LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Prévention et gestion des conflits communautaires et intercommunautaires : L’indicateur affiche un taux moyen de 66,66%

Publié le mardi 27 février 2024 à 21h28min

PARTAGER :                          
Prévention et gestion des conflits communautaires et intercommunautaires : L’indicateur affiche un taux moyen de 66,66%

Les acteurs du ministère de la justice et des droits humains sont réunis à Ouagadougou ce mardi 27 février 2024 pour dresser la revue annuelle du cadre sectoriel de dialogue « Justice et droits humains » de l’année écoulée. Du rapport de performance, il ressort qu’à la date du 31 décembre 2023, deux des trois indicateurs de départ ont atteint leurs cibles pour l’action 04004 qui s’intitule : « Prévention et gestion des conflits communautaires et intercommunautaires », ce qui porte le taux moyen des indicateurs des produits de cette action à 66,66%.

L’action 04004 fait partie des quatre actions entreprises par le ministère de la justice et des droits humains pour le renforcement de la cohésion sociale et de la paix. Trois indicateurs ont pour se faire été établis. Le premier porte sur la proportion des autorités traditionnelles, coutumières et religieuses impliquées dans la prévention et la gestion des conflits locaux.

A ce sujet, le niveau de l’indicateur du produit est de 0% car aucune activité n’a été réalisée. "Cela s’explique par l’instabilité institutionnelle et l’opérationnalisation tardive de la direction générale des affaires religieuses, coutumière et traditionnelles, responsable des activités devant être organisées. Cependant, des conférences ont été organisées dans 10 provinces au profit de 200 participants composés des autorités traditionnelles, coutumières et religieuses. Elles ont porté sur le vivre ensemble et la gestion des conflits communautaires" peut-on lire à travers le rapport.

Le deuxième indicateur concerne le nombre de membres des démembrements de l’Observatoire national de prévention et de gestion des conflits communautaires (ONAPREGECC) formés. En 2023, ce sont 207 conflits communautaires sur 1137 cas enregistrés qui ont été résolus par les démembrements. 67,9% de ces conflits étaient liés au foncier. "Ainsi, pour une cible de 400, 1 492 membres dont 132 femmes ont bénéficié de renforcement de capacités, à la date du 31 décembre de la même année. Cette performance s’explique par l’accompagnement de certains Partenaires techniques et financiers (PTF) principalement le PNUD, l’OIM, Search for common ground, Water Aid. Et le niveau de l’indicateur du produit est de 100%" lit-on dans le rapport.

Le dernier indicateur porte sur le nombre d’acteurs sensibilisés sur les thématiques liées à la prévention et à la gestion des conflits communautaires. A ce niveau, pour une cible de 100 000 dans la région du Centre-Est, ce sont 180 000 personnes qui ont été sensibilisées. Par ailleurs, un recueil de mécanismes endogènes de prévention des conflits communautaires a été élaboré, afin de mettre à la disposition des acteurs un document de référence y relatif. L’indicateur de produit ici est donc de 100%.

Rappelons que sur une prévision budgétaire de 120 560 000 fcfa, c’est finalement 197 470 000 fcfa qui ont servi à la concrétisation de l’action 04004. Le taux d’exécution financière s’élève donc à plus de 100%. Et selon le rapport, cela a été possible grâce au soutien des PTF.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Infrastructures : Des journalistes sur la rocade de Koudougou
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée
Vaccination de routine : : 14 vaccinations (Dioula)