LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Poursuites judiciaires contre la CEDEAO : Des organisations panafricaines appellent à une mobilisation

Publié le mardi 2 janvier 2024 à 22h20min

PARTAGER :                          
Poursuites judiciaires contre la CEDEAO : Des organisations panafricaines appellent à une mobilisation

La Coalition des patriotes africains du Burkina Faso (COPA-BF) et des "organisations sœurs" ont animé une conférence de presse ce mardi 2 janvier 2024 à Ouagadougou pour informer l’opinion publique de l’action actuelle consistant à intenter une action civile contre l’autorité de la CEDEAO et sa commission.

« Les sanctions économiques et financières imposées par la CEDEAO sont des armes de massacre, nos populations meurent de faim et de désespoir ou de faillite. Ces sanctions sont plus difficiles pour les nouveaux gouvernements et les empêchent d’assurer une meilleure sécurité et un meilleur développement à leurs populations et de sauver des vies. L’autorité de la CEDEAO rend plus difficile la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme », a déclaré Roland Bayala, le président de la COPA-BF.

La COPA-BF et ses organisations sœurs de la sous-région reprochent à la CEDEAO d’être en contradiction avec ses lois. « Si vous prenez le Traité révisé de la CEDEAO, les protocoles, les discussions de l’Union africaine sur les droits de l’homme et les lois internationales sur les droits de l’homme, aucune partie ne dit que s’il y a un gouvernement militaire dans un pays, les citoyens devraient se voir refuser l’accès à la nourriture, aux médicaments, aux voyages, à la sécurité, à la vie, au commerce et à l’argent de façon draconienne », a fustigé le responsable de la COPA-BF.
Pour les animateurs de cette conférence de presse, ces sanctions ne sont pas africaines, « elles sont contre le panafricanisme et l’unité africaine ».

Ainsi, ces organisations invitent les autres organisations de la société civile à se joindre à la lutte. « En tant que panafricanistes, nous sommes très fiers de ce noble combat et nous vous invitons tous à nous y rejoindre à quelque titre que ce soit. Nous devons revenir à l’époque où le cri d’un pays africain se partageait avec la douleur et les larmes d’un autre pays africain et attirer son aide », a insisté Roland Bayala.

Etait représentée à ce point de presse, l’organisation de Abraham Korbla Klutsey, directeur exécutif de Youth for Peace and Security-Africa, dont le siège est au Ghana et qui possède des succursales enregistrées en Éthiopie et au Nigeria. C’est une organisation de « consolidation de la paix et de défense des droits de l’homme ».
Le Burkina Faso n’est que la première étape pour cette conférence de presse. Le Niger et le Mali vont accueillir cette campagne médiatique.

Lire aussi : Sanctions de la CEDEAO contre les coups d’Etat : Des organisations africaines déposent une plainte devant la cour de justice de l’organisation

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 3 janvier à 00:29, par Wolo En réponse à : Poursuites judiciaires contre la CEDEAO : Des organisations panafricaines appellent à une mobilisation

    Les rêveurs peuvent continuer a rêver..Et pourtant leur voisin se confond aux pays développés tant les réalisations d infrastructures sont concrètes et visibles .Nos faux panafricains sont dans les slogans creux et insensés

    Répondre à ce message

    • Le 3 janvier à 15:22, par Hassia Issa En réponse à : Poursuites judiciaires contre la CEDEAO : Des organisations panafricaines appellent à une mobilisation

      Cest dommage de voir des gens reflechir ainsi. Le Developpent et le bien etre ne se limite pas aux infrastructures.
      Nous nous avancons et nous soutenons les peuples qui luttent pour leur souverenaite.
      Nous, Mouvement des Patriotes Unis basee a Maradi Niger soutenonq cette initiative.
      Et nous sommes determinees a trainer la CEDEAO et ses acolytes en justice pour tous les maux causee aux populations du Niger et des deux autres pays. Mali et Buekina Faso.

      Répondre à ce message

  • Le 3 janvier à 09:31, par kwiliga En réponse à : Poursuites judiciaires contre la CEDEAO : Des organisations panafricaines appellent à une mobilisation

    Belle photo. Ah, David, lui, il avait une fronde.
    Sinon vous avez une drôle de façon de vous arranger avec les textes...
    "Si vous prenez le Traité révisé de la CEDEAO, les protocoles, les discussions de l’Union africaine sur les droits de l’homme et les lois internationales sur les droits de l’homme, aucune partie ne dit que s’il y a un gouvernement militaire dans un pays, les citoyens devraient se voir refuser l’accès à la nourriture, aux médicaments..."
    Ben évidemment, puisque en amont, le traité prévoit que tout gouvernement venu au pouvoir par un coup d’état est illégitime, le texte prévoyant même de faire appel à la force ECOMOG, pour attaquer un "gouvernement militaire", mais ils n’en ont pas les moyens...
    Reconnaissons que nous sommes une illégitime dictature, arrêtons de faire les pleureuses et acceptons de payer le prix de notre virtuelle souveraineté.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique