LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina/Santé : « Les personnes handicapées peuvent aussi sauver des vies en donnant leur sang », réitère Moussa Tapsoba

Publié le lundi 12 février 2024 à 16h12min

PARTAGER :                          
Burkina/Santé : « Les personnes handicapées peuvent aussi sauver des vies en donnant leur sang », réitère Moussa Tapsoba

Le don de sang est un acte qui change la vie de milliers de malades chaque année au Burkina. Et c’est ce qui a surement motivé le choix de Moussa Tapsoba qui est à son vingtième don de sang. Ce, malgré son handicap moteur. Nous l’avons rencontré le 1er février 2024 au Centre régional de transfusion sanguine de Bobo-Dioulasso, lors d’une opération de don de sang organisée par l’ONG CBM Global.

« Le don de sang est irremplaçable car il permet de sauver des vies », a lancé Moussa Tapsoba, un potentiel donneur de sang malgré son handicap. Selon lui, le handicap n’est pas une fatalité et ne doit pas empêcher les personnes vivant avec un handicap à donner du sang pour sauver des vies. « Nous remarquons aujourd’hui que dans nos hôpitaux, la demande de sang dépasse les offres et il faut que les gens se portent volontaires pour donner leur sang », a-t-il invité.

A en croire Moussa Tapsoba, c’est en 2008 qu’il a été piqué par cette marque de solidarité. Et depuis lors, il donne régulièrement son sang. Aujourd’hui, grâce à sa détermination il est à son vingtième don. « C’est depuis 2008 que j’ai commencé à donner mon sang. Chaque fois que j’ai la santé, je viens donner mon sang pour sauver des vies. Certes, je suis handicapé, mais mon cerveau fonctionne. Et mon handicap ne peut pas m’empêcher de donner mon sang », a-t-il laissé entendre.

Face au manque de sang dans les centres de santé, Moussa Tapsoba invite chaque citoyen, qu’il soit handicapé ou valide, à donner son sang. Selon lui, beaucoup de personnes hésitent à donner leur sang pour diverses raisons. « Certains pensent que lorsqu’on est handicapé on ne peut plus donner son sang. D’autres aussi estiment qu’on vend leur sang donc ils ne veulent pas venir donner, alors que le sang est gratuit. On ne vend pas le sang, il est gratuitement donné aux malades. Donc j’invite tout le monde à faire le geste car c’est un acte citoyen et solidaire », a-t-il expliqué.

Moussa Tapsoba affirmant que le handicap n’est pas une fatalité

Malgré la bonne volonté de certaines personnes vivant avec un handicap à donner leur sang, elles sont souvent confrontées à des difficultés. Il s’agit le plus souvent des personnes à mobilité réduite qui ont un accès difficile au centre de transfusion sanguine. En effet, les locaux ne sont pas adaptés pour leur accueil et le manque de fauteuil roulant aussi est l’une des difficultés que ces personnes rencontrent. D’où son appel à l’endroit des premiers responsables des centres à adapter ces locaux à leur situation. « Plus nous serons nombreux et réguliers à donner du sang, plus nous pourrons aider ensemble chaque jour les patients qui en ont besoin », s’est-il convaincu.

Une initiative fortement appréciée par le responsable de la promotion du sang au Centre régional de transfusion sanguine de Bobo, François Héma. Il a fait savoir que le don de sang est ouvert à tous et a rappelé que les personnes en situation de handicap sont les bienvenues au centre. « Le sang n’a pas d’appartenance pour peu qu’on réponde aux conditions prescrites pour faire le don. Les personnes handicapées peuvent donner leur sang parce que c’est du sang qui circule dans leurs veines », a-t-il dit.

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique