LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Photographie au Burkina : Il n’y a pas que les mariages, explorez d’autres horizons

Publié le mardi 6 février 2024 à 21h50min

PARTAGER :                          
Photographie au Burkina : Il n’y a pas que les mariages, explorez d’autres horizons

La photographie est un art qui nourrit bien son homme au Burkina Faso. Le métier séduit de plus en plus de jeunes. Certains misent sur le relationnel, d’autres sur l’équipement. Certains dégagent une grande aura et d’autres ont un flair développé pour les affaires. Dans l’un ou dans l’autre, tout se joue dans le regard.

Au Burkina Faso, tout le monde est expert de tout et veut tout faire. Les photographes aussi. Il y a un véritablement problème de spécialisation. Tout le monde veut devenir photographe de mariage ou des soirées mondaines. C’est bien beau, mais il n’y a pas que les mariages, les soirées barbecue et les shootings en studio. Le champ de la photographie est vaste. Il y a de la place pour tout le monde, du reste, pour tous les passionnés prêts à miser dans la formation et à se sacrifier dans l’achat de matériel de qualité. Certaines spécialisations sont moins lucratives que d’autres, mais elles méritent d’être explorées.

Photographie de portrait

Faire le portrait d’une personne ne se résume pas à photographier la personne en gros plan dans un studio. Le photographe doit pouvoir faire ressortir en un cliché la personnalité, les sentiments du sujet qu’il présente. Warren Saré est l’un des maîtres de ce type de photographie. Cela demande beaucoup de recherches parfois et un investissement de soi. Ce type de photographie est prisé lors des expositions. Il n’est pas permis à n’importe qui d’exceller dans l’art du portrait.

Photographie de paysages

La nature est l’objet de ces photographes : la végétation, les levers et couchers de soleil, les cours et chutes d’eau, les dunes de sable, etc. Ce type de photographie nécessite des objectifs grand angle et aussi l’utilisation d’un trépied. Elle n’est pas commune ici au Burkina. Pour réussir dans ce milieu, il faut avoir le goût de l’aventure et des vastes étendues. Cela ne rapporte pas de prime abord assez d’argent, mais si vous sortez du lot, vos photographies pourraient intéresser des magazines à l’international. Le photographe Vincent Sawadogo (VINOSA) est un passionné de ce type de photographies liées à la nature.

La photographie de rue

Le caractère spontané de ce type de photographie fait qu’elle ne nécessite pas de gros équipements. Un appareil photo léger suffit. Attention ! Pour réussir ce genre de photo, il faut être courtois, souriant et bienveillant. Sous nos cieux, les gens sont parfois nerveux dans les rues. Donc, il faut parfois être discret dans la prise de vue pour ne pas avoir de problème. Dans la rue, on peut faire des portraits ou des paysages. N’hésitez pas à partager vos clichés sur vos réseaux sociaux pour vous faire une certaine notoriété.

Photographie animalière

Ici, la passion pour les animaux, surtout sauvages, est la clé. Qui dit photographie d’animaux sauvages dit avant tout organisation et patience. Les animaux ne pointent pas le bout du nez à la même heure, dans la forêt ou la savane. Au Burkina Faso, il est difficile de percer dans ce genre de photographie. Ceux qui s’intéressent à l’animalier n’ont de choix que de se rabattre sur les zoo et autres parcs pour observer les animaux sauvages. Si vous percez dans ce domaine, votre salut viendra peut-être des chaînes de télévision ou de grands magazines à l’international. Une photographie animalière rare peut vous rapporter gros.

Photographie culinaire

Au Burkina Faso, nos grands restaurateurs n’ont pas encore compris le pouvoir qu’un plat bien présenté peut avoir sur les papilles d’un client. La photographie culinaire est une niche d’opportunités à prospecter. Nos mets locaux peuvent être mieux présentés et photographiés. Pour avoir des idées de photos de plats, n’hésitez pas à visiter l’application Pinterest.

Photographie d’architecture et de décoration

Les agences immobilières devraient profiter du talent des photographes d’architecture et de décoration pour mettre en valeur leurs bâtiments et cités. Les clichés peuvent faire l’objet de portfolios à montrer aux clients avant les visites. Ce type de photographie n’est pas assez répandu sous nos cieux, mais il pourrait être source de gains pour ceux qui vont oser s’y aventurer. Certes le secteur de l’immobilier au Burkina n’est pas très bien structuré, mais qui ne risque rien n’a rien. Tout comme la photographie de paysage, cette photographie nécessite l’utilisation d’objectifs grand angle et également d’objectifs macro pour mettre en valeur les objets.
Photographie sportive

Avec la CAN en Côte d’Ivoire, les Burkinabè ont découvert et redécouvert des talents dans le domaine de la photographie. Bruno Kiemtoré alias Pouiré Service Photographie, Soumaila Sawadogo alias Chékier Photo de Paris, Salif Nitiema, Ussen Nachire, Amazone Photographie, etc. La mayonnaise commence à prendre dans ce domaine qui a longtemps été négligé par la Fédération burkinabè de football et les clubs de notre championnat. Le matériel coûte cher pour qui veut se lancer dans la photographie sportive. Il faut nécessairement utiliser une longue focale. Les focales fixes (300mm, 400mm) coûtent généralement chers, mais c’est le prix à payer pour obtenir des clichés de qualité sans compromis.

La photographie est un métier d’avenir. Apprenez sur le tas, soyez curieux et exercez-vous. Il n’y a rien de mieux que la pratique pour trouver sa voie. Il y a de la place pour tous.

Fredo Bassolé
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Offre de formation : Certificat en communication digitale
Médias : Le journalisme, un métier surveillé