LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Fin de parcours pour un réseau de présumés malfaiteurs

Publié le mercredi 21 février 2024 à 10h06min

PARTAGER :                          
Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Fin de parcours pour un réseau de présumés malfaiteurs

Vols et recel de motos, sont les infractions commises par le réseau de présumés malfaiteurs démantelé par le Commissariat de police de l’arrondissement n°02 (ex Baskuy) de la ville de Ouagadougou. Ce réseau est composé d’individus agissant en bandes organisées à l’intérieur de la ville de Ouagadougou, notamment à Boassa, à Bendogo et à la Zone I, dans les communes de Saaba et de Komsilga ainsi que dans les villes de Koupéla, de Pouytenga et de Tenkodogo.

Ils avaient un mode opératoire bien défini. « Le groupe ciblait les engins garés dans les parkings et les devantures des kiosques de PMU’B. Dès que les membres identifiaient des engins qui les intéressaient, le plus souvent ceux de marque YAMAHA de type SIRUS, ils attendaient le moment opportun, surtout lorsqu’il y a de l’affluence, pour les soustraire. Il arrivait également qu’ils filent leurs victimes jusqu’à domicile, patientaient jusqu’à une certaine heure jugée propice avant de passer à l’acte. Ils s’y introduisaient par escalades des murs, s’emparaient des engins qu’ils y trouvaient et ressortaient par le portail », rapporte la police nationale.

Les motos volées étaient revendues à vil prix notamment entre 100 000 et 200 000 francs CFA, selon l’état, et le gain partagé entre les membres du groupe. Les investigations menées ont permis d’appréhender quatre membres du gang et de saisir neuf motos. Une dizaine d’engins volés et retrouvés ont été restitués aux propriétaires légitimes, foi de la police nationale qui a tenu à remercier la population grâce à qui ce résultat a été atteint.

Elle l’invite, par ailleurs, à poursuivre dans la même dynamique de collaboration avec les Forces de défense et de sécurité pour plus de résultats probants dans la lutte contre la délinquance sous toutes ses formes. Pour rappel, les numéros verts que sont les 17, 16 et 1010 sont toujours disponibles pour les dénonciations des cas suspects.

Lefaso.net
Source : Page Facebook de la Police nationale

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 22 février à 18:23, par Sidsomde En réponse à : Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Fin de parcours pour un réseau de présumés malfaiteurs

    Je pense que l’autre pièce qui manque au pouvoir, de IB c’est une sorte de permanence ""CDR’’ pour lutter contre les agissements inciviques de certains citoyens.
    Tenez par exemple :un passage où la route est déjà crevassée et caillouteuses et des riverains spontanés se permettent d’y élever des ralentisseurs sauvages qui bloquent les véhicules. Les usagers de ce passage ne savent à qui se plaindre. Ne parlez pas des mairies , elles ont perdu leur autorité depuis longtemps !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique