LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Intelligence artificielle et photographie : Franchir le pas sans tronquer sa créativité

Publié le jeudi 1er février 2024 à 21h15min

PARTAGER :                          
Intelligence artificielle et photographie : Franchir le pas sans tronquer sa créativité

L’intelligence artificielle est partout. Surtout dans le domaine de la photographie. Elle s’est incrustée dans les smartphones, les appareils photos mais aussi les logiciels de retouche photo et de montage vidéos, rendant ainsi des amateurs « experts » en la matière. Grâce aux algorithmes basés sur l’IA, les photographes peuvent désormais ajuster automatiquement l’exposition, le contraste et la balance des couleurs pour créer des images plus attrayantes. C’est bien beau mais attention à ne pas en devenir accrocs et paresseux.

Alors que la photographie professionnelle était autrefois réservée aux « initiés », l’Intelligence artificielle promet aujourd’hui de transformer tout un chacun en photographe talentueux. L’IA simplifie l’acte photographique. Plus besoin parfois de se demander comment supprimer un objet ou une personne sur une photo de paysage ou de groupe ou comment accentuer la coloration du ciel. L’IA ouvre de nouvelles opportunités de créativité et d’expression. Elle permet de faire gagner beaucoup de temps aux photographes.

L’Intelligence artificielle peut automatiser de nombreuses tâches auparavant effectuées par les photographes ou les éditeurs de photos comme améliorer la qualité de l’image, générer du contenu et un environnement virtuel mais aussi supprimer l’arrière-plan d’une image. En intégrant l’IA dans leur flux de travail, les photographes peuvent rationaliser leurs tâches de post-traitement, gagner du temps et maintenir la cohérence d’une série d’images. Pour un débutant qui ne dispose pas de la dernière version des logiciels transitionnels comme Photoshop, certaines tâches nécessitent beaucoup plus de temps et d’énergie à être effectuées.

Par exemple, avec ses Google Pixel 8 et 8 pro, le géant de la SiliconValley permet de faire un tas de choses grâce à l’Intelligence artificielle qui prend une toute autre dimension. En prenant plusieurs images, l’IA choisit, pour chaque portrait, la meilleure expression. Si sur une de vos photos de groupe, quelqu’un ferme les yeux, éternue ou a mauvaise mine, l’IA de Google est capable de différencier chaque visage et de proposer le meilleur profil de chacun. Si vous êtes également un amateur de photographie de paysages, vous pouvez agrandir ou rétrécir un objet, ou mieux, changer le ciel en fonction de vos envies.

Pour un débutant, l’IA est une aubaine pour apprendre et obtenir des clichés d’une qualité professionnelle sans trop d’efforts. Il est difficile pour l’œil non averti de différencier parfois des images capturées par un être humain de celles générées par l’IA. Même les plus avisés peuvent se faire avoir parfois. Comme en 2023, lors d’un concours photo organisé par Sony World Photography et remporté par l’Allemand Boris Eldagsen dans la catégorie création. Le jury est tombé dans le panneau alors que la photo montrant deux femmes a été réalisée par l’IA.

Pour les professionnels du domaine, la créativité prendra toujours le dessus sur les images de virtuelles créés par l’IA. Un débat fait rage dans le domaine, et certains pensent même que les images créées par l’IA devraient être clairement étiquetées comme telles pour ne pas donner une fausse impression de la réalité, tandis que d’autres estiment que cette distinction est inutile.

Selon le réalisateur de clips vidéos, David Armel Sawadogo, « il faudra que chacun de nous, passionnés de ces métiers (photographie, graphisme, ndlr) puissions nous réinventer au risque de nous retrouver dans la même situation que les propriétaires de télécentres après la vulgarisation du téléphone portable ».

L’importance de l’intelligence artificielle n’est plus à démontrer dans le domaine de la photographie mais retenons qu’elle doit être un moyen pour atteindre l’excellence et non un raccourci pour les petits esprits ou les paresseux. L’IA nourrit et enrichit la créativité mais elle ne la remplace pas. La machine est une œuvre humaine. Son intelligence l’est aussi. Le regard et la sensibilité d’un être humain sont les deux composantes de la créativité qui ne peuvent être intégrés dans des algorithmes.

Et vous que pensez-vous vous de l’utilisation de l’IA dans un domaine comme la photo ?

Fredo Bassolé
Lefaso.net

Crédit-photo : Cette image de Boris Eldagsen a été générée par une intelligence artificielle et a remporté un prix lors des Sony World Photography Awards. L’auteur a refusé le prix.

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Offre de formation : Certificat en communication digitale
Médias : Le journalisme, un métier surveillé