LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Décès de Bongnessan Arsène Yé : Une délégation gouvernementale exprime sa « profonde » compassion et solidarité à sa famille

Publié le lundi 5 février 2024 à 21h55min

PARTAGER :                          
Décès de Bongnessan Arsène Yé : Une délégation gouvernementale exprime sa « profonde » compassion et solidarité à sa famille

Le domicile du Dr Bongnessan Arsène Yé a connu une grande affluence en cette soirée de dimanche, 4 février 2024, par la visite de plusieurs et diverses personnalités pour rendre un hommage à ce médecin militaire et homme politique, décédé le 30 janvier 2024. Parmi elles, une délégation du gouvernement et de la direction du parti politique, auquel il est resté fidèle jusqu’à son décès.

Ici, Bassolma Bazié, à gauche, accompagné par entre autres, le ministre en charge de la justice, Rodrigue Bayala (vêtu de blanc) et en arrière-plan, le ministre en charge de l’administration du territoire, Émile Zerbo (en cache-nez).

L’équipe gouvernementale a été conduite par le ministre d’Etat, ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Bassolma Bazié. « Une délégation gouvernementale a été mandatée par le président de la transition et le Premier ministre, pour venir s’incliner sur la mémoire de Dr Bongnessan Arsène Yé, et signifier à sa famille, la profonde compassion et la solidarité du gouvernement. Beaucoup de courage surtout à sa famille. Que son âme repose en paix. Nous tenons à saluer l’œuvre qui a été posée par cette personnalité, avec l’ensemble de ses camarades, en termes de contributions à l’édifice de la nation », a manifesté Bassolma Bazié.

Boubacar Sannou (à droite), en compagnie de l’ancien député, Hamidou Compaoré.

Du côté de son parti politique, le CDP, l’émotion était toujours vive en cette soirée de recueillements. C’est dans ce climat que le vice-président du parti, responsable à l’organisation, Boubacar Sannou, a difficilement lu le message du parti (ci-dessous joint). « Arsène Bongnessan Yé était vraiment l’expression de ce qu’on peut appeler sincérité, fidélité, loyauté, engagement. Ce sont ces valeurs que je retiens principalement de lui, il en a tellement que je retiens particulièrement celles-là », commente le chef de la délégation du CDP, Boubacar Sannou, représentant le président du parti, en déplacement hors du pays.

Parmi les nombreuses délégations recensées à notre passage, celles des enseignants-chercheurs.

« Pour le parti, il était un pilier, qui vient de se casser. Malgré toutes les vicissitudes que le parti a connues, le camarade Bongnessan Arsène Yé est resté droit dans ses bottes ; il a donné force à la vérité, à la justice et effectivement, cela a triomphé. C’est celui qui incarnait donc certaines valeurs recherchées aujourd’hui (franchise, engagement, disponibilité…) », a témoigné l’ancien député et vice-président de l’Assemblée nationale, Boubacar Sannou.

Un envoyé spécial de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo.

Lire aussi : Hommages à Dr Bongnessan Arsène Yé : Roch Kaboré au domicile de son ancien et regretté compagnon

O.L
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 6 février à 10:04, par Juste En réponse à : Décès de Bongnessan Arsène Yé : Une délégation gouvernementale exprime sa « profonde » compassion et solidarité à sa famille

    Paix à son âme ; intellectuel de grande facture c’était un homme fidèle et loyal ; c’est malheureusement cela qui l’a conduit dans certaines erreurs. Nous l’avons connu quand nous étions encore jeune à la tête des missions d’explication des évênements tragiques du 15 Octobre ; nous ne dénigrons personne et surtout pas les morts mais ce sont des vérités historiques que la jeune génération doit connaitre. C’est lui qui avait la lourde responsabilité d’expliquer aux masses dans les provinces pourquoi et comment l’espoir de tout un continent a été assassiné ; pour expliquer quelque chose il faut la comprendre mais surtout l’accepter. Il fait partie de ceux qui ont accompagné peut être honnêtement le système COMPAORE qui n’avait ni ami ni ambition pour ce pays ; la seule chose qui comptait pour ce clan est l’interêt de la famille, d’ailleurs on a vu après les promotions du Docteur pour service rendu mais aussi la descente aux enfers quand des contradictions sont apparues. Tout cela nous amène à dire que seule la vérité triomphe tôt ou tard. Le Docteur ne devrait pas être cité dans les histoires sombres de notre pays mais comme nous sommes tous des hommes, la perfection n’est pas de notre milieu.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 14:42, par Eric de KOURIA En réponse à : Décès de Bongnessan Arsène Yé : Une délégation gouvernementale exprime sa « profonde » compassion et solidarité à sa famille

    Paix à son âme ! Oublions qu’il a fait partie des traîtres qui ont commis le forfait du 15 octobre. Oublions qu’il n’ a jamais été ce visionnaire ...qu’une certaine presse tente désespérément de lui coller ! Je n’oublierai jamais un Arsène Bongnessan hilare et très gai, introduisant le capitaine Blaise COMPAORÉ en janvier 1988. Il vantait le Front Populaire, et invitait les Bukinabè à sortir "fêter". Jusqu’ici, je me demande toujours ce qu’il fallait fêter !?? Ah, oui...il fallait fêter le crime du 15 octobre, en oubliant que le chef du CNR avait été enterré comme un chien à Dagnoen. Son seul mérite à ce jour reste sa célèbre phrase : "La morale agonise au Burkina". Pourquoi n’avait-il pas démissionné alors !? Plus tard, il a eu le culot de se définir comme un chef de terre, le criminel COMPAORÉ étant le chef traditionnel ! En pays Moaga, le chef de terre est au dessus du chef traditionnel !! Ce sont là les fables de celui que l’on veut faire passer pour un visionnaire !! Il a été tellement humilié à plusieurs reprises par le CDP, que je me demande toujours pourquoi il ne s’en est jamais parti !? Probablement au CDP, il y avait toujours des boles de soupe et des chenilles à gogo !! Paix à son âme !!
    Éric de KOURIA.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique