LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Métallurgie : À la découverte de l’unique fonderie du Burkina, CIMMETAL SA

Publié le vendredi 9 février 2024 à 16h30min

PARTAGER :                          
Métallurgie : À la découverte de l’unique fonderie du Burkina, CIMMETAL SA

Le jeudi 8 février 2024 restera gravé dans les annales de CIMMETAL SA, pour avoir ouvert grand les portes de sa fonderie lors d’une journée inoubliable. Cet événement a rassemblé un public composé d’ingénieurs, de distributeurs agréés de fer à béton et de professionnels de divers horizons. L’instant a offert une plongée fascinante dans l’univers de la métallurgie et de l’innovation.

Dès l’arrivée des visiteurs, toutes les précautions et mesures de sécurité sont suivies à la lettre pour accéder à la fonderie de CIMMETAL SA. Sous la direction bienveillante de guides expérimentés, les participants ont été conduits par groupe de 20 personnes à travers les installations de l’usine, découvrant chaque étape du processus de fabrication de l’acier TMT.

De la fusion des ferrailles à la production d’armatures de qualité supérieure, les visiteurs ont été émerveillés par ce qu’ils ont découvert. « Je ressors avec beaucoup de connaissances sur la fabrication de l’acier, notamment sur le processus », a affirmé Déborah Sawadogo. Pour cette architecte stagiaire, l’objectif est atteint après avoir eu le privilège de constater de façon pragmatique comment se déroule la fabrication du fer à béton et bien d’autres fers en acier.

« Je repars très comblée de cette visite à CIMMETAL SA », Déborah Sawadogo, architecte stagiaire

Vêtus de casques, de masques et de chaussures de protection, les ingénieurs présents ont pu apprécier de près les technologies de pointe utilisées par CIMMETAL SA pour garantir la qualité et la résistance des produits finis. N’étant pas du domaine du génie civil, l’ingénieur minier Samir Kansi Tioye confie qu’il se fiait à l’expertise des techniciens pour se procurer du fer à béton de qualité. Cette immersion dans l’unique fonderie du Burkina Faso constitue alors pour lui l’opportunité d’apprendre les critères de sélection appropriés.

Ainsi, pendant que certains visitaient la fonderie, d’autres échangeaient avec sa responsable marketing et communication, Djelikah Ouédraogo. Elle a montré à l’assistance comment reconnaître du fer à béton de qualité. « Il est difficile, voire impossible, pour le citoyen burkinabè de vérifier ce qui se trouve à l’intérieur du fer importé. Car cela nécessite une machine qui est le spectromètre. Et CIMMETAL SA est la seule à disposer de cette machine sur tout le territoire burkinabè. Elle en possède aujourd’hui deux, du fait de l’attention toute particulière que nous accordons à la qualité des matériaux mis sur le marché », a-t-elle indiqué.

« Je l’appelle affectueusement le Faso Banga parce qu’il est le seul fer produit au Burkina », Djelikah Ouédraogo, responsable marketing et communication

Une production capable de couvrir le besoin national

Selon Djelikah Ouédraogo, le diamètre du fer de CIMMETAL, quelle que soit sa dimension, est plus volumineux que celui des autres et porte toujours sa marque. Elle soutient également que l’autre avantage du fer CIMMETAL est sa disponibilité, étant fabriqué au Burkina Faso.

Dans deux fours, les matières premières servant à la fabrication du fer à CIMMETAL sont chauffées à une température d’au moins 1 600 degrés Celsius, a expliqué l’un des guides. Les composants chimiques vérifiés par le spectromètre sont, entre autres, le carbone, le silicium et le manganèse. Le gaz et l’oxygène sont eux, utilisés pour la découpe de la ferraille. CIMMETAL SA a une production capable de couvrir le besoin national, a fait savoir le guide.

L’une des équipes ayant visité la fonderie CIMMETAL SA

Une contribution au développement socio-économique

Les distributeurs agréés de fer à béton ont saisi cette opportunité aux fins de s’approprier davantage les normes de fabrication et les caractéristiques techniques des produits proposés, s’assurant davantage de la qualité et renforçant ainsi leur partenariat avec l’entreprise.

Cette journée porte ouverte n’était pas seulement réservée aux experts de l’industrie. Des personnes de diverses professions, curieuses de découvrir les coulisses d’une usine de métallurgie, ont également participé à l’événement. Éducative et immersive, cette expérience a permis à chacun de saisir l’importance de l’industrie métallurgique dans le développement socio-économique du pays. CIMMETAL SA contribue en effet, à la préservation de l’environnement grâce à son système de recyclage de la ferraille collectée au Burkina Faso.

« Démarrée en 2016, CIMMETAL SA ambitionne d’étendre sa production à d’autres matériaux pour la plus grande satisfaction des consommateurs », Lassané Kanazoé, directeur général de CIMMETAL SA

5 000 emplois indirects générés

Au-delà de la découverte des processus de production, cette journée a également été l’occasion pour CIMMETAL SA de partager sa vision et ses valeurs avec la communauté. À travers des présentations interactives et des échanges enrichissants, l’entreprise a mis en avant son engagement envers la durabilité environnementale, sa responsabilité sociale et son souci constant de l’excellence.

La journée portes ouvertes de CIMMETAL SA a été un véritable succès, témoignant de la vitalité et de l’innovation qui animent l’entreprise. En ouvrant ses portes à un public varié, la fonderie a renforcé ses liens avec ses partenaires industriels, tout en sensibilisant le grand public à l’importance cruciale de l’industrie métallurgique dans la construction d’un avenir durable et prospère. Il faut noter que l’entreprise a généré 5 000 emplois indirects et une cinquantaine d’emplois permanents, depuis sa création.

Lire aussi : CIM METAL SA : Les critères de sélection des matériaux de construction au cœur d’un workshop

Hamed Nanéma
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 11 février à 07:52, par TANGA En réponse à : Métallurgie : À la découverte de l’unique fonderie du Burkina, CIMMETAL SA

    QUE VONT DIRE LES BAMIGO, LES KINDO et autres ?
    Un yarga qui laisse son âne et au lieu de mélanger son couscous au lait, se met au mélange et travaux du fer.

    C’est du bon boulot. Félicitations et bon vent.
    Parlant maintenant des diamètres, un architecte et ou un ingénieur en génie civil peut il nous donner des éxlaircissements car ce qui est lu ici vient du fabriquant et tout le monde sait que celui qui raconte seulement se donne raison.
    Une critique permettra beaucoup de choses.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 07:45, par Alph@2025 En réponse à : Métallurgie : À la découverte de l’unique fonderie du Burkina, CIMMETAL SA

    Effectivement, celui qui parle se donne raison. Mais il y a un moyen de vérifier ses dires. Il suffit de prélever un échantillon de sa production, et le porter au laboratoire pour en vérifier les caractéristiques. L’industrie métallurgique est particulièrement énergivore et nécesssite de traiter de grandes quantités pour arriver à assurer une constance de la qualité. C’est dire que le mérite de cette unité serait énorme si ses dires en matière de qualité sont avérés

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Transports : Un avenir prometteur pour Air Burkina