LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Bobo-Dioulasso : Le PReCA et la Banque mondiale sur les traces de leurs financements

Publié le vendredi 23 février 2024 à 10h59min

PARTAGER :                          
Bobo-Dioulasso : Le PReCA et la Banque mondiale sur les traces de leurs financements

Une équipe du Projet de résilience et de compétitivité agricole(PReCA) et de la Banque mondiale a visité, le jeudi 22 février 2024 à Bobo-Dioulasso, trois promoteurs de micro-projets et de sous-projets financés par le PReCA. La visite a permis à la délégation de s’imprégner des réalisations de ces unités, dans le cadre des financements du PReCA.

Le Projet de résilience et de compétitivité agricole (PReCA) vise à accroître la productivité du secteur agricole et faciliter l’accès au marché aux petits producteurs ainsi qu’aux petites et moyennes entreprises agroalimentaires dans les chaînes de valeur ciblées (riz, maïs, tomate, oignons, mangue, etc.). Il est mis en œuvre dans les régions des Cascades, de la Boucle du Mouhoun, du Nord et des Hauts-Bassins, en ce qui concerne les aménagements hydro agricoles et le soutien à la production ; et sur l’ensemble du territoire national pour ce qui est de la promotion de l’entrepreneuriat agricole. A ce jour, le PReCA a, à son actif, plusieurs réalisations.

La délégation visite des installations de l’entreprise APIS Tropical Djiguiya

Conformément à sa mission, le projet lance un appel à projets pour recueillir des propositions de micro-projets ou de sous-projet de promoteurs individuels ou d’organisations désireux d’entreprendre dans le domaine de la production, transformation, commercialisation ou prestations de service dans le secteur agricole. C’est ainsi que des projets ont pu obtenir un financement du PReCA dans les Hauts-Bassins. Cet accompagnement vise à accroître la production dans ces différentes unités. C’est dans le cadre de ses activités de suivi et de supervision des micro-projets et sous-projets financés, qu’une équipe du projet, accompagnée de la Banque mondiale, a visité trois promoteurs à Bobo-Dioulasso.

« L’investissement nous a permis ainsi d’avoir la confiance des partenaires », s’est réjoui Ambroise Zongo

Il s’agit de l’entreprise APIS Tropical Djiguiya de Ambroise Zongo, d’ADIPROD Industrie SA de Oumou Diallo/Traoré et de l’unité Dakupa de Catherine Gnoula/Bambara. « Ces promoteurs ont eu un accompagnement du PReCA à travers les différents guichets qui étaient offerts notamment les micro-projets et les sous-projets. Une promotrice (l’unité Dakupa) a bénéficié d’un accompagnement dans le cadre du financement de micro-projets et les deux autres (APIS Tropical Djiguiya et ADIPROD Industrie SA) sont des sous-projets », a expliqué le coordinateur du PReCA, Adama Siri.

La délégation en visite à ADIPROD Industrie SA

Il a souligné que cet accompagnement a permis aux différents acteurs, d’augmenter leurs productions d’une part, et d’autre part, le financement a permis d’abonder les installations en cours dans ces unités. Les financements datent pour certains de 2022 et pour d’autres 2023. Le premier site visité par l’équipe est l’entreprise APIS Tropical Djiguiya. Cette entreprise est spécialisée dans la transformation de la mangue. Dans le cadre du renforcement de la capacité de son unité, le promoteur, Ambroise Zongo, a bénéficié d’une enveloppe de subvention de 36 459 500 FCFA. Ce financement a permis au promoteur de mettre les bâtiments aux normes, afin de bénéficier d’une certification pour mieux valoriser la production, de construire une salle de conditionnement et une chambre froide, de réhabiliter la salle de découpe et d’acheter des fours pour renforcer la production. « L’investissement nous a permis ainsi d’avoir la confiance des partenaires », s’est réjoui Ambroise Zongo.

Au niveau du personnel, la main d’œuvre est passée de 200 à 500 personnes pendant la campagne de mangue. Le promoteur a tenu à exprimer sa satisfaction et ses remerciements à l’endroit des bailleurs de fonds pour avoir soutenir APIS Tropical Djiguiya.

