LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Université Nazi Boni : Des incubés du Centre d’excellence lauréats de la subvention d’amorçage de projets reçoivent leurs prix

Publié le mardi 20 février 2024 à 19h30min

PARTAGER :                          
Université Nazi Boni : Des incubés du Centre d’excellence lauréats de la subvention d’amorçage de projets reçoivent leurs prix

Les lauréats de l’appel à projets pour la subvention d’amorçage institutionnel de projets au profit des incubés du Centre d’excellence africain en innovations biotechnologiques pour l’élimination des maladies à transmission vectorielle (CEA/ITECH-MTV) de l’université Nazi Boni ont reçu leurs prix, ce mardi 20 février 2024 à Bobo-Dioulasso. Ce sont cinq étudiants qui ont bénéficié de la subvention de 500 000 FCFA chacun, pour amorcer la mise en œuvre de leurs projets.

Le Centre d’excellence africain en innovations biotechnologiques pour l’élimination des maladies à transmission vectorielle (CEA/ITECH-MTV) est un centre axé sur les biotechnologies innovantes dans le domaine de la lutte anti vectorielle. Il est le fruit d’une collaboration entre l’Université Nazi Boni (UNB) et l’Institut de recherche en sciences de la santé (IRSS) du Centre national de recherche scientifique et technologique (CNRST). Ce centre d’excellence a pour vocation de former les élites de la lutte antivectorielle dans la sous-région en mettant à profit les dernières avancées scientifiques et technologiques. Ce centre est sous la direction du Pr Abdoulaye Diabaté, chercheur à l’IRSS-Bobo.

Les participants à la cérémonie de remise de prix aux lauréats de la subvention d’amorçage de projets

Le CEA/INTECH-MTV œuvre à travers l’incubateur pour accompagner les étudiants dans des projets innovants et impactants. C’est ainsi que les premiers responsables du centre ont lancé un appel à projets en mai 2023, pour la subvention d’amorçage au profit des incubateurs. « Ce projet a concerné des étudiants qui avaient des idées innovantes en matière entrepreneuriale et qui concernent les innovations biotechnologiques en lien avec les maladies à transmission vectorielle, dans le cadre du centre d’excellence de l’université Nazi Boni », a expliqué Dr Médard Kiénou, vice-président chargé de la professionnalisation et des relations universités- entreprises à l’université Nazi Boni.

Dr Médard Kiénou, vice-président chargé de la professionnalisation et des relations universités-entreprises à l’université Nazi Boni expliquant l’objectif de l’appel à projet

Au total, 20 projets ont été reçus au départ et dix ont été retenus après une première phase de sélection. La phase de sélection finale a permis de retenir cinq projets sur les dix présélectionnés. Les projets ont été jugés, entre autres, en fonction de la pertinence et sur le critère d’innovation. Au finish, le centre a décidé de la subvention des cinq projets retenus avec une enveloppe financière de 500 000 FCFA chacun. A en croire Dr Kiénou, chaque porteur de projet lauréat aura un tuteur pour l’accompagner dans la mise en œuvre de son projet. « L’idée au final, c’est qu’à travers des partenaires de l’université, ils puissent avoir de l’accompagnement nécessaire pour l’opérationnalisation de leurs projets ; qu’à travers l’incubateur de l’université, ils puissent bénéficier de tout l’accompagnement nécessaire », a-t-il laissé entendre.

Selon le Dr Moussa Namouniougou, directeur de l’UFR/SVT et responsable académique du Centre d’excellence, l’idée de mettre en place ce projet est de pouvoir fédérer toutes les forces au niveau du ministère en charge de l’enseignement supérieur, c’est-à-dire les chercheurs de l’Institut de recherche en sciences de la santé et les chercheurs de l’université Nazi Boni pour qu’ensemble ils puissent mettre en place une formation dans les biotechnologies. Ce, afin de pouvoir remédier aux maladies à transmission vectorielle telles que la dengue et le paludisme.

Dr Moussa Namouniougou, directeur de l’UFR/SVT et responsable académique du centre d’excellence

Plusieurs acteurs des secteurs publics et privés accompagnent ce projet, dont la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina / Bobo-Dioulasso. Prenant la parole au nom des partenaires du projet, il a d’abord salué l’initiative du projet. Ensuite, il a expliqué les attentes de son institution en décidant d’accompagner le projet. « C’est tout à fait logique que la Chambre de commerce accompagne ce projet. L’université est dans la professionnalisation et l’idée c’est d’accompagner la formation des étudiants à travers des projets professionnels. Au-delà de la formation académique, il faut que les étudiants aient les capacités entrepreneuriales. C’est aussi le renforcement des liens entre l’université et le secteur privé, le monde professionnel. C’est pourquoi nous avons l’obligation d’accompagner ce projet pour compléter l’autre pan de la formation des étudiants », a souligné Fousséni Koné, directeur régional de la Chambre de commerce de Bobo-Dioulasso. Dans le cadre du projet, il est le président du comité sectoriel industriel.

Fousséni Koné, directeur régional de la Chambre de commerce de Bobo-Dioulasso rappelant les attentes de son institution vis-à-vis du projet

Il a affirmé que la Chambre de commerce a des attentes vis-à-vis du projet. « Dans le monde des affaires et du secteur privé, il y a des besoins. Et pour ces besoins, les gens ont des méthodes au niveau de l’université. Donc pour nous, ce serait bien que la recherche s’appuie sur ces besoins identifiés par le secteur privé et travailler à combler cela », a-t-il souhaité.

Les lauréats, pour leur part, n’ont que des mots de remerciement à l’endroit de leurs bienfaiteurs. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Infrastructures : Des journalistes sur la rocade de Koudougou
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée
Vaccination de routine : : 14 vaccinations (Dioula)