LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Résilience agroalimentaire au Sahel : Les acteurs du Burkina Faso font l’état de la mise en œuvre du programme Pro-ARIDES

Publié le jeudi 22 février 2024 à 14h10min

PARTAGER :                          
Résilience agroalimentaire au Sahel : Les acteurs du Burkina Faso font l’état de la mise en œuvre du programme Pro-ARIDES

L’Organisation néerlandaise de développement (SNV) a organisé un atelier pour présenter l’état de mise en œuvre du Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du Sahel (Pro-ARIDES). La rencontre entre les acteurs du projet a eu lieu ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou.

Pro-ARIDES est un programme multi-pays financé par le ministère néerlandais des Affaires étrangères et la coopération danoise. Il est mis en œuvre par un consortium composé de la SNV qui assure le lead, CARE, WUR, KIT et des organisations locales. Ce projet est exécuté au Mali, au Niger et au Burkina Faso sur une période de dix ans et en deux phases (2021-2025 et 2025-2030).

Il intervient à travers le renforcement des capacités des institutions et des acteurs locaux. Il fait également la promotion des entreprises plus inclusives et la mise en place des infrastructures agricoles.

L’objectif de cette rencontre du comité consultatif pays de Pro- ARIDES est d’informer les membres du comité sur la situation de mise en œuvre du programme au Burkina. Mais aussi recueillir leurs orientations pour plus de résultats en phase avec les priorités nationales.

La directrice pays de SNV Tuinsma Marjon

Pro-ARIDES a pour objectif général de contribuer à une résilience, une sécurité alimentaire et des revenus des ménages agricoles et agro-pastoraux dans la zone soudano-sahélienne du Burkina Faso, du Mali et du Niger. Ce, grâce à des institutions et organisations décentralisées efficaces pour une prestation de services, de gestion des ressources naturelles et des terres et un développement économique local améliorés, a indiqué la directrice pays de SNV, Tuinsma Marjon.

« Le ministère néerlandais des Affaires étrangères, soucieux de la durabilité que doivent avoir les actions de développement et surtout dans un domaine aussi capital que la sécurité alimentaire et le développement local, a bien voulu financer ce programme. Le financement est à hauteur de 100 millions d’euros pour le Burkina Faso, le Mali et le Niger sur une durée de dix ans, en deux phases de cinq ans. La coopération danoise en 2022, a renforcé ce programme à travers un financement complémentaire de 5,5 millions d’euros. Ce, dans le but de mieux impacter la vie des populations sahéliennes », a fait savoir la directrice pays.

Le secrétaire général du ministère en charge de l’Agriculture, Gaoussou Sanou

Président de la cérémonie d’ouverture, le secrétaire général du ministère en charge de l’agriculture, Gaoussou Sanou, a notifié qu’une bonne collaboration se passe entre les acteurs du projet et les agents de son ministère des régions concernées par le projet.

« Une collaboration matérialisée par la signature de protocoles avec chacune des quatre directions régionales pour le suivi des activités. Cela dans le but d’avoir un alignement avec les priorités nationales et pour une durabilité des actions. Aussi, les activités au niveau village et commune sont mises en œuvre avec l’appui de nos services déconcentrés. En sus, les directions générales ici présentes, ont eu l’opportunité de participer courant l’année 2023, à une visite terrain des réalisations du programme », a souligné le secrétaire général.

Il a salué les royaumes des Pays-Bas et du Danemark pour leur accompagnement pour les actions de développement au Burkina Faso.

Le programme a été officiellement lancé en juillet 2021.

Rama Diallo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Infrastructures : Des journalistes sur la rocade de Koudougou
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée
Vaccination de routine : : 14 vaccinations (Dioula)