Pour la PDG de ADIPROD Industrie SA, Oumou Diallo/Traoré, l’accompagnement du PReCA va permettre à son entreprise d’être plus compétitive sur le marché national et international

Après APIS Tropical Djiguiya, la délégation s’est rendue à ADIPROD Industrie SA, au secteur 23, zone industrielle route de Bama. Là aussi, et tout comme chez Ambroise Zongo, c’est une délégation qui a été émerveillée par les installations en place. Cette unité est spécialisée dans la transformation des graines oléagineuses en huile végétale et les amandes en beurre de karité. Dans le but de renforcer son unité de production, la promotrice Oumou Diallo/Traoré, a bénéficié également de la subvention du PReCA à hauteur de 87 600 000 FCFA. « Nous avons eu le privilège de faire partie des entreprises sélectionnées par le PReCA pour des appuis techniques et financiers. Il s’agit, entre autres, de l’étude environnementale qui est vraiment cruciale pour une industrie. Nous avons bénéficié d’appui pour les équipements de traitement d’eaux usées et pour les cas d’incendie. Dans le but d’avoir une certification, il faut une démarche qualité et le PReCA nous a permis de pouvoir suivre ces démarches », a confié la PDG de ADIPROD Industrie SA, Oumou Diallo/Traoré.

La délégation reçue par la promotrice de l’unité Dakupa Catherine Gnoula/Bambara (en blouse orange)

Elle a par ailleurs fait savoir que le financement du PReCA a permis à l’entreprise de mettre en place le réseau informatique, d’aider à apporter des actions correctives sur les installations et à faire une mise à niveau des équipements. Le financement a permis aussi l’acquisition d’un véhicule technique. A ce jour, l’entreprise est en phase d’installation et emploie une vingtaine de personnes. Une fois le complexe installé, il va employer un millier de personnes, selon la promotrice. L’entreprise a bénéficié aussi de formations notamment sur la gestion financière et comptable, les procédures de passation des marchés, le cahier de suivi des opérations techniques et le leadership et le management 3.0, etc.

Des moulins acquis par l’unité Dakupa grâce au financement du PReCA

Pour elle, tout l’accompagnement du PReCA va permettre à son entreprise d’être plus compétitive sur le marché national et international. Elle a souhaité, pour les prochaines fois, que les procédures de financement soient moins contraignantes et les accords de décaissement plus rapides. Cette visite s’est achevée à l’unité de transformation des produits agroalimentaires Dakupa, située au secteur 22 de Bobo-Dioulasso. Là également la délégation a été séduite par le savoir-faire des femmes de cette unité.

Créée en 2006, cette unité n’a eu sa reconnaissance qu’en 2014. C’est dans le cadre de son projet de transformation de riz en couscous que la promotrice Catherine Gnoula/Bambara a bénéficié d’une subvention du PReCA de 3 204 480 FCFA. Cette subvention a permis de diversifier les produits transformés au sein de l’unité, mais aussi d’améliorer ses capacités de production et de la qualité des produits. L’entreprise est passée de 1,5 tonne à 2 tonnes de riz produits par an. « Le financement nous a permis d’installer un moulin pour avoir une farine de bonne qualité ; nous avons aussi pu avoir un séchoir pour le séchage de nos produits parce qu’en hivernage nous avons des difficultés pour sécher nos produits. Nous avons également payé une soudeuse à pédale pour faciliter le travail. Aujourd’hui et grâce au financement, nous sommes passés de 13 à 20 employés dont six femmes déplacées internes et nous recevons également des étudiants pour des stages de fin d’année », a-t-elle laissé entendre.

Le coordonnateur du PReCA, Adama Siri, exprimant sa satisfaction des réalisations constatées

Tous ces promoteurs ayant visiblement épaté les visiteurs, ont reçu des félicitations, des conseils, et des encouragements de leurs hôtes du jour. Au terme de la visite, le coordonnateur du PReCA a ainsi exprimé sa satisfaction. « Nous avons vu le niveau d’avancement de décaissements et de réalisations des investissements qui ont été inscrits dans les différents projets chez l’ensemble des promoteurs. Et nous sommes beaucoup satisfaits des différentes réalisations », a indiqué le coordonnateur du PReCA.

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique