 15:50, par Gwandba En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

            @Passakziri

            Il se dit que lorsue l’on veut tuer son chat, on l’accuse de dévorer des petits poussins.
            J’ai pris le temps de bien me relire à plusieurs reprises pour vraiment voir si un seul passage de mon écrit dénigre ces dames comme vous semblez laisser penser.

            C’est un éphémisme de vous dire que nous faisons pas la même lecture de ce qui est écrit.

            Quant au lien de mon commentaire vis-à-vis des révendications de ces presques coquettes dames...

            Je vous réponds en vous questionnant. Que vaut 5% si c’est pour éviter que des vies se meurent ???

            l’appartenance ou pas au Burkina, désolé mais vous ne pourrez pas me prendre à defaut sur ce sujet. Sur ce, je vous laisse faire vos récherches sur mes interventions depuis 2007. Si vous trouvez quelques choses vous laissant penser que je me sens plus burkinabé que quiconque faites le moi savoir.

            Comme quelqu’un (bien courageux sûrement...) l´a souligné, qui vous dit que parmis ces dames qui sont nos mamans , nos soeurs , nos épouses, personne n’a au moment où vous vous rabattez sur elles un fils , un mari , un neuveu ou un proche tout simplement au front ?

            Est-ce parce qu’on a perdu quelqu’un dans la guerre contre les terroristes qu’il faut rien laisse d’autres se faire tuer de nouveau ???

            "Donc avant de se rabattre de cette manière sur elles"

            Pouvez vous SVP en quelques mots me dire comment je me rabat sur elles ???

            "pensez souvent qu’il n’existe à ce jour rares de Burkinabé n’ayant pas fait l’expérience douloureuse de cette guerre."

            Chaque burkinabé qui tombe dans ces l’âches attaques est une partie de moi qui tombe. Raison pour laquelle j’ai changé de vie au moment même où je vous parle. Ce n’est pas le cas de tout le monde.

            Si vous avez des critiques à me faire, elles sont les bienvenues mais de grâce, pas par délégation.
            Vous avez vu ? il y a rien de d’insultant dans ce que je viens d’écrire. ;-)

            Répondre à ce message

    • Le 29 février à 16:25, par Gwandba En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

      Baradaru

      "@ SOME, Gwandba , si on a rien à dire on se tait"

      Vous êtes visiblement de ceux qui comprennent de travers. Mais c’est par la pédagogie que nous nous éleverons tous vers le meilleurs.
      L’exemple des syndicats confirme ce que je viens dire. Ce n’est par ce qu’ils refusent de donner 1% qu’il faut applaudire et ouvrir une porte pour toutes les fenêtres.

      Le ton avec lequel vous vous adressez à petite personne est aussi une preuve que je peux m’adresser à vous par le même canal. Mais comme je me dit que vous avez compris de travers, je laisse passer mon tour cette fois.

      Je ne pense pas avoir manquer du respect ou de la réconnaissance à ces presque charmantes dames.

      Je propose juste de conscentir avec tout le peuple burkinabé à l’effort de guerre en dimuniant le budget de la crème éclaircissante. Je suis certain que vous êtes du même avis si un de vos enfants doit avoir la vie sauve par cet acte. (Ce que je ne vous souhaites pas d’ailleurs.)

      Répondre à ce message

  • Le 29 février à 02:48, par David En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

    Devinez que dirai une nord coréenne ?!

    Répondre à ce message

  • Le 29 février à 06:02, par HUG En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

    Pour les 5%, il nous a dit que la mesure vient d en haut.Ah bon, c est vous le.capitaine du bateau ou bien il y a una autre capitaine ? Quand on est premier responsable on s assume.car on.peut bien gagner sa vie au lieu de lieu de se faire nommer et un marionnette qu on utilise a souhait.

    Répondre à ce message

  • Le 29 février à 08:04, par Sawadogo En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

    .....bientot les heureux gagnants eux aussi vont devoir mettre la main a la poche....

    Répondre à ce message

  • Le 29 février à 09:19, par Wesh En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

    Qu’elles se calment hein sinon la LONAB va simplement se passer d’elles en permettant à ses clients de créer des comptes et de jouer en ligne

    Répondre à ce message

  • Le 29 février à 11:02, par porto En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

    "Madame la conseillere de la presidente de l’association"quelle titre ronflant !!je suis MDR

    Répondre à ce message

  • Le 29 février à 11:21, par Badaru En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

    @ WESH, la plupart des clients du PMU n’ont pas le niveau, ni les mêmes habitudes que vous. Ensuite ces dames ont fidélisé des millions de clients qui risquent d’abandonner le jeu. Enfin ne caricaturez pas tout . Tout burkinabé lésé a le droit de manifester et se plaindre pour défendre ses droits. Je ne suis pas sûr qu’elles aient gain de cause, mais en tout cas elles luttent. Soutenir les autorités n’est pas incompatible avec la compassion et la recherche de la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 29 février à 13:49, par ahah En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

    Les caisses sont vides, on tape où on peut. Ce n’est que le début. Mais bon, comme on nous répète que le pays est riche, on doit pouvoir se passer de ces taxes.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars à 08:25, par Diakité En réponse à : Burkina : L’association des femmes détentrices de clubs PMUB dénonce un prélèvement de 5% sur leurs commissions

    Salut. Que les kiosques PMU’B soient transformer en entreprise. On leur impose le numéro ifui et elles feront leur déclaration et elle paieront l’impôt et embauché leurs vendeuses en le déclarant a la CNSS. Elles comprendront que le prélèvement des 7% n’est rien par rapport à ce qu’elles doivent normalement payé. Qu’elle est la détentrice de kiosques qui après toutes ses charges n’a pas au-moins 500 000 FCFA par mois ? En plus elles ne travaille même pas. N’importe quoi. Vous allez vous même gâter votre Gombe.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Infrastructures : Des journalistes sur la rocade de Koudougou
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